Bečvář (cratère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les articles homonymes, voir Bečvář.

Bečvář
Localisation
Astre Lune
Coordonnées 1° 54′ S, 125° 12′ E[1],[2]
Géologie
Type de cratère Météoritique
Dimensions
Diamètre 67 km
Découverte
Éponyme Antonín Bečvář[2],[3]

Géolocalisation sur la carte : Lune

Bečvář est le nom d'un cratère d'impact sur la face cachée de la Lune. Le nom fut officiellement adopté par l'Union astronomique internationale (UAI) en 1970[4],[2],[3], en référence à Antonín Bečvář (1901-1965)[1],[2],[3].

L'observation du cratère fut rapportée pour la première fois en 1965 par Zand 3[5].

Localisation[modifier | modifier le code]

Voici la liste des reliefs de la Lune environnant le cratère[6],[7] :

Nord-ouest : À compléter Nord : À compléter Nord-est : À compléter
Ouest : À compléter Bečvář Est : À compléter
Sud-ouest : À compléter Sud : À compléter Sud-est : À compléter

Cratères satellites[modifier | modifier le code]

Carte des cratères satellites de Bečvář.

Les cratères dits satellites sont de petits cratères situés à proximité du cratère principal, ils sont nommés du même nom mais accompagné d'une lettre majuscule complémentaire (même si la formation de ces cratères est indépendante de la formation du cratère principal). Par convention ces caractéristiques sont indiquées sur les cartes lunaires en plaçant la lettre sur le point le plus proche du cratère principal. Liste des cratères satellites de Bečvář[8] :

Bečvář Latitude Longitude Diamètre
D 1.5° S 126.5° E 15 km
E 2.0° S 127.8° E 15 km
J 3.6° S 126.6° E 45 km
Q 2.9° S 124.0° E 28 km
S 3.0° S 121.1° E 14 km
T 1.8° S 121.9° E 27 km
X 0.6° S 124.2° E 26 km

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Moon nomenclature - Crater », sur http://lunar.arc.nasa.gov/ The Lunar Prospector Website, NASA Ames Research Center
  2. a b c et d (en) « Gazetteer of Planetary Nomenclature - Moon Nomenclature: Mons, montes », sur http://planetarynames.wr.usgs.gov/ Astrogeology Research Program, U.S. Geological Survey
  3. a b et c (de) « Krater mit individuellem Namen (Cratère avec nom individuel) », sur http://www.astrolink.de/
  4. En règle générale, l'Assemblée générale de l'Union astronomique internationale adopta officiellement le nom des cratères de la face visible de la Lune en 1935, ceux de la face cachée de la Lune en 1970, enfin certains petits cratères (anciennement des cratères satellites) furent renommés à partir de 1973 puis lors des sessions suivantes. Voir « La cartographie lunaire : des origines au XXe siècle », sur http://pages.infinit.net/noxoculi/ Nox Oculis, Mario Tessier, .
  5. Date de premier recensement et nom du découvreur : Lunar Craters (voir avant dernière colonne et la notice de nomenclature) sur http://host.planet4589.org/astro/lunar/ Lunar Nomenclature, 2004, Jonathan McDowell.
  6. Voir les reliefs environnant la « localisation du site », sur http://www.geody.com/ Geody - Moteur de recherche pour les localisations sur Mercure, Vénus, Terre, Lune, Mars et dans l'espace, supporté par Google Earth, NASA World Wind, Celestia et Stellarium.
  7. Voir les photos du site à partir du « Digital Lunar Orbiter Photographic Atlas of the Moon », sur http://www.lpi.usra.edu/ Lunar and Planetary Institute, Universities Space Research Association.
  8. Nomenclature complète des cratères lunaires : « Lunar Craters », sur http://host.planet4589.org/astro/lunar/ Lunar Nomenclature, Jonathan McDowell, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liste des ouvrages de référence pour les cratères lunaires :

  • (en) Leif E. Andersson et Ewen A. Whitaker, NASA Catalogue of Lunar Nomenclature, NASA, Reference Publication 1097, (lire en ligne [PDF]).
  • (en) Ben Bussey et Paul D. Spudis, The Clementine atlas of the moon, Cambridge, UK New York, Cambridge University Press, , 316 p. (ISBN 978-0-521-81528-4, OCLC 53077025, lire en ligne).
  • (en) Elijah E Cocks et Josiah C Cocks, Who's who on the moon : a biographical dictionary of lunar nomenclature, Greensboro, Tudor Publishers, , 1re éd., 600 p. (ISBN 978-0-936-38927-1, OCLC 32468980).
  • (en) D. H. Menzel, M. Minnaert, B. Levin, A. Dollfus et B. Bell, Report on Lunar Nomenclature by The Working Group of Commission 17 of the IAU, vol. 12, Space Science Reviews, (lire en ligne), p. 136-185.
  • (en) Patrick Moore, On the moon, London, Cassell, , 239 p. (ISBN 978-0-304-35469-6, OCLC 47050409).
  • (en) Fred W Price, The Moon observer's handbook, Cambridge ; New York, Cambridge University Press, , 309 p. (ISBN 978-0-521-33500-3, OCLC 17548914).
  • (en) Antonín Rükl et Gary Seronik (éditeur) (trad. Jana Hajnovičová), Atlas of the Moon, Cambridge, Mass., Sky Publishing Corp., (ISBN 978-1-931-55907-2, OCLC 54953041).
  • (en) Thomas William Webb et Margaret W Mayall, Celestial Objects for Common Telescopes, Dover publications, Inc., coll. « astronomy and astrophysics », , 6e éd. (1re éd. 1917) (ISBN 978-0-486-20917-3 et 978-0-486-20918-0).
  • (en) Ewen A Whitaker, Mapping and naming the moon : a history of lunar cartography and nomenclature, Cambridge England New York, Cambridge University Press, , 242 p. (ISBN 978-0-521-62248-6, OCLC 39633902, lire en ligne).
  • Portail de la Lune