Équipe du Canada féminine de rugby à XV à la Coupe du monde 2014

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Équipe du Canada de rugby à XV féminin
à la Coupe du monde 2014
Généralités
Sport rugby à XV
Organisateur(s) Fédération internationale de rugby (IRB)
Édition 7e
Lieu(x) Centre national du rugby (Marcoussis)
Stade Jean-Bouin (Paris)
Date du 1er au
Nations Canada
Participants 26
Matchs joués 5
Site web officiel (en)(fr) Site officiel rugbycanada

Palmarès
Finaliste Canada
Meilleur joueur Magali Harvey
Meilleur(s) marqueur(s) Magali Harvey
Meilleur réalisateur Magali Harvey

Le Canada participe à la Coupe du monde de rugby à XV féminin 2014 qui se déroule du 1er au en France en région parisienne. Il s'agit de la septième participation à la Coupe du monde de rugby à XV féminin.

Le Canada fait partie des pays qui ont toujours été représentés au cours de cet évènement sportif qui a été reconnu officiellement par la Fédération internationale de rugby (IRB) à partir de 1998. La Coupe du monde se déroule tous les quatre ans.

Le Canada s'incline en finale 21-9, battues par les Anglaises. C'est la première fois que le Canada parvient à ce stade de la compétition et c'est seulement la quatrième nation à réaliser cette performance.

Qualification[modifier | modifier le code]

Douze équipes participent à cette édition : six d'entre elles sont qualifiées d'office tandis que les six autres (q) obtiennent leur place parmi seize prétendants[1].

Au niveau des Amériques, les États-Unis d'Amérique et le Canada sont qualifiés en tant que cinquième et sixième de l'édition précédente[1].

Préparation et contexte[modifier | modifier le code]

Le Canada a préparé la Coupe du monde par un ensemble de stages et de matchs de haut niveau.

Le Canada dispute la Coupe des Nations, en août 2013, au Colorado, qu'il remporte[2].

En novembre 2013, la Canada fait une tournée en France et en Angleterre[3]. Un camp de sélection est organisé en avril 2014 à Victoria avant d'affronter à deux reprises les États-Unis[4]. Pour continuer la préparation de la Coupe du monde de rugby à XV féminine 2014[5], une autre tournée dans l'hémisphère Sud a lieu au début de l'été 2014, avec une victoire 22-0 face aux Australiennes, deux revers face à la Nouvelle-Zélande 16-8 et 33-21. Enfin, le groupe se rend une semaine fin juillet en Bretagne avant le début de la compétition[4].

Contrairement au rugby à 15, le rugby à sept est un sport olympique, ce qui permet aux athlètes d'obtenir un brevet de Sport Canada. Ainsi, Elissa Alarie, joueuse de rugby à sept, est prise en charge pour les frais d'hébergement et de nourriture; en plus elle peut s'entraîner de façon quotidienne avec l'équipe à Victoria en Colombie-Britannique au centre technique national (appelé centre d'excellence)[3].

À l'inverse, les membres de l'équipe de rugby à 15 doivent alterner travail ou études et entraînement. Et les fonds nécessaires à la participation aux tournois disputés à travers la planète ne sont pas couverts par Rugby Canada. C'est un total de 6000 dollars canadiens qu'Elissa Alarie avance personnellement pour pouvoir prendre part à la Coupe du monde 2014[3].

La délégation canadienne pour cette Coupe du monde est composée de 26 athlètes, d'entraîneurs, d'un kinésithérapeute et d'officiels[6].

Les favorites[modifier | modifier le code]

Les tenantes du titre, les Néo-Zélandaises, sont favorites ; elles ont gagné les quatre précédentes éditions dont les trois dernières (2002, 2006, 2010) contre l'Angleterre[7],[8].

Invaincues en 2014, en ayant au passage remporté le Grand Chelem dans le Tournoi des Six Nations 2014, les Françaises espèrent gagner le tournoi à la maison[7],[8].

L'Angleterre[9], trois fois finaliste et régulièrement premières du tournoi des Six Nations (sept années de domination avant le succès des Irlandaises en 2013[8]), y croit également.

Toutefois, les cartes ont été redistribuées depuis quatre ans, des fonds ont été débloqués dans le cadre de l'apparition du rugby à sept comme sport olympique, de la prochaine échéance des Jeux olympiques d'été de 2016. Le Canada, les États-Unis et même l'Irlande et l'Australie apparaissent comme des outsiders[10],[11]. Aussi, les matchs de poule s'annoncent plus intéressants.

