6 Heures de Silverstone 2016

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
6 Heures de Silverstone 2016
Généralités
Sport Compétition automobile
Édition 29e
Lieu(x) Silverstone
Northamptonshire
Angleterre
Royaume-Uni
Date
Affluence 45 000 personnes[1]
Site(s) Circuit de Silverstone
Site web officiel www.fiawec.com/courses/6-heures-de-silverstone.html

Palmarès
Tenant du titre Audi Sport Team Joest
Vainqueur Porsche Team
Deuxième Toyota Gazoo Racing
Troisième Rebellion Racing
Plus titré(s) -Pilote:
Allan McNish Jochen Mass Jacky Ickx
-Écurie:
Silk Cut Jaguar
-Constructeur:
Porsche

Navigation

Les 6 Heures de Silverstone 2016 est la première manche du championnat du monde d'endurance FIA 2016 et la 29e édition de l'épreuve. La course est remportée par la Porsche 919 Hybrid no 2 pilotée par Romain Dumas, Neel Jani et Marc Lieb, après la disqualification de l'Audi no 7 pilotée par Benoît Tréluyer, André Lotterer et Marcel Fässler survenue le soir même de la course, pour non conformité au règlement. AF Corse remporte la victoire dans les deux catégories GT, avec la Ferrari no 71 en GTE Pro, et la Ferrari no 83 en GTE Am.

Circuit[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Circuit de Silverstone.

Les 6 Heures de Silverstone 2016 se déroulent sur le Circuit de Silverstone, en Angleterre. Il est caractérisé par ses courbes rapides, comme l'enchaînement Maggots-Becketts-Chapel très sélectif, suivi d'une longue ligne droite jusqu'au virage Stowe. Ce site est ancré dans la compétition automobile, néanmoins il a connu plus de dix modifications de son tracé, la dernière datant de 2010. Ce circuit est célèbre car il accueille la Formule 1, dont la première manche s'est déroulée sur ce circuit.

Qualifications[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous présente les résultats provisoires des qualifications[2]. Le premier de chaque catégorie est signalé par un fond jaune.

Résultats des qualifications
Pos. Cat. Voiture Équipe Temps
1 LMP1 no 7 Audi R18 Audi Sport Team Joest 1 min 53 s 204
2 LMP1 no 8 Audi R18 Audi Sport Team Joest 1 min 53 s 308
3 LMP1 no 1 Porsche 919 Hybrid Porsche Team 1 min 54 s 150
4 LMP1 no 2 Porsche 919 Hybrid Porsche Team 1 min 54 s 266
5 LMP1 no 6 Toyota TS050 Hybrid Toyota Gazoo Racing 1 min 58 s 200
6 LMP1 no 5 Toyota TS050 Hybrid Toyota Gazoo Racing 2 min 00 s 109
7 LMP1 no 4 CLM P1/01 - AER Bykolles Racing Team 2 min 08 s 332
8 LMP2 no 26 Oreca 05 - Nissan G-Drive Racing 2 min 08 s 479
9 LMP2 no 31 Ligier JS P2 - Nissan Extreme Speed Motorsports 2 min 09 s 632
10 LMP2 no 43 Ligier JS P2 - Nissan RGR Sport by Morand 2 min 10 s 295
11 LMP2 no 27 BR01 - Nissan SMP Racing 2 min 10 s 627
12 LMP2 no 37 BR01 - Nissan SMP Racing 2 min 11 s 023
13 LMP2 no 45 Oreca 05 - Nissan Manor 2 min 11 s 893
14 LMP2 no 36 Alpine A460 - Nissan Signatech Alpine 2 min 12 s 221
15 LMGTE Pro no 71 Ferrari 488 GTE AF Corse 2 min 12 s 440
16 LMP2 no 44 Oreca 05 - Nissan Manor 2 min 13 s 105
17 LMP2 no 42 Gibson 015S - Nissan Strakka Racing 2 min 13 s 729
18 LMGTE Pro no 77 Porsche 911 RSR (2016) Dempsey - Proton Racing 2 min 13 s 822
19 LMGTE Pro no 66 Ford GT Ford Chip Ganassi Team UK 2 min 14 s 475
20 LMP2 no 35 Alpine A460 - Nissan Baxi DC Racing Alpine 2 min 14 s 863
21 LMGTE Am no 88 Porsche 911 RSR (991) Abu Dhabi-Proton Racing 2 min 15 s 102
22 LMGTE Pro no 67 Ford GT Ford Chip Ganassi Team UK 2 min 17 s 367
23 LMGTE Am no 78 Porsche 911 RSR KCMG 2 min 17 s 399
24 LMGTE Am no 50 Chevrolet Corvette C7 Larbre Compétition 2 min 18 s 344
25 LMGTE Am no 86 Porsche 911 RSR Gulf Racing 2 min 19 s 084
26 LMGTE Am no 83 Ferrari 458 Italia GT2 AF Corse 2 min 20 s 131
27 LMP2 no 30 Ligier JS P2 - Nissan Extreme Speed Motorsports 2 min 20 s 410
28 LMGTE Pro no 97 Aston Martin Vantage V8 Aston Martin Racing 2 min 21 s 091
29 LMGTE Pro no 95 Aston Martin Vantage V8 Aston Martin Racing 2 min 22 s 252
30 LMGTE Am no 98 Aston Martin Vantage V8 Aston Martin Racing 2 min 23 s 005
31 LMP1 no 12 Rebellion R-One - AER Rebellion Racing 2 min 07 s 841
32 LMGTE Pro no 51 Ferrari 488 GTE AF Corse 2 min 11 s 589
33 LMP1 no 13 Rebellion R-One - AER Rebellion Racing
-

