Œuvres de Georges Braque

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Article principal : Georges Braque.

Cette liste, forcément incomplète puisqu'il n'existe pas de catalogue raisonné des œuvres de Braque, recense en priorité, parmi les pièces les plus importantes de l'artiste, celles qui sont exposées dans des musées. Ou bien, dans le cas de collections particulières, celles qui sont le plus souvent prêtées et qui apparaissent dans les rétrospectives. Les œuvres de Georges Braque se composent principalement de tableaux, catégorie dans laquelle se trouvent les papiers collés, qui sont des compositions, à ne pas à confondre avec des collages. L'artiste a aussi réalisé des livres d'artistes, des lithographies, des eaux-fortes, des sculptures, des tapisseries et des bijoux.

Cependant, Braque a été longtemps « mis à l'écart » des historiens d'art qui ont produit peu d'ouvrages sur son œuvre. Comme le fait remarquer Alex Danchev en 2005 :

« Les ouvrages de référence sur Braque sont rares ou minces, les articles se réduisent à un point presque comique, notamment celui de l’Oxford Companion to Art (1970), qui tient en quinze lignes. Les travaux de ses six dernières années ne sont pas catalogués dans la série des catalogues raisonnés édités par Maeght : 7 volumes qui s'arrêtent en 1957, ce qui est symptomatique d'un climat général. Un quart des œuvres d'avant 1957, répertoriées en 1997 par l'historien d'art anglais John Golding (1930-2012)[1], ne se retrouvent pas dans le catalogue raisonné de 1957. À Paris, une rétrospective s'est tenue à l'Orangerie en 1973, et une au musée national d'art moderne en 1982, et depuis, plus rien. Du moins pendant trente ans jusqu'à la rétrospective 2013 au Grand Palais[2]. »

Comme il n'y a eu aucun catalogue raisonné intégral des œuvres de Braque, la multiplication de titres identiques pour des œuvres différentes, ou les titres différents pour désigner la même œuvre, rendent difficile l'exactitude absolue de la compilation. Certaines mensurations des tableaux diffèrent également d'un ouvrage à l'autre, et d'un musée à l'autre. La sélection ci-dessous, dans le doute, cite les deux versions.

C'est aux États-Unis que s'est tenue en 1997, à la Menil Collection (Houston), une sélection des œuvres de l'artiste, choisies par John Golding, qui a été présentée également à Londres cette même année. Le musée des beaux-arts de Houston coproduit la rétrospective 2013 au Grand Palais de Paris et l'accueillera ensuite du 16 février au 11 mai 2014[3].

Outre les références puisées dans les ouvrages cités en bibliographie, la liste des œuvres est en grande partie issue du catalogue de l'exposition de 1992 à la Fondation Gianadda, pour les lithographies, mais aussi des collections de tableaux et sculptures mises en ligne par les musées américains notamment : The Phillips Collection, le Metropolitan Museum of Art, le Philadelphia Museum of Art, l'Institut d'art de Chicago, les musées anglais Tate Gallery de Londres, par le site Athenaeum (devenu inaccessible actuellement), le catalogue de l'historien d'art John Golding, et le catalogue de la rétrospective Braque 2013-2014, de la Réunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs-Élysées.

Période post-impressionniste[modifier | modifier le code]

Intérieur du musée d'art moderne André-Malraux, au Havre, où s'est tenue l'exposition « Braque : l'espace », du 21 mars au 21 juin 1999
  • 1900, Paysage d'Harfleur, huile sur carton (46 × 34,5 cm), collection Mme et M. Claude Laurens en 1992[4]. Le tableau a peut-être changé de localisation depuis 1992
    • La Grand-mère de l'artiste, huile sur toile (61 × 50 cm), collection particulière[5], collection Mme et M. Claude Laurens en 1992[6]. Le tableau a peut-être changé de localisation depuis 1992
    • Le Parc Monceau, collection Mme et M. Claude Laurens en 1992[7]. Le tableau a peut-être changé de localisation depuis 1992. Le Parc Monceau sur le site du musée Georges Braque de Saint-Dié-des-Vosges
  • 1902, Marine, huile sur toile (61 × 50 cm), collection particulière[8]
  • 1903, Portait de femme, huile sur toile (55 × 46 cm)
  • Début 1905, La Côte de Grâce à Honfleur, huile sur toile (50 × 62 cm), musée d'art moderne André-Malraux (Le Havre)[9]
  • 1905 : Paysage, lavis sur carton (24,9 × 32,7 cm)[10]
    • Mât dans le port d'Anvers, huile sur toile (46,5 × 38,4 cm)[10]
  • 1906, L'Estaque, le port de La Ciotat, huile sur toile (50 × 60 cm), Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou[11]

Période fauve, 1905-1907[modifier | modifier le code]

Cubisme analytique, 1907 à 1912[modifier | modifier le code]

Virginia Museum of Fine Arts, Richmond (Virginie).
Aile moderne du Musée van Abbe de Eindhoven, accueillant les œuvres d'art moderne

1907-1910[modifier | modifier le code]

The Barnes Foundation, Merion (Pennsylvanie, États-Unis)

Bouteille et Poissons, huile sur toile (61,9 × 74,9 cm), Tate Liverpool (Liverpool)[90], Bouteille et poissons

1910-1912[modifier | modifier le code]

San Francisco Museum of Modern Art, l'escalier intérieur

Cubisme synthétique, 1912 à 1917-1918[modifier | modifier le code]

1912-1914[modifier | modifier le code]

National Gallery of Art (Washington, district de Columbia)

1917-1919[modifier | modifier le code]

Ulmer Museum, Ulm.
Galerie nationale de Prague (Národní galerie v Praze)

1919 à 1932[modifier | modifier le code]

1919-1925[modifier | modifier le code]

Kreeger Museum, Washington
Indiana University Art Museum

1926-1931[modifier | modifier le code]

The Phillips Collection, qui abrite L'Oiseau (Bird) de Braque, dont il est maintenant l'emblème et le logo
Cour intérieure du musée McNay de San Antonio (Texas)

1932 à 1944[modifier | modifier le code]

1932-1941[modifier | modifier le code]