Résultats[modifier | modifier le code]

Villes et stades[modifier | modifier le code]

Les matches de poule sont disputés au Centre national du rugby de Marcoussis, alors que les matchs de phase finale éliminatoires ont lieu au stade Jean-Bouin, à Paris[7].

Marcoussis (France) Paris (France)
Centre national du rugby
Capacité : 1 000
Stade Jean-Bouin
Capacité : 20 000

Premier Tour[modifier | modifier le code]

Le tirage au sort des poules a lieu le 30 octobre 2013 à l'hôtel de ville de Paris et il donne la répartition suivante[12] :

Poule A
Poule B
Poule C

Le Canada se qualifie pour les demi-finales après deux victoires et un match nul concédé contre l'Angleterre 13-13[13]. Le Canada termine meilleur deuxième de poule.

No  Équipe Joués V N D EM EE BO BD PM PE Diff Pts
1 Angleterre 3 2 1 0 17 3 2 0 123 21 102 12
2 Canada 3 2 1 0 12 3 2 0 86 27 59 12
3 Espagne 3 1 0 2 8 11 1 0 51 81 -30 5
4 Samoa 3 0 0 3 2 22 0 0 15 148 -133 0


Feuille de match
Canada 31 – 7 Espagne

(mt : 24 - 0)

au terrain no 2 du CNR, à Marcoussis

Points marqués[14] :

  • Canada : 4 essais de Harvey (18e), (24e), (35e), Marchak (51e), 4 transformations de Harvey (19e), (25e), (36e), (52e), 1 pénalité de Harvey (31e)
  • Espagne : 1 essai de Garcia (78e), 1 transformation de Garcia (79e)

Évolution du score : 5-0, 7-0, 12-0, 14-0, 17-0, 22-0, 24-0, 29-0, 31-0, 31-5, 31-7

Arbitre : Nicky Inwood

Spectateurs :

Résumé

Composition des équipes
Canada

Titulaires
Elissa Alarie 15
marqué à la 18 minute 18e marqué à la 24 minute 24e marqué à la 35 minute 35e Magali Harvey 14
marqué à la 51 minute 51e Mandy Marchak 13
Remplacé après 62 minutes 62e Andrea Burk 12
Remplacé après 69 minutes 69e Julianne Zussman 11
Emily Belchos 10
Remplacé après 75 minutes 75e Stéphanie Bernier 9
Kelly Russell 8
Karen Paquin 7
Remplacé après 26 minutes 26e Barbara Mervin 6
Remplacé après 52 minutes 52e Latoya Blackwood 5
Maria Samson 4
Remplacé après 52 minutes 52e Hilary Leith 3
Remplacé après 52 minutes 52e Kim Donaldson 2
Laura Russell 1
Remplaçants
Entré après 52 minutes 52e  Marie-Pier Pinault-Reid 16
Entré après 52 minutes 52e  Exclu temporairement de 60e à 70e 60e à 70e Olivia DeMerchant 17
Entré après 52 minutes 52e  Kayla Mack 18
Entré après 26 minutes 26e  Jacey Murphy 19
Entré après 75 minutes 75e  Julia Sugawara 20
Entré après 62 minutes 62e  Brittany Benn 21
Entré après 69 minutes 69e  Jessica Dovanne 22
Entraîneur
François Ratier

Espagne

Titulaires
15 Marta Cabane Remplacé après 66 minutes 66e
14 Berta García
13 Patricia Garcia
12 Marina Bravo
11 Eli Martinez
10 Vanesa Rial
9 Barbara Pla
8 Ana Maria Aigneren
7 Angela Del Pan
6 Paula Medin
5 Maria Ribera
4 Lourdes Alameda Remplacé après 66 minutes 66e
3 Elena Redondo Remplacé après 57 minutes 57e
2 Aroa Gonzalez
1 Maria Sequedo Remplacé après 37 minutes 37e
Remplaçants
16 Isabel Rico Entré après 37 minutes 37e 
17 Rocio Garcia Entré après 57 minutes 57e  marqué à la 78 minute 78e
18 Diana Gasso Entré après 66 minutes 66e 
19 Maria Casado
20 Irene Schiavon Entré après 66 minutes 66e 
21 Helen Roca
22 Africa Felez
Entraîneur
Inés Etxegibel


