Alibaba.com

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les articles homonymes, voir Alibaba.

Alibaba.com

Siège social d'Alibaba à Hangzhou.

Création 1999
Fondateurs Jack Ma
Forme juridique Compagnie
Action HKEX : 1688
Slogan Global trade starts here
Siège social Hangzhou
 Chine
Actionnaires Alibaba Group
Activité Site de vente en ligne
Société mère Alibaba Group
Effectif 18 000 (fin 2012)
Site web Alibaba.com

Chiffre d'affaires 32,09 Milliards d'euros (2018)
Résultat net 7,8 Milliards d'euros (2018)

Alibaba.com (chinois simplifié : 阿里巴巴 ; pinyin : Ālǐbābā) est un site internet chinois de commerce électronique. Il est le plus important site de vente en ligne à destination des entreprises au niveau mondial (août 2011)[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

La société est cotée à la bourse de Hong Kong et est détenue à 71,5 % par Alibaba Group, lui non coté et détenu à 7,4 % par son fondateur Jack Ma et sa famille, et à plus de 24 % par Yahoo![2] (après avoir vendu une partie de ses actifs passant ainsi de 33 à 24%).

En , Alibaba Group possédait 3 des 100 sites mondiaux les plus visités[3] : Taobao (14e), alibaba.com (56e), AliPay (85e), plus le site China yahoo! crédité de 42 000 000 de visiteurs uniques mensuels par google/adplanner.

Alibaba.com est aussi partenaire, aux côtés de l'US Commercial Service (US Department of Commerce) et du Hong Kong Trade Development Council du site destiné aux prestataires de service internationaux Globaltrade.net[4].

Début , Bloomberg a estimé Alibaba à 153 milliards de dollars[5].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1999, la société est crée par Jack Ma et 17 autres associés dans un appartement de Hangzhou (juin). Alibaba lève 25 M$ auprès de diverses institutions dont Softbank, Goldman Sachs et Fidelity.

En 2003, Alibaba crée Taobao, le principale site web de vente en ligne de Chine.

En 2004, lancement du système de paiement AliPay, qui permet de tout payer sans argent liquide. Alipay est très largement utilisé en Chine, un simple smartphone suffit pour payer un café, des vêtements ou ses factures[6].

En 2005, Alibaba Group fait une alliance stratégique avec Yahoo! Alibaba Group prend le contrôle de China Yahoo contre une entrée au capital de Yahoo! dans Alibaba Group[6].

Alibaba.com est introduit à la bourse de Hong Kong en novembre 2007.

En 2010, lancement d'Aliexpress.com, portail davantage orienté vers les particuliers étrangers.

En 2014, le groupe entre en bourse à Wall Street.

En , Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères, signe un accord de trois ans avec Alibaba pour accroître la visibilité des produits français sur Alibaba.com[7].

Le , Alibaba annonce le recours à la blockchain pour assurer la traçabilité de produits alimentaires[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) : classement mondial B2B marketplaces bridgat.com
  2. (en) : Alibaba.com rapport annuel 2009
  3. (en) : les mille sites les plus visités du Web (adplanner de Google)
  4. (en) globaltrade.net
  5. Alibaba vaut actuellement 153 milliards de dollars, Journal du Net, 5 février 2014
  6. a et b Jacques Blamont, Réseaux ! Le pari de l'intelligence collective, CNRS Éditions, , 272 p. p. (ISBN 978-2-271-12235-3), p. 72
  7. Flore Fauconnier, Fabius signe avec Alibaba pour y doper les ventes de produits français, Journal du Net, 19 mai 2014
  8. Alibaba fait appel à la blockchain pour lutter contre les faux produits alimentaires, le Monde, 27 mars 2017

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail des entreprises
  • Portail d’Internet
  • Portail du commerce
  • Portail de la Chine