Alexandre Borovski

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

Alexandre Alexandrovitch Borovski
Александр Александрович Боровский
Naissance
Décès (à 61 ans)
Skopje (Yougoslavie)
Origine Empire russe
Allégeance Empire russe
Armées blanches
Arme Infanterie
Grade Lieutenant-général
Années de service 1894-1920
Commandement 1er régiment d'officiers du général Markov
Conflits Première Guerre mondiale
Guerre civile russe
Distinctions Ordre de Saint-Georges
Ordre de Sainte-Anne
Ordre de Saint-Stanislas
Médaille de la première campagne du Kouban

Alexandre Alexandrovitch Borovski (russe : Александр Александрович Боровский), né le 6 juin 1877, décédé le 22 avril 1939 à Skopje est un général d’infanterie russe et une figure des armées blanches.

Formation[modifier | modifier le code]

Sorti en 1894 du corps des cadets de Pskov, Alexandre Borovski est diplômé en 1896 de l’école militaire Paul de Saint-Pétersbourg. Il sert ensuite dans le régiment de la Garde Litovsky avant de poursuivre ses études à l’École militaire d'état-major Nicolas. Diplômé en 1903, il y enseigne et obtient en 1907 le rang de capitaine d’état-major.

La première guerre mondiale[modifier | modifier le code]

En mai 1914 il est promu colonel et commande à partir de février 1916 le 6e régiment de tirailleurs sibériens (dont il commandait un bataillon depuis 1912). En avril 1917, au rang de général-major, il commande une brigade de la 2e division de Sibérie.

La guerre civile[modifier | modifier le code]

Dès novembre 1917 Borovski rejoint l’armée des volontaires en formation sur le Don. Il participe à la première campagne du Kouban d’abord à la tête du régiment des volontaires de Rostov, à partir du 17 mars il commande le 1er régiment d'officiers du général Markov.

Lors de la seconde campagne du Kouban il commande la 2e division qui comporte, entre autres, le régiment d'assaut de Kornilov. En novembre 1918 il est nommé chef du 2e corps d’armée.

De juillet à août 1919 il est nommé commandant de l’armée du Turkestan mais ne parvient pas à rejoindre l’armée et prendre son commandement.

En 1920, il est expulsé avec le général Pokrovski de Crimée par le général Wrangel pour intrigue.

L’exil[modifier | modifier le code]

Il s’installe après la guerre civile à Skopje où il décède en 1939.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  1. Spisok polkovnikam po staršinstvu. Sostavlen po 01.08.1916. Petrograd, 1916
  2. Routytch N.N., Biografičeskij spravočnik vysših činov Dobrovol’českoj armii i Vooružennyh Sil Ûga Rossii: Materialy k istorii Belogo dviženiâ. Moscou, 2002.
  3. Volkov S.V., Oficery rossijskoj gvardii. Moscou 2002
  • Portail de la Russie
  • Portail de la Première Guerre mondiale