Canton de Callac

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

Canton de Callac

Situation du canton de Callac dans le département de Côtes-d'Armor.
Administration
Pays  France
Région Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement(s) Guingamp
Bureau centralisateur Callac
Conseillers
départementaux
Christian Coail
Claudine Guillou
2015-2021
Code canton 22 03
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 5 brumaire an X[2],[3]
(27 octobre 1801)
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 18 022 hab. (2016)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Superficie 684,45 km2
Subdivisions
Communes 28

Le canton de Callac est un canton français situé dans le département des Côtes-d'Armor et la région Bretagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Le canton de Callac a été créé en 1801[5].
  • De 1833 à 1840, les cantons de Callac et de Saint-Nicolas avaient le même conseiller général. Le nombre de conseillers généraux était limité à 30 par département[6]
  • De 1840 à 1848, les cantons de Callac et de Belle-Isle-en-Terre avaient le même conseiller général[7].
  • Un nouveau découpage territorial des Côtes-d'Armor entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 13 février 2014[4], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[8]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[9]. Dans les Côtes-d'Armor, le nombre de cantons passe ainsi de 52 à 27. Le nombre de communes du canton de Callac passe de 11 à 28.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Parti Qualité
1833-1840 Guy Fulgence
Tiengou de Tréfériou[10]
(1784-1849)
Conseiller à la Cour royale de Rennes
1840-1842 François Le Calvez Notaire, conseiller d'arrondissement
Propriétaire à Guingamp
1842-1845 Alfred Louis
Le Guillou Kergoat
(1807-1858)
Juge de paix et propriétaire à Bourbriac
1845-1848 Jean Louis René Charles
Huchet du Guermeur
(1794-1849)
Notaire
Maire de Saint-Nicolas-du-Pélem (1830-1848)
1848-1856 Pierre Marie Guiot Notaire, maire de Callac
1856-1863 Jules Philippe[11] Propriétaire, notaire, rentier, maire de Callac
1863-1883 François Charles de la Jaille[12] Bonapartiste Général, propriétaire du château de Kerbournet, à Saint-Servais
Sénateur de la Guadeloupe (1876-1885)
Propriétaire à Versailles
1883-1886
(décès)[13]
Olivier Quéré Rad. Docteur en médecine
1886[14]-1892
(décès)
Comte
Albert de Kerouartz
Propriétaire du château des Salles à Guingamp
1892-1925 Marquis
Frédéric de Kerouartz
Libéral
Indépendant
Propriétaire à Guingamp
Député (1898-1902)
Sénateur (1912-1921)
1925-1926 Louis Morel Rad. Maire de Callac (1925-1935)
1926-1926
(démission)
Louis Mariette PDP Vétérinaire à Callac
1926-1935
(décès)
Louis Morel Rad. Maire de Callac (1925-1935)
1935[15]-1940 Oswen de Kerouartz URD Maire de Bulat-Pestivien
Député (1930-1936)
1945-1951 François Lucas SFIO Commerçant, ancien maire de Plourac'h (1925-1935)
1951-1958 Jean Auffret RGR Maire de Callac (1948-1965)
1958-1964 Lucien Le Verge PCF Cultivateur
Maire de Maël-Pestivien (1959-1989)
1964-1970 Marcel Le Goaët PCF Premier adjoint au maire de Callac
1970-2008 Félix Leyzour PCF Instituteur en retraite
Maire de Callac (1989-2008)
Sénateur (1989-1997)
Député (1997-2002)
2008-2015 Christian Coail PS Cadre supérieur
Maire de Saint-Servais depuis 1989

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Christian Coail   PS Maire de Saint-Servais (depuis 1989)
2015 en cours Claudine Guillou   PS Présidente de la communauté de communes du Pays de Bourbriac (depuis 2012)
Conseillère municipale de Bourbriac

Lors des élections départementales de 2015, le binôme composé de Christian Coail et Claudine Guillou (Union de la Gauche[16]) est élu au 1er tour avec 56,98 % des suffrages exprimés, devant le binôme composé de Marc Herve et Martine Tison (UMP) (24,51 %). Le taux de participation est de 58,61 % (7 982 votants sur 13 619 inscrits)[16] contre 56,24 % au niveau départemental[17]et 50,17 % au niveau national[18].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Callac dans le département des Côtes-d'Armor avant 2015.