La course[modifier | modifier le code]

Au cours de la première demi-heure, Mark Webber, dans la Porsche 919 Hybrid no 1 partie troisième, parvient à se placer devant les deux Audi et réalise le meilleur chrono depuis 2015 (1:40.836)[3]. Mais dans la deuxième heure, la Porsche de tête, alors pilotée par Brendon Hartley, sort de piste à la suite d'une collision avec la Porsche 911 RSR du team Gulf Racing, éliminant les deux voitures de la course[4],[3]. La Porsche 919 s'est en effet soulevée à la suite du choc, montant partiellement sur la 911 et manquant de se retourner. Les deux voitures terminent dans le bac à gravier et les pilotes s'en sortent indemnes[3]. Le drapeau jaune est déclaré et peu après, au début de la troisième heure, l'Audi no 8 de Lucas di Grassi abandonne la course à cause d'un problème technique lié au système hybride[5],[3]. La tête de la course est alors totalement modifiée à la suite de ces événements.

À la reprise de la course, Treluyer dans la R18 no 7 prend la première place en doublant la 919 Hybrid no 2 de Lieb qui s'est fait ralentir par une Rebellion. La suite de la course est dominée par l'Audi, suivie de la Porsche no 2 qui n'arrive pas à rattraper son retard. Les Toyota suivent, plus éloignées.

La Ford GT no 67,engagée en GTE Pro, lors d'un ravitaillement en carburant.

Après h 15 de course, la Toyota de Kazuki Nakajima est victime d'une crevaison, l'éliminant des premières places[6]. Celle-ci terminera seizième. La deuxième Toyota, la no 6, fait cependant une course honorable sans rencontrer de problèmes.

Après être restés proches un moment, l'Audi de tête parvient à distancer la Porsche grâce à un accrochage de cette dernière avec une Ford GT. La 919 part en effet en tête-à-queue à la suite de la collision et termine dans l'herbe. La voiture repart en n'étant que légèrement endommagée mais cela la met en retard par rapport à sa concurrente.

À un peu moins d'une heure de la fin de course, une alerte de pression de pneus force Neel Jani, à bord de la Porsche no 2, à faire un arrêt aux stands. Il y repasse encore une fois à dix minutes de la fin pour un ultime ravitaillement d'essence, et ces deux arrêts cumulés le retardent de manière importante, laissant la première place à l'Audi.

