Canton de Morestel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Morestel

Situation du canton de Morestel dans le département de Isère.
Administration
Pays  France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement(s) La Tour-du-Pin
Bureau centralisateur Morestel
Conseillers
départementaux
Annie Pourtier
Christian Rival
2015-2021
Code canton 38 17
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 9 brumaire an X[2],[3]
(31 octobre 1801)
Modification 2 27 janvier 1993[4]
Modification 3 22 mars 2015[5]
Démographie
Population 38 318 hab. (2016)
Densité 111 hab./km2
Géographie
Superficie 345,56 km2
Subdivisions
Communes 24

Le canton de Morestel est un canton français situé dans le département de l'Isère et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Morestel dans l'arrondissement de La Tour-du-Pin. Son altitude varie de 191 m (Porcieu-Amblagnieu) à 450 m (Vasselin) pour une altitude moyenne de 254 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Créé au XIXe siècle, le canton de Morestel est agrandi par le décret du 27 janvier 1993[4].

Par décret du 18 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Morestel est conservé et s'agrandit. Il passe de 18 à 25 communes[5].

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1839
(décès)
Ange Louis Joseph
Giraud
(1791-1839)
  Notaire à Morestel
1839 1869
(décès)
Adolphe Flocard de Mépieu Majorité
dynastique
Agronome, propriétaire-cultivateur
Ancien commandant de la Garde Nationale
Maire de Sermérieu
Député (1852-1869)
1869 1891
(décès)[6]
Joseph Marion de Faverges Union républicaine Avocat, puis agent de change et agriculteur
Maire des Avenières
Député (1869-1870 et 1876-1885)
Sénateur (1885-1890)
1891[7] 1891
(décès)[8]
Joseph Cottin Républicain libéral Maire de Morestel
1892[9] 1895 M. Paviot Républicain modéré Président du comice agricole, maire de Morestel
1895 1899
(démission)[10]
Pierre Chanoz Rad. Propriétaire terrien et exploitant agricole
Maire de Morestel
Député (1900-1914)
1919 1939
(décès)
Albert Perrin Rad. Avocat
Député (1928-1939)
1939[11] 1940 M. Fraisse Rad.ind.  
1945 1949 Jean Bourde Rad.  
1949 1964
(décès)
François Perrin CNIP Entrepreneur de maçonnerie
Député (1958-1964)
Maire du Bouchage puis de Morestel
1964 1967 Joseph Bordel SFIO Agriculteur
Maire du Bouchage (1959-1976)
1967 1973 Jean Bedet DVD-RI Notaire
Maire des Avenières
1973 1976
(décès)
Joseph Bordel PS Maire du Bouchage
1976 1979 Théodore Durand Centriste Maire de Morestel (1971-1995)
1979 1998 Jean Genin PS puis DVD Maire de Sermérieu (1989-1995)
1998 2015 Christian Rival RPR puis UMP Notaire
Maire de Morestel depuis 1995

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Annie Pourtier   DVD Maire du Bouchage
2015 en cours Christian Rival   LR Maire de Morestel (1995-2018)[12]
1er Vice-Président, chargé de l'équipement, de l'aménagement du territoire et de l'aide aux communes

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Michelle Boyer et Alain Breuil (FN, 37,56 %) et Annie Pourtier et Christian Rival (Union de la Droite, 34,36 %). Le taux de participation est de 48,8 % (12 628 votants sur 25 878 inscrits)[13] contre 49,24 % au niveau départemental[14] et 50,17 % au niveau national[15]. Au second tour, Annie Pourtier et Christian Rival (Union de la Droite) sont élus avec 58,13 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 49,38 % (6 782 voix pour 12 763 votants et 25 846 inscrits)[16].

Annie Pourtier est membre du groupe "sans étiquette".

Composition[modifier | modifier le code]

Avant 2015[modifier | modifier le code]

Avant 1993, le canton comptait dix-sept communes ; le décret du 27 janvier 1993 lui ajoute la commune de Vasselin, retirée du canton de La Tour-du-Pin[4].

De 1993 à 2015, le canton de Morestel regroupait dix-huit communes et comptait 21 640 habitants (recensement de 1999 sans doubles comptes).


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Morestel
(chef-lieu)
38261 CC Les Balcons du Dauphiné 8,03 4 303 (2014) 536


