Aquarium La Rochelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les articles homonymes, voir La Rochelle.

Aquarium La Rochelle


Aquarium La Rochelle

Date d'ouverture 1988
Situation La Rochelle
Superficie 8 445 m2
Latitude
Longitude
46° 09′ 12″ nord, 1° 09′ 02″ ouest
Nombre d'animaux 12 000
Nombre d'espèces 600
Site web http://www.aquarium-larochelle.com

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Aquarium La Rochelle

Géolocalisation sur la carte : France

Aquarium La Rochelle

Géolocalisation sur la carte : La Rochelle

Aquarium La Rochelle

L'Aquarium La Rochelle est un aquarium français situé en Charente-Maritime, à La Rochelle, face au Vieux-Port. Ouvert en 1988, il est la propriété du groupe Coutant.

Sur une surface de 8 445 m2, il expose 12 000 animaux de 600 espèces réparties entre 75 aquariums. Chaque année, il accueille plus de 800 000 visiteurs.

Historique[modifier | modifier le code]

Entrée de l'aquarium.

L'aquarium a pour origine la collection de poissons de René Coutant (1910-1984), fabricant d'aquariums, qu'il expose publiquement pour la première fois en 1972, avec l'aide de ses enfants Pascal et Roselyne, sur une surface de 250 mètres carrés ; l'aquarium est détruit dans un incendie, le [1],[2][réf. insuffisante].

En 1988, au cours du deuxième Congrès international des aquariums à Monaco, l'ouverture de l'Aquarium La Rochelle est annoncée. L'aquarium, situé alors près du port de plaisance des Minimes, comporte 1 600 m2[3] et possède 36 aquariums dont le volume totalise 550 000 litres. En douze ans, le bâtiment accueille sept millions de visiteurs[4].

L'aquarium déménage à proximité du Vieux-Port en 2001. Propriété du Groupe Coutant, le projet muséographique s'est appuyé sur les collections présentées. Son architecture a été réalisée par Eric Cordier. Sur une surface de 8 445 m2, il comporte plus de 12 000 animaux marins de 600 espèces différentes se répartissant dans les 3 millions de litres d'eau de mer des aquariums, dont 1,5 million de litres pour le bassin des requins[4].

Économie et fréquentation[modifier | modifier le code]

Chaque année, il accueille plus de 800 000 visiteurs[5], ce qui en fait, en 2008, l'un des plus grands aquariums européens selon aqui.fr[6].

Circuit de visite[modifier | modifier le code]

Salle Atlantique[modifier | modifier le code]

La première salle présente les espèces locales des côtes de Charente-Maritime et de l’estran (seiches, raies, soles, hippocampes mouchetés, etc.).

Salle Méditerranée[modifier | modifier le code]

Cette salle présente poissons, invertébrés et coraux de la mer Méditerranée (poissons saupes, poissons cardinaux, corail rouge, etc.).

Milieu océanique[modifier | modifier le code]

Un aquarium présente la faune au large des côtes africaines (barracudas, carangues, raies guitares, etc.).

Espace méduses[modifier | modifier le code]

Cet espace présente les méduses des eaux tropicales et tempérées. Deux aquariums abritent également du plancton animal et végétal.

Les méduses striées

Salle Caraïbes[modifier | modifier le code]

Poisson ange (salle Caraïbes).

Cinq aquariums présentent les espèces vivant dans les Caraïbes (diodons, poissons anges, poissons chirurgiens, etc.). Une mangrove est également reconstituée sur un terrarium.

Salle Indo-Pacifique[modifier | modifier le code]

Des aquariums présentent diverses espèces de poissons, invertébrés et coraux cohabitant des grandes barrières de corail, des archipels hawaïens et de la mer Rouge. Trois aquariums plongés dans l’obscurité permettent également d'observer la vie du récif nocturne : bioluminescence, fluorescence et absorption de la lumière. Enfin, un dernier aquarium montre des boutures de coraux.

L'aquarium des requins[modifier | modifier le code]

Des gradins sont installés permettant d'observer différentes espèces de requins (poissons scies, requins gris, taureaux, etc.) évoluant dans un aquarium.

L'aquarium de l’amphithéâtre[modifier | modifier le code]

Banc de carangues.

L'aquarium de l'amphithéatre présente des bancs de poissons chirurgiens et de carangues évoluant parmi des murènes, une tortue verte et une tortue à écailles. L'amphithéâtre situé derrière l’aquarium propose des projections de films.

La serre tropicale[modifier | modifier le code]

La sortie de l'aquarium s'effectue en passant par une serre tropicale, composée de trois aquariums et d'une rivière à tortues.

Centre d’Études et de Soins pour les Tortues Marines[modifier | modifier le code]

Le Centre de soins et d’études pour les tortues marines (CESTM) prend en charge les tortues échouées de l’arc Atlantique à la Côte d’Opale. L’objectif du CESTM est de participer activement à la conservation de ces espèces en menant des recherches scientifiques qui visent à mieux comprendre leurs comportements et ainsi contribuer à leur protection. Le centre est soutenu par le ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie.

Les tortues marines échouant sur les côtes à cause des déchets, des transports maritimes, ou le refroidissement des eaux sont recueillies au CESTM de l’Aquarium La Rochelle. Elles sont ensuite soignées durant plusieurs mois puis relâchées en mer une fois rétablies

[réf. nécessaire]

.

Actions de sensibilisation[modifier | modifier le code]

Depuis 1996, l'aquarium de La Rochelle lance une campagne de sensibilisation La Mer n’est pas une poubelle visant à informer le grand public du danger que représentent les sacs plastiques jetés à la mer pour les tortues marines qui les confondent avec des méduses dont elles se nourrissent. Des actions ont lieu sur les plages du littoral avec le parrainage d'Isabelle Autissier et de Nicolas Hulot[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roselyne Coutant - fille du fondateur et Agnès Marroncle, « L'Aquarium de La Rochelle: dix ans et trois générations », sur CharenteLibre.fr (consulté le 23 décembre 2015)[réf. insuffisante]
  2. Julien Bordier et Roselyne Coutant - fille du fondateur, « Comme des poissons dans l'eau », sur www.lexpress.fr, (consulté le 23 décembre 2015)
  3. « La Rochelle se dote d'un nouvel aquarium pour 2000 », sur lesechos.fr, (consulté le 23 décembre 2015)
  4. a et b Jean Roquecave, « La Rochelle se dote d'un nouvel aquarium », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  5. Aude Deraedt, « Tourisme : la belle saison des aquariums », Libération,‎ (lire en ligne)
  6. Nicolas César, « A la découverte de l'aquarium de La Rochelle, l'un des plus grands d'Europe », sur www.aqui.fr,
  7. Nicolas, Isabelle et la protection de la tortue de mer, in L'Humanité

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Portail de la Charente-Maritime
  • Portail de l’aquariophilie
  • Portail de la zoologie
  • Portail des parcs de loisirs