À la fin de la course, Audi est désigné vainqueur grâce à la victoire de la no 7 de Fässler, Lotterer et Tréluyer. Elle est suivie de la Porsche no 2 de Dumas, Jani et Lieb qui franchit la ligne 42 secondes après. La Toyota no 6 termine sur la troisième place du podium. Les deux Rebellion sont un peu plus de dix tours derrière, et la Ligier no 43 remporte la victoire dans la catégorie LMP2. En GTE Pro, AF Corse gagne avec la Ferrari 488 GTE no 71, et la même équipe domine la catégorie GTE Am avec la Ferrari 458 Italia GT2.

Déclassement de l'Audi no 7[modifier | modifier le code]

Peu après la fin de la course a priori remportée par l'Audi no 7, les vérifications d'après-course ont lieu sur les voitures. C'est à cette occasion que l'Audi arrivée première est déclassée, les commissaires ayant en effet jugé que l'épaisseur du patin avant n'était pas conforme au règlement technique[7]. La Porsche arrivée deuxième se retrouve ainsi mécaniquement décalée à la première place est déclarée vainqueure, la Toyota no 6 se place deuxième et la Rebellion no 13 intègre le podium[7].

Audi déclare le 18 avril vouloir faire appel de cette décision[8], mais le dirigeant d'Audi Motorsport, Wolfgang Ullrich, déclare le 21 avril qu'il n'en sera finalement rien, précisant « avoir pris cette décision dans l'intérêt du sport »[9].

Résultats[modifier | modifier le code]

Voici le classement officiel au terme de la course[10].