Feuille de match
Canada 42 – 7 Samoa

(mt : 21 - 0)

au terrain no 2 du CNR, à Marcoussis

Points marqués[15] :

  • Canada : 6 essais de Marchak (12e), Waters (22e, 66e), Alarie (28e), Bernier (42e), Burk (80e+1), 6 transformations de Harvey (13e), (23e), (29e), (43e) (67e), Burk (80e+2)
  • Samoa : 1 essai de Muavae (54e), 1 transformation de Milo (55e)

Évolution du score : 5-0, 7-0, 12-0, 14-0, 19-0, 21-0, 26-0, 28-0, 28-5, 28-7, 33-7, 35-7, 40-7, 42-7

Arbitre : Helen O'Reilly

Spectateurs :

Résumé Le Canada assure l'essentiel en gagnant et en marquant au moint quatre essais pour une victoire bonifiée. Brittany Waters à deux reprises, Mandy Marchak, Elissa Alarie, Stéphanie Bernier et Andrea Burk sont les réalisatrices des isx essais canadiens, Magali Harvey n'a pas marqué d'essai mais elle transforme tous les essais pour un score final de 42-7[16].

Composition des équipes
Canada

Titulaires
marqué à la 28 minute 28e Elissa Alarie 15
Remplacé après 68 minutes 68e Magali Harvey 14
marqué à la 12 minute 12e Remplacé après 53 minutes 53e Mandy Marchak 13
marqué à la 81 minute 81e Andrea Burk 12
marqué à la 22 minute 22e marqué à la 66 minute 66e Exclu temporairement de 73e à 80e 73e à 80e Brittany Waters 11
Remplacé après 60 minutes 60e Emily Belchos 10
marqué à la 42 minute 42e Stéphanie Bernier 9
Kelly Russell 8
Remplacé après 58 minutes 58e Karen Paquin 7
Jacey Murphy 6
Remplacé après 35 minutes 35e Entré après 41 minutes 41e  Remplacé après 51 minutes 51e Entré après 58 minutes 58e  Latoya Blackwood 5
Remplacé après 55 minutes 55e Maria Samson 4
Remplacé après 51 minutes 51e Olivia DeMerchant 3
Remplacé après 51 minutes 51e Mary Jane Kirby 2
Marie-Pier Pinault-Reid 1
Remplaçants
Entré après 51 minutes 51e  Hilary Leith 16
Entré après 61 minutes 61e  Laura Russell 17
Entré après 35 minutes 35e  Remplacé après 41 minutes 41e Entré après 51 minutes 51e  Tyson Beukeboom 18
Entré après 55 minutes 55e  Kayla Mack 19
Entré après 60 minutes 60e  Julianne Zussman 20
Entré après 53 minutes 53e  Amanda Thornborough 21
Entré après 68 minutes 68e  Jessica Dovanne 22
Entraîneur
François Ratier

Samoa

Titulaires
15 Brenda Collins Remplacé après 76 minutes 76e
14 Taliilagi Mefi
13 Merenaite Faitala-Mariner
12 Mary-Ann Collins Remplacé après 24 minutes 24e
11 Justine Luatua
10 Bella Milo
9 Tulua Leuluaialii Remplacé après 55 minutes 55e
8 Helen Collins
7 Vicki Campbell Remplacé après 69 minutes 69e
6 Rita Lilii Exclu temporairement de 14e à 24e 14e à 24e
5 Cynthia Taala
4 Italia Tipelu Remplacé après 61 minutes 61e
3 Ala Leavasa-Bakulich Remplacé après 51 minutes 51e
2 Sharlene Fagalilo
1 Tessa Wright Remplacé après 75 minutes 75e
Remplaçants
16 Cynthia Apineru Entré après 75 minutes 75e 
17 Sally Kaokao Entré après 69 minutes 69e 
18 Apaula Kerisiano Entré après 61 minutes 61e 
19 Ginia Muavae Entré après 51 minutes 51e  marqué à la 54 minute 54e
21 Mele Leuluaialii Entré après 24 minutes 24e 
22 Tile Start Entré après 76 minutes 76e 
26 Roseanne Leaupepe Entré après 55 minutes 55e 
Entraîneur
Euini Lale Faumuina




