Championnat de France de rugby à XIII 2018-2019

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Élite 1
2018-2019
Généralités
Sport rugby à XIII
Organisateur(s) FFR XIII
Éditions 81e édition
Lieu(x) France
Date Du au
Participants 10 équipes

Palmarès
Vainqueur Saint-Estève XIII Catalan

Navigation

Le Championnat de France de rugby à XIII 2018-19 ou Élite 1 2018-2019 oppose pour la saison 2018-2019 les meilleures équipes françaises de rugby à XIII au nombre de dix du au . La finale se déroule à Albi au Stadium municipal.

Liste des équipes en compétition[modifier | modifier le code]

Les dix mêmes équipes participent cette saison au championnat de France de première division. Huit équipes sont localisées en région Occitanie, les deux autres étant situées à moins de 20 kilomètres de ses frontières.

Il n'y a plus de match nul depuis la saison 2016-2017 puisqu'en cas d'égalité à la fin d'un match, une prolongation au point en or est disputée.

Le Championnat maintient sa formule de la saison précédente, à savoir la présence de dix clubs avec matchs aller-retour et la mise en place d'une journée supplémentaires appelée « Magic Week-End » lors de la dix-huitième journée. Le Championnat débute en novembre 2018 pour se clore fin juin 2019. Mais sa première journée est perturbée par le mouvement des Gilets jaunes, en conséquence deux matchs seulement sont joués : Lezignan bat Carcassonne à domicile sur le score de 29 à 22, et dans le derby midi-pyrénéen, Saint-Gaudens est battu par Villeneuve-sur-Lot (20-22)[1], les autres matchs sont reportés aux 16 et 17 février 2019[2].

Club Dernière
montée
Budget 2018-19 Classement
en 2018
Entraîneur(s) Stade Capacité
Albi 2015 400 000 [3] Barragiste Éric Anselme
Joris Canton
Stade Mazicou +01 500,
Avignon 2008 400 000 [2],[3] Champion Renaud Guigue
Lucien De Macedo
Parc des Sports +17 518,
Carcassonne 2000 550 000 [3] Barragiste Patrick Albérola
Frédéric Camel
Stade Albert-Domec +10 000,
Lézignan 1990 800 000 [3] Demi-finaliste Nicolas Manessi Stade du Moulin En reconstruction
Limoux 1962 450 000 [3] finaliste Maxime Grésèque Stade de l'Aiguille +03 500,
Palau-del-Vidre 2013 250 000 [4],[3] 8e Olivier Elima Stade Georges Vaills +03 000,
Saint-Estève XIII catalan 2000 650 000 [4],[3] Demi-finaliste Benoît Albert Stade municipal +05 000,
Saint-Gaudens 2016 300 000 [4],[3] 7e Gilles Dumas Stade Jules-Ribet +04 000,
Toulouse élite 2015 [3] 10e Julien Gérin Stade Struxiano +01 500,
Villeneuve-sur-Lot 1934 410 000 [4],[3] 9e Julien Rinaldi Stade Max-Rousié +01 434,

Format[modifier | modifier le code]

Le calendrier est composé de deux phases :

Première phase : saison régulière[modifier | modifier le code]

Chaque équipe rencontre toutes les autres en matchs aller-retour. Ainsi, à l'issue de la saison régulière, chaque équipe a disputé dix-neuf matchs dont trois face à l'équipe affrontée lors du Magic Weekend.

Deuxième phase : éliminatoires[modifier | modifier le code]

À l'issue de la saison régulière, les six premiers de la saison régulière se qualifient pour la phase à élimination directe. Troisième et sixième d'une part et quatrième et cinquième d'autre part s'affrontent en barrage. Les gagnants de ces rencontres, disputées sur un match sec, rejoignent le vainqueur de la phase régulière et son dauphin en demi-finale. La vainqueur de la finale qui suit est sacré champion de France de rugby à XIII et reçoit à cet égard le bouclier Max-Rousié.