  • Les premiers de chaque catégorie du championnat du monde sont signalés par un fond jaune.
  • Pour la colonne Pneus, il faut passer le curseur au-dessus du modèle pour connaître le manufacturier de pneumatiques.
Résultats de la course
Pos Cat Équipe Pilotes Châssis Pneus Tours
Moteur
1 LMP1 2 Porsche Team Marc Lieb
Romain Dumas
Neel Jani
Porsche 919 Hybrid M 194
Porsche 2.0 L Turbo V4
2 LMP1 6 Toyota Gazoo Racing Stéphane Sarrazin
Mike Conway
Kamui Kobayashi
Toyota TS050 Hybrid M 193
Toyota 2,4 L Turbo V6
3 LMP1 13 Rebellion Racing Dominik Kraihamer
Alexandre Imperatori
Mathéo Tuscher
Rebellion R-One D 183
AER P60 2.4 L Turbo V6
4 LMP1 12 Rebellion Racing Nicolas Prost
Nick Heidfeld
Nelson Piquet, Jr.
Rebellion R-One D 181
AER P60 2.4 L Turbo V6
5 LMP2 43 RGR Sport by Morand Ricardo González
Filipe Albuquerque
Bruno Senna
Ligier JS P2 D 179
Nissan VK45DE 4,5 L V8
6 LMP2 31 Extreme Speed Motorsports Ryan Dalziel
Chris Cumming
Pipo Derani
Ligier JS P2 D 179
Nissan VK45DE 4,5 L V8
7 LMP2 26 G-Drive Racing Roman Rusinov
Nathanaël Berthon
René Rast
Oreca 05 D 179
Nissan VK45DE 4,5 L V8
8 LMP2 36 Signatech Alpine Nicolas Lapierre
Gustavo Menezes
Stéphane Richelmi
Alpine A460 D 178
Nissan VK45DE 4,5 L V8
9 LMP2 42 Strakka Racing Nick Leventis
Jonny Kane
Danny Watts
Gibson 015S D 177
Nissan VK45DE 4,5 L V8
10 LMP2 45 Manor Matt Rao
Richard Bradley
Roberto Merhi
Oreca 05 D 177
Nissan VK45DE 4,5 L V8
11 LMP2 35 Baxi DC Racing Alpine David Cheng
Ho-Pin Tung
Nelson Panciatici
Alpine A460 D 176
Nissan VK45DE 4,5 L V8
12 LMP2 37 SMP Racing Vitaly Petrov
Viktor Shaytar
Kirill Ladygin
BR Engineering BR01 D 176
Nissan VK45DE 4,5 L V8
13 LMP2 30 Extreme Speed Motorsports Scott Sharp
Ed Brown
Johannes van Overbeek
Ligier JS P2 D 175
Nissan VK45DE 4,5 L V8
14 LMP1 4 ByKolles Racing Team Simon Trummer
James Rossiter
Oliver Webb
CLM P1/01 D 172
AER P60 2.4 L Turbo V6
15 LMP2 27 SMP Racing Nicolas Minassian
Maurizio Mediani
BR Engineering BR01 D 171
Nissan VK45DE 4,5 L V8
16 LMP1 5 Toyota Gazoo Racing Anthony Davidson
Sébastien Buemi
Kazuki Nakajima
Toyota TS050 Hybrid M 170
Toyota 2,4 L Turbo V6
17 LMGTE
Pro
71 AF Corse Davide Rigon
Sam Bird
Ferrari 488 GTE M 167
Ferrari F154CB 3,9 L Turbo V8
18 LMGTE
Pro
51 AF Corse Gianmaria Bruni
James Calado
Ferrari 488 GTE M 166
Ferrari F154CB 3,9 L Turbo V8
19 LMGTE
Pro
95 Aston Martin Racing Nicki Thiim
Marco Sørensen
Darren Turner
Aston Martin V8 Vantage GTE D 166
Aston Martin 4,5 L V8
20 LMGTE
Pro
67 Ford Chip Ganassi Team UK Andy Priaulx
Marino Franchitti
Harry Tincknell
Ford GT M 165
Ford EcoBoost 3,5 L Turbo V6
21 LMGTE
Pro
66 Ford Chip Ganassi Team UK Olivier Pla
Stefan Mücke
Billy Johnson
Ford GT M 165
Ford EcoBoost 3,5 L Turbo V6
22 LMGTE
Am
83 AF Corse François Perrodo
Emmanuel Collard
Rui Águas
Ferrari 458 Italia GT2 M 163
Ferrari 4,5 L V8
23 LMGTE
Am
98 Aston Martin Racing Paul Dalla Lana
Pedro Lamy
Mathias Lauda
Aston Martin V8 Vantage GTE D 162
Aston Martin 4,5 L V8
24 LMGTE
Am
50 Larbre Compétition Yutaka Yamagishi
Paolo Ruberti
Pierre Ragues
Chevrolet Corvette C7.R M 161
Chevrolet LT5.5 5.5 L V8
25 LMGTE
Pro
77 Dempsey-Proton Racing Richard Lietz
Michael Christensen
Porsche 911 RSR (991) M 154
Porsche 4,0 L Flat-6
26 LMGTE
Am
78 KCMG Christian Ried
Wolf Henzler
Joël Camathias
Porsche 911 RSR (991) M 154
Porsche 4,0 L Flat-6
27 LMGTE
Am
88 Abu Dhabi-Proton Racing Khaled Al Qubaisi
Klaus Bachler (en)
David Heinemeier Hansson
Porsche 911 RSR (991) M 153
Porsche 4,0 L Flat-6
Abd LMGTE
Pro
97 Aston Martin Racing Fernando Rees
Richie Stanaway
Aston Martin V8 Vantage GTE D 151
Aston Martin 4,5 L V8
Abd LMP2 44 Manor Tor Graves
James Jakes
Will Stevens
Oreca 05 D 129
Nissan VK45DE 4,5 L V8
Abd LMP1 1 Porsche Team Timo Bernhard
Brendon Hartley
Mark Webber
Porsche 919 Hybrid M 70
Porsche 2.0 L Turbo V4
Abd LMP1 8 Audi Sport Team Joest Loïc Duval
Lucas di Grassi
Oliver Jarvis
Audi R18 M 69
Audi TDI 4,0 L Turbo Diesel V6
Abd LMGTE
Am
86 Gulf Racing Michael Wainwright
Adam Carroll
Ben Barker
Porsche 911 RSR (991) M 56
Porsche 4,0 L Flat-6
EX LMP1 7 Audi Sport Team Joest André Lotterer
Marcel Fässler
Benoît Tréluyer
Audi R18 M 194
Audi TDI 4,0 L Turbo Diesel V6

