Canton de Domfront

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

Canton de Domfront

Situation du canton de Domfront dans le département de Orne.
Administration
Pays France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement(s) Alençon (9)
Argentan (13)
Bureau centralisateur Domfront en Poiraie
Conseillers
départementaux
Catherine Meunier
Jérôme Nury
2015-2021
Code canton 61 11
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification(s) 5 brumaire an X[2],[3]

(27 octobre 1801)

22 mars 2015[4]

Démographie
Population 15 206 hab. (2016)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Superficie 353,00 km2
Subdivisions
Communes 13

Le canton de Domfront est une division administrative française située dans le département de l'Orne et la région Normandie. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de onze à quinze, puis à treize à la suite de la création de la commune nouvelle de Domfront en Poiraie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Domfront dans les arrondissements d'Alençon et d'Argentan. Son altitude varie de 100 m (Ceaucé) à 321 m (Lonlay-l'Abbaye) pour une altitude moyenne de 186 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Par décret du 25 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Domfront est conservé et s'agrandit. Il passe de 11 à 15 communes (dont deux communes issues d'une fusion au 1er janvier 2015)[4].

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1844
(décès)
Jacques Nicolas Vardon   Avocat, maire de Domfront
1844[5] 1848 Victor Urbain Rémond Majorité
conservatrice
Général, maréchal de camp du cadre de réserve, député (1815 et 1830-1831)
1848 1852 Léon Lefaverais Droite
Monarchiste
Représentant du peuple (1849-1851), propriétaire, maire de Lonlay-l'Abbaye
1852 1870
(décès)
Henri Charles Roulleaux Dugage Extrême droite Propriétaire, avocat, ancien sous-préfet de Domfront, ancien préfet, président du conseil général, député de l'Hérault (1862-1870)
1871 1890
(décès) [6]
Baron Émile Auguste Houssin de Saint-Laurent[7]   Ancien capitaine de cavalerie, maire du Guislain, propriétaire, ancien directeur de la ferme-école de Domfront
1890 [8] 1910 Théodore-Wilfrid Lévesque Républicain Médecin à Domfront
1910 1940 Wilfrid-Marie Lévesque RG Médecin à Domfront
1943 1945 Louis Gallot   Maire de Domfront, nommé conseiller départemental en 1943[9]
1945 1973 Jacques Roulleaux-Dugage RPF puis CNIP Avocat, député (1945-1946), maire de Rouellé (1947-1993)
1973 1992 André Rocton UDR puis RPR Agent immobilier, maire de Domfront
1992 2015 Robert Loquet RPR puis UMP Agent immobilier, maire (1995-2008), puis conseiller municipal de Domfront

Le canton participe à l'élection du député de la première circonscription de l'Orne.

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Catherine Meunier   DVD Directrice d'une agence immobilière, maire adjointe de Domfront
2015 en cours Jérôme Nury   LR Cadre de la fonction publique, député, ancien maire de Tinchebray-Bocage, président de la communauté de communes, ancien conseiller général du canton de Tinchebray (2004-2015), président de la commission de l'économie, de l'agriculture et du numérique, député (depuis 2017)

Lors des élections départementales de 2015, le binôme composé de Catherine Meunier et Jérôme Nury (Union de la Droite[10]) est élu au premier tour avec 59,41 % des suffrages exprimés, devant le binôme composé de Suzanne Delambre et Louis-Marie Mautin (FN) (22,04 %). Le taux de participation est de 56,48 % (6 670 votants sur 11 810 inscrits)[10] contre 54,04 % au niveau départemental[11] et 50,17 % au niveau national[12].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton dans l'arrondissement d'Alençon.

Le canton de Domfront comptait 10 306 habitants en 2012 (population municipale) et regroupait onze communes :

À la suite du redécoupage des cantons pour 2015, les communes, à l'exception de Ceaucé et Saint-Clair-de-Halouze, sont rattachées au nouveau canton de Domfront auquel s'ajoutent six communes du canton de Tinchebray. Ceaucé est intégré au canton de Bagnoles-de-l'Orne et Saint-Clair-de-Halouze à celui de Flers-1.

Anciennes communes[modifier | modifier le code]

Les anciennes communes suivantes étaient incluses dans le territoire du canton de Domfront antérieur à 2015[13] :

  • La commune mayennaise de Ceaucé, absorbée en 1832 par son homonyme ornaise.
  • Saint-Front, absorbée en 1863 par Domfront.

Composition après 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Domfront comprend treize communes entières :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Domfront en Poiraie
(chef-lieu)
61145 CC Domfront Tinchebray Interco 4 276 (2016)
Avrilly 61021 CC Domfront Tinchebray Interco 109 (2016)
Champsecret 61091 CC Domfront Tinchebray Interco 900 (2016)
Chanu 61093 CC Domfront Tinchebray Interco 1 259 (2016)
Lonlay-l'Abbaye 61232 CC Domfront Tinchebray Interco 1 135 (2016)
Le Ménil-Ciboult 61262 CC Domfront Tinchebray Interco 129 (2016)
Montsecret-Clairefougère 61292 CC Domfront Tinchebray Interco 674 (2016)
Saint-Bômer-les-Forges 61369 CC Domfront Tinchebray Interco 1 047 (2016)
Saint-Brice 61370 CC Domfront Tinchebray Interco 155 (2016)
Saint-Christophe-de-Chaulieu 61374 CC Domfront Tinchebray Interco 95 (2016)
Saint-Gilles-des-Marais 61401 CC Domfront Tinchebray Interco 113 (2016)
Saint-Quentin-les-Chardonnets 61451 CC Domfront Tinchebray Interco 350 (2016)
Tinchebray-Bocage 61486 CC Domfront Tinchebray Interco 4 964 (2016)

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population (ancien territoire)  
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
12 20811 79711 38611 21710 92310 61110 46910 38710 306
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[14] puis population municipale à partir de 2006[15])
Histogramme de l'évolution démographique


En 2016, le canton comptait 15 206 habitants[Note 1].

Évolution de la population (nouveau territoire)  [ modifier ]
2015 2016
15 33615 206
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2015[16].)


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de l'Orne