Déroulé de la compétition[modifier | modifier le code]

Classement de la première phase[modifier | modifier le code]

Rang Club Joués V N D BO BD PM PE Diff Pts
1 Carcassonne 19 14 0 5 0 6 588 364 224 48
2 Saint-Estève-XIII catalan 19 14 0 5 0 3 608 440 168 45
3 Lézignan 19 12 0 7 0 6 577 409 168 42
4 Limoux 19 13 0 6 0 3 512 400 112 42
5 Albi 19 12 0 7 0 3 561 457 104 39
6 Villeneuve-sur-Lot 18 10 0 8 0 6 472 442 30 36
7 Palau-del-Vidre 19 5 0 14 0 11 492 583 -91 26
8 Avignon 19 6 0 13 0 7 365 577 -212 25
9 Saint-Gaudens 19 5 0 14 0 4 388 608 -220 19
10 Toulouse Elite 19 4 0 15 0 5 421 704 -283 17
Qualifiés pour les demi-finales
Qualifiés pour les barrages d'accès aux demi-finales

Attribution des points : victoire : 3, défaite par 12 points d'écart ou moins : 1 (point bonus), défaite par plus de 12 points d'écart : 0.

En cas d'égalité du nombre de points de classement, c'est la différence de points particulière qui s'obtient en soustrayant du cumul des points des scores marqués par l'équipe, le cumul des points des scores qu'elle a encaissés contre l'équipe avec laquelle elle se trouve à égalité dans la compétition.

Tableau synthétique des résultats[modifier | modifier le code]

L'équipe qui reçoit est indiquée dans la colonne de gauche.

Clubs ALB AVI CAR LÉZ LIM PAL STE STG TOU VIL
Albi 47-4 36-24 28-24 36-24 26-27 18-42 26-10 8-34 30-16
Avignon 22-34 26-22 10-36 28-32 12-24 16-54 40-18 22-16 12-20
Carcassonne 22-8 16-19 34-26 19-18 20-0 18-20 44-24 50-4 30-16
Lézignan 10-20 28-20 29-22 34-4 58-43 36-10 34-6 48-28 20-44
Limoux 26-16 48-10 14-31 22-16 30-14 22-20 42-12 42-22 20-12
Palau-del-Vidre 38-42 32-16 40-46 4-42 16-20 24-32 14-24 30-36 16-20
Saint-Estève XIII catalan 42-24 56-22 12-36 24-30 46-18 36-24 24-20 38-30 34-22
Saint-Gaudens 18-48 38-14 10-40 26-24 26-36 24-44 26-28 20-16 20-22
Toulouse élite 10-54 6-30 22-60 20-50 12-56 35-26 10-50 46-10 26-48
Villeneuve-sur-Lot 40-8 20-10 18-24 30-14 12-24 40-34 14-18 24-32 30-18


Victoire à domicile Match nul Défaite à domicile
Magic Week-end

samedi 13 et dimanche 14 avril 2019 à Carcassonne

Toulouse 30 31 Avignon
Palau 42 24 Saint-Gaudens
Lézignan 18 14 Limoux
Villeneuve-sur-Lot 24 52 Albi
Saint-Estève XIII Catalan 22 30 Carcassonne

Détails des résultats[modifier | modifier le code]

Les points marqués par chaque équipe sont inscrits dans les colonnes centrales. Les points de bonus sont symbolisés par une bordure orange (défaite par moins de douze points d'écart).