Faits marquants[modifier | modifier le code]

Dans la catégorie des faits marquants, on note, dans la catégorie LMP1, la crevaison de la Toyota TS050 no 5, qui a engendré la sortie de la voiture de sécurité, mais aussi les problèmes de freins et de pneus de l'Audi R18 qui a nécessité l'intervention d'un mécanicien sur la piste, l'arrêt au stand 15 minutes avant la fin de la course de la Porsche 919 no 2 dû également aux pneumatiques. Au bout d'environ trois heures de course, la Porsche 919 no 1 pilotée par Brendon Hartley, alors en tête, a violemment heurté lors d'un dépassement la 911 RSR Team Gulf. Elle a décollé et a failli se retourner, puis a terminé sa course dans le bac à gravier avec la 911 RSR. Les deux pilotes s'en sortent sans dommage.

Classements après la course[modifier | modifier le code]

Attribution des points[modifier | modifier le code]

Système des points
Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e Au-delà
Points 25 18 15 12 10 8 6 4 2 1 0.5

Les points sont doublés lors des 24 Heures du Mans. 1 point est délivré aux pilotes et teams obtenant la pole position dans chaque catégorie. Pour marquer des points, il faut parcourir au minimum 3 tours sous drapeau vert et accomplir au moins 70 % de la distance parcourue par le vainqueur.

Classement pilotes[modifier | modifier le code]

Cette saison, 5 titres sont délivrés aux pilotes. Le Championnat du monde est disputé uniquement par les pilotes de la catégorie LMP1. Les pilotes appartenant à la catégorie LMGTE Pro se disputent quant à eux une Coupe du monde. Également, 3 Trophées Endurance FIA sont attribués aux pilotes appartenant aux catégories LMP1-Teams privés, LMP2 et LMGTE Am.

Championnat du monde d'endurance FIA — Pilotes[modifier | modifier le code]

Pos. Pilote Équipe SIL
SPA
LMS
NÜR
MEX
CDA
FUJ
SHA
BHR
Total
points
1 Marc Lieb Porsche Team 1 25
1 Neel Jani Porsche Team 1 25
1 Romain Dumas Porsche Team 1 25
2 Mike Conway Toyota Gazoo Racing 2 18
2 Stéphane Sarrazin Toyota Gazoo Racing 2 18
2 Kamui Kobayashi Toyota Gazoo Racing 2 18
3 Dominik Kraihamer Rebellion Racing 3 15
3 Alexandre Imperatori Rebellion Racing 3 15
3 Mathéo Tuscher Rebellion Racing 3 15
4 Nick Heidfeld Rebellion Racing 4 12
4 Nicolas Prost Rebellion Racing 4 12
4 Nelson Piquet, Jr. Rebellion Racing 4 12
5 Filipe Albuquerque RGR Sport by Morand 5 10
5 Bruno Senna RGR Sport by Morand 5 10
5 Ricardo González RGR Sport by Morand 5 10
6 Pipo Derani Extreme Speed Motorsports 6 8
6 Ryan Dalziel Extreme Speed Motorsports 6 8
6 Chris Cumming Extreme Speed Motorsports 6 8
7 Roman Rusinov G-Drive Racing 7 6
7 Nathanaël Berthon G-Drive Racing 7 6
7 René Rast G-Drive Racing 7 6
8 Gustavo Menezes Signatech Alpine 8 4
8 Nicolas Lapierre Signatech Alpine 8 4
8 Stéphane Richelmi Signatech Alpine 8 4
9 Nick Leventis Strakka Racing 9 2
9 Danny Watts Strakka Racing 9 2
9 Jonny Kane Strakka Racing 9 2
10 Matt Rao Manor 10 1
10 Richard Bradley Manor 10 1
10 Roberto Merhi Manor 10 1
11 André Lotterer Audi Sport Team Joest EX 1
11 Benoît Tréluyer Audi Sport Team Joest EX 1
11 Marcel Fässler Audi Sport Team Joest EX 1
12 David Cheng Baxi DC Racing Alpine 11 0.5
12 Ho-Pin Tung Baxi DC Racing Alpine 11 0.5
12 Nelson Panciatici Baxi DC Racing Alpine 11 0.5
Pos. Pilote Équipe SIL
SPA
LMS
NÜR
MEX
CDA
FUJ
SHA
BHR
Total
points
Couleur Résultat
Or Vainqueur
Argent 2e place
Bronze 3e place
Vert Terminé, dans les points
Bleu Terminé, pas dans les points
Violet Abandon (Ab.)
Non classé (NC)
Rouge Pas qualifié (DNQ)
Noir Disqualifié (DSQ)
Blanc Pas au départ (DNS)
Blanc N'a pas participé
Blessé (INJ)
Exclu (EX)
Course annulée (C)