Feuille de match
Canada 13 – 13 Angleterre

(mt : 5 - 6)

au terrain no 1 du CNR, à Marcoussis

Points marqués[17] :

  • Angleterre : 1 essai de Hunter (56e), 1 transformation de Scarratt (57e), 2 pénalités de Scarratt (8e), (40e)


Évolution du score : 0-3, 5-0, 5-6, 10-6, 10-13, 13-13

Arbitre : Amy Perrett

Spectateurs :

Résumé Anglaises et Canadiennes ont disputé un match engagé et indécis, qui s'est terminé sur un match nul 13-13 et qui a créé une grosse sensation: la Nouvelle-Zélande, quadruple championne du monde en titre, est éliminée[18].


Composition des équipes
Canada

Titulaires
Elissa Alarie 15
Magali Harvey 14
Mandy Marchak 13
Andrea Burk 12
Remplacé après 66 minutes 66e Jessica Dovanne 11
Emily Belchos 10
Stéphanie Bernier 9
Kelly Russell 8
marqué à la 14 minute 14e Remplacé après 75 minutes 75e Karen Paquin 7
Jacey Murphy 6
Remplacé après 75 minutes 75e Maria Samson 5
Remplacé après 40 minutes 40e Latoya Blackwood 4
Remplacé après 51 minutes 51e Hilary Leith 3
Remplacé après 51 minutes 51e Kim Donaldson 2
Marie-Pier Pinault-Reid 1
Remplaçants
Entré après 51 minutes 51e  Laura Russell 16
Entré après 51 minutes 51e  Olivia DeMerchant 17
Entré après 55 minutes 55e  Mary Jane Kirby 18
Tyson Beukeboom 19
marqué à la 44 minute 44e Entré après 40 minutes 40e  Kayla Mack 20
Entré après 75 minutes 75e  Julianne Zussman 21
Entré après 66 minutes 66e  Brittany Waters 22
Entraîneur
François Ratier

Angleterre

Titulaires
15 Danielle Waterman
14 Katherine Merchant
13 Emily Scarratt
12 Rachael Burford
11 Claire Allan
10 Ceri Large Remplacé après 64 minutes 64e
9 Natasha Hunt
8 Sarah Hunter marqué à la 54 minute 54e
7 Margaret Alphonsi Remplacé après 61 minutes 61e Entré après 66 minutes 66e 
6 Heather Fisher Remplacé après 66 minutes 66e
5 Tamara Taylor
4 Rebecca Essex
3 Sophie Hemming Remplacé après 56 minutes 56e
2 Emma Croker Remplacé après 56 minutes 56e
1 Rochelle Clark Remplacé après 56 minutes 56e
Remplaçants
16 Victoria Fleetwood Entré après 56 minutes 56e 
17 Laura Keates Entré après 56 minutes 56e 
18 Jo McGilchrist Entré après 56 minutes 56e 
19 Alex Matthews Entré après 64 minutes 64e 
20 La Toya Mason
21 Katy McLean Entré après 61 minutes 61e 
22 Kay Wilson
Entraîneur
Gary Street




Phase finale[modifier | modifier le code]

Tableau Ce tableau présente une synthèse des matchs disputés pour départager les pays classés de la première à la quatrième place.

Demi-finales Finale
 le      le
  Irlande  7
  Angleterre  40  
  Angleterre  21
 le
    Canada  9
  France  16
  Canada  18  
Troisième place
 le
  Irlande  18
  France  25

Demi-finale[modifier | modifier le code]

Feuille de match
France 16 – 18 Canada

(mt : 6 - 6)

20h45 UTC+2 au Stade Jean-Bouin, Paris, France

Points marqués[19] :

Évolution du score : 3-0, 3-3, 6-3, 6-6, 6-11, 6-18, 11-18, 16-18

Arbitre : Helen O'Reilly [20]

Spectateurs : 17 000

Résumé

Safi N'Diaye, en gros plan lors de France - Italie 2014.

17000 spectateurs sont présents pour cette demi-finale. La France ouvre le score par un coup de pied de Sandrine Agricole (3-0, 5e minute) qui sanctionne une domination en début de partie. Les Canadiennes répliquent, la Rennaise marque encore (6-3, 33e) même si les Canadiennes sont bien présentes dans le match. Et logiquement deux coups de pied de Magali Harvey (3-3, 28e, 6-6, 41e) donnent un core de parité à la mi-temps[21].

