AlloCiné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher

AlloCiné

Logo d'AlloCiné

Création 1993
Fondateurs Jean-David Blanc et Patrick Holzman
Forme juridique Société Anonyme
Slogan Ne restez pas simple spectateur
Siège social  Paris (France)
Direction Grégoire Lassalle et Claude Esclatine
Activité Cinéma
Produits Services et des informations cinématographiques en ligne
Effectif 66 (2008)[1]
Site web www.allocine.fr
Chiffre d’affaires 15 220 000 (2008)[1]
en augmentation 25,68 %
Résultat net 2 750 000 (2008)[1]
en diminution 5,17 %

AlloCiné est une société d'origine française fournissant des services et des informations cinématographiques en ligne.

Initialement, AlloCiné est un service d'informations téléphoniques sur les programmes de cinéma, qui s'est imposé grâce à un numéro mnémotechnique (40 30 20 10 puis 01 40 30 20 10) et l'absence de surtaxe à l'appel, contrairement à ses concurrents. L'entreprise se diversifie ensuite, faisant preuve d'une agressivité technique et d'une imagination de services lui permettant de s'imposer aujourd'hui comme le portail web de référence en France dans ce domaine.

Un temps propriété de Canal+ puis de Universal, la société est de nouveau devenue indépendante, avant d'être rachetée par Tiger Global, un fonds d'investissement américain en juin 2007.

Si AlloCiné est surtout axé sur la promotion des nouveautés en salles et en DVD et l'information concernant la programmation, son site offre également une base de données couvrant tous les films qui ont été diffusés en France, avec une information assez riche et un site à l'accès rapide, l'équivalent français de IMDB.

En 2005, AlloCiné étend sa base de données aux séries télévisées. En 2011, la chaîne de télévision AlloCiné TV est lancée, elle cessera sa diffusion en avril 2012[2].

Sommaire

Historique

AlloCiné investit également le domaine de la télévision, après s’être développé sur le minitel, le téléphone (audiotel), le mobile, les portails des opérateurs (SFR Ciné), le web et dans la presse (AlloCiné Mag). Lancé en 2000, AlloCiné Télévision fusionne avec son concurrent le 26 avril 2002, sous la marque AlloCiné Info (AlloCiné TV 50 %, Ciné Info 50 %) ; elle est diffusée sur TPS (Ciné Info est initialement contrôlé par Suez et donc diffusée sur TPS) sous ce nom jusqu’en décembre 2002.

Outre une « marge de progression importante » (moins de 1 % des billets de cinéma sont vendus en ligne en France contre 60 % aux États-Unis d’après le service de presse d'AlloCiné), AlloCiné occupe une position de quasi monopole de portail du cinéma, vendant ses contenus et ses services à l'ensemble des portails généralistes et aux opérateurs de téléphonie mobile. Elle illustre le parcours d’une société dans un « secteur facile à dématérialiser », la vente de place de cinéma, et la mise en place des stratégies multimédias afférentes.

la chaîne de télévision Allociné TV

AlloCinéTV

Création 5 septembre 2011
Disparition 15 avril 2012
Propriétaire AlloCiné
Langue Français
Pays  France
Statut Thématique nationale privée
Diffusion
Diffusion réseaux du satellites, câbles et ADSL

Allociné TV était une chaîne de télévision thématique privée, lancée par le site web AlloCiné le 5 septembre 2011. Elle proposait des magazines et des documentaires sur le cinéma, elle diffusait aussi le soir des films de différentes catégories. La chaîne est arrêtée depuis le 15 avril 2012.

Historique de la chaîne

Le 5 septembre 2011 : lancement de la chaîne de télévision AlloCiné TV sur les réseaux câble et satellite de Orange, Free et Bouygues, à partir du 20 septembre sur CanalSat et Numericable et dès le 4 octobre chez SFR) AlloCiné TV sera une chaîne axée sur le cinéma, gratuite et indépendante des autres chaînes. Elle proposera 24h sur 24 émissions et reportages sur l’actualité et les coulisses du 7èmeArt. Également annoncée, la diffusion de 190 films et 1 heure de direct tous les soirs. Le financement de la chaîne se fait par la publicité [8],[9].
Le 18 octobre 2011, Allociné TV annonce qu'elle est candidate à l'obtention d'une fréquence TNT9 pour laquelle le CSA a lancé un appel d'offre.
Le 9 janvier 2012, la chaîne renonce à postuler à l'appel à candidatures du CSA et indique qu'elle continuera à émettre sur le câble et le satellite11.
Le 15 avril 2012 : Fermeture de AlloCiné TV, après même pas un an de diffusion sur les réseaux du satellites, câbles et ADSL[7]

International

AlloCiné est présent à l'international dans les pays suivants: ( voir Liens externes )

Fonctions communautaires

En plus de proposer une banque de données sur tous les films sortis en France, AlloCiné propose aux internautes de s'inscrire au site, leur permettant de poster sur les forums de leur choix, de réagir aux films via leurs critiques personnelles. Des blogs y sont hébergés, bénéficiant ainsi de la base de données interne. Chaque film, chaque acteur, chaque réalisateur possède son propre forum que chacun est libre d'étoffer. En septembre 2008, leurs forums possédaient près de 12 000 000 messages répartis dans environ 284 000 sujets.

Dès janvier 2009, AlloCiné ouvre sa plateforme éditoriale aux contributions des internautes sur la rubrique Séries TV puis sur les films. Un ensemble de fonctionnalités permet aux utilisateurs de participer directement au contenu éditorial en créant de nouvelles fiches séries ou films par exemple.

En 2008, AlloCiné crée le Club 300, qui rassemble les contributeurs et les experts ciné/séries. La plupart sont des membres influents et fidèles du site AlloCiné mais d'autres sont aussi des blogueurs extérieurs qui font partager leur passion. Ces membres sont invités régulièrement à des avant-premières et des soirées.

Émissions

AlloCiné a depuis ses débuts une série d'émissions. Aujourd'hui deux émissions sont également diffusée à la télévision, Plein 2 ciné, qui est diffusé sur France 2 et Face au film diffusé sur Ciné +.

Liste des émissions

AlloCiné possède également une webradio, fournie par le bouquet Goom Radio[10].

Émissions disparues

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes

© Copyright Wikipedia authors - The articles gathered in this document are under the GFDL licence.
http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html