Association française pour un sport sans violence et pour le fair-play

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Association française pour un sport sans violence et pour le fair-play

Sigle AFSVFP
Création 1983
Président Albert Bégards
Siège Maison du sport français
1, avenue Pierre-de-Coubertin
75640 Paris cedex 13
Affiliation Comité national olympique et sportif français
Site internet http://fairplay.franceolympique.com

L'Association française pour un sport sans violence et pour le fair-play (AFSVFP) est un comité d’éthique du sport français, hébergé au no 1 de l’avenue Pierre-de-Coubertin à Paris. Issue de la fusion de deux associations antérieures, elle a été distinguée pour son action par l’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) en 1988[1].

Historique[modifier | modifier le code]

L'Association française pour un sport sans violence et pour le fair-play est née de la fusion de deux associations :

  • le Comité français pour le fair play (CFFP) créé en 1973 par Jean Borotra[2] ;
  • l'Association française pour un sport sans violence (AFSV) fondée le 1 juillet 1980 par 15 grandes fédérations sportives et dont le premier président est Fernand Sastre.

Elle est née sous l'impulsion de Nelson Paillou, de la Fédération française de handball (FFHB), et de l'Union syndicale des journalistes sportifs de France à la suite de l'accroissement de la violence dans le sport, gagnant la France après la Grande-Bretagne et les Pays-Bas.

L'unification[modifier | modifier le code]

Robert Pringarbe, président fondateur de l'AFSSVFP.

Le 6 janvier 1983, sous l’impulsion de Nelson Paillou président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) et de Robert Pringarbe secrétaire général du CFFP, les deux entités — (CFFP et AFSV) auxquelles s’est joint le CNOSF — fusionnent pour former l’AFSVFP dont Robert Pringarbe, ancien secrétaire général du CNOSF et secrétaire général de la Fédération sportive et culturelle de France (FSCF), est le premier président.

Les présidents[modifier | modifier le code]

Depuis sa création l'AFSVFP a connu quatre présidents :

  • 1983-1994 : Robert Pringarbe ;
  • 1994-2004 : André Catelin ;
  • 2004-2008 : Jean-Louis Boujon ;
  • depuis 2008 : Albert Bégards.

Moyens d'action[modifier | modifier le code]

Dès sa création, l'AFSVFP entreprend immédiatement une série d'actions promotionnelles qui perdurent : journées sans violence, slogans auto-collants, prix du fair-play[3] devenu un événement national sous l’appellation d'« Iris du sport »[4]. Les grands quotidiens régionaux s'en font l'écho pour y célébrer leurs lauréats[5], relayés parfois par la presse nationale[6].

Des colloques régulièrement organisés ont donné lieu, depuis 1981, à une collection de 24 publications éditées, qui ont contribué à la réflexion sur le sport. Notons pour les plus récentes :

  • 2008 : Esprit sportif et civilisation, Poitiers ;
  • 2009 : Esprit sportif et démocratie, Rennes ;
  • 2010 : Esprit sportif et discriminations, Paris ;
  • 2011 : Esprit sportif et République, 1er décembre 2011, Paris.

À la suite du colloque de Joinville en 1992 sur L’esprit sportif et les jeunes, l’AFSVFP rédige un Code du sportif[7] que le CNOSF choisit en 1996 pour fonder son Code général de déontologie[8] et qui est largement repris depuis par les fédérations[9] et les organismes de formation des cadres[10].

À partir de 1994, une volonté de déconcentration se manifeste par l'apparition de prix régionaux, départementaux et communaux du fair-play. Celle-ci s'amplifie à partir de 2001 par la création de structures relais à travers les comités régionaux olympiques et sportifs (CROS) et les comités départementaux olympiques et sportifs (CDOS)[11].

Liens[modifier | modifier le code]

L’Association française pour un sport sans violence est en rapport avec :

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

En 1984, l’AFSVFP obtient l’agrément du Ministère de la jeunesse et sports. Depuis les rapports ministériels font régulièrement référence à son action[16].

En 1988, l’UNESCO lui remet un diplôme d’honneur[17].

En 1989, le CNOSF lui confère une délégation de mission permanente.

Publications[modifier | modifier le code]

  • [ED.88/WS/55] UNESCO (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture), « Distinction officielle de l’UNESCO : pour récompenser les services éminents rendus à l’éducation physique et au sport », Banque de données UNESDOC de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture, unesdoc.unesco.org,‎ , p. 8 (lire en ligne [PDF])

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Distinction officielle de l’UNESCO, 1988, p. 8
  2. http://fairplay.franceolympique.com/art.php?id=18501
  3. http://www.sport.fr/omnisport/l-association-francaise-pour-un-sport-sans-violence-et-pour-le-fair-play-di-25716.shtm
  4. http://gifa.athle.com/asp.net/espaces.news/news.aspx?id=98028
  5. http://www.ledauphine.com/isere-sud/2011/12/09/les-iris-du-sport-le-fair-play-recompense
  6. http://www.lequipe.fr/Football/breves2006/20061130_163616Dev.html
  7. AFSVFP - Naissance du Code du sportif, imprimerie Gaultier, 1992, Chantenay (85110)
  8. http://www.foot2foot.fr/fair-play/defendre-les-valeurs-positives-du-football/
  9. http://www.hand94.org/PDF/violence/violence_sport.pdf.
  10. http://books.google.gp/books?id=9Ib3wkFMFDIC&pg=PT358&lpg=PT358&dq=association+fran%C3%A7aise+pour+un+sport+sans+violence+et+pour+le+fair-play+ca&source=bl&ots=yoRfs7nOD0&sig=9VNtQAE-vv8LxVfpbCH8DkhEfuQ&hl=fr&sa=X&ei=VYgDT6HdJtGbOqDY4LwB&ved=0CEcQ6AEwBzgU#v=onepage&q=association%20fran%C3%A7aise%20pour%20un%20sport%20sans%20violence%20et%20pour%20le%20fair-play%20ca&f=false
  11. http://valdoise.franceolympique.com/art.php?id=36581
  12. http://www.fairplayinternational.org
  13. « Académie nationale olympique », sur franceolympique.com, France — Académie olympique (consulté en 1er décembre 2011) : « Créée en 1994, sous une forme associative, l’Académie nationale olympique française (ANOF) est composée de personnes physiques engagées sur les questions liées à l’olympisme, notamment celles ayant participé aux différentes sessions de l’Académie internationale olympique (AIO). »
  14. http://fnj.franceolympique.com/art.php?id=9129
  15. http://www.ffmjs.fr
  16. http://www.sports.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_I_G_violence.pdf, pages 61 et 78
  17. http://unesdoc.unesco.org/images/0014/001463/146314mo.pdf. Page 2
  • Portail du sport
  • Portail de la culture
  • Portail de l’éducation