Blanche Moria

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Pour les articles homonymes, voir Moria.
Blanche Moria
Naissance
Décès
(à 67 ans)
Paris
Nom de naissance
Adèle Blanche Moria
Nationalité
Activité
Formation

Adèle Blanche Moria, née le à Paris[1], ville où elle est morte le au sein de l'Hôtel-Dieu dans le 4e arrondissement de Paris[2], est une sculptrice française[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

La Leçon de botanique (après 1908), marbre, Paris, lycée Molière.

Blanche Moria est l'élève des sculpteurs Henri Chapu, Antonin Mercié et Jules Chaplain à l'Académie Julian à Paris[4],[5]. Elle exécute des ronde-bosses et des plaques de bronze. Membre de la Société des artistes français et de l'Union des femmes peintres et sculpteurs, elle est professeur d'arts plastiques au lycée Molière à Paris. La plupart de ses œuvres sont des commandes de l'État. Elle reçoit divers prix, dont une médaille au Salon des artistes français et des distinctions lors d'expositions universelles.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives numérisées de l'état civil de Paris, fichier des actes reconstitués, nom : Moria/vue no 8 (consulté le 21 août 2012).
  2. Archives de Paris 4e, acte de décès no 2394, année 1926 (page 10/31)
  3. (en) Dictionnaire Bénézit.
  4. a et b « Étude de vieille femme », notice no 000SC033406, base Joconde, ministère français de la Culture
  5. Élèves et professeurs de l'Académie Julian sur sites.google.com.
  6. « La Leçon de botanique », notice no M0341003753, base Joconde, ministère français de la Culture
  7. Madame de Sévigné, notice sur la base Mistral.
  8. « Tête de femme », notice no 50350229932, base Joconde, ministère français de la Culture
  9. Vers l'infini, notice sur la base Mistral.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la sculpture
  • Portail de l’histoire de l’art
  • Portail de la France