Albert Zimmermann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les articles homonymes, voir Zimmermann.
Albert Zimmermann
Vallée près d'Amalfi
Naissance
Décès
(à 80 ans)
Munich
Nom de naissance
August Albert Zimmermann
Nationalité
Activités
Formation
Lieu de travail
Fratrie
Richard Zimmermann (en)

Albert Zimmermann, né le 20 septembre 1808 à Zittau et mort le 18 octobre 1888 à Munich, est un peintre allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de l'impresario Karl Friedrich August Zimmermann, Albert Zimmermann se forme en autodidacte à la peinture de paysage ; il continue sa formation à l'Académie de Dresde, puis à partir de 1831 à Académie des beaux-arts de Munich, où il a entre autres professeurs Carl Rottmann. Il y crée une école de peinture de paysage, qui sera bien fréquentée ; il y a notamment comme élèves Ludwig von Hagn, ainsi que ses frères Max (1811-1878) qui étudie le dessin sous sa direction[1], Robert (1818-1864) et Richard (1820-1875).

En 1857, il se rend en Italie où il a obtenu un poste de professeur à l'Académie des beaux-arts de Milan ; son élève préféré, Adalbert Waagen, le suit.

En 1860, Zimmermann se rend à Vienne, où il enseigne jusqu'en 1872 à l'Académie des beaux-Arts ; il aura notamment pour élèves Eugen Jettel de 1860 à 1869, Emil Jakob Schindler, Rudolf Ribarz et Robert Russ[2]. Il s'établit en 1880 à Salzbourg, puis retourne en 1884 ou 1885 à Munich, où il meurt en 1888.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Zimmermann est un représentant de la peinture de paysage à caractère héroico-historique. Il a une préférence pour des paysages de montagne, avec de puissants effets de lumière ; il y place parfois des figures mythologiques. Son séjour en Italie lui inspire également des tableaux.

Œuvres en collection publique[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Hyacinth Holland, « Zimmermann, Max », dans Allgemeine Deutsche Biographie (ADB), vol. 45, Leipzig, Duncker & Humblot, , p. 289 f
  2. (de) Christina Hofmann, Die Präsentation der österreichischen Malerei auf der Wiener Weltausstellung 1873 : Diplomarbeit in Kunstgeschichte, Universität Wien, (lire en ligne).
  3. (de) « Der Comer See bei Bellagio », sur Die Pinakotheken (consulté le 5 novembre 2017).
  4. (de) « Gewittersturm im Hochgebirge », sur Österreichische Galerie Belvedere (consulté le 5 novembre 2017).
  5. (de) « Sonnenuntergang am Hintersee in Berchtesgaden », sur Österreichische Galerie Belvedere (consulté le 5 novembre 2017).
  6. (en) « Haymaking », sur Victoria and Albert Museum (consulté le 5 novembre 2017).
  7. (en) « Lake of Constance », sur Victoria and Albert Museum (consulté le 5 novembre 2017).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Albert Zimmermann (Maler) » (voir la liste des auteurs).
  • (de) Constantin von Wurzbach, « Zimmermann, Albert », Biographisches Lexikon des Kaiserthums Oesterreich, Vienne, Kaiserlich-königliche Hof- und Staatsdruckerei, 1891, p. 111–114 Lire en ligne.
  • (de) Theodor Frimmel von Traisenau, « Zimmermann, Albert », Allgemeine Deutsche Biographie (ADB), vol. 45, Leipzig, Duncker & Humblot, 1900, p. 248–251.
  • (de) Siegfried Wichmann, Meister, Schüler, Themen. Muenchener Landschaftsmaler im 19. Jahrhundert, Munich, Herrsching, 1981, p.72-77 et 146-147.
  • (de) Horst Ludwig, Münchner Maler im 19. Jahrhundert, Munich, 1983, vol. 4, p. 414-417.
  • (de) Walther Killy, Rudolf Vierhaus, Deutsche Biographische Enzyklopädie, vol. 10, Munich, Verlag K. G. Saur, 1999.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la peinture