Canton de Fère-en-Tardenois

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

Canton de Fère-en-Tardenois

Situation du canton de Fère-en-Tardenois dans le département de Aisne.
Administration
Pays France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement(s) Château-Thierry (20)
Soissons (58)
Circonscription(s) Première (1)
Cinquième (77)
Bureau centralisateur Fère-en-Tardenois
Conseillers
départementaux
Carole Deruy
François Rampelberg
2015-2021
Code canton 02 05
Histoire de la division
Création 18 février 1790[1],[2]
Modification 1 3 vendémiaire an X[3],[4]
(25 septembre 1801)
Modification 2 12 décembre 1924[5],[6]
Modification 3 22 mars 2015[7]
Démographie
Population 27 829 hab. (2016)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Superficie 626,83 km2
Subdivisions
Communes 78

Le canton de Fère-en-Tardenois est une division administrative française située dans le département de l'Aisne et la région Hauts-de-France.

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 23 à 84.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Fère-en-Tardenois dans l'arrondissement de Château-Thierry. Son altitude varie de 73 m (Le Charmel) à 247 m (Vézilly) pour une altitude moyenne de 147 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Révolution française[modifier | modifier le code]

Carte du canton de Fère-en-Tardenois en 1790.

Le canton est créé le 18 février 1790 sous la Révolution française[8],[2].

Le canton a compté onze communes avec Fère-en-Tardenois pour chef-lieu au moment de sa création : Courmont[9], Fère-en-Tardenois[3], Fresnes[10], Mareuil-en-Dôle[11], Nesles[12], Ronchères[13], Saponay[14], Sergy[15], Seringes[16], Villeneuve-sur-Fère[17] et Villers-sur-Fère[18]. Il est une subdivision du district de Château-Thierry qui disparait le 5 fructidor An III ()[19].

Entre 1790 et 1794, les communes de Seringes[16] et Nesles[12] fusionnent pour former la commune de Seringes-et-Nesles[20]. La composition communale passe de 11 à 10 communes.

Lors de la création des arrondissements par la loi du 28 pluviôse an VIII (), le canton est rattaché à l'arrondissement de Château-Thierry.

1801-2015[modifier | modifier le code]

L'arrêté du 3 vendémiaire an X () entraine un redécoupage du canton qui est conservé et agrandi[4]. Quatre communes du canton de Coincy (Brécy[21], Bruyères[22], Coincy[23] et Nanteuil-Notre-Dame[24]) et huit communes du canton de Coulonges (Aiguizy[25], Cierges[26], Cohan[27], Coulonges[28], Dravegny[29], Goussancourt[30], Vézilly[31] et Villers-Agron[32]) intègrent le canton. Deux communes du canton de Mont-Saint-Père (Beuvardes[33] et Le Charmel[34]) rejoignent également le canton. À la suite de cette recomposition, la composition communale du canton est de 25 communes.

Par ordonnance du , la commune de Villers-Agron[32] et Aiguizy[25] fusionnent pour former la commune de Villers-Agron-Aiguizy[35],[36]. Le canton comprend 24 communes à la suite de cette fusion.

Par la loi du , la commune de Loupeigne est détachée du canton d'Oulchy-le-Château de l'arrondissement de Soissons pour intégrer le canton de Fère-en-Tardenois[5],[6]. Le canton est composé alors de 24 communes.

Par décret du 10 septembre 1926, l'arrondissement de Château-Thierry est supprimé. Le canton de Fère-en-Tardenois est rattaché à l'arrondissement de Soissons[37].

La loi du rétablit l'arrondissement de Château-Thierry dans ses limites au moment de sa suppression en 1926. Le canton de Fère-en-Tardenois est détaché de l'arrondissement de Soissons pour rejoindre l'arrondissement de Château-Thierry[38].

En 1956, les communes de Bruyères, de Fresnes et Coulonges prennent les noms de Bruyères, de Coulonges-en-Tardenois et de Fresnes-en-Tardenois[22],[28],[10].

Par arrêté préfectoral du , les communes de Cohan[27] et de Coulonges[28] fusionnent le pour former la commune de Coulonges-Cohan[39],[36]. Sa composition communale passe de 24 à 23 communes et elle n'évolue pas jusqu'en mars 2015. Le canton portait le code canton 0215.

Après le redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de l'Aisne entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 21 février 2014 [7], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[40]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au premier tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure[41].