Dès la reprise, Elissa Alarie marque un essai. Elle s'infiltre autour d'une mêlée spontanée pour scorer après une course de 40 mètres[21],[22]. Les Françaises subissent là leur premier essai de tout ce Mondial 2014. Dans la foulée, les Françaises perdent un ballon dans les 22 mètres canadiens; Magali Harvey est à la conclusion d'une série de passes canadiennes jusqu'à l'aile, elle marque un essai de 80 mètres sur un exploit personnel[21],[23]. Les Françaises réagissent. Les avants font le travail, des groupés pénétrants se mettent en place, la France inscrit deux essais en fin de match par Safi N'Diaye, en course pour obtenir le titre de meilleure joueuse du tournoi (16-11, 65e), puis par Laetitia Salles (18-16, 78e). Aucun n'est transformé, ce qui laisse l'avantage final aux Canadiennes[21].

Le Canada se qualifie pour la finale[24]. C'est la première fois que le Canada parvient à ce stade de la compétition et c'est seulement la quatrième nation à réaliser cette performance[25].

Composition des équipes
France

Titulaires
Remplacé après 72 minutes 72e Christelle Le Duff 15
Remplacé après 50 minutes 50e Marion Lièvre 14
Shanon Izar 13
Marjorie Mayans 12
Exclu temporairement de 28e à 38e 28e à 38e Caroline Ladagnous 11
Sandrine Agricole 10
Jennifer Troncy 9
marqué à la 66 minute 66e Safi N'Diaye 8
Remplacé après 58 minutes 58e Manon André 7
Coumba Diallo 6
marqué à la 77 minute 77e Assa Koïta 5
Remplacé après 63 minutes 63e Marine De Nadai 4
Remplacé après 49 minutes 49e Elodie Portaries 3
Remplacé après 70 minutes 70e Gaëlle Mignot 2
Remplacé après 55 minutes 55e Hélène Ezanno 1
Remplaçants
Entré après 70 minutes 70e  Laetitia Salles 16
Entré après 55 minutes 55e  Lise Arricastre 17
Entré après 49 minutes 49e  Christelle Chobet 18
Entré après 63 minutes 63e  Sandra Rabier 19
Entré après 58 minutes 58e  Laëtitia Grand 20
Entré après 72 minutes 72e  Jessy Trémoulière 21
Entré après 50 minutes 50e  Élodie Poublan 22
Entraîneur
Nathalie Amiel

Canada

Titulaires
15 Elissa Alarie marqué à la 42 minute 42e
14 Magali Harvey marqué à la 46 minute 46e
13 Mandy Marchak
12 Andrea Burk
11 Brittany Waters
10 Emily Belchos
9 Stéphanie Bernier Remplacé après 39 minutes 39e
8 Kelly Russell
7 Karen Paquin
6 Jacey Murphy
5 Latoya Blackwood
4 Maria Samson Remplacé après 62 minutes 62e
3 Hilary Leith Remplacé après 54 minutes 54e
2 Kim Donaldson Remplacé après 62 minutes 62e
1 Marie-Pier Pinault-Reid Remplacé après 54 minutes 54e
Remplaçants
16 Laura Russell Entré après 54 minutes 54e 
17 Olivia DeMerchant Entré après 62 minutes 62e 
18 Mary Jane Kirby Entré après 54 minutes 54e  Exclu temporairement de 76e à 80e 76e à 80e
19 Tyson Beukeboom
20 Kayla Mack Entré après 62 minutes 62e 
21 Julianne Zussman Entré après 39 minutes 39e 
22 Jessica Dovanne
Entraîneur
François Ratier

Finale[modifier | modifier le code]

Contexte

« Nous savons que l'Angleterre est une équipe très forte » déclare l'entraîneur canadien, François Ratier. « Dimanche est une opportunité incroyable pour nous de montrer à quel point le rugby féminin canadien a progressé. Nos athlètes ont passé des années à préparer ce moment et nous sommes tous impatients de relever le défi. » Le Canada et l'Angleterre ont joué quatre fois l'un contre l'autre au cours des 12 derniers mois. Le Canada a gagné deux matchs lors de la Coupe des Nations 2013 à Denver, l'Angleterre a gagné le test-match disputé en novembre 2013 en Angleterre. Les équipes ont enfin fait match nul 13-13 en poule à Marcoussis[26].

