Canton de Villemomble

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Villemomble

Situation du canton de Villemomble dans le département de Seine-Saint-Denis.
Administration
Pays  France
Région Île-de-France
Département Seine-Saint-Denis
Arrondissement(s) Le Raincy
Bureau centralisateur Villemomble
Conseillers
départementaux
Jean-Michel Bluteau
Michèle Choulet
2015-2021
Code canton 93 21
Histoire de la division
Création 1967
Modification(s) 22 mars 2015
Démographie
Population 65 729 hab. (2016)
Densité 6 776 hab./km2
Géographie
Superficie 9,70 km2
Subdivisions
Communes 3

Le canton de Villemomble est une division administrative française située dans le département de la Seine-Saint-Denis et la région Île-de-France.

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées, et le nombre de communes du canton passe de une à trois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le canton de Villemomble est situé dans la partie centre-sud-est de la Seine-Saint-Denis. Il recouvre une partie du pays d'Aulnoye (hauteurs du Raincy), au nord, et une partie du plateau d'Avron, sur les communes de Villemomble et de Neuilly-Plaisance, séparées l'une de l'autre par la dépression de Gagny.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Le canton de Villemomble a été créé par le décret du 20 juillet 1967, lors de la constitution du département de la Seine-Saint-Denis. Il était constitué par la seule commune de Villemomble[1].
Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1959 32e secteur
Rosny-sous-Bois-Villemomble
1964
(décès)
Victor Larcher UNR Chef de personnel d’entreprise
Maire de Villemomble (1953-1964)
1964 32e secteur 1967 Robert Calméjane UNR Administrateur de sociétés
Maire de Villemomble (1964 → 1977 et 1983 → 1999)
Député de la Seine (1958 → 1967)

Un nouveau découpage territorial de la Seine-Saint-Denis entré en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 21 février 2014[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre, la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. En Seine-Saint-Denis, le nombre de cantons passe ainsi de 40 à 21.

Dans ce cadre, le canton de Villemomble est conservé et s'agrandit : il incorpore l'ancien canton de Neuilly-Plaisance ainsi que Le Raincy, qui dépendait de l'ancien canton du Raincy, ceux deux cantons étant supprimés[2].

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation de 1967 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1967 1988 Robert Calméjane[4] UNR puis UDR
puis RPR
Administrateur de sociétés
Maire de Villemomble (1964 → 1977 et 1983 → 1999)
Député de la Seine (1958 → 1967) et de la Seine-Saint-Denis (1968 → 1973)
Sénateur (1986 → 2002)
1988[5] 2007
(démission)
Patrice Calméjane
(fils du précédent)
RPR puis UMP Ingénieur
Maire de Villemomble (1999 → )
Député de la Seine-Saint-Denis (2007 → 2012)
Démissionnaire à la suite de son élection comme député en juin 2007
octobre 2007[6],[7] 2015 Jean-Michel Bluteau UMP Conseiller commercial en télécommunications
Maire-adjoint (2001 → 2014) puis conseiller municipal (2014 → ) de Villemomble

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Jean-Michel Bluteau   LR Conseiller commercial en télécommunications
Maire-adjoint (2001 → 2014) puis conseiller municipal (2014 → ) de Villemomble
Président du groupe LR  du conseil départemental (2015[8] → )
2015[9] en cours Michèle Choulet   LR Huissier
Conseillère municipale de Neuilly-Plaisance (2008 → )

Quatre binômes se présentaient aux élections départementales de 2015 dans le canton :

  • Rémy Benayoun (PS) et Ginette Contrastin (ELLV)
  • Patrick Julien Fauvet (FN) et Gisèle Metay (FN)
  • Xavier Hirsch (FG) et Danielle Hrouda (PCF)
  • Michèle Choulet (UMP) et Jean-Michel Bluteau, sortant (UMP)[10]

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage dans ce canton marqué à droite[11] : Jean-Michel Bluteau et Michèle Choulet (UMP, 44,14 %) et Rémy Benayoun et Ginette Contrastin (Union de la Gauche, 25,28 %). Le taux de participation est de 44,01 % (17 322 votants sur 39 363 inscrits)[12] contre 36,83 % au niveau départemental[13] et 50,17 % au niveau national[14]. Jean-Michel Bluteau et Michèle Choulet sont élus conseillers départementaux au deuxième tour, avec 65,62 % des suffrages exprimés. Le taux de participation est de 41,32 % des inscrits[15].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton était constitué, avant 2015, par la seule commune de Villemomble.

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Villemomble 28 664 93250 93077

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le canton est formé, à partir de mars 2015, par les communes de Neuilly-Plaisance, du Raincy et de Villemomble.

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Neuilly-Plaisance 20 755 93360 93049
Le Raincy 13 993 93340 93062
Villemomble 28 664 93250 93077

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de l'ancien canton (avant 2015)[modifier | modifier le code]

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012 -
24 54028 75628 72727 57126 86326 99528 33928 36828 664-
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)

Évolution démographique du canton dans les limites de 2015[modifier | modifier le code]

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012 -
54 97460 59360 67957 71858 53658 19262 42162 99963 412-
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE)

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 64 905 habitants[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décret n°67-591 du 20 juillet 1967 portant création et délimitation des cantons des nouveaux départements de la région parisienne - Seine-Saint-Denis », Journal officiel de la République francaise,‎ , p. 7359-7360 (lire en ligne [PDF]).
  2. a et b Décret no 2014-217 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Seine-Saint-Denis.
  3. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L. 191-1 du code électoral.
  4. « CALMÉJANE Robert : Ancien sénateur de la Seine-Saint-Denis », Anciens sénateurs Vème République, Sénat (consulté le 8 avril 2015).
  5. « Résultats des élections cantonales - Seine-Saint-Denis », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  6. Julien Duffé, « La cantonale partielle se joue dans l'indifférence : Demain, on vote à Villemomble. Six candidats se disputent le poste de conseiller général laissé vacant par le maire UMP de la ville, Patrice Calméjane. Élu député en juin, il est démissionnaire, cumul des mandats oblige », Le Parisien, édition de la Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne).
  7. « Jean-Michel Bluteau élu dans le canton de Villemomble », Le Parisien, édition de Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne).
  8. « Département : l’opposition veut des réponses sur le détournements de fonds », Le Parisien, édition de la Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne).
  9. S.T., « Michèle Choulet (UMP) souhaite s'occuper du RSA et du logement », Le Parisien, édition de Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne).
  10. Sébastien Thomas, « Un bastion de la droite qui semble imprenable sous-titre = Sur le papier, il s'agit probablement du canton le plus acquis à la droite de tout le département. Et pas qu'un peu : Villemomble, Le Raincy et Neuilly-Plaisance. Difficile de faire plus bleu. Les résultats des dernières élections municipales laissent d'ailleurs assez peu de place aux espoirs à gauche. », Le Parisien, édition de la Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne).
  11. Sébastien Thomas, « Un bastion de la droite qui semble imprenable », Le Parisien, édition de Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne).
  12. « Résultats du premier tour pour le canton de Villemomble », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  13. « Résultats du premier tour pour le département de la Seine-Saint-Denis », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  14. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  15. Ministère de l'Intérieur - Résultats des élections départementales de 2015 dans le canton de Vilepinte, consulté le 31 mars 2015
  16. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la Seine-Saint-Denis