Cadillac (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Cadillac.

Cadillac

Album par Johnny Hallyday
Sortie 15 juin 1989
Genre Variété française
Rock
Label Philips

Albums par Johnny Hallyday

Singles

  1. Mirador / Back to the Blues
    Sortie : 5 juin 1989
  2. Si j'étais moi / L'étoile solitaire
    Sortie : 9 octobre 1989
  3. Les vautours / Rien à jeter
    Sortie : 21 janvier 1990
  4. Les vautours / La musique que j'aime (nouvelles versions)
    Sortie : 5 mars 1990
  5. Himalaya (Remix) / face B Possible en moto
    Sortie : 7 mai 1990
  6. Cadillac / Vietnam Vet
    Sortie : 3 septembre 1990

Cadillac est le 36e album studio de Johnny Hallyday, il sort le 15 juin 1989.

Enregistré au studio Gang, l'album est réalisé par Étienne Roda-Gil.

Sommaire

Historique

L'album fait référence au rêve américain, au grand espace, au road movi. Il évoque notamment le destin d'Antoine de Lamothe-Cadillac, un français qui fonde Détroit en 1701, et dont le nom est repris en 1902 pour baptiser la marque automobile américaine Cadillac.

On peut lire sur la pochette intérieur du disque : « Cadillac est parti un jour du sud de la France, les mains dans les poches et un chagrin d'amour dans le cœur… C'était […] au XVIIe siècle, quand on pouvait encore marcher vers l'Ouest […] Cadillac a fondé Détroit, la capitale des moteurs et du Rock'n'Roll. Ce n’est pas un hasard, c'est le destin. Des voitures portent son nom et les limousines s'appellent limousines parce que c'était le nom de la langue qu'il parlait […] Le cœur est un moteur. Il invente des rêves, des musiques, des mots, des villes et invente le futur. Cadillac est le père fondateur du Rock'n'Roll ».

La moto est le fil conducteur de l'album, Johnny lui consacre pas moins de trois chansons : Rien à jeter, Possible en moto et L'étoile solitaire. D'une façon générale le crédo de l'album est la quête de liberté au travers des grands espaces américains que l'on rêve, sillonne, conquiet…

Autour de l'album

Références originales : LP Philips 838 497 / CD 838 497 - 2

Mirador est la première chanson commercialisée composée par David Hallyday pour son père. Il a précédemment composé pour lui deux titres : Pirate de l'air et Animal, (à ne pas confondre avec la chanson éponyme de Francis Cabrel). Écritent par Luc Plamondon, Johnny Hallyday les enregistre Le 14 octobre 1988 au studio Sounds Recorders de Santa Monica. Ils restent un temps inédits puis sont diffusées à l'intention des membres du fan-club du chanteur, sur un 45 tours hors commerce en 1990. Elles sortent enfin de leur confidentialité en 1993, à l'occasion de la diffusion d'un intégrale en 40 CD.

Mirador est aussi, après Le pénitencier (1964), Toi qui t'en va (1965) et Mercredi matin (1982), la quatrième chanson de Johnny à aborder l'univers carcéral.
La chanson se classe directement à la première place du Top 50, (deux cent mille singles sont achetés en dix jours), et reste à la seconde durant l'été.
Le 45 tours comprend en 2ème titre l'inédit : Back to the Blues (E. Roda-Gil / G. Augier – J. Cardona – E. Bamy).

Vanessa Paradis participe succinctement, (au début et à la fin), à la chanson Si j'étais moi. Second single de l'album publié en octobre 1989, le titre se classe à la 25éme place du Top 50[1].

Les vautours sort en single le 21 janvier 1990. Jugé trop violent, le clip vidéo est censuré à la télévision ; de ce fait, Les vautours ressort dans une nouvelle édition le 5 mars, qui en complément propose une nouvelle version de La musique que j'aime réalisée par Pierre Billon, (Carole Fredericks et Érick Bamy sont aux chœurs).

Le single Cadillac comprend en 2e titre l'inédit : Viêt Nam Vet (Pierre Billon).

Titres

No Titre Paroles Musique Durée
1. Les vautours Etienne Roda-Gil pour l'ensemble des textes Jacques Cardona 4:51
2. Mirador David Hallyday 4:21
3. Rien à jeter Jean-Pierre Buccolo - Georges Augier - Jacques Cardona 3:35
4. Himalaya Jean-Pierre Buccolo - Georges Augier 4:46
5. Possible en moto David Hallyday 4:18
6. Cadillac Jean-Pierre Buccolo - Georges Augier 4:47
7. Si j'étais moi (avec la participation de Vanessa Paradis) Jean-Pierre Buccolo 4:05
8. L'étoile solitaire Jean-Pierre Buccolo 3:33
9. C'est du vent Jean-Pierre Buccolo - Georges Augier 4:12
10. Testament d'un poète (d'après un poème d'Antonio Machado) Jean-Claude Petit 1:44

Musiciens

Notes et références

© Copyright Wikipedia authors - The articles gathered in this document are under the GFDL licence.
http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html