Allô service public

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

Allô service public est le service téléphonique de renseignements administratifs mis en place par le gouvernement français à destination des citoyens. Il existe sous ce nom depuis 2003[1]. Il est un outil englobant l'accès du public au Centre interministériel de renseignements administratifs (Cira), remplacé par le Centre d'Appels Interministériel en 2009. Comme plusieurs autres services publics et d'urgence français, ce service dispose d'un numéro de téléphone court destiné à être facilement retenu. Il s'agit du 3939.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier Centre interministériel de renseignements administratifs (Cira) a été créé à Paris en 1956, à titre expérimental, par le décret du puis institutionnalisé par le décret n° 59-153 du [2],[3].

Par la suite, huit autres centres sont créés sur le territoire français. Le centre emploie 93 spécialistes en droit, en plus de téléopérateurs[réf. nécessaire]. En l'an 2000, le service se dote d'un site internet d'informations sur les démarches administratives à destination du public, Service-public.fr qui recevait, en 2003, deux millions de connexions par mois[4]. Après un test effectué en région Rhône-Alpes et en Bourgogne au cours de l'année 2003, le lancement national du numéro d'appel 39 39 est réalisé le lundi . Le service reçoit ce jour-là 100 000 appels[5].

En 2010, les neuf CIRA ont été regroupés en un centre unique, le CAI (Centre d'Appels Interministériel), situé à Metz, à la suite d'une décision prise en [6],[7],[8].

Le service Allô service public[modifier | modifier le code]

Ce dispositif a été créé afin de donner accès depuis un seul numéro public, aux différents services de renseignements administratifs et de créer un premier niveau de filtrage permettant de trier les requêtes et de répondre directement aux plus simples d'entre elles, ne passant l'appel aux spécialistes du Cira ou aux services de renseignement propres à chaque administration dans les départements que pour les requêtes complexes.

Les services suivants font partie du dispositif :

  • le Centre Impôts service ;
  • le centre Infos service consommation ;
  • le centre Appel emploi ;
  • le Centre interministériel de renseignements administratifs (Cira).

Le service « 3939 », qui traite en 2014 environ 6500 appels par jour, dispose d'un budget de 5 millions d'euros[9]par an. Parallèlement, le coût des Cira était de 960 000 euros (dans les deux cas, les chiffres correspondent aux autorisations d'engagement) hors salaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La source principale d'informations de cet article est : Direction générale à la modernisation de l'État, dossier du 10 octobre 2007 consacré à la qualité, lire en ligne.
  2. Premier ministre ; Organismes rattachés directement ; Secrétariat général des centres interministériels de renseignements administratifs (1976-1998). Introduction, Archives de France (Consulté le 08/10/2019)
  3. - Décret n°59-153 du 7 janvier 1959 PORTANT INSTITUTION D'UN CENTRE INTERMINISTERIEL DE RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS (CIRA) à la Présidence du Conseil.
  4. La Documentation française, communiqué de presse intitulé « www.service-public.fr inaugure l'espace “Professionnels” pour les entreprises et les professions indépendantes » de novembre 2003, lire en ligne
  5. RTL, dépêche du 4 octobre 2007 : “39-39” : c’est le privé qui répond, lire en ligne.
  6. cifp-nancy.equipement.gouv.fr [PDF]
  7. Décret n° 2010-31 du 11 janvier 2010 relatif à la direction de l'information légale et administrative (suppression des centres interministériels de renseignements administratifs)
  8. Arrêté du 11 janvier 2010 portant organisation de la direction de l'information légale et administrative (Le Centre d'appels interministériel appartient à la sous-direction de la diffusion et de l'administration électronique)
  9. Projet de loi de finances pour 2008 : Projet de loi de finances pour 2008 : Budget annexe – Publications officielles et information administrative, paragraphe IV.B.2, lire en ligne

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la politique française