Dans l'Aisne, le nombre de cantons passe ainsi de 42 à 21. Le canton de Fère-en-Tardenois fait partie des treize cantons du département, dont les limites territoriales sont remaniées, les huit autres sont des nouveaux cantons. Avec ce redécoupage, les cantons de Braine et de Vailly-sur-Aisne sont regroupés avec celui de Fère-en-Tardenois sauf les communes d'Acy, de Sermoise, de Serches et de Vregny. La commune de Monampteuil, appartenant auparavant au canton d'Anizy-le-Château est également adjoint au canton. Brécy, Coincy et Villeneuve-sur-Fère sont détachés du canton pour rejoindre celui de Château-Thierry. Le bureau centralisateur est fixé à Fère-en-Tardenois. Il groupe désormais 84 communes et devient le canton du département comptant le plus de communes avec un nouveau code canton 0205. Le canton se situe désormais sur trois arrondissements, celui de Château-Thierry, celui de Soissons et celui de Laon.

Au , sept communes se sont regroupées pour former la commune nouvelle des Septvallons : Glennes, Longueval-Barbonval, Merval, Perles, Révillon, Vauxcéré et Villers-en-Prayères fusionnent[42]. Le nombre de communes du canton passe alors de 84 à 78.

Par arrêté préfectoral du , la commune de Monampteuil, située dans l'arrondissement de Laon, est détachée le de cet arrondissement pour intégrer celui de Soissons[43]. Le canton est alors réparti entre les arrondissements de Château-Thierry et de Soissons.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848
(décès)
Martin Ferdinand Moreau
(1769-1848)[44]
  Marchand de bois
Censeur de la Banque de France
Propriétaire à Paris
1848 1865
(décès)
Ernest Geoffroy de Villeneuve Majorité
dynastique
Propriétaire à Chéry-Chartreuve
Député (1852-1865)
1865 1871 Frédéric Moreau   Propriétaire
1871 1874 Marc Roques-Salvaza
(1822-1875)
  Capitaine au régiment d'artillerie à pieds de la Garde Impériale
1874 1880 Auguste Moreau
(1831-1904)
(petit-fils de Martin Moreau)
Droite Propriétaire à Fère-en-Tardenois
1880 1889
(décès)
Désiré-Jules Lesguillier Républicain Ingénieur des Ponts et Chaussées
Député (1881-1889)
Sous-Secrétaire d'Etat
1889 1904
(décès)
Auguste Moreau Droite Propriétaire à Fère-en-Tardenois
1904 1910 Louis-Joseph Henry Rad. Vétérinaire, maire de Fère-en-Tardenois
1910 1934 Roger Joxe SFIO Médecin
Maire de Fère-en-Tardenois (1919-1926)
1934 1940 André Bassot RG puis
PSF
Industriel à Fère-en-Tardenois
puis à Château-Thierry
1943 1945 Émile Vautrin   Conseiller municipal de Fère-en-Tardenois
Nommé conseiller départemental en 1943[45]
1945 1979
(décès)
Octave Gébert SFIO
puis DVG
Cultivateur
Maire de Beuvardes
1979 2004 Jacques Hurmane PCF
puis IDG
Professeur
Maire de Villeneuve sur Fère (1989-2001)
2004 2015 Isabelle Vasseur UMP Infirmière
Députée de la cinquième circonscription de l'Aisne (2007-2012)
maire de Ronchères (2008-2014)

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Carole Deruy   LR Cadre socio-éducatif à Fère-en-Tardenois
2015 en cours François Rampelberg   LR Maire de Braine
9ème Vice-Président du Conseil départemental

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Mireille Chevet et Romain Lepage (FN, 40,88 %) et Carole Deruy et François Rampelberg (UMP, 24,79 %). Le taux de participation est de 55,75 % (11 154 votants sur 20 006 inscrits)[46] contre 53,32 % au niveau départemental[47] et 50,17 % au niveau national[48].

Au second tour, Carole Deruy et François Rampelberg (UMP) sont élus Conseillers départementaux de l'Aisne avec 52,51 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 55,88 % (5 432 voix pour 11 180 votants et 20 007 inscrits)[49].

Composition[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Fère-en-Tardenois dans le département de l'Aisne avant 2015.

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Fère-en-Tardenois regroupait 23 communes et comptait 9 576 habitants en 2012[Note 1].