Feuille de match
Canada 9 – 21 Angleterre

(mt : 3 - 11 )

au Stade Jean-Bouin, Paris, France

Points marqués:

  • Canada : 3 pénalités d'Harvey (40e+2), (45e), (58e).

Évolution du score : 0-3, 0-6, 0-11, 3-11, 6-11, 9-11, 9-14, 9-21.

Arbitre :

Spectateurs :

Résumé

Hilary Leith et Andrea Burk, coéquipières du club de Capilano Rugby Club, posent ensemble avec la médaille d'argent autour du cou dans les tribunes du stade Jean-Bouin, après la finale de Coupe du monde Angleterre-Canada.

L'Angleterre met la pression la première en début de match, usant des gabarits de son équipe pour tenter des offensives et faire plusieurs progressions dangereuses dans le camp canadien. Natasha Hunt utilise sa pointe de vitesse pour perforer et amener la défense à la faute. Emily Scarratt en profite pour ouvrir le score avec une pénalité inscrite à la 11e minute du match[27]. L'Angleterre devrait marquer davantage de points, mais la défense du Canada est solide avec quelques placages appuyés. Hunt est stoppée avant de pouvoir marquer un essai. C'est Scarratt qui aggrave le score à la 25e minute (6-0). Le jeu est maintenu dans le camp canadien et Danielle Waterman finit par marquer le premier essai du match après 33 minutes (11-0)[27].

Le Canada joue mieux en fin de première mi-temps. Magali Harvey inscrit une première pénalité. Le Canada persévère et l'ailière canadienne ajoute six nouveaux points au pied (11-3 (40e+2), 11-6 (45e), 11-9 (58e)). L'Angleterre profite d'une faute pour reprendre 5 points davantage une minute plus tard (14-9); malgré les tentatives offensives canadiennes, c'est Scarratt qui assure la victoire de son équipe en marquant un essai transformé à la 74e minute pour donner un avantage décisif de 21-9[27].

Scarratt a inscrit 16 points pour son équipe en finale, 70 dans le tournoi, ce qui en fait la meilleure réalisatrice... devant Magali Harvey auteure de 61 points.

Composition des équipes
Canada

Titulaires
Julianne Zussman 15
Magali Harvey 14
Mandy Marchak 13
Andrea Burk 12
Jessica Dovanne 11
Emily Belchos 10
Elissa Alarie 9
Kelly Russell 8
Karen Paquin 7
Jacey Murphy 6
Maria Samson 5
Latoya Blackwood 4
Hilary Leith 3
Kim Donaldson 2
Marie-Pier Pinault-Reid 1
Remplaçants
Laura Russell 16
Olivia DeMerchant 17
Mary Jane Kirby 18
Tyson Beukeboom 19
Kayla Mack 20
Julia Sugawara 21
Brittany Waters 22
Entraîneur
François Ratier

Angleterre

Titulaires
15 Danielle Waterman marqué à la 33 minute 33e Remplacé après 47 minutes 47e Entré après 52 minutes 52e 
14 Katherine Merchant Remplacé après 70 minutes 70e
13 Emily Scarratt marqué à la 74 minute 74e
12 Rachael Burford Remplacé après 78 minutes 78e
11 Kay Wilson
10 Katy McLean
9 Natasha Hunt Remplacé après 78 minutes 78e
8 Sarah Hunter
7 Margaret Alphonsi
6 Marlie Packer Remplacé après 65 minutes 65e
5 Jo McGilchrist Remplacé après 54 minutes 54e
4 Tamara Taylor
3 Sophie Hemming Remplacé après 54 minutes 54e
2 Victoria Fleetwood Remplacé après 58 minutes 58e
1 Rochelle Clark
Remplaçants
16 Emma Croker Entré après 58 minutes 58e 
17 Laura Keates Entré après 54 minutes 54e 
18 Rebecca Essex Entré après 54 minutes 54e 
19 Alex Matthews Entré après 65 minutes 65e 
20 La Toya Mason Entré après 78 minutes 78e 
21 Ceri Large Entré après 78 minutes 78e 
22 Claire Allan Entré après 47 minutes 47e  Remplacé après 52 minutes 52e Entré après 70 minutes 70e 
Entraîneur
Gary Street

Honneurs[modifier | modifier le code]

À titre personnel, Magali Harvey et Kelly Russell sont retenues comme deux des quatre meilleures joueuses du tournoi et donc postulantes au titre de meilleure joueuse de l'année 2014[28]. Le jour de la finale, la lauréate est désignée; c'est Magali Harvey qui remporte ce titre honorifique[29].