Le canton de Callac regroupait les communes suivantes :

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Callac comprend désormais 28 communes entières[4] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Callac
(chef-lieu)
22025 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 2 224 (2014)
Belle-Isle-en-Terre 22005 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 1 081 (2014)
Bourbriac 22013 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 2 323 (2014)
Bulat-Pestivien 22023 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 435 (2014)
Calanhel 22024 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 210 (2014)


Carnoët 22031 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 691 (2014)
La Chapelle-Neuve 22037 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 437 (2014)
Coadout 22040 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 574 (2014)
Duault 22052 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 366 (2014)
Gurunhuel 22072 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 444 (2014)
Kerien 22088 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 277 (2014)
Kerpert 22092 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 284 (2014)
Loc-Envel 22129 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 67 (2014)
Lohuec 22132 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 273 (2014)
Louargat 22135 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 2 344 (2014)
Maël-Pestivien 22138 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 408 (2014)
Magoar 22139 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 88 (2014)
Moustéru 22156 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 683 (2014)
Plésidy 22189 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 616 (2014)
Plougonver 22216 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 736 (2014)
Plourac'h 22231 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 335 (2014)
Plusquellec 22243 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 548 (2014)
Pont-Melvez 22249 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 638 (2014)
Saint-Adrien 22271 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 362 (2014)
Saint-Nicodème 22320 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 174 (2014)
Saint-Servais 22328 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 416 (2014)
Senven-Léhart 22335 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 232 (2014)
Tréglamus 22354 CA Guingamp-Paimpol Armor-Argoat Agglomération 987 (2014)

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
11 21310 1988 9377 7816 9326 3976 2816 3156 227
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[19] puis population municipale à partir de 2006[20])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 18 253 habitants[21].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Cantons des Côtes-d'Armor - Liste des communes des Côtes-d'Armor - Liste des conseillers généraux des Côtes-d'Armor

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 188
  2. Notice communale de Callac sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 794.
  4. a b et c Décret no 2014-150 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département des Côtes-d'Armor.
  5. Notice communale de Callac sur le site de l'EHESS
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5492729z/f181.image.r=cantons%201833
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4429366w/f1.item.zoom
  8. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 2 mai 2014)
  9. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  10. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH268/PG/FRDAFAN83_OL2605065V001.htm
  11. http://gw.geneanet.org/payen53?lang=fr;pz=arnaud+pierre+marie+antoine;nz=payen+de+la+garanderie;ocz=0;p=jules+anne+marie;n=philippe
  12. François Charles Louis Marie de la JAILLE Conseiller général du canton de Callac de 1863 à 1883. Les de la JAILLE, une famille de notaires originaires de la Guadeloupe qui habitait à la Baie-Mahault située à l'est de la Basse-Terre et intégrée à l'agglomération de Pointe-à-Pitre ; faisant office de porte d'entrée pour l'île de la Basse Terre lorsqu'on vient de la Grande Terre. François Charles Louis Marie de la JAILLE naît en ce lieu le 19 octobre 1822. Il est le fils de Charles André (°1796), officier et marquis, et de Caroline Françoise Camille des BOIS de la SAUSSAYE DESTRELAN. Comme son père, il choisit le métier des armes et gravit tous les échelons d’une carrière militaire. Nous le trouvons chef d’Escadron au 2e Régiment de Dragons en 1850, Lieutenant-Colonel de cavalerie en 1864, Colonel en 1877 et il termine sa carrière comme Général de brigade en 1880. Il épouse le 25 janvier 1858 à Morlaix, Émilie Marie TIXIER DAMAS de ST PRIX, dernière fille de Charles Joseph André Marie, conseiller général et d’Émilie Barbe Marie GUITTON (° Callac-1789), comtesse de ST PRIX. C’est ainsi qu’il fait la connaissance de la famille GUITTON de Callac, tabellions et notaires fortunés alliés aux LE DENMAT-KERVERN, commerçants en la ville de MORLAIX. Ses fréquents séjours à Callac attiré par les rendez-vous de châsse organisés par son beau-frère, Charles TIXIER DAMAS de ST PRIX, louvetier à Morlaix, le font connaître des personnalités en vue de la cité. Sollicité par les notables, il accepte de se présenter à l’élection cantonale de 1864 où il est facilement élu comme conseiller général du canton de Callac, remplaçant le maire Jules PHILIPPE, bonapartiste et adversaire politique de Pierre Marie GUIOT. Avec son épouse, Emilie Marie, la fille de la comtesse de ST PRIX[3] ils décident de construire une vaste demeure, un manoir ou château comme l’appelle les gens du cru, sur leur terre au village de Kerbournet en Saint Servais, distant d’environ 10 lieues de leur demeure principale en Ploujean près de Morlaix. Le château ou manoir de Kerbournet en St Servais. La carrière politique de François Charles de la JAILLE, comme conseiller général du canton de Callac se poursuit et il est réélu en 1869 et en 1877, mais au renouvellement de 1883, il est confronté au radical, le Dr Olivier QUÉRÉ et il est battu d’une courte tête, très affecté comme nous le verrons dans le lettre suivante qu’il adresse aux autorités du département, préfet et sous-préfet. (Source : http://callac.joseph.lohou.fr/jaille.html)
  13. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6328689s/f1.item.r=canton.zoom
  14. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6328710r/f4.item.r=canton.zoom
  15. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2500611/f2.item.r=canton.zoom
  16. a et b « Résultats du 1er tour pour le canton de Callac », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  17. « Résultats du 1er tour pour le département des Côtes-d'Armor », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015)
  18. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  19. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  20. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  21. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee
  • Portail des Côtes-d’Armor