Boomerang (Bellewaerde)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Boomerang (homonymie).
Boomerang

Boomerang à Bellewaerde

Localisation Bellewaerde,  Belgique
Coordonnées géographiques 50° 50′ 49″ nord, 2° 57′ 25″ est
Zone du parc Mexique
Ouverture 1984
Constructeur Vekoma
Données techniques
Structure Métal
Type Montagnes russes navette
Modèle Boomerang
Hauteur maximale 35.5 m
Longueur 285 m
Vitesse maximale 75.6 km/h
Accélération maximale 5,2 g
Durée du tour 1 minute 48
Nombre d’inversion(s) 3
Capacité 760 personnes par heure
Taille minimale
requise pour l’accès
1,30 m

Fiche de Boomerang sur rcdb.com

Images de Boomerang sur rcdb.com

Boomerang est une attraction de type montagnes russes du parc Bellewaerde en Belgique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le tout premier modèle de Boomerang est construit à Rafaela Padilla, Mexique en 1982 mais n'ouvre que deux ans plus tard, après l'ouverture du Boomerang de Bellewaerde en 1984[1]. Inaugurée dans la nouvelle zone mexicaine, l'attraction de Bellewaerde est donc le tout premier exemplaire ouvert au public[2]. À l'origine, le train rouge avec une bande jaune sort des ateliers Arrow Dynamics et les rails sont blancs et les supports sont vert foncés. Sa surface au sol est de 88 mètres sur 30 mètres.

Six ans plus tard, le , Bellewaerde est absorbé par le Groupe Walibi[3],[4],[5]. Boomerang est repeint pour l'ouverture de la saison 1997 avec des rails jaunes et des piliers bleu marine. Un nouveau train Vekoma aux mêmes couleurs est aussi étrenné. En 2011, la couleur des appuis devient bordeaux.

Dans la culture[modifier | modifier le code]

La publicité Vivelle Dop fixation Extra forte a été tournée dans cette attraction.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Duane Marden, « Boomerang », sur rcdb.com (consulté le 2 mars 2017)
  2. (en) Duane Marden, « Boomerang », sur rcdb.com (consulté le 2 mars 2017)
  3. Eddy Meeùs, Hors des sentiers battus - Du Kivu à Walibi, Éditions Clepsydre, ([2-930304-07-3 lire en ligne])
  4. Jurek Kuczkiewicz, « Fusion de parcs d'attractions – Le kangourou de Walibi glisse le lion de Bellewaerde dans sa grande poche », sur Le Soir,‎ (consulté le 2 mars 2017)
  5. Jurek Kuczkiewicz, « Deux parcs font l'attraction un groupe de parcs déjà solidement développé », sur Le Soir,‎ (consulté le 2 mars 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail des parcs de loisirs
  • Portail de la Flandre-Occidentale