Aspects extra-sportifs[modifier | modifier le code]

Ce paragraphe traite de la diffusion de la Coupe du monde au Canada et des aspects économiques.

Au niveau sportif, des joueurs de rugby à XV professionnels américains et canadiens jouent en Europe ou dans l'hémisphère Sud, et chaque équipe nationale masculine et féminine canadienne dispute la coupe du monde tous les quatre ans avec un bon niveau. Cepdendant, les rugby américains et canadiens sont des sports amateurs ou semi-professionnels et la couverture médiatique du rugby est faible[30]. François Ratier[31] se félicite dans un entretien que les matchs soient pour une fois télévisés en direct sur RDS[4],[32]. Côté anglophone, c'est TSN qui retransmet les matchs et la finale contre l'Angleterre est diffusée sur TSN2 à 10:30 a.m. heure de l'Atlantique[33].

En 2007, François Ratier est interrogé dans le cadre de l'organisation de la Coupe du monde de rugby à XV 2007. Il précise: « le rugby est encore un sport intégralement amateur. Il n'y a pas d'aide publique et, comme ce sport n’est pratiquement pas télévisé, il y a très peu de partenaires privés »[34].

À la question du journaliste « Qui finance le rugby au Canada ? », François Ratier répond : « Les joueurs essentiellement. Jouer au rugby au Canada est pour eux un double défi, surtout à haut niveau. C'est un défi sportif, mais c'est aussi un défi financier. Ils payent leur voyage, prennent des congés, etc. »[34].

Selon Luc Harvey, l'ancien chef du Parti conservateur du Québec et le père de Magali Harvey, « J'ai trois filles qui jouent au rugby. Ce n'est pas toujours évident. Il y a un moment où ça pouvait coûter jusqu'à 16 000 dollars canadiens par été pour que les filles pratiquent leur sport »[35]. Pour disputer la Coupe des Nations l'été 2013, chaque joueuse a versé 1 600 dollars canadiens[36].

Pour récolter des fonds, les joueuses de l'équipe nationale à sept posent dans un nu artistique dans un calendrier de l'année 2013; l'objectif est d'amasser 100 000 dollars canadiens, en vendant 5000 calendriers à 20 dollars l'unité[37],[38].

