Céleste Deprez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Céleste Jean-Baptiste Victor Déprez
Naissance
Vauquois, Meuse
Décès (à 84 ans)
Origine  France
Arme Artillerie
Grade Général de division
Années de service 1874-1917
Commandement 61e Division d'Infanterie de Réserve
7e Corps d'Armée
Détachement d'Armée de Lorraine
Conflits Première Guerre mondiale
Distinctions Légion d'honneur
Croix de Guerre 1914-1918
Médaille interalliée 1914-1918
Médaille commémorative de la Grande Guerre

Céleste Jean-Baptiste Victor Déprez (1855-1940) est un général de division français dont le nom est associé à la Première Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Grades[modifier | modifier le code]

  • 01/11/1874 : élève à l'École polytechnique
  • 01/10/1876 : sous-lieutenant élève à l'école d'artillerie
  • 01/10/1878 : lieutenant
  • 27/08/1884 : capitaine
  • 12/07/1897 : chef d'escadron
  • 25/03/1906 : lieutenant-colonel
  • 25/03/1909 : colonel
  • 21/12/1912 : général de brigade
  • 15/02/1915 : général de division

Décorations[modifier | modifier le code]


Postes[modifier | modifier le code]

Vauquois[modifier | modifier le code]

Il est né à Vauquois dans la Meuse. Situé au sommet d'une butte à 25 km au nord-ouest de Verdun, le site fut le lieu d'une longue bataille de la Première Guerre mondiale, la bataille de Vauquois, qui détruisit complètement le village. Bien que placé en zone rouge, le village sera reconstruit au bas de la butte en partie grâce au soutien du général Desprez qui favorisa le parrainage et l'aide de la ville d'Orléans[1] dont beaucoup des mobilisés avaient combattu à Vauquois. Il s'y fera construire une maison, la seconde maison en dur reconstruite à Vauquois, au début des années 1920.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Orléans, marraine de Vauquois sur le site de la ville d'Orléans.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Cote S.H.A.T.: 9 Yd 620

Source externe[modifier | modifier le code]

  • Portail de l’Armée et de l’histoire militaire françaises
  • Portail de la Première Guerre mondiale