Chœur des armaillis de la Gruyère

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

Le Chœur des armaillis de la Gruyère, est un ensemble vocal masculin fondé en 1955 et basé à Bulle, dans le district de la Gruyère, en Suisse.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Chœur des armaillis de la Gruyère, fondé en 1955 par André Corboz, musicien et pédagogue, et Henri Gremaud, conservateur du musée gruérien, et un ensemble de seize chanteurs, représenta la Suisse, dès le début de ses activités, avec un répertoire de chants traditionnels lors de manifestations internationales[1].

Après avoir été dirigé de 1976 à 2016 par Michel Corpataux, élève d’André Corboz en chant, piano et direction chorale, puis du conservatoire de Fribourg où il obtint un diplôme Ward d’enseignement de la pédagogie musicale[2], le chœur est actuellement dirigé par Nicolas Fragnière. Il est composé d'une trentaine de membres qui se produisent dans le costume traditionnel des armaillis, les bergers de la Gruyère[1].

Durant des années, Bernard Romanens a chanté avec le Chœur des armaillis de la Gruyère et a été notamment le soliste du Ranz des vaches dont l'interprétation lors de la Fête des vignerons de 1977 à Vevey lui a donné une stature internationale[3].

Répertoire[modifier | modifier le code]

Le répertoire du Chœur des armaillis de la Gruyère est composé en majeure partie des chants populaires et traditionnels de la région, partiellement en patois. Il est complété par des chants grégoriens et des œuvres de musique religieuse catholique et orthodoxe. Les œuvres classiques pour chœur d'hommes, des origines de la polyphonie à la musique contemporaine sont également au répertoire de l'ensemble. En 1991, il a donné le Requiem de Franz Liszt[1].

Activités[modifier | modifier le code]

Le Chœur des armaillis de la Gruyère se produit en Suisse comme à l'étranger. Il participe à des festivals et rencontres internationales de chant choral comme les Rencontres chorales internationales de Montreux. Invité par les chaînes de radio et de télévision nationales ou françaises, l'ensemble participe régulièrement aux Heures musicales de la Radio suisse romande et a été choisi pour animer une émission sur le thème du chant grégorien organisée par France 2. Le Chœur a enregistré la bande son de Jacques et Françoise, film de Francis Reusser et est également appelé à chanter lors d'expériences musicales comme Banaudon, une « féerie dramatique »[1].

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1981 : premier prix des Rencontres chorales internationales de Montreux,
  • 1996 : premier prix et prix spécial du jury pour la meilleure interprétation des pièces de Schubert au Concours international de chant Franz Schubert à Vienne (Autriche),
  • 1999 : prix du public, prix de la meilleure pièce et deuxième prix final de la catégorie internationale avec mention excellent du Festival international de Cork (Irlande),
  • 2002 : deuxième prix du jury avec mention excellent dans la catégorie élite du Concours Suisse des chorales à Vevey,
  • 2005 : deuxième prix avec mention excellent à l'International Cornwall Males Voices Festival à Truro (Angleterre)[1],
  • 2012 : diplôme d'or au Concours international Franz Schubert.

Discographie[modifier | modifier le code]

Le répertoire du Chœur des armaillis de la Gruyère est enregistré sur disques. On trouve dans sa première discographie les chants populaires de Joseph Bovet puis en :

  • Pacem in terris en 1993 : des chants grégoriens et de la musique polyphonique religieuse,
  • Contrastes en 1996 : des chansons du répertoire profane,
  • L'Âme du vin en 2002 : des mélodies bachiques,
  • Écoute Gruyère en 2006 : des chants traditionnels de Gruyère[4],
  • Liauba en 2016 : des chants populaires de Gruyère et d'ailleurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail des musiques du monde
  • Portail de la musique classique
  • Portail arts et culture de la Suisse
  • Portail du canton de Fribourg