David Owsley Museum of Art, département des beaux-arts de l'université d'État de Ball.
Bowdoin College Museum of Art, façade du musée, Brunswick (Maine).
  • 1932, Les Bateaux bleus, huile sur panneau (23 × 33 cm), collection privée, Les Bateaux bleus
    • Nature morte au pichet, huile sur toile (50 × 73 cm), collection particulière[202]
    • Grande nature morte brune (Le Compotier), huile sur toile (129,5 × 195,5 cm), Centre Georges-Pompidou (Paris)[203]
    • La Plage, huile sur toile (dimensions inconnues), collection particulière[204]
  • 1932-1939, Hera et Themis, eau-forte sur papier, imprimeur Demetrios Galanis, Victoria and Albert Museum, Hera et Themis
  • 1933, La Serviette rose, dimensions non précisées, collection privée, référence à La Serviette rose
    • La Nappe rose, huile et sable sur toile (97,2 × 130,2 cm), Chrysler Museum of Art, Norfolk (Virginie), La Nappe rose
    • Nature morte à la nappe rouge (1934), huile sur toile (81 × 100 cm), collection particulière[205], Nature morte à la nappe rouge
  • 1935, Nappe jaune, huile sur toile (114,3 × 144,8 cm), collection privée, qui reçoit en 1937 le premier prix de la Fondation Carnegie de Pittsburg, Pennsylvanie[206]
    • Nu couché, huile sur toile (114 × 195,8 cm), collection Nahmad, Suisse[207]
    • Verre, fruits et couteau, huile sur toile (48,5 × 64,5 cm), collection privée, Verre, fruits et couteau
  • 1935-1936, Le Guéridon (SFMOMA), huile et sable sur toile (180,34 × 73,66 cm), San Francisco Museum of Modern Art, Le Guéridon de San Francisco
  • 1936, Nature morte au compotier, huile sur toile (60,3 × 81,3 cm), Philadelphia Museum of Art[208]
    • Nature morte à la nappe rouge (1936), deuxième nature morte à la nappe rouge annoncée sur le site du Norton Museum of Art de Palm Beach (Floride), mais inaccessible, noter l'annonce
    • Vase, palette et mandoline, huile, fusain et crayon sur toile (81,28 × 162,5 cm), San Francisco Museum of Modern Art, Vase, palette et mandoline
  • 1936, Femme assise au chevalet (Paravent jaune), huile sur toile (130 × 162 cm), collection particulière[209], Metropolitan Museum of Art acquise en 1995, Femme assise au chevalet
  • 1936-1937, Le Duo, huile sur toile (130 × 162 cm), offre deux profils de femmes assises sur leur chaise, Centre Georges-Pompidou depuis 1939[Quoi ?][211],[212].
  • 1937, Concert, huile sur toile (71,12 × 90,17 cm), musée d'art du comté de Los Angeles, Concert
    • Femme à la mandoline, huile sur toile, 2 dessins sur papier carnet, pour Étude à la mandoline, archives Laurens[213]
  • 1937, Femme à la mandoline, huile sur toile (130,2 × 97,2 cm), Museum of Modern Art, Femme à la mandoline
  • 1938, L'Atelier au crâne, huile sur toile (92 × 92 cm), collection privée[214]
    • Balustre et crâne, huile sur toile (45 × 55 cm), collection privée, Balustrade et crâne
    • Fruit, verre et mandoline (Fruit, Glass and Mandolin), huile et sable sur toile (81 × 100 cm), National Gallery of Art (Washington), Fruit, verre et mandoline
    • Atelier au vase noir, huile et sable sur toile (97,2 × 129,5 cm), Kreeger Museum, Washington (district de Columbia), Atelier au vase noir
    • Tabouret, vase et palette, huile sur toile (92 × 92 cm), collection privée[215]
  • 1939, Vanitas, huile sur toile (38 × 55 cm), Centre Georges-Pompidou[216], donation de 1965 de Mme Braque
    • Vanitas, huile sur toile (50 × 61 cm), collection privée[217]
    • Le Guéridon rouge, huile sur toile commencée en 1939, travaillée et révisée jusqu'en 1952 (183 × 73 cm), Musée national d'art moderne, Centre Georges-Pompidou (Paris)[218]
    • Atelier, vase devant la fenêtre, huile et sable sur toile (113 × 146 cm), Metropolitan Museum of Art, acquis par donation en 1993 Atelier, vase devant la fenêtre
    • Artiste et modèle, huile et sable sur toile (129 × 180 cm), Nortorn Simon Museum of Art, Pasadena[219], Artiste et modèle
  • 1940, Les Deux Rougets, huile sur papier marouflé sur toile (47 × 62 cm), collection particulière[220]
  • 1941, La Carafe et les poissons, huile sur toile (33,5 × 55,5 cm), Centre Georges-Pompidou (Paris)[221]
    • Deux poissons dans un plat avec une cruche, également intitulé Les Deux Rougets, huile sur papier marouflé sur toile (47 × 62 cm), la série de poissons sur fond noir, nature morte très dépouillée, collection particulière[220]
    • Mandoline à la partition (Le Banjo), huile sur toile (108 × 89 cm), collection Charles et Palmer Ducommun[222]
    • Le Pain, huile et sable sur toile (41 × 120 cm), Centre Georges-Pompidou (voir les détails sur le site du Centre Georges-Pompidou virtuel)
    • Le Candélabre (Le Bougeoir), huile sur panneau (35,5 × 36 cm), collection privée, Le Candélabre (Le Bougeoir)
    • Cafetière, huile et sable sur toile (36 × 120 cm), collection particulière, Cafetière
    • Œufs sur le poêle, huile sur toile (38 × 78 cm), collection privée, Œufs sur le poêle
    • Nature morte au poisson, huile sur toile (60 × 73 cm), musée d'art de Toledo (Ohio) Nature morte au poisson
    • Le Dessert, huile et sable sur toile (41,3 × 72,2 cm), musée d'art du comté de Los Angeles, Le Dessert
  • 1941-1945, Vanitas (Nature morte au crâne), huile sur toile (50 × 61 cm), collection particulière[217]
  • 1941-1943, Nature morte au crâne, huile sur toile (50 × 61 cm), collection privée[217]
  • 1941-1960, Mon vélo, huile sur toile (92 × 73 cm), collection particulière[223]
  • 1942, Grand intérieur à la palette (143 × 195,6 cm), Menil Collection (Houston)[224]

1942-1944[modifier | modifier le code]

Chrysler Museum of Art, Norfolk (Virginie).
Musée Fédéral de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Düsseldorf)
Norton Museum of Art, Palm Beach (Floride)
  • 1942, L'Homme au chevalet, huile sur papier marouflé sur toile (100 × 81 cm), collection privée[225]
    • L'Homme à la guitare, huile sur toile (130 × 97 cm), collection privée[226]
    • Théière et plateau de fromage, huile sur toile (33,8 × 55,4 cm), Philadelphia Museum of Art, Théière et plateau de fromage
    • Les Poissons noirs, huile sur toile (33 × 55 cm), Centre Georges-Pompidou (Paris)[227], don de l'artiste en 1947
    • Toilette devant la fenêtre, huile sur toile (130 × 97 cm), Centre Georges-Pompidou (Paris)[228]
    • Tabouret, vase et palette, huile sur toile (92 × 92 cm), collection privée[215]
    • Profil de femme au chapeau, huile sur papier collé sur toile (63 × 50 cm), Haggerty Museum of Art (Milwaukee, Wisconsin), Profil de femme au chapeau.
    • La Patience, huile sur toile (145 × 113 cm), collection privée[229]
    • Grand intérieur à la palette, huile sur toile (141 × 195,6 cm), Menil Collection (Houston)[230]
    • Table de cuisine, huile sur toile (163 × 78 cm), collection privée[231]
  • 1942-1944, Le Poêle, huile sur toile (33 × 55 cm), Yale University Art Gallery (New Haven, Connecticut)[232]
  • 1942-1944, La Toilette aux carreaux verts, huile sur toile (162 × 63,8 cm), The Philips Collection Washington[233], pourrait être le même tableau que Le Lavabo, répertorié en 1944, ou encore Le Cabinet de toilette, à vérifier
  • 1943, Pichet et crâne, huile sur toile (43 × 73 cm), Musée de la Sarre[234]
  • 1943-1944, Table de cuisine avec grill, huile et sable sur toile (130 × 73,5 cm), musée d'art du comté de Los Angeles, Table de cuisine avec grill. En 1997, John Golding la répertoriait dans son catalogue au titre de collection privée, Suisse[233]
  • 1944, Le Salon (intérieur), huile sur toile, huile sur toile (120,5 × 150,5 cm), Musée national d'art moderne, Centre Georges-Pompidou (acquis en 1946)[238]
    • Le Billard, huile et sable sur toile (130,5 × 195,5 cm), Centre Georges-Pompidou, acquis en 1946, achat des musées nationaux[239]
    • Le Cabinet de toilette, huile sur toile (162,2 × 63,8 cm), The Phillips Collection, Le Cabinet de toilette
    • Pot d'étain et assiette de fruits, huile sur toile (34,925 × 64,77 cm), The Phillips collection, Pot d'étain et assiette de fruits
    • Le Lavabo, huile sur toile (162,2425 × 63,8175 cm), The Phillips Collection, Pot d'étain et assiette de fruits
    • Le Billard horizontal, huile sur toile, Musée national d'art moderne, Centre Georges-Pompidou (Paris)[240]
  • 1944-1945, Le Billard sous le lustre, huile sur toile (50 × 62 cm), collection Claude Laurens en 1997[241]
  • 1944-1952, La Table de billard (The Billiard table I), huile sable et fusain sur toile (181 × 97,8 cm), Metropolitan Museum, La Table de billard (The Billiard table I)
    • Le Billard vertical, huile sur toile (181 × 97,8 cm), collection Jacques et Natasha Gelman, reproduit dans Zurcher, 1988, p. 187), cité par John Golding en 1997[242]

1944 à 1963[modifier | modifier le code]

1945-1953[modifier | modifier le code]

Grand Palais (Paris)
  • 1943-1948, Le Saucisson, huile sur toile (21,5 × 34,5 cm), collection privée[242]
  • 1944-1952, La Table de billard (The Billiard table II), huile, sable et fusain sur toile (89,5 × 116 cm), collection Laurens en 1997, reproduit pas Zurcher 1988, p. 187), cité par John Golding[243]
  • 1944-1945, Le Billard sous la lampe, huile sur toile (50 × 62 cm), collection Laurens[243]
  • 1944-1952, Le Billard (III), huile et sable sur toile (181 × 97,8 cm), collection Jacques et Natasha Gelman[244]
  • 1945, La Femme au livre, huile sur toile (132 × 77 cm), collection Samir Traboulsi (Paris)[245]
    • Le Billard (1945), huile sur papier marouflé sur toile (89 × 116,3 cm), Tate Modern[246]
  • 1946, Les Tournesols sur la table, huile et sable sur toile (105 × 105 cm), Corporate Art Collection, The Reader's Digest Association[247]
  • 1947, La Caisse d'emballage, huile sur toile (38 × 55 cm), collection privée Caisse d'emballage[248]
    • La Chaise, huile sur toile (61 × 50 cm), Centre Georges-Pompidou (Paris)[192]
  • 1947-1960, Chaise de jardin, huile sur toile (65,1 × 50,2 cm), Metropolitan Museum of Art, Chaise de jardin, Garden Chair, au MET
    • Les Chaises, huile sur toile (81 × 100 cm), collection particulière[249],
  • 1947-1949, Le Chaudron, huile sur toile (116 × 69 cm), Musées d'État de Berlin, non localisé avec précision[250],
  • 1948, Théière noire aux deux citrons, huile sur panneau (31,4 × 49,2 cm), collection privée, aperçu Théière noire aux deux citrons
    • La Terrasse (1948), huile sur toile (97 × 130 cm), collection privée[252]
  • 1948-1950, Nature morte à la bouteille et à la langouste, huile sur papier marouflé sur toile (100 × 80 cm), collection privée[253]
  • 1948-1950, Nature morte à la langouste, huile sur toile (162 × 73 cm), collection Adrien Maeght[253]
  • 1948-1951, L'Aquarium (Les Grands Poissons), huile sur carton (62 × 81 cm), collection privée[254]
  • 1948-1952, Le Double Bouquet, huile et sable sur toile (100 × 100 cm), collection Jan Krugier (Genève)[255]
  • 1949, Profil et palette sur fond noir, huile sur toile (100 × 63 cm), collection privée[256]
  • 1949-1954, Ajax, huile sur toile (179 × 71 cm), Institut d'art de Chicago[257]
  • 1949, Atelier I, huile sur toile (92 × 73 cm), collection particulière[258]
    • Atelier II, huile sur toile (131 × 132,5 cm), Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen, Düsseldorf[259], avec la mention des années où il a été achevé : 1947-1949
    • Atelier III, huile sur toile (130,8 × 74 cm), Metropolitan Museum of Art, Atelier III
    • Atelier III, huile sur toile (130 × 74 cm), collection privée[260] (le MEt ci-dessus déclare ce tableau légué par Florence Schoenborn en 1996, le catalogue de l'exposition 1997 signale : prêté par le fonds de Florence Schoenborn)
    • Atelier IV, huile sur toile (130 × 195 cm), collection particulière[261]. Toutes ailes déployées, il occupe un tiers de l'espace
  • 1949-1950, Atelier V (également intitulé Atelier III) huile sur toile (147 × 176,5 cm), collection privée en 1997, Museum of Modern Art en 2013[262]
  • 1950-1951, Atelier VI, huile sur toile (130 × 162,5 cm), Fondation Maeght, Saint-Paul-de-Vence[263]
  • 1951, La Nuit, huile sur toile (162 × 162,573 cm), collection particulière, Saint-Paul-de-Vence[264]
  • 1951-1952, Les Deux fenêtres, huile et sable sur toile (96,5 × 129,5 cm), Philadelphia Museum of Art, Les Deux fenêtres[265]
  • 1951, Champ de blé, huile sur toile (35,6 × 55,9 cm), Institut d'art de Chicago, voir Champ de blé
  • 1952, Le Philodendron, huile sur toile (130,175 × 73,9775 cm), The Phillips Collection, Le Philodendron
    • Le Grand Vase, huile et sable sur toile (73 × 97,75 cm)
    • Le Philodendron, huile sur toile (180 × 72,5 cm), collection privée, prêt à la rétrospective 2013 des galeries du Grand Palais (Paris), par la galerie L'Or du temps, rue de l'Échaudé (Paris)[267].
    • L'Ondée, huile sur toile (34,925 × 54,61 cm), The Phillips Collection, L'Ondée[268]
  • 1952-1956, Atelier IX est le dernier état de l'Atelier VII (1952-1956) modifié, le peintre a déplacé les objets et il a changé de numéro[269]. Le dernier état de ce tableau est présenté au Grand Palais en 2013, huile sur toile (146 × 146 cm), Musée national d'art moderne, Centre Georges-Pompidou (Paris)[270]
  • 1953, Le Vase de fleurs, huile sur toile (116 × 60 cm), collection Paule et Adrien Maeght, non répertoriée dans le catalogue Maeght[271].
  • 1953-1954, La Treille, huile sur toile (97 × 130 cm), collection privée[252]

1953-1963[modifier | modifier le code]

Norton Museum of Art, Palm Beach (Floride)
  • 1953- 1956, L'Écho, huile sur toile (130 × 162 cm), collection Helly Nahmad, (Genève)[273]. L'œuvre n'est peut-être plus localisée à cet endroit, compte tenu des derniers développements[274],, Lire l'article d'Harry Bellet dans Le Monde
  • 1952-1954, Picador, Corrida, Torero, Passe de cape (19 × 30 cm et 22,3 × 34,8 cm), ensemble tauromachique de quatre gouaches. Trois de ces œuvres ont une taille identique, à l'exception du Picador, qui est légèrement plus petit[275]
  • 1954, L'Oiseau au feu, huile et fusain sur papier marouflé sur toile (27,7 × 48,9 cm), offert à l'historien d'art John Richardson, à New York[273]. Une estampe également intitulée Oiseau de feu a été tirée chez Maeght en 1958
  • 1954-1962, Les Oiseaux (1954-1962), huile sur papier marouflé sur toile (72 × 92 cm), Musées de Belfort[276]
  • 1954, Oiseau 1, Oiseau 2, huile sur toile (80 × 285 cm), collection Adrien Maeght[277]
  • 1954, Composition aux étoiles, huile sur toile (195 × 97 cm), collection privée[278]
  • 1955, Oiseau de feu, gouache, dimensions non précisées[279]
  • 1955, Paysage au ciel sombre, huile sur toile (20,5 × 64,5 cm), collection privée[280]
  • 1954-1956, Atelier VIII (132,1 × 196,9 cm), Fundación Masaveu, Oviedo[281]
  • 1955-1956, La Plaine, huile sur toile (21 × 73 cm), collection privée[282]
  • 1956, Marine, huile sur toile (26 × 65 cm), collection Adrien Maeght[283]
  • 1956, Barque sur la grève, huile sur toile (33 × 77 cm), collection Florence Malraux[284]
  • 1956, Le Champ de colza, huile sur toile (20 × 65 cm), collection privée[285]
  • 1952-1956 L'Atelier IX, avec de grandes ailes qui viennent çà et là perturber l'espace. Pendant ces années-là, les oiseaux envahissent son œuvre[286]
  • 1955-1956L'Oiseau et son nid (130,5 × 173,5 cm), Centre Georges-Pompidou (Paris)[287]
  • 1956-1957, Paysage, les champs ciel bas (27 × 44,5 cm), collection Isabelle Maeght[288]
  • 1956-1961, À tire d'aile, huile et sable sur toile marouflée sur panneau (114 × 170,5 cm), Centre Georges-Pompidou (Paris) ; l'apothéose du travail du peintre sur les oiseaux[289], voir la référence sur le Centre Georges-Pompidou virtuel.
  • 1956-1957 Les Oiseaux noirs, (ou 1960 selon les sources) (129 × 181 cm), collection Adrien Maeght[290]
  • 1956, L'Oiseau (Bird), huile sur toile (49,53 × cm), devenu le logo de The Phillips Collection, Washington, L'Oiseau, que Duncan Phillips a fait reproduire en bas-relief
  • 1956-1962, L'Oiseau dans le paulownia, huile sur toile (129 × 173 cm), collection privée[291]
  • 1957, Oiseaux dans le paulownia, huile sur toile (88 × 105 cm), avec deux oiseaux en vol au-dessus de l'arbre, collection privée[292]
    • Oiseaux dans les blés, huile sur toile (24 × 41 cm), collection privée[293]
  • 1958, Amaryllis, aquarelle (54,2 × 44,8 cm), Institut d'art de Chicago, voir Amaryllis
    • Bord de mer, huile sur toile (31 × 65 cm), collection Mme et M. Claude Laurens[294]
    • Le Nid dans le feuillage, huile sur toile (114 × 132 cm), collection Isabelle Maeght[295]
    • Marine, l'orage, barque sur la plage, huile sur toile (24 × 42 cm), collection Aimé Maeght[296]
    • Paysage, huile sur toile (21 × 73 cm), collection Adrien Maeght[297]
    • Les Oiseaux en vol, huile sur toile (72 × 162 cm), collection privée[298]
  • 1960, Les Oiseaux, huile sur toile (134 × 167,5 cm), collection particulière[note 6]
    • Les Oiseaux (1960), huile sur toile (134 × 167,5 cm), collection particulière ; le concept est réduit à des signes, presque abstraits, jouant avec la lumière[299]
    • La Charrue, huile sur toile (84 × 195 cm0, collection Adrien Maeght (Saint-Paul-de-Vence)[300]
  • 1960-1961, Les Falaises, huile sur carton (18 × 48 cm), musée national d'art moderne, Centre Georges-Pompidou (Paris)[301]
  • 1960-1962, L'Aquarium bleu, huile sur toile (76 × 106 cm), collection particulière[302], L'Aquarium bleu
  • (?) Nature morte aux citrons, huile sur bois (11,2 × 17,7 cm), dédicacée par René Char auquel Mme Braque l'avait offerte après la mort de son mari le 5 avril 1965[303]
  • 1961-1963, La Sarcleuse, huile sur toile (102,5 × 176,5 cm), Musée national d'art moderne, Centre Georges-Pompidou (Paris)[304], La Sarcleuse, donation de Mme Braque en 1965
  • 1962, Oiseau en vol, huile sur toile (38 × 55 cm), musée Pierre-André-Benoit (Alès) (?)

1907-1963, lithographies, gravures, eaux-fortes, pointes sèches, sculptures, orfèvrerie[modifier | modifier le code]

  • Étude de nu, 1907, eau-forte (27,7 × 19,3 cm), Museum of Modern Art (New York), Étude de nu
  • 1911, Nature morte I, estampe pointe sèche (34,5 × 21,9 cm), David Owsley Museum of Art, campus de l'université d'État de Ball, Muncie (Indiana), États-Unis, Nature morte I
  • 1911-1912, Fox, pointe sèche (54,5 × 38 cm), MoMA, Fox
  • 1911-1912, Job, pointe sèche (14,3 × 20 cm), MoMA, Job
  • 1912, Composition, nature morte et verres, gravure et pointe sèche (91,4 × 64,5 cm), Metropolitan Museum, Composition, nature morte et verres
  • 1920-1922, Tête de femme, crayon sur papier (48,1 × 63,5 cm), The Bowdoin College Museum of Art, Brunswick (Maine), Tête de femme
  • 1932, Eurybia et Eros, gravure sur papier Montval (53,34 × 38,1 cm), musée d'art du comté de Los Angeles[305]
  • (?) Hymen, sculpture, présente deux profils affrontés. Les sculptures humaines sont des têtes toujours de profil comme dans les reliefs de l'ancienne Égypte. Ce style de sculpture est issu des tableaux comme Le Duo
  • (?) Hesperis, sculpture, un visage solitaire de profil
  • (?) Le Petit Cheval[206]
  • 1931, Heraklès, 1931, plâtre gravé (187 × 105,8 cm), Fondation Maeght
  • 1932, Théogonie d'Hésiode, ensemble de huit eaux fortes (53 × 38 cm), Musées de Belfort[306]
  • 1932, Eurybia et Eros, estampe, gravure sur papier Montval (53,34 × 38,1 cm), musée d'art du comté de Los Angeles, Eurybia et Eros
  • (?) La Femme debout, statuette en six exemplaires[307]
  • 1945, Phaéton ou Char I, lithographie sur papier, musée Kröller-Müller[308]
  • 1949, Sans titre, oiseau, lithographie sur papier Rives (38,25 × 28 cm), David Owsley Museum of Art, campus de l'université d'État de Ball (Muncie, Indiana, États-Unis)[309]
  • 1950, Tête I, (similaire ou profil Hécate), eau-forte (20 × 28 cm), 6 exemplaires sur Japon impérial[310]
  • 1951, Tête de jeune fille, lithographie, en noir, vernie à la main par l'artiste (32 × 25 cm), 39 exemplaires sur papier Arches[311]
    • Tête grecque, eau-forte en noir (17 × 22,5 cm), 20 ex. sur Arches[312]
  • 1954, Oiseau IV, lithographie en noir et bistre, vernie à la main par l'artiste (22 × 32 cm), 75 exemplaires sur Arches[313]
  • 1955, Le Nid, eau-forte en noir (22 × 32 cm), tirée à 30 exemplaires sur papier Auvergne[314]
    • L'Oiseau traversant les nuages, lithographie originale en couleurs (41 × 69 cm), 75 ex. sur Arches[315]
  • 1956, Les Deux Oiseaux, eau-forte en deux couleurs (16,5 × 27,5 cm), 75 ex. sur Arches[315]
  • 1958, Oiseau au soleil couchant, lithographie (48,5 × 65,4 cm), Institut d'art de Chicago, Oiseau au soleil couchant
  • 1939-1957, Hymen, sculpture, bronze (76 × 50 × 33 cm), Susse fondeur, Centre Georges-Pompidou (Paris)
  • 1939, Le Petit Cheval, bronze (19 × 19 × 6 cm), fondeur non mentionné, Centre Georges-Pompidou (Paris)[316]
  • 1939-1940, Cheval et charrue, sculpture, bronze (25,5 × 46 × 21 cm), Centre Georges-Pompidou (Paris)[317]
  • 1940, Vase, 1940, bronze (30 × 21 × 15 cm), fondeur C. Robecchi, Centre Georges-Pompidou (Paris)
  • 1941, Tête de cheval, bronze (42 × 91 × 17,5 cm), Centre Georges-Pompidou (Paris)
  • 1942-1943, Ibis, bronze (18 × 11 × 6 cm), fonderie Valsuani, Centre Georges-Pompidou (Paris), répertorié sur le Centre Georges-Pompidou virtuel
  • Date non précisée, Théière sur un plateau, mine graphite, encre de Chine, aquarelle sur carton (14,2 × 29,7 cm), Centre Georges-Pompidou (Paris)
  • 1948, Hélios, lithographie rehaussée, huile, mine graphite et encre de Chine sur papier (44 × 31 cm), Centre Georges-Pompidou (Paris)
  • 1957, Le Lierre, eau-forte en deux couleurs, 75 ex. sur Auvergne[318]
    • Vol de nuit, lithographie en couleurs (41 × 69 cm), 75 ex. sur Arches[319]
  • 1958, Oiseau au soleil couchant, lithographie (48,5 × 65,4 cm), Institut d'art de Chicago, Oiseau au soleil couchant tiré à 75 ex. sur Arches.
    • Astre et oiseau II (fond gris), lithographie en couleurs (44 × 52 cm)[320]
    • L'Oiseau de feu (37 × 35 cm)[321]
    • Résurrection de l'oiseau, eau-forte (41 × 31 cm), 75 ex. sur papier Rives[321]
  • 1960, Oiseau bleu et jaune, lithographie (33 × 50,5 cm), 75 ex. sur papier Rives[321]
    • Profil aux étoiles, gravure en couleurs sur papier Rives (29,85 × 24,77 cm), musée d'art du comté de Los Angeles, [5]
    • Profil grec, lithographie (33,5 × 24,5 cm), 150 ex. sur papier Arches[322]
  • 1961, Oiseau bistre, lithographie (25,5 × 20 cm), 75 ex. sur papier Rives[323]
    • L'Oiseau de passage, eau-forte (59 × 41 cm), 75 ex. sur papier Rives[323]
    • Trois oiseaux en vol, eau-forte (63,5 × 44,5 cm), 75 ex. sur papier Rives[323]
    • Oiseaux en vol, lithographie (67,5 × 55,5 cm)[324]
    • L'Oiseau dans le feuillage, lithographie (80,5 × 105,5 cm)[325]
  • 1962, L'Oiseau d'octobre, lithographie (54,5 × 74 cm), tirée à 90 ex. sur papier Rives[323]
  • 1963, Lettera amorosa, 27 lithographies en couleur illustrant un poème de René Char (38,5 × 28,5 cm), Édition Edwin Engelberts (Genève), Lithographies et texte
    • Lettera Amorosa, lithographie en couleurs de Georges Braque, poème de René Char (ex. 30 × 54 cm), collection particulière, présenté à la rétrospective du Grand Palais 2013, avec deux autres épreuves du même portfolio, lire le descriptif
    • Lettera Amorosa, frontispice, lithographie en couleur, épreuve d'essai, collection particulière[327]

Les Bijoux de Braque[modifier | modifier le code]

Palais du Louvre, côté jardin des Tuileries.
Musée des arts décoratifs (Paris)

« En 1961, de plus en plus souffrant, et incapable de travailler longtemps à ses peintures, Braque accepte de reprendre des dessins afin qu'ils servent de modèles pour la réalisation de bijoux, en particulier de camées en onyx montés en bagues. Il en a offert une à sa femme représentant le profil d’Hécate et il en a porté une lui-même en chevalière pendant la dernière année de sa vie : La Métamorphose d'Eos, oiseau blanc représentant l'aurore[108]. »

Article détaillé : Les Bijoux de Georges Braque.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles
  • Geneviève Breerette, « Braque et Picasso face-à-face », Le Monde,‎ , p. 9 Document utilisé pour la rédaction de l’article Présentation de l'exposition au MoMA : « Braque et Picasso Pioneering Cubism », jusqu'au 15 janvier 1990
  • Dora Vallier, « Braque, la peinture et nous, entretiens avec Braque », Les Cahiers d'art,‎ , p. 13-25 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Harry Bellet, « Georges Braque sous d'autres frondaisons », Le Monde,‎

Document utilisé pour la rédaction de l’article Article paru à l'occasion de l'exposition « Braque aux galeries du Grand Palais », Paris, du 16 septembre au 6 janvier 2014. L'exposition est ensuite partie aux États-Unis, au musée des beaux-arts de Houston, du 16 février au 11 mai 2014

  • Olivier Cena, « Georges Braque et l’aventure du cubisme », Télérama,‎ (lire en ligne)

Document utilisé pour la rédaction de l’article

  • Philippe Lançon, « Le Grand Palais à Braque ouvert », Libération,‎ (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Klaus Perls (1912–2008), né à Berlin, était issu d'une famille de marchands d'art. Contraint de fuir l'Allemagne nazie, il se réfugie d'abord en Suisse, passe quelque temps à Paris et s'expatrie définitivement à New York, où il ouvre une galerie sur Madison Avenue. Il sera contraint de fermer pour fraude en 1997. Il avait fait dont de 13 toiles au Metropolitan Museum, en 1996, parmi lesquels des tableaux de Braque, Léger et Picasso.
  2. On aperçoit les trois premières lettres du mot « VALse » à droite sous le papier collé noir.
  3. Chester Dale (1883-1962), était un banquier et important collectionneur d'art. Il a soutenu financièrement la National Gallery et lui a légué un très grand nombre d'œuvres.
  4. De même format, ces deux dernières natures mortes sont des panneaux décoratifs, minces, longs et hauts que l'on ne voit que dans de grandes occasions. Ils étaient présentés en 2013-2014, dans la rétrospective Braque ; ils ont été déjà présentés lors de l'exposition Braque à la Fondation Gianadda (1992).
  5. Jan Krugier, collectionneur et marchand d'art genevois dont la collection a été dispersée en août 2013. On ne connaît plus la localisation exacte de l'œuvre citée, vente de la collection Krugier
  6. Cette toile est une des plus connues et une des plus souvent reproduites. Elle illustre l'affiche et le catalogue de l'exposition de Georges Braque 2013-2014, au Grand Palais de Paris.

Références[modifier | modifier le code]

  1. lire Le Guardian
  2. Alex Danchev 2013, p. 270
  3. Collectif RMN 2013, p. 2
  4. Prat et al. 1992, p. 31
  5. Bernard Zurcher 1988, p. 10
  6. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 33
  7. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 35
  8. Bernard Zurcher 1988, p. 11
  9. a et b Bernard Zurcher 1988, p. 13.
  10. a b et c Bernard Zurcher 1988, p. 14
  11. a b et c Bernard Zurcher 1988, p. 18.
  12. Bernard Zurcher 1988, p. 24
  13. Bernard Zurcher 1988, p. 16
  14. Bernard Zurcher 1988, p. 15
  15. Prat et al. 1992, p. 37
  16. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 39
  17. Collectif RMN 2013, p. 13
  18. a et b Collectif RMN 2013, p. 16
  19. Collectif RMN 2013, p. 14
  20. a b et c Collectif RMN 2013, p. 21
  21. Collectif RMN 2013, p. 19
  22. a et b ,Collectif RMN 2013, p. 18
  23. ,Collectif RMN 2013, p. 26
  24. ,Collectif RMN 2013, p. 20
  25. Collectif RMN 2013, p. 33
  26. Prat et al. 1992, p. 53
  27. Bernard Zurcher 1988, p. 27
  28. Bernard Zurcher 1988, p. 23
  29. Bernard Zurcher 1988, p. 26
  30. Collectif RMN 2013, p. 29
  31. Collectif RMN 2013, p. 27
  32. Collectif RMN 2013, p. 37
  33. a b et c Nicole Worms de Romilly 1982, p. 258
  34. Armand Israël 2013, p. 71
  35. Armand Israël 2013, p. 70
  36. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 62
  37. Bernard Zurcher 1988, p. 34
  38. a b c et d Nicole Worms de Romilly 1982, p. 260
  39. Collectif RMN 2013, p. 38
  40. a et b Collectif RMN 2013, p. 41
  41. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 67
  42. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 68
  43. a b et c Nicole Worms de Romilly 1982, p. 78
  44. a et b Nicole Worms de Romilly 1982, p. 79
  45. a et b Nicole Worms de Romilly 1982, p. 70
  46. Bernard Zurcher 1988, p. 36
  47. a et b Nicole Worms de Romilly 1982, p. 259
  48. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 87
  49. a et b Nicole Worms de Romilly 1982, p. 83
  50. a et b Nicole Worms de Romilly 1982, p. 261
  51. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 81
  52. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 84
  53. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 85
  54. a et b Collectif RMN 2013, p. 62
  55. a et b Bernard Zurcher 1988, p. 41
  56. a et b Collectif RMN 2013, p. 64
  57. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 88
  58. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 95
  59. a et b Nicole Worms de Romilly 1982, p. 98
  60. Jean Leymarie (historien d'art) et 1967, p. 115
  61. Collectif RMN 2013, p. 51
  62. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 359
  63. Collectif RMN 2013, p. 53
  64. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 59
  65. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 93
  66. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 94
  67. Collectif RMN 2013, p. 61
  68. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 108
  69. Collectif RMN 2013, p. 58
  70. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 82
  71. a et b Nicole Worms de Romilly 1982, p. 107
  72. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 111
  73. Collectif RMN 2013, p. 65
  74. a et b Nicole Worms de Romilly 1982, p. 103
  75. Bernard Zurcher 1988, p. 53
  76. Collectif RMN 2013, p. 57
  77. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 102
  78. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 112
  79. Collectif RMN 2013, p. 59
  80. Collectif RMN 2013, p. 67
  81. a et b Collectif RMN 2013, p. 66
  82. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 109
  83. a b et c Nicole Worms de Romilly 1982, p. 114
  84. Collectif RMN 2013, p. 63
  85. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 62
  86. Dora Vallier 1954, p. 65
  87. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 267
  88. Collectif RMN 2013, p. 68
  89. Bernard Zurcher 1988, p. 69
  90. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 115
  91. a et b Nicole Worms de Romilly 1982, p. 269
  92. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 152
  93. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 67
  94. a et b Nicole Worms de Romilly 1982, p. 127
  95. a et b Nicole Worms de Romilly 1982, p. 268
  96. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 153
  97. Collectif RMN 2013, p. 71
  98. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 129
  99. Collectif RMN 2013, p. 73
  100. a b c d et e Nicole Worms de Romilly 1982, p. 121
  101. Collectif RMN 2013, p. 86
  102. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 137
  103. Bernard Zurcher 1988, p. 83
  104. Collectif RMN 2013, p. 79
  105. a et b Collectif RMN 2013, p. 81
  106. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 75
  107. a et b Bernard Zurcher 1988, p. 80
  108. a et b Bernard Zurcher 1988, p. 43
  109. Collectif RMN 2013, p. 89
  110. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 142
  111. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 1421
  112. Collectif RMN 2013, p. 75
  113. Bernard Zurcher 1988, p. 79
  114. Bernard Zurcher 1988, p. 65
  115. Collectif RMN 2013, p. 74
  116. a et b Nicole Worms de Romilly 1982, p. 145
  117. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 159
  118. Bernard Zurcher 1988, p. 91
  119. Bernard Zurcher 1988, p. 84
  120. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 147
  121. Collectif RMN 2013, p. 108
  122. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 77
  123. a et b Collectif RMN 2013, p. 95
  124. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 79
  125. a et b Prat et al. 1992, p. 81
  126. Collectif RMN 2013, p. 94
  127. a et b Collectif RMN 2013, p. 83
  128. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 163
  129. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 161
  130. a b et c Nicole Worms de Romilly 1982, p. 169
  131. Collectif RMN 2013, p. 109
  132. Bernard Zurcher 1988, p. 103
  133. Collectif RMN 2013, p. 110
  134. Jean Leymarie (historien d'art) et 1967, p. 96
  135. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 85
  136. a et b Bernard Zurcher 1988, p. 107
  137. a b et c Collectif RMN 2013, p. 112
  138. Bernard Zurcher 1988, p. 100
  139. a et b Bernard Zurcher 1988, p. 110
  140. Collectif RMN 2013, p. 129
  141. Bernard Zurcher 1988, p. 106
  142. Collectif RMN 2013, p. 117
  143. Bernard Zurcher 1988, p. 113
  144. a et b Nicole Worms de Romilly 1982, p. 286
  145. Nicole Worms de Romilly 1982, p. 207
  146. Collectif RMN 2013, p. 130
  147. Collectif RMN 2013, p. 131
  148. Collectif RMN 2013, p. 118
  149. Bernard Zurcher 1988, p. 119
  150. Bernard Zurcher 1988, p. 118
  151. Collectif RMN 2013, p. 133
  152. Bernard Zurcher 1988, p. 115
  153. Collectif RMN 2013, p. 125
  154. Collectif RMN 2013, p. 135
  155. Collectif RMN 2013, p. 137
  156. Bernard Zurcher 1988, p. 128
  157. Collectif RMN 2013, p. 126
  158. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 103
  159. a et b Bernard Zurcher 1988, p. 127
  160. Collectif RMN 2013, p. 143
  161. Collectif RMN 2013, p. 145
  162. Bernard Zurcher 1988, p. 131
  163. Bernard Zurcher 1988, p. 133
  164. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 107
  165. Bernard Zurcher 1988, p. 130
  166. Collectif RMN 2013, p. 146
  167. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 105
  168. Collectif RMN 2013, p. 151
  169. Collectif RMN 2013, p. 153
  170. Collectif RMN 2013, p. 149
  171. a et b Collectif RMN 2013, p. 147
  172. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 109
  173. Collectif RMN 2013, p. 157
  174. Collectif RMN 2013, p. 155
  175. a et b Collectif RMN 2013, p. 159
  176. Collectif RMN 2013, p. 161
  177. Collectif RMN 2013, p. 175
  178. Collectif RMN 2013, p. 174
  179. Collectif RMN 2013, p. 16ç
  180. Bernard Zurcher 1988, p. 137
  181. Collectif RMN 2013, p. 173
  182. Armand Israël 2013, p. 256
  183. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 115
  184. Collectif RMN 2013, p. 167
  185. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 111
  186. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 113
  187. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 116
  188. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 117
  189. Christian Zervos, cahier d'art 1932, no 1-2, p. 24.
  190. Collectif RMN 2013, p. 171
  191. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 19
  192. a et b Collectif RMN 2013, p. 121
  193. Bernard Zurcher 1988, p. 146
  194. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 121
  195. Bernard Zurcher 1988, p. 161
  196. Bernard Zurcher 1988, p. 147
  197. Bernard Zurcher 1988, p. 151
  198. Collectif RMN 2013, p. 179
  199. Collectif RMN 2013, p. 183
  200. Bernard Zurcher 1988, p. 152
  201. Armand Israël 2013, p. 260
  202. Dora Vallier 1954, p. 123
  203. Collectif RMN 2013, p. 187
  204. Armand Israël 2013, p. 261
  205. Collectif RMN 2013, p. 189
  206. a et b Bernard Zurcher 1988, p. 287
  207. Collectif RMN 2013, p. 217
  208. Collectif RMN 2013, p. 191
  209. Bernard Zurcher 1988, p. 209
  210. Collectif RMN 2013, p. 192
  211. Bernard Zurcher 1988, p. 28
  212. Dora Vallier 1954, p. 15
  213. Bernard Zurcher 1988, p. 212
  214. Dora Vallier 1954, p. 127
  215. a et b Dora Vallier 1954, p. 129
  216. Collectif RMN 2013, p. 228
  217. a b et c Collectif RMN 2013, p. 229
  218. Bernard Zurcher 1988, p. 210
  219. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 2
  220. a et b Collectif RMN 2013, p. 225
  221. Collectif RMN 2013, p. 226
  222. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 35
  223. Bernard Zurcher 1988, p. 271
  224. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 37
  225. Collectif RMN 2013, p. 241
  226. Collectif RMN 2013, p. 243
  227. Collectif RMN 2013, p. 227
  228. Bernard Zurcher 1988, p. 181
  229. Dora Vallier 1954, p. 131
  230. Dora Vallier 1954, p. 132-133
  231. Jean Leymarie (historien d'art) 1967, p. 97
  232. Collectif RMN 2013, p. 233
  233. a et b Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 49
  234. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 41
  235. Collectif RMN 2013, p. 231
  236. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 44
  237. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 45
  238. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 51
  239. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 53
  240. Armand Israël 2013, p. 265
  241. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 55
  242. a et b Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 67
  243. a et b Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 57
  244. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 61
  245. Dora Vallier 1954, p. 135
  246. Collectif RMN 2013, p. 249
  247. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 65
  248. Bernard Zurcher 1988, p. 275
  249. Collectif RMN 2013, p. 255
  250. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 69
  251. a et b Collectif RMN 2013, p. 251
  252. a et b Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 113
  253. a et b Collectif RMN 2013, p. 263
  254. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 87
  255. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 89
  256. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 71
  257. Collectif RMN 2013, p. 220
  258. Bernard Zurcher 1988, p. 239
  259. Collectif RMN 2013, p. 283
  260. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 77
  261. Collectif RMN 2013, p. 286
  262. Collectif RMN 2013, p. 289
  263. Collectif RMN 2013, p. 290
  264. Collectif RMN 2013, p. 222
  265. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 91
  266. voir Le Champ de blé
  267. Collectif RMN 2013, p. 260
  268. Bernard Zurcher 1988, p. 270
  269. Bernard Zurcher 1988, p. 245
  270. Collectif RMN 2013, p. 294
  271. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 93
  272. a et b Collectif RMN 2013, p. 298
  273. a et b Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 97
  274. La dynastie Namad dans l'œil du cyclone
  275. Alvaro Martinez-Novillo, Le Peintre et la Tauromachie, Paris, Flammarion, , p. 200
  276. Collectif RMN 2013, p. 313
  277. Collectif RMN 2013, p. 307
  278. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 106
  279. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 96
  280. Collectif RMN 2013, p. 273
  281. Collectif RMN 2013, p. 292
  282. Collectif RMN 2013, p. 265
  283. Collectif RMN 2013, p. 268
  284. Collectif RMN 2013, p. 275
  285. Collectif RMN 2013, p. 269
  286. Ferrier et Le Pichon 1988, p. 532
  287. Jean Leymarie (historien d'art) 1967, p. 115
  288. Collectif RMN 2013, p. 270
  289. Bernard Zurcher 1988, p. 260
  290. Collectif RMN 2013, p. 315
  291. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 117
  292. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 116
  293. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 122
  294. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 124
  295. Collectif RMN 2013, p. 305
  296. Golding, Bowness, Monod-Fontaine et 1997, p. 125
  297. Collectif RMN 2013, p. 271
  298. Collectif RMN 2013, p. 311
  299. Bernard Zurcher 1988, p. 261
  300. Collectif RMN 2013, p. 277
  301. Bernard Zurcher 1988, p. 264
  302. Bernard Zurcher 1988, p. 265
  303. Collectif RMN 2013, p. 361
  304. Collectif RMN 2013, p. 279
  305. [1] collection Lacma
  306. Collectif RMN 2013, p. 200
  307. Stanislas Fumet 1951, p. 1
  308. Phaéton ou Char I
  309. [2]
  310. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 180
  311. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 182
  312. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 184
  313. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 188
  314. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 190
  315. a et b Prat, Daix et Vallier 1992, p. 192
  316. Bernard Zurcher 1988, p. 272
  317. Bernard Zurcher 1988, p. 273
  318. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 1193
  319. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 194
  320. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 196
  321. a b et c Prat, Daix et Vallier 1992, p. 202
  322. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 203
  323. a b c d et e Prat, Daix et Vallier 1992, p. 204
  324. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 208
  325. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 209
  326. Prat, Daix et Vallier 1992, p. 225
  327. Collectif RMN 2013, p. 327

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la peinture
  • Portail des arts
  • Portail de l’histoire de l’art
  • Portail de la France