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Qualified Teams », sur www.rwcwomens.com, IRB (consulté le 13 novembre 2013)
  2. « Francois Ratier remporte la Nation Cup avec 6 Québécoises », sur www.rugbyquebec.com (consulté le 14 août 2014)
  3. a b et c Nicolas Ducharme, pour Le Nouvelliste, « Un mois de novembre chargé pour Elissa Alarie », sur www.lapresse.ca, (consulté le 14 août 2014)
  4. a b et c Rugby Québec, fédération provinciale du rugby canadien, « Entrevue avec François Ratier », sur www.rugbycanada.ca, site officiel du rugby canadien, (consulté le 15 août 2014)
  5. Kévin Dubé, pour Journal de Québec,, « Quatre joueuses du CRQ sélectionnées pour la Coupe du monde en France », sur www.rugbyquebec.qc.ca, (consulté le 14 août 2014)
  6. (en)« le Canada », sur www.rwcwomens.com (consulté le 15 août 2014)
  7. a b et c (en)« Coupe du monde féminine de rugby: la France vise le titre à domicile », sur L'Express, (consulté le 16 août 2014)
  8. a b et c (en)« Women's Rugby World Cup: Evidence shows sport is growing stronger, says Emily Scarratt », sur Sky Sports, (consulté le 16 août 2014).
  9. (en)« England women's Rugby World Cup squad », sur Sky Sports, (consulté le 16 août 2014).
  10. (en)Gavin Mairs, « Women's Rugby World Cup no longer a two-horse race between England and New Zealand », sur The Telegraph, (consulté le 17 août 2014).
  11. (en)Sara Orchard, « Women's Rugby World Cup 2014: Team guide & players to watch », sur British Broadcasting Corporation, (consulté le 17 août 2014).
  12. Julien Desbuissons, « La France lance son Mondial 2014 », sur www.lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le 13 novembre 2014)
  13. Journal de Québec, « Le Canada s'en va en demi-finale », sur www.journaldequebec.com, (consulté le 10 août 2014)
  14. « Canada 31 - 5 Espagne », sur fr.rwcwomens.com, IRB, (consulté le 1er août 2014)
  15. « Canada 42 - 7 Samoa », sur fr.rwcwomens.com, IRB, (consulté le 5 août 2014)
  16. (en)« Waters scores two tries, Canada routs Samoa 42-7 at rugby Women's World Cup », sur www.theprovince.com, (consulté le 17 août 2014)
  17. « England 13 - 13 Canada  », sur fr.rwcwomens.com, IRB, (consulté le 17 août 2014)
  18. « IRB - L'Angleterre et le Canada dos-à-dos, la Nouvelle-Zélande éliminée ! », sur France TV sport, (consulté le 17 août 2014)
  19. « Coupe du monde : France - Canada », sur www.ffr.fr, Fédération française de rugby, (consulté le 16 août 2014)
  20. « France - Canada », sur fr.rwcwomens.com, IRB, (consulté le 16 août 2014)
  21. a b c et d « Rugby féminin : le XV de France s'incline en demi-finale face au Canada », sur Le Monde, (consulté le 14 août 2014)
  22. (en) « Video : [HIGHLIGHTS] France 16-18 Canada in Women's Rugby World Cup semis. », www.youtube.com par la Fédération internationale de rugby (IRB) (consulté le 16 août 2014)
  23. (en) « Video : Magali Harvey scores INCREDIBLE try for Canada in Women's Rugby World Cup semi final. », www.youtube.com par la Fédération internationale de rugby (IRB), (consulté le 16 août 2014)
  24. (en)« Canada advances to women's rugby World Cup final with 18-16 win over France », sur http://www.timescolonist.com, Victoria Times-Colonist, (consulté le 14 août 2014)
  25. (en)« Rugby: les Canadiennes en finale », sur fr.canoe.ca, (consulté le 14 août 2014)
  26. (en)The Canadian Press, « Canada makes changes to starting lineup for Women's Rugby World Cup final », sur www.ctvnews.ca, (consulté le 17 août 2014)
  27. a b et c (en)The Canadian Press, « Scarratt scores 16 points, England beats Canada 21-9 in women's rugby WCup final », sur http://www.timescolonist.com, Victoria Times-Colonist, (consulté le 17 août 2014)
  28. (en)« Nominees named for Women's Player of the Year », sur www.rwcwomens.com, (consulté le 14 août 2014)
  29. (en)« Magali Harvey wins IRB Women's Player of the Year », sur www.rwcwomens.com, (consulté le 17 août 2014)
  30. Vincent, « 2013 : l’année où le Super Rugby changea », sur www.sudrugby.com, (consulté le 15 août 2014).
  31. (en)« Biographie de François Ratier », sur site officiel du rugby canadien (consulté le 14 août 2014).
  32. Connor McGee, « Tous les jeux de la Coupe du monde féminine en direct sur RDS », sur www.rugbycanada.ca, (consulté le 15 août 2014).
  33. (en)Jennifer Hoegg, « Acadia grad Burk, Canada's senior women meet England Saturday in IRB Women's World Cup action », sur www.kingscountynews.ca, (consulté le 15 août 2014).
  34. a et b Damien Froidurot, « Le Québec, une terre de mission pour les joueurs de rugby français », sur www.asteur-amerique.org, (consulté le 14 août 2014).
  35. Benoît Rioux, « Du rugby et des mains moites », sur www.journaldemontreal.com, (consulté le 15 août 2014).
  36. Le Soleil, écrit par Cral Tardif, « Rugby féminin: élan vers la Coupe du monde », sur www.lapresse.ca, (consulté le 16 août 2014).
  37. (en)Chelsea Altice, « Team Canada shows off their scrum bums », sur metronews.ca, (consulté le 16 août 2014).
  38. Le Soleil, écrit par Olivier Bossé, « L'équipe canadienne de rugby à sept vend un calendrier de joueuses nues », sur www.lapresse.ca, (consulté le 3 août 2014).

Navigation[modifier | modifier le code]

  • Portail du Canada
  • Portail du rugby à XV
  • Portail des années 2010