Arandon 38014 CC du Pays des Couleurs 12,22 612 (2014) 50
Les Avenières 38022 CC du Pays des Couleurs 30,00 5 535 (2013) 185
Le Bouchage 38050 CC Les Balcons du Dauphiné 11,20 625 (2014) 56
Bouvesse-Quirieu 38054 CC Les Balcons du Dauphiné 17,51 1 493 (2014) 85
Brangues 38055 CC Les Balcons du Dauphiné 11,67 611 (2014) 52
Charette 38083 CC Les Balcons du Dauphiné 11,26 469 (2014) 42
Courtenay 38135 CC Les Balcons du Dauphiné 32,08 1 274 (2014) 40
Creys-Mépieu 38139 CC Les Balcons du Dauphiné 28,99 1 571 (2014) 54
Montalieu-Vercieu 38247 CC Les Balcons du Dauphiné 8,66 3 334 (2014) 385
Passins 38297 CC du Pays des Couleurs 13,92 1 160 (2014) 83
Porcieu-Amblagnieu 38320 CC Les Balcons du Dauphiné 15,80 1 749 (2014) 111
Saint-Sorlin-de-Morestel 38458 CC Les Balcons du Dauphiné 5,38 600 (2014) 112
Saint-Victor-de-Morestel 38465 CC Les Balcons du Dauphiné 13,13 1 106 (2014) 84
Sermérieu 38483 CC Les Balcons du Dauphiné 17,14 1 591 (2014) 93
Vasselin 38525 CC Les Balcons du Dauphiné 3,85 471 (2014) 122
Veyrins-Thuellin 38541 CC du Pays des Couleurs 11,56 1 953 (2013) 169
Vézeronce-Curtin 38543 CC Les Balcons du Dauphiné 14,37 2 033 (2014) 141

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Après le redécoupage cantonal de 2014, le nouveau canton de Morestel regroupait vingt-cinq communes[5].

À la suite de la fusion des Avenières et de Veyrins-Thuellin pour former la commune nouvelle des Avenières Veyrins-Thuellin au [17], le canton compte désormais vingt-quatre communes :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Morestel
(bureau centralisateur)
38261 CC Les Balcons du Dauphiné 4 303 (2014)
Arandon 38014 CC du Pays des Couleurs 612 (2014)
Les Avenières Veyrins-Thuellin 38022 CC Les Balcons du Dauphiné 7 590 (2014)
La Balme-les-Grottes 38026 CC Les Balcons du Dauphiné 980 (2014)
Le Bouchage 38050 CC Les Balcons du Dauphiné 625 (2014)
Bouvesse-Quirieu 38054 CC Les Balcons du Dauphiné 1 493 (2014)
Brangues 38055 CC Les Balcons du Dauphiné 611 (2014)
Charette 38083 CC Les Balcons du Dauphiné 469 (2014)
Corbelin 38124 CC Les Balcons du Dauphiné 2 220 (2014)
Courtenay 38135 CC Les Balcons du Dauphiné 1 274 (2014)
Creys-Mépieu 38139 CC Les Balcons du Dauphiné 1 571 (2014)
Parmilieu 38295 CC Les Balcons du Dauphiné 678 (2014)
Passins 38297 CC du Pays des Couleurs 1 160 (2014)
Montalieu-Vercieu 38247 CC Les Balcons du Dauphiné 3 334 (2014)
Optevoz 38282 CC Les Balcons du Dauphiné 814 (2014)
Porcieu-Amblagnieu 38320 CC Les Balcons du Dauphiné 1 749 (2014)
Saint-Sorlin-de-Morestel 38458 CC Les Balcons du Dauphiné 600 (2014)
Saint-Victor-de-Morestel 38465 CC Les Balcons du Dauphiné 1 106 (2014)
Sermérieu 38483 CC Les Balcons du Dauphiné 1 591 (2014)
Soleymieu 38494 CC Les Balcons du Dauphiné 762 (2014)
Vasselin 38525 CC Les Balcons du Dauphiné 471 (2014)
Vertrieu 38539 CC Les Balcons du Dauphiné 662 (2014)
Vézeronce-Curtin 38543 CC Les Balcons du Dauphiné 2 033 (2014)
Vignieu 38546 CC Les Balcons du Dauphiné 1 016 (2014)

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 37 724 habitants[18].

Évolution de la population de l'ancien canton :

           Évolution de la population  
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
15 43315 72216 17818 75419 75421 64025 98529 32429 691
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[19] puis population municipale à partir de 2006[20])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 352
  2. Notice communale de Morestel sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 800.
  4. a b et c Décret du 27 janvier 1993 portant création et modification de cantons du département de l'Isère.
  5. a b et c Décret no 2014-180 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Isère.
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6232326d/f1.item.r=canton.zoom
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6441529s/f3.item.r=canton.zoom
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6451865z/f1.item.r=canton.zoom
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62469638/f13.item.r=canton.zoom
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6241576z/f7.item.r=canton.zoom
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k263995f/f3.item.r=canton.zoom
  12. https://www.politiquemania.com/forum/modification-f14/demission-christian-rival-maire-morestel-isere-t7818.html
  13. « Résultats du premier tour pour le canton de Morestel », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  14. « Résultats du premier tour pour le département de l'Isère », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  15. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  16. « Résultats du second tour pour le canton de Morestel », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  17. « recueil des actes administratifs de l'Isère », sur Préfecture de l'Isère, (consulté le 21 décembre 2015)
  18. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee
  19. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  20. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  • Portail de l’Isère