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2015
Code
Insee
Nom Superficie
(km2)
Population
(hab.)
Densité
(hab./km2)
02305 Fère-en-Tardenois
(Chef-lieu)
20,40 3 191 156,42
02083 Beuvardes 15,66 722 46,1
02119 Brécy 9,98 354 35,47
02127 Bruyères-sur-Fère 9,05 198 21,88
02164 Le Charmel 9,83 325 33,06
02193 Cierges 8,22 73 8,88
02203 Coincy 17,24 1 314 76,22
02220 Coulonges-Cohan 28,75 429 14,92
02227 Courmont 9,86 118 11,97
02271 Dravegny 15,67 150 9,57
02332 Fresnes-en-Tardenois 8,84 259 29,3
02351 Goussancourt 8,43 117 13,88
02442 Loupeigne 7,30 85 11,64
02462 Mareuil-en-Dôle 8,81 266 30,19
02538 Nanteuil-Notre-Dame 3,72 63 16,94
02655 Ronchères 6,06 134 22,11
02699 Saponay 9,93 263 26,49
02712 Sergy 13,32 162 12,16
02713 Seringes-et-Nesles 13,49 289 21,42
02794 Vézilly 10,74 193 17,97
02806 Villeneuve-sur-Fère 10,30 268 26,02
02809 Villers-Agron-Aiguizy 12,79 90 7,04
02816 Villers-sur-Fère 10,79 513 47,54

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Fère-en-Tardenois regroupe 78 communes depuis le [7],[42].