Phase finale[modifier | modifier le code]

Quarts-de-finale
15-16 juin 2019
Demi-finales
22-23 juin 2019
Finale
29-30 juin 2019
 Stade de l'Aiguille, à Limoux           
 Carcassonne  20
 Limoux  26
 Limoux  16  
 Albi  24  
    Carcassonne  24
 Stade du Moulin, à Lézignan
   Saint-Estève XIII Catalan  32
 Lézignan  35
 Saint-Estève XIII Catalan  38  
 Villeneuve-sur-Lot  20  
 Lézignan  18  

Quart-de-finales[modifier | modifier le code]

Limoux - Albi[modifier | modifier le code]

Feuille de match
Limoux 26 - 24 Albi

(mt : 8 - 12)

au Stade de l'Aiguille à Limoux

Points marqués :

  • Limoux : 5 essais de Lasvenes (5e), M. Péault (23e), Noki (45e), Mayans (54e) et Rouch (72e) ; 2 transformations de Toreilles (45e) et Murcia (68e), 1 péanlité de Murcia (68e), 1 carton jaune de Liauzun, , 1 carton rouge de B. Vergniol
  • Albi : 4 essais de Ballinger (9e, 68e), Pedrero (12e), Mazars (77e) ; 4 transformations de Fabre (9e, 12e, 68e, 77e), 1 carton jaune de Deburghgraeve

Évolution du score :

Arbitre : MM. Casty et Vergnes

Spectateurs :

Composition des équipes :

Lézignan - Villeneuve-sur-Lot[modifier | modifier le code]

Feuille de match
Lézignan 35 - 20 Villeneuve-sur-Lot

(mt : 22 - 10)

au Stade du Moulin à Lézignan

Points marqués :

  • Lézignan : 6 essais de Tort (3e), Ferret (19e), Stacul (33e et 69e), Albert (39e) et Benausse (73e) ; 5 transformations de Cardace ; 1 drop de Miloudi (79e)
  • Villeneuve-sur-Lot : 4 essais de Maria (13e), Carrasco (22e et 54e et Brioux (64e) ; 2 transformations de Decarnin

Évolution du score :

Arbitre : M. Mohamed Drizza et M. Delarose

Spectateurs :

Composition des équipes :

Demi-finales[modifier | modifier le code]

Carcassonne - Limoux[modifier | modifier le code]

Feuille de match
Carcassonne 20 - 16 Limoux

(mt : 8 - 6)

au Stade Albert-Domec à Carcassonne

Points marqués :

  • Carcassonne : 4 essais de Canet (5e), Franco (50e), Tumusa (77e) et Djalout (82e) ; 1 transformation d'Albérola (5e); 1 pénalité d'Albérola (17e)
  • Limoux : 1 essai de Lasvenes (66e) ; 1 transformation de Murcia (66e) ; 5 pénalités de Murcia (20e, 35e, 38e, 54e et 59e)

Évolution du score :

Arbitre : M. Mohamed Drizza et M. Benjamin Casty

Spectateurs : 800

Composition des équipes :

Saint-Estève- XIII Catalan - Lézignan[modifier | modifier le code]

Feuille de match
Saint-Estève XIII Catalan 38 - 18 Lézignan

(mt : 20 - 12)

au Stade municipal, à Saint-Estève

Points marqués :

  • Saint-Estève XIII Catalan : 7 essais de Romano (9e, 21e), Brochon (17e, 68e), Pomeroy (29e), R. Franco (56e, 78e) ; 3 transformatons de Guasch (17e, 68e, 78e) ; 3 pénalités de Guasch (13e, 43e).
  • Lézignan : 3 essais de Tribillac (3e), Bousquet (36e), Miloudi (67e) ; 3 transformatons de Cardace(3e, 36e, 67e).

Évolution du score : 0-6, 4-6, 6-6, 12-6, 16-6, 20-6, 20-12, 22-12, 26-12, 26-18, 32-18, 38-18

Arbitre : M. Delarose et M. Vincent

Spectateurs : 1 400

Composition des équipes :

Les deux équipes se sont opposés à deux reprises cette saison pour deux victoires de Lézignan[5]. Saint-Estève XIII Catalan est encore frustré de la demi-finale de la saison 2018 qu'il perd sur tapis vert contre Avignon et désire cette fois-ci tourner la page[5]. Deux semaines après leur finale de Coupe de France perdue contre Carcassonne, il a l'occasion de se qualifier pour une nouvelle finale[5]. Lézignan, sorti vainqueur de son match de barrage contre Villeneuve-sur-Lot et toujours présent au moins en demi-finale du Championnat depuis plus de dix ans, est dans la peau d'un outsider. La rencontre se déroule sous une chaleur étouffante[6], et Lézignan marque en premier par l'intermédiaire de Tribillac. Toutefois, Saint-Estève XIII catalan impose rapidement son rythme et grâce à un gros pressing défensif domine la première mi-temps avec quatre essais (Romano deux fois, Brochon et Pomeroy) à deux (Bousquet inscrivant un essai pour Lézignan juste avant la mi-temps) et mène 20-12 à la pause[6]. Mieux physiquement, Saint-Estève XIII Catalan contrôle en seconde période le match et marque trois essais auxquels répond Miloudi en fin de match pour une victoire finale 38-18[6].

Finale[modifier | modifier le code]

Feuille de match
Carcassonne 24 - 32 Saint-Estève XIII Catalan

(mt : 22 - 4)

au Stadium municipal à Albi

Homme du match :

Points marqués :

Évolution du score : 4-0, 10-0, 10-4, 16-4, 22-4, 22-10, 22-16, 22-22, 22-24, 24-24, 24-30, 24-32

Arbitre : M. Kevin Delarose et M. Stéphane Vincent

Spectateurs : 3 034

Composition des équipes :

La finale est diffusée en direct sur la chaîne ViàOccitanie.

Cette finale est présentée comme une revanche[7] des Catalans contre les Carcassonnais, qui les avait battus en Coupe de France quelques semaines auparavant.

Celle-ci suit un scénario très particulier : Carcassonne fait intégralement le jeu en première mi-temps, face à des catalans qui semblent complètement brisés par la Chaleur. Carcassonne XIII marque ainsi 22 de ses 24 points du match en première mi-temps.

Mais au terme d'une « remontada »[8], ce sont bien les catalans qui remportent le titre ; les essais de Seguier et Mourgue en début de seconde mi-temps relançant complétement Saint-Estève. Arthur Mourgue ayant « été un poison pour les audois », en deuxième mi-temps[9].


Bilan du Championnat[modifier | modifier le code]

Joueurs en évidence[modifier | modifier le code]

Meilleurs marqueurs d'essais[modifier | modifier le code]

Classement des meilleurs marqueur du Championnat
Rang Joueur Équipe Essais
1 Romain Franco Saint-Estève XIII Catalan 24
2 Nittim Pedredo Albi 20
3 Alex Grant Albi 14
4 Julien Bernard Palau 13
- Amine Miloudi Lézignan 13
- Clément Soubeyras Carcassonne 13
7 Garry Lo Carcassonne 12
8 Bernard Gregorius Lézignan 11
- Fabien Flovie Palau 11
- Jordan Flovie Saint-Estève XIII Catalan 11
- Saia Tanginoa Avignon 11
- Brad Wall Saint-Gaudens 11
13 Maxence Carrasco Villeneuve-sur-Lot 10
- Jayson Goffin Villeneuve-sur-Lot 10
- Mathieu Mayans Limoux 10
- Joseph Therond Toulouse 10

Meilleurs scoreurs[modifier | modifier le code]

Classement des meilleurs scoreurs du Championnat
Rang Joueur Équipe Points Essais Transf. Pén. Drops
1 Aurélien Decarnin Villeneuve-sur-Lot 154 5 52 15 0
2 Alexis Albérola Carcassonne 153 4 58 10 1
3 Baptiste Fabre Albi 149 5 54 10 1
4 Clément Herrero Palau 109 4 40 6 1
5 Mickaël Murcia Limoux 102 0 43 8 0
6 Romain Franco Saint-Estève XIII Catalan 96 24 0 0 0
7 Justin Bouscayrol Toulouse 90 1 37 6 0
8 Joan Guasch Saint-Estève XIII Catalan 86 0 41 2 0
9 Bruno Castany Palau 84 7 22 6 0
- Thomas Lucas Saint-Gaudens 84 4 28 6 0
11 Olivier Arnaud Avignon 82 4 30 3 0
12 Nittim Pedredo Albi 80 20 0 0 0

Événements de la saison[modifier | modifier le code]

La première journée du championnat est perturbée par le mouvement des Gilets jaunes ; puisque seuls deux matchs pourront être joués, les autres reportés au mois de février 2019[2].

Le vendredi , une sélection des meilleurs joueurs du Championnat de France affronte en match de préparation des Dragons Catalans avant leur entrée en lice en Super League[10]. Dans cette optique, cette sélection appelée « XIII du Président » est réunie sous l'autorité du sélectionneur de l'équipe de France Aurélien Cologni et d'un adjoint Renaud Guigue (entraîneur des Champions de France sortants Avignon)[10]. Les joueurs sélectionnés sont issus de huit des dix clubs du Championnat et sont : Lilian Albert, Charles Bouzinac, Damien Cardace, Bernard Gregorius (Lézignan), Arnaud Bartès, Jordan Flovie, Joan Guasch, Thibaud Margalet (Saint-Estève XIII Catalan), Bastien Canet, Bastien Escamilla , Matthieu Khedimi (Carcassonne), Pita Godinet, Jayson Goffin (Villeneuve-sur-Lot), Thomas Lasvenes, Benjamin Vergniol, Valentin Yesa (Limoux), Cyril Moliner (Saint-Gaudens), Romain Pourret et Saia Tanginoa (Avignon)[10]. En raison de certaines défections pour raisons médicales ou personnelles tels Bouzinac (blessure à l'épaule), Cardace (blessure à la cuisse)[11], Godinet (accompagnement de sa femme enceinte), Moliner (raisons professionnelles) et Tanginoa (blessure au genou)[12], Aurélien Cologni convoque d'abord John Boudebza[12] (qui renonce finalement pour raisons médicales) puis trois nouveaux joueurs dans l'optique de cette rencontre - Benjamin Tort (Lézignan), Vincent Albert (Carcassonne) et Bruno Castany (Saint-Estève XIII Catalan)[13]; ainsi que Jonathan Soum (Carcassonne) et Clément Durandal (Avignon)[14].

En fin de saison, une sélection française participe à une rencontre amicale contre les Dragons Catalans qui se déroule le . Les vingt-cinq joueurs appelés sont : William Ousty (Albi), Clément Durandal, Saloty Mendy, Romain Pourret (Avignon), Vincent Albert, Bastien Canet, Bastien Escamilla, Matthieu Khedimi (Carcassonne), Lilian Albert, Charles Bouzinac, Damien Cardace, Thomas Lacans, Benjamin Tort (Lézignan), Thomas Lasvenes, Romain Puso, Benjamin Vergniol, Valentin Yesa (Limoux), Fabien Flovie, Arnaud Bartès, Lambert Belmas, Joan Guasch, Arthur Mourgue, Hugo Salabio, Paul Séguier (Saint-Estève XIII Catalan) et Justin Sangaré (Toulouse Elite)[15].

Médias[modifier | modifier le code]

Les rencontres sont commentées en direct sur radio Marseillette, et Midi Olympique en rend compte chaque lundi dans son « édition rouge ». Selon leur pratique, les publications britanniques Rugby League World (mensuel) et Rugby Leaguer & League Express (hebdomadaire) couvrent également le championnat. Les journaux régionaux L'Indépendant et la Dépêche du Midi suivent également la compétition, le fait qu'ils soient bien souvent compris dans les offres d'abonnement « presse » des fournisseurs d'accès d'internet ou des opérateurs mobiles (kiosque sur smartphone) leur donnant la possibilité d'être lus au-delà de leurs régions d'origine. Le magazine australien Rugby League Review devait également suivre le championnat, a minima en en donnant les résultats.

