Chailly-sur-Armançon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les articles homonymes, voir Chailly.
Pour les articles homonymes, voir Armançon (homonymie).

Chailly-sur-Armançon

Le château.
Administration
Pays  France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Beaune
Canton Arnay-le-Duc
Intercommunalité Communauté de communes de Pouilly-en-Auxois - Bligny-sur-Ouche
Maire
Mandat
Didier Levy
2014-2020
Code postal 21320
Code commune 21128
Démographie
Population
municipale
245 hab. (2016 )
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 16′ 22″ nord, 4° 29′ 07″ est
Altitude Min. 351 m
Max. 522 m
Superficie 18,65 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Chailly-sur-Armançon

Géolocalisation sur la carte : France

Chailly-sur-Armançon

Chailly-sur-Armançon est une commune française située dans le canton d'Arnay-le-Duc du département de la Côte-d'Or, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Didier Levy PS Retraité Fonction publique
mars 2001 mars 2008 André Loizon DVG  
mars 1989 mars 2001 François Patriat PS Sénateur de la Côte-d'Or
Ancien Conseiller général, régional, Député puis ministre
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2].

En 2016, la commune comptait 245 habitants[Note 1], en diminution de 3,92 % par rapport à 2011 (Côte-d'Or : +1,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
632710706644690679623715665
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
621635553572541533553523523
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
473440427404385357313324327
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
306310245231193201270255245
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Chailly-sur-Armançon était au XIIe siècle, une simple "maison-forte". Au début du XVe siècle, Jean, seigneur de Loges, en fit une véritable forteresse dotée de quatre tours et d'un pont-levis. Son petit-fils Hugues la transforma en demeure Renaissance, aspect que le château a conservé. Les familles Lenet, Brunet et du Tillet s'y succédèrent.

En 1789, le château fut protégé contre les excès révolutionnaires, car son domaine est exploité par un ermier de Seigneurie, Augustin Godard, maire de Chailly et "lieutenant criminel" à Arnay-le-Duc. Celui-ci racheta le château en 1796, avant qu'il ne soit revendu à la famille Chalon en 1888.

Le propriétaire actuel, Yasuhiko Sata, a fait réhabiliter le château à partir de 1987. Il est alors classé Monument Historique et transformé en l'un des plus luxueux hôtels-golfs de Bourgogne. En 2003, Yasuhiko Sata y crée également la course pour la paix, en hommage à la Vierge de Nagasaki[5].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  • Portail de la Côte-d’Or
  • Portail des communes de France