Gras - Pole position

Coupe du monde d'endurance FIA pour pilotes GT[modifier | modifier le code]

Pos. Pilote Équipe SIL
SPA
LMS
NÜR
MEX
CDA
FUJ
SHA
BHR
Total
points
1 Davide Rigon AF Corse 1 26
1 Sam Bird AF Corse 1 26
2 Gianmaria Bruni AF Corse 2 18
2 James Calado AF Corse 2 18
3 Darren Turner Aston Martin Racing 3 15
3 Nicki Thiim Aston Martin Racing 3 15
3 Marco Sørensen Aston Martin Racing 3 15
4 Andy Priaulx Ford Chip Ganassi Team UK 4 12
4 Marino Franchitti Ford Chip Ganassi Team UK 4 12
4 Harry Tincknell Ford Chip Ganassi Team UK 4 12
5 Billy Johnson Ford Chip Ganassi Team UK 5 10
5 Stefan Mücke Ford Chip Ganassi Team UK 5 10
5 Olivier Pla Ford Chip Ganassi Team UK 5 10
6 Emmanuel Collard AF Corse 6 8
6 François Perrodo AF Corse 6 8
6 Rui Águas AF Corse 6 8
7 Mathias Lauda Aston Martin Racing 7 6
7 Pedro Lamy Aston Martin Racing 7 6
7 Paul Dalla Lana Aston Martin Racing 7 6
8 Paolo Ruberti Larbre Compétition 8 4
8 Pierre Ragues Larbre Compétition 8 4
8 Yutaka Yamagishi Larbre Compétition 8 4
9 Michael Christensen Dempsey-Proton Racing 9 2
9 Richard Lietz Dempsey-Proton Racing 9 2
10 Christien Ried KCMG 10 1
10 Joël Camathias KCMG 10 1
10 Wolf Henzler KCMG 10 1
11 Khaled Al Qubaisi Abu Dhabi-Proton Racing 11 0.5
11 David Heinemeier Hansson Abu Dhabi-Proton Racing 11 0.5
11 Klaus Bachler (en) Abu Dhabi-Proton Racing 11 0.5
Pos. Pilote Équipe SIL
SPA
LMS
NÜR
MEX
CDA
FUJ
SHA
BHR
Total
points

Trophée Pilotes Équipes privés LMP1[modifier | modifier le code]

Pos. Pilote Équipe SIL
SPA
LMS
NÜR
MEX
CDA
FUJ
SHA
BHR
Total
points
1 Dominik Kraihamer Rebellion Racing 1 25
1 Alexandre Imperatori Rebellion Racing 1 25
1 Mathéo Tuscher Rebellion Racing 1 25
2 Nick Heidfeld Rebellion Racing 2 18
2 Nicolas Prost Rebellion Racing 2 18
2 Nelson Piquet, Jr. Rebellion Racing 2 18
3 Oliver Webb ByKolles Racing Team 3 15
3 James Rossiter ByKolles Racing Team 3 15
3 Simon Trummer ByKolles Racing Team 3 15


Trophée Endurance FIA pour les pilotes LMP2[modifier | modifier le code]

Pos. Pilote Équipe SIL
SPA
LMS
NÜR
MEX
CDA
FUJ
SHA
BHR
Total
points
1 Filipe Albuquerque RGR Sport by Morand 1 25
1 Bruno Senna RGR Sport by Morand 1 25
1 Ricard González RGR Sport by Morand 1 25
2 Pipo Derani Extreme Speed Motorsports 2 18
2 Ryan Dalziel Extreme Speed Motorsports 2 18
2 Chris Cumming Extreme Speed Motorsports 2 18
3 Roman Rusinov G-Drive Racing 3 16
3 Nathanaël Berthon G-Drive Racing 3 16
3 René Rast G-Drive Racing 3 16
4 Gustavo Menezes Signatech Alpine 4 12
4 Nicolas Lapierre Signatech Alpine 4 12
4 Stéphane Richelmi Signatech Alpine 4 12
5 Nick Leventis Strakka Racing 5 10
5 Danny Watts Strakka Racing 5 10
5 Jonny Kane Strakka Racing 5 10
6 Matt Rao Manor 6 8
6 Richard Bradley Manor 6 8
6 Roberto Merhi Manor 6 8

Trophée Endurance FIA pour les pilotes LMGTE Am[modifier | modifier le code]

Pos. Pilote Équipe SIL
SPA
LMS
NÜR
MEX
CDA
FUJ
SHA
BHR
Total
points
1 Emmanuel Collard AF Corse 1 25
1 François Perrodo AF Corse 1 25
1 Rui Águas AF Corse 1 25
2 Mathias Lauda Aston Martin Racing 2 18
2 Pedro Lamy Aston Martin Racing 2 18
2 Paul Dalla Lana Aston Martin Racing 2 18
3 Paolo Ruberti Larbre Compétition 3 15
3 Pierre Ragues Larbre Compétition 3 15
3 Yutaka Yamagishi Larbre Compétition 3 15
4 Christian Ried KCMG 4 12
4 Joël Camathias KCMG 4 12
4 Wolf Henzler KCMG 4 12
5 Khaled Al Qubaisi Abu Dhabi-Proton Racing 5 11
5 David Heinemeier Hansson Abu Dhabi-Proton Racing 5 11
5 Klaus Bachler (en) Abu Dhabi-Proton Racing 5 11

Championnat des Constructeurs[modifier | modifier le code]

2 championnats constructeurs distincts sont présents dans ce championnat. L'un est destiné aux Sport-prototypes alors que l'autre est réservé aux voitures Grand tourisme. Le Championnat du Monde des Constructeurs est destiné seulement aux constructeurs engagés en LMP1, et les points proviennent seulement du meilleur score enregistré par le constructeur lors de chaque manche. Concernant le barème des points, chaque constructeur cumule les points obtenus par ses 2 meilleures voitures et cela lors de chaque manche.

Championnat du monde d'endurance FIA — Constructeurs[modifier | modifier le code]

Pos. Constructeur SIL
SPA
LMS
NÜR
MEX
CDA
FUJ
SHA
BHR
Total
points
1 Toyota 2 33
3
2 Porsche 1 25
Ret
3 Audi Ret 1
EX

Coupe du Monde d'Endurance FIA pour les Constructeurs GT[modifier | modifier le code]

Pos. Constructeur SIL
SPA
LMS
NÜR
MEX
CDA
FUJ
SHA
BHR
Total
points
1 Ferrari 1 44
2
2 Ford 4 22
5
3 Aston Martin 3 21
7
4 Porsche 8 6
9

Championnat des Équipes[modifier | modifier le code]

Toutes les équipes des 4 catégories de ce championnat sont représentées pour le Trophée Endurance FIA, sachant que chaque voiture marque ses propres points.

Trophée Endurance FIA pour les Équipes privés LMP1[modifier | modifier le code]

Pos. Voiture Équipe SIL
SPA
LMS
NÜR
MEX
CDA
FUJ
SHA
BHR
Total
points
1 13 Rebellion Racing 1 25
2 12 Rebellion Racing 2 18
3 4 ByKolles Racing Team 3 15

Trophée Endurance FIA pour les Équipes de LMP2[modifier | modifier le code]

Pos. Voiture Équipe SIL
SPA
LMS
NÜR
MEX
CDA
FUJ
SHA
BHR
Total
points
1 43 RGR Sport by Morand 1 25
2 31 Extreme Speed Motorsports 2 18
3 26 G-Drive Racing 3 16
4 36 Signatech Alpine 4 12
5 42 Strakka Racing 5 10
6 45 Manor 6 8
7 35 Baxi DC Racing Alpine 7 6
8 37 SMP Racing 8 4
9 30 Extreme Speed Motorsports 9 2
10 27 SMP Racing 10 1
11 44 Manor Ret 0

Trophée Endurance FIA pour les Équipes de LMGTE Pro[modifier | modifier le code]

Pos. Voiture Équipe SIL
SPA
LMS
NÜR
MEX
CDA
FUJ
SHA
BHR
Total
points
1 71 AF Corse 1 26
2 51 AF Corse 2 18
3 95 Aston Martin Racing 3 15
4 67 Ford Chip Ganassi Team UK 4 12
5 66 Ford Chip Ganassi Team UK 5 10
6 77 Dempsey-Proton Racing 6 8
7 97 Aston Martin Racing Ret 0

Trophée Endurance FIA pour les Équipes de LMGTE Am[modifier | modifier le code]

Pos. Voiture Équipe SIL
SPA
LMS
NÜR
MEX
CDA
FUJ
SHA
BHR
Total
points
1 83 AF Corse 1 25
2 98 Aston Martin Racing 2 18
3 50 Larbre Compétition 3 15
4 78 KCMG 4 12
5 88 Abu Dhabi-Proton Racing 5 10
6 86 Gulf Racing Ret 0

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Plus de 45 000 spectateurs ont profité d'un week-end extraordinaire à Silverstone », sur FIAWEC.com, (consulté le 5 mai 2016)
  2. (en) « 6 Hours of Silverstone Qualifying - Provisional Classification » [PDF], sur autosport.be, (consulté le 18 avril 2016).
  3. a b c et d Antoine Grenapin, « WEC - 6 Heures de Silverstone : Audi de retour aux affaires ! », sur Lepoint.fr, (consulté le 18 avril 2016).
  4. « Silverstone, H+2 : Porsche perd la #1 sur accident, l’Audi #8 arrêtée sur la piste », sur www.endurance-info.com (consulté le 18 avril 2016).
  5. « Silverstone, H+4 : Statu quo en tête de course… », sur www.endurance-info.com (consulté le 18 avril 2016)
  6. « Silverstone : La Toyota #5 retardée… », sur www.endurance-info.com (consulté le 18 avril 2016).
  7. a et b Laurent Mercier, « Silverstone : L’Audi #7 exclue, la Porsche de Dumas/Lieb/Jani déclarée vainqueur », sur www.endurance-info.com, (consulté le 20 avril 2016).
  8. AFP, « Six Heures de Silverstone : l’Audi déclassée, victoire de Porsche », sur Le Dauphiné libéré, (consulté le 20 avril 2016).
  9. (en) « Audi chooses not to appeal Silverstone race outcome », sur FIA WEC, (consulté le 23 avril 2016).
  10. FIA, « FIA WEC 6 Hours of Silverstone Race Final Classification », sur fiawec.alkamelsystems.com, (consulté le 14 mai 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de l'endurance automobile
  • Portail des années 2010
  • Portail de l’Angleterre