Équipe des États-Unis de football à la Coupe du monde 1934

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

Équipe des États-Unis de football à la Coupe du monde 1934

Fédération Fédération des États-Unis de soccer

Organisateur(s) Royaume d'Italie
Participation 2e
Sélectionneur David Gould
Capitaine George Moorhouse
Meilleur buteur Aldo Donelli (1)
Équipe des États-Unis de football à la Coupe du monde

L'équipe des États-Unis de football participe à sa deuxième Coupe du monde de football lors de l'édition 1934 qui se tient dans le royaume d'Italie du au .

Portée par l'enthousiasme et le succès de la précédente édition de 1930, trente-deux équipes se présentent candidates à la participation. Un tour préliminaire inédit est organisé et les seize qualifiés, dont les États-Unis, jouent la phase finale.

De manière plutôt attendue, l'équipe des États-Unis est éliminée lors de son premier match par l'équipe d'Italie, pays hôte et futur champion du monde.

Phase qualificative[modifier | modifier le code]

Une place qualificative est attribuée à la zone Amérique du Nord-Amérique centrale-Caraïbes (actuelle CONCACAF). Quatre nations participent à la phase qualificative et sont placées dans le groupe 11 : Haïti, Cuba, Mexique et États-Unis[1].

Les qualifications se disputent en trois tours. Lors du premier tour, l'équipe cubaine affronte et élimine l'équipe haïtienne au terme de deux victoires et un match nul dans leurs trois confrontations. Le tour suivant, le Mexique entre en lice et élimine Cuba grâce à trois victoires en trois matchs[1].

Les États-Unis s'inscrivent trop tardivement à la compétition et doivent effectuer un tour qualificatif contre le Mexique[2] qui se tient le à Rome, soit trois jours avant le début de la Coupe du monde[1]. L'équipe bat son voisin sur un score de 4-2 grâce à un quadruplé d'Aldo Donelli alors qu'elle concède l'ouverture du score par l'intermédiaire du mexicain Manuel Alonso. Aldo Donelli loupe un pénalty à la 66e minute de jeu[1].

Phase finale[modifier | modifier le code]

Les États-Unis affronte l'Italie, désignée tête de série[3], en tour préliminaire[Note 1] le au stade Nazionale del PNF de Rome[4].

L'équipe perd 0-3 à la demi-heure de jeu puis réduit l'écart à 1-3 par l'intermédiaire d'Aldo Donelli. Les Italiens marquent quatre nouveaux buts et les États-Unis sont éliminés lors de leur premier match sur un score final de 1-7[4]. Les observateurs du football s'attendent à une domination des équipes d'Europe lors de la compétition et cela se symbolise par la présence exclusive de ces nations en quart-de-finale. L'équipe américaine ne contredit pas cette tendance, au même titre que les trois autres représentant hors Europe que sont l'Argentine, le Brésil et l'Égypte[3].

Les joueurs italiens Luis Monti et Raimundo Orsi. Orsi marquent deux buts contre les USA.

Bilan[modifier | modifier le code]

Les États-Unis termine dernier de la compétition en se classant seizième sur seize.

L'équipe possède la moins bonne attaque avec un but inscrit et se trouve à égalité avec le Brésil et la Roumanie. L'équipe possède la deuxième moins bonne défense avec sept encaissés. L'Autriche et l'Allemagne comptent respectivement sept et huit buts encaissés en quatre matchs joués[5].

L'attaquant Aldo Donelli inscrit 5 buts phase qualificative et phase finale cumulées[Note 2]. Il est à égalité avec des joueurs comme le français Jean Nicolas ou le tchécoslovaque Oldřich Nejedlý, meilleur buteur de la compétition et qui inscrit ses cinq buts en phase finale. Le meilleur buteur en phase cumulées est l'espagnol Isidro Lángara avec neuf buts marqués, dont deux lors de la Coupe du monde[6],[7].

Effectif[modifier | modifier le code]

Le sélectionneur américain durant la Coupe du monde est David Gould. Il commande un groupe de dix-neuf joueurs qui se compose d'un gardien de but, cinq défenseurs, six milieux de terrain et sept attaquants.

George Moorhouse, Jimmy Gallagher, Billy Gonsalves et Thomas Florie participent à l'édition précédente[8] qui voit l'équipe terminer demi-finaliste et se classer troisième. Thomas Florie, avec un âge environnant les 37 années, est également le joueur le plus vieux à disputer cette compétition[9].

Nom Club Date de naissance J. Buts
Gardiens de but
 Julius Hjulian  Chicago Wonderbolts 15.03.1903 1 0 - - -
Défenseurs
 Al Harker  Philadelphia German-American 11.04.1910 0 0 - - -
 Ed Czerkiewicz  Pawtucket Rangers 08.07.1912 1 0 - - -
 George Moorhouse  Philadelphia German-American 04.05.1901 1 0 - - -
 Joe Martinelli  Pawtucket Rangers 01.01.1916 0 0 - - -
 Herman Rapp  Philadelphia German-American 01.01.1907 0 0 - - -
Milieux de terrain
 William Lehman  St. Louis Breweries 20.12.1901 0 0 - - -
 Bill Fiedler  Philadelphia German-American 10.01.1910 0 0 - - -
 Jimmy Gallagher  Cleveland Slavia 07.06.1901 0 0 - - -
 Peter Pietras  Philadelphia German-American 21.04.1908 1 0 - - -
 Tom Amrhein  Baltimore Canton 01.01.1911 0 0 - - -
 Tom Lynch  Brookