Éric Martin (universitaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Éric Martin.
Éric Martin
Fonctions
Recteur de l'Académie de Besançon (d)
-
Président de l’Université de Bretagne-sud (d)
-
Biographie
Naissance
(56 ans)
Nationalité
Formation
Autres informations
Domaine
Génie électrique (en)
Directeur de thèse
Francis Devos (d)
Distinction

Éric Martin est un universitaire français, président de l'Université de Bretagne Sud en France de 2005 à 2010 et membre de la Conférence des présidents d'université.

Formation universitaire[modifier | modifier le code]

Il est étudiant à l'École normale supérieure de Cachan avant d'obtenir en 1986 l'agrégation en génie électrique à université Paris sud. Il obtient à l'université de Rennes 1 une habilitation à diriger des recherches en 1993. En 1994 il obtient un poste de professeur des universités à l’université de Bretagne-Sud[1].

Carrière comme enseignant[modifier | modifier le code]

Assistant normalien à l'université de Paris XI Orsay de 1984 à 1986. Professeur à l'école d'ingénieur de Monastir (Tunisie) ENIM de 1986 à 1988. Maître de conférences à l'école d'ingénieur ENSSAT de Lannion de 1988 à 1994. Professeur des universités à l'Université de Bretagne Sud depuis 1994. Recteur de l'académie de Besançon de 2010 à 2014.

Fonctions administratives[modifier | modifier le code]

Il participe à la création d'une école d'ingénieur en Tunisie, ainsi qu'à la création de l'ENSSAT en 1998[1].

Éric Martin est élu second président de l'UBS le . Sa réélection par le conseil d’administration de l’université le lors de l’application de la LRU fait courir son mandat jusqu’en janvier 2010. Celui-ci décide de ne pas se représenter lors de l'élection de la présidence du afin de se consacrer à ses recherches et pour des raisons personnelles[2].

Son mandat est marqué par plusieurs évènements clef pour cette université. L'école doctorale de l'université ferme par décision du ministère, et des partenariats doivent être passés avec les autres universités de la région pour mettre en place des partenariats avec les écoles doctorales de celles-ci. L'ENSIBS, l'école d'ingénieurs de l'université, ouvre en 2007. Le campus Tohannic se développe à Vannes et le déménagement de la Faculté de droit, des sciences économiques et de gestion est décidé. Des classes préparatoires sont aussi ouvertes. L'université se restructure dans le même temps sous les effets de lois de finances, de loi sur la recherche, et de la LRU[3].

Le , il est élu à la Commission recherche et réélu la Commission permanente de la Conférence des présidents d'université.

Il est nommé recteur de l'académie de Besançon le [4],[5] et achève cette mission le [6],[7], remplacé par Jean-François Chanet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Fiche personnalité: Eric MARTIN, www.educpros.fr, consulté le 4 décembre 2009
  2. UBS. Éric Martin va retrouver ses recherches, Le Télégramme, 26 novembre 2009.
  3. « UBS. Passage de relais entre émotion, bilan et avenir », Le Télégramme, Morbihan, 20 janvier 2010
  4. « L’ancien président de l’UBS nommé recteur à Besançon », Ouest-France, édition Lorient, mercredi 24 mars 2010, consulté sur www.ouest-france.fr le mercredi 24 mars 2010
  5. « Le nouveau recteur de l'académie de Besançon est arrivé », Le Progrès, 1er mars 2010, consulté sur www.leprogres.fr le 15 octobre 2010
  6. « Mesures d'ordre individuel - Compte rendu du conseil des ministres du 17 décembre 2014 » sur le site du gouvernement français.
  7. « Un nouveau recteur pour l'académie » sur le site de l'académie de Besançon.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de Vannes et de sa région
  • Portail de l’éducation
  • Portail du Morbihan