Midi Libre devrait, selon son habitude, seulement indiquer les résultats du championnat chaque lundi. Cependant, le 30 novembre 2018, ce quotidien consacre dans sa rubrique « Sports » un article relatant la première journée du championnat et présentant la deuxième journée[16], alors que généralement il ne traite de rugby à XIII que dans les éditions des villes hébergeant un club connu de rugby à XIII, à la page de la ville correspondante.

Le site internet Treize Mondial couvre de manière exhaustive ce championnat, Planète XIII y consacre de large développements.

La finale est diffusée en direct sur la chaîne ViàOccitanie. Cette finale est précédée par une présentation exceptionnelle[17] dans Midi Olympique, et son « édition verte » du week-end. Deux pages lui sont ainsi consacrées, la mention de la finale étant même faite en « Une » du Magazine[18].

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mike Rylance, « Protesters disrupt league start », Rugby Leaguer & League Express,‎ , p. 24 (ISSN 0962-1547)
  2. a b et c D.N, « Première journée tronquée : La journée d’Élite 1 a été pertubée par le report de trois rencontres suite aux manifestations des gilets jaunes », Midi Olympique (édition rouge),‎ , p. 32
  3. a b c d e f g h i et j Les Budgets des clubs d’Elite 1 pour la saison 2018/2019, treizemondial.fr, 21 novembre 2018.
  4. a b c et d « La succession d'Avignon est lancée », L'indépendant,‎ , p. 32
  5. a b et c Lézignan en outsider, L'indépendant, le 23 juin 2019.
  6. a b et c Lézignan rate le coche, L'indépendant, le 24 juin 2019.
  7. (en) Mike Rylance, « Catalan avenge Carcassonne loss », Rugby Leaguer & League Express,‎ , p. 32 (ISSN 0962-1547)
  8. Renaud Sorel, « La Remontada catalane : Carcassonne Insaisissable en première mi-temps, les audois se sont effondrés en seconde », Midi Olympique (édition rouge),‎ , p. 18 (ISSN 0994-6187)
  9. Hervé Girette, « Elite 1- Championnat : Le poison Arthur Mourgue », Planète XIII, no 21 « Spécial Finales 2019 »,‎ , p. 4-5 (ISSN 2647-8323)
  10. a b et c Dragons Catalans : Un XIII du Président très compétitif, lindependant.fr, le 9 janvier 2019.
  11. Deux joueurs forfaits dans le XIII du président, treizemondial.fr, le 15 janvier 2019.
  12. a et b XIII du Président : trois nouveaux forfaits et un joueur appelé en renfort, treizemondial.fr, le 15 janvier 2019.
  13. Castany, Tort et Vincent Albert avec le XIII du Président, ffr13.fr, 15 janvier 2019.
  14. Soum et Durandal : deux soldats au service du XIII du Président, ffr13.fr, le 17 janvier 2019.
  15. Équipe de France : la liste des 25 Bleus pour l’opposition face aux Dragons Catalans, treizemondial.fr, le 14 juin 2019.
  16. « Une élite 1 plus musclée que jamais : La 2ème journée du championnat se déroule ce week-end », Midi Libre,‎ , Sports
  17. Généralement, Midi Olympique ne consacre en effet qu'une page au rugby à XIII, dans son édition du lundi, l'édition « rouge ».
  18. « Rugby à XIII : Carcassonne-Saint-Estève, une finale au goût de revanche. », Midi Olympique (édition verte), no 701,‎ , p. 1 (ISSN 0994-6187)

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Portail du rugby à XIII
  • Portail de la France
  • Portail des années 2010