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Fère-en-Tardenois
(bureau centralisateur)
02305 CA de la Région de Château-Thierry 20,4 3 098 (2016) 152
Aizy-Jouy 02008 CC du Val de l'Aisne 14,63 289 (2016) 20
Allemant 02010 CC du Val de l'Aisne 5,13 175 (2016) 34
Augy 02036 CC du Val de l'Aisne 2,6 87 (2016) 33
Bazoches-sur-Vesles 02054 CC du Val de l'Aisne 9,49 462 (2016) 49
Beuvardes 02083 CA de la Région de Château-Thierry 15,66 739 (2016) 47
Blanzy-lès-Fismes 02091 CC du Val de l'Aisne 5,27 112 (2016) 21
Braine 02110 CC du Val de l'Aisne 11,61 2 231 (2016) 192
Braye 02118 CC du Val de l'Aisne 1,34 120 (2016) 90
Brenelle 02120 CC du Val de l'Aisne 4,34 196 (2016) 45
Bruyères-sur-Fère 02127 CA de la Région de Château-Thierry 9,05 185 (2016) 20
Bruys 02129 CC du Val de l'Aisne 5,7 20 (2016) 3,5
Bucy-le-Long 02131 CC du Val de l'Aisne 12,86 1 888 (2016) 147
Celles-sur-Aisne 02148 CC du Val de l'Aisne 6,16 259 (2016) 42
Cerseuil 02152 CC du Val de l'Aisne 4,61 89 (2016) 19
Le Charmel 02164 CA de la Région de Château-Thierry 9,83 318 (2016) 32
Chassemy 02167 CC du Val de l'Aisne 10,85 876 (2016) 81
Chavignon 02174 CC du Val de l'Aisne 11,55 817 (2016) 71
Chavonne 02176 CC du Val de l'Aisne 3,62 204 (2016) 56
Chéry-Chartreuve 02179 CC du Val de l'Aisne 13,69 390 (2016) 28
Chivres-Val 02190 CC du Val de l'Aisne 5,54 538 (2016) 97
Cierges 02193 CA de la Région de Château-Thierry 8,22 68 (2016) 8,3
Ciry-Salsogne 02195 CC du Val de l'Aisne 8,95 924 (2016) 103
Clamecy 02198 CC du Val de l'Aisne 3,4 226 (2016) 66
Condé-sur-Aisne 02210 CC du Val de l'Aisne 3,73 358 (2016) 96
Coulonges-Cohan 02220 CA de la Région de Château-Thierry 28,75 436 (2016) 15
Courcelles-sur-Vesle 02224 CC du Val de l'Aisne 8,81 355 (2016) 40
Couvrelles 02230 CC du Val de l'Aisne 7,5 188 (2016) 25
Courmont 02227 CA de la Région de Château-Thierry 9,86 140 (2016) 14
Cys-la-Commune 02255 CC du Val de l'Aisne 4,39 138 (2016) 31
Dhuizel 02263 CC du Val de l'Aisne 6,81 115 (2016) 17
Dravegny 02271 CA de la Région de Château-Thierry 15,67 137 (2016) 8,7
Fresnes-en-Tardenois 02332 CA de la Région de Château-Thierry 8,84 268 (2016) 30
Filain 02311 CC du Val de l'Aisne 4,78 130 (2016) 27
Goussancourt 02351 CA de la Région de Château-Thierry 8,43 120 (2016) 14
Jouaignes 02393 CC du Val de l'Aisne 7,84 145 (2016) 18
Laffaux 02400 CC du Val de l'Aisne 6,76 149 (2016) 22
Lesges 02421 CC du Val de l'Aisne 6,65 100 (2016) 15
Lhuys 02427 CC du Val de l'Aisne 4,95 144 (2016) 29
Limé 02432 CC du Val de l'Aisne 5,55 186 (2016) 34
Loupeigne 02442 CA de la Région de Château-Thierry 7,3 91 (2016) 12
Mareuil-en-Dôle 02462 CA de la Région de Château-Thierry 8,81 244 (2016) 28
Margival 02464 CC du Val de l'Aisne 5,47 373 (2016) 68
Missy-sur-Aisne 02487 CC du Val de l'Aisne 3,25 640 (2016) 197
Monampteuil 02490 CC du Val de l'Aisne 5,86 131 (2016) 22
Mont-Notre-Dame 02520 CC du Val de l'Aisne 9,96 738 (2016) 74
Mont-Saint-Martin 02523 CC du Val de l'Aisne 5,81 75 (2016) 13
Nanteuil-la-Fosse 02537 CC du Val de l'Aisne 7,36 190 (2016) 26
Nanteuil-Notre-Dame 02538 CA de la Région de Château-Thierry 3,72 62 (2016) 17
Neuville-sur-Margival 02551 CC du Val de l'Aisne 3,65 120 (2016) 33
Ostel 02577 CC du Val de l'Aisne 9,1 76 (2016) 8,4
Paars 02581 CC du Val de l'Aisne 5,15 306 (2016) 59
Pargny-Filain 02589 CC du Val de l'Aisne 5,01 255 (2016) 51
Pont-Arcy 02612 CC du Val de l'Aisne 3,18 128 (2016) 40
Presles-et-Boves 02620 CC du Val de l'Aisne 9,61 366 (2016) 38
Quincy-sous-le-Mont 02633 CC du Val de l'Aisne 5,04 61 (2016) 12
Ronchères 02655 CA de la Région de Château-Thierry 6,06 113 (2016) 19
Saint-Mard 02682 CC du Val de l'Aisne 4,69 111 (2016) 24
Saint-Thibaut 02695 CC du Val de l'Aisne 4,13 72 (2016) 17
Sancy-les-Cheminots 02698 CC du Val de l'Aisne 4,53 100 (2016) 22
Saponay 02699 CA de la Région de Château-Thierry 9,93 289 (2016) 29
Les Septvallons 02439 CC du Val de l'Aisne 38,24 1 181 (2016) 31
Sergy 02712 CA de la Région de Château-Thierry 13,32 155 (2016) 12
Seringes-et-Nesles 02713 CA de la Région de Château-Thierry 13,49 280 (2016) 21
Serval 02715 CC du Val de l'Aisne 2,14 50 (2016) 23
Soupir 02730 CC du Val de l'Aisne 10,2 276 (2016) 27
Tannières 02735 CC du Val de l'Aisne 2,55 16 (2016) 6,3
Terny-Sorny 02739 CC du Val de l'Aisne 7,07 328 (2016) 46
Vailly-sur-Aisne 02758 CC du Val de l'Aisne 9,97 1 998 (2016) 200
Vasseny 02763 CC du Val de l'Aisne 3,18 211 (2016) 66
Vaudesson 02766 CC du Val de l'Aisne 8,42 241 (2016) 29
Vauxtin 02773 CC du Val de l'Aisne 2,27 40 (2016) 18
Vézilly 02794 CA de la Région de Château-Thierry 10,74 183 (2016) 17
Viel-Arcy 02797 CC du Val de l'Aisne 6,59 183 (2016) 28
Villers-Agron-Aiguizy 02809 CA de la Région de Château-Thierry 12,79 77 (2016) 6
Villers-sur-Fère 02816 CA de la Région de Château-Thierry 10,79 524 (2016) 49
Ville-Savoye 02817 CC du Val de l'Aisne 2,64 82 (2016) 31
Vuillery 02829 CC du Val de l'Aisne 1,09 43 (2016) 39

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant le redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

Évolution de la population  [ modifier ]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
7 6857 7947 8228 1368 6158 9139 3379 5899 576
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[50] puis population municipale à partir de 2006[51].)
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie après le redécoupage de 2015[modifier | modifier le code]

En 2016, le canton comptait 27 829 habitants[Note 2].

