Camp de prisonniers d'Hämeenlinna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Camp de prisonniers de Hämeenlinna

Gardes rouges prisonniers à Hämeenlinna
Présentation
Nom local Hämeenlinnan vankileiri
Gestion
Date de création Avril 1918
Créé par Gardes blancs
Date de fermeture Septembre 1918
Victimes
Type de détenus gardes rouges
Géographie
Localité Hämeenlinna
Coordonnées 61° 00′ nord, 24° 26′ est

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Camp de prisonniers de Hämeenlinna

Le camp de prisonniers de Hämeenlinna (finnois : Hämeenlinnan vankileiri) est un Camps de prisonniers de guerre ouvert à Hämeenlinna en Finlande à la fin de la guerre civile finlandaise[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le camp est organisé, d'avril à septembre 1918, par les Gardes blancs pour emprisonner les gardes rouges.

Parmi les nombreux camps de prisonniers celui d'Hämeenlinna faisait partie de camps ayant la pire réputation et il était connu particulièrement pour sa discipline très dure[2].

La mortalité des prisonniers du camp d'Hämeenlinna comme celle du camp de prisonniers de Lappeenranta était d'environ 20% ce qui était le deuxième taux de mortalité le plus élevé après celui du camp de prisonniers de Tammisaari[3].

Le camp a reçu environ 12 000 gardes rouges[1] dont 2 464 y sont morts[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fi) Peltonen, Ari-Pekka, Espanjantautia Hämeenlinnassa – Vuosien 1918–1920 influenssapandemia Hämeenlinnan kaupungissa (Suomen historian pro gradu –tutkielma), Itä-Suomen yliopiston historia- ja maantieteiden laitos, (lire en ligne), p. 23
  2. (fi) « Hämeenlinnan pahamaineisen punavankileirin vaietuista naisvangeista kirja », Yle Uutiset, (consulté le 14 septembre 2017)
  3. (fi) « Vankileirit », université de Tampere (consulté le 14 septembre 2017)
  4. (fi) « Suomen sotasurmat 1914–1922 », registres des victimes de guerre (consulté le 14 septembre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la Finlande
  • Portail de l’histoire