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2014 2015 2016
28 00428 02027 94527 829
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2015[52].)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy, Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au , millésimée 2012, définie dans les limites territoriales en vigueur au , date de référence statistique : .
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 76
  2. a et b René Hennequin, La Formation du département de l'Aisne en 1790, Soissons, Imprimerie de G. Nougarède, (lire en ligne), p. 266.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Fère-en-Tardenois », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  4. a et b Bernard Gaudillère (1995), p. 788.
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Loupeigne », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  6. a et b « Loi distrayant la commune de Loupeigne du canton d'Oulchy-le-Château (arrondissement de Soissons) pour la rattacher au canton de Fère-en-Tardenois (arrondissement de Château-Thierry et même département), publié au Journal officiel du 16 décembre 1924 », sur https://gallica.bnf.fr/, Journal officiel de la République française, (consulté le 18 décembre 2016), p. 10983.
  7. a b et c Décret no 2014-202 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Aisne.
  8. Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Courmont », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  10. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Fresnes-en-Tardenois », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Mareuil-en-Dôle », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  12. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Nesles », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Ronchères », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Saponay », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Sergy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  16. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Seringes », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Villeneuve-sur-Fère », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Villers-sur-Fère », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  19. Constitution de la République française du 5 Fructidor an III, p. 9.
  20. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Seringes-et-Nesles », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Brécy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  22. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Bruyères-sur-Fère », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  23. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Coincy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  24. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Nanteuil-Notre-Dame », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  25. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Aiguizy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  26. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Cierges », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  27. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Cohan », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  28. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Coulonges-en-Tardenois », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  29. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Dravegny », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  30. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Goussancourt », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  31. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Vézilly », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  32. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Villers-Agron », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  33. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Beuvardes », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  34. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Le Charmel », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  35. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Villers-Agron-Aiguizy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  36. a et b Archives départementales de l'Aisne, « Liste de communes n'existant plus ou ayant changé de nom » [PDF] (consulté le 18 décembre 2016).
  37. « Décret du 10 septembre 1926 relatif à l'organisation de l'administration préfectorale, publié au JORF du 14 septembre 1926 », sur https://gallica.bnf.fr/, Journal officiel de la République française, (consulté le 16 décembre 2016), p. 10186 à 10202.
  38. « Loi n°584 du relative au rétablissement d'un certain nombre de sous-préfecture, publié au JORF du 10 juin 1942 », sur https://gallica.bnf.fr/, Journal officiel de la République française, (consulté le 16 décembre 2016), p. 2018.
  39. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Coulonges-Cohan », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 décembre 2016).
  40. « LOI no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 22 avril 2014)
  41. Le nombre total de cantons d'un départements doit obligatoirement être impair.
  42. a et b « Arrêté no 2015-770 en date du 9 novembre 2015 portant création d’une commune nouvelle », Recueil des actes administratifs de la préfecture de l’Aisne,‎ (lire en ligne [PDF])
  43. « Arrêté préfectoral portant modification des limites territoriales des arrondissements de l'Aisne - Recueil n°195 des actes administratifs du 21 décembre 2016 des Hauts-de-France », sur http://www.prefectures-regions.gouv.fr/hauts-de-france/, (consulté le 12 janvier 2017).
  44. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH169/PG/FRDAFAN83_OL1930008V001.htm
  45. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96957474/f3.item.r=d%C3%A9partemental.zoom
  46. « Résultats du 1er tour pour le canton de Fère-en-Tardenois », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  47. « Résultats du 1er tour pour le département de l'Aisne », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  48. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  49. « Résultats du second tour pour le canton de Fère-en-Tardenois », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 30 mars 2015)
  50. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  51. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012.
  52. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015 et 2016.
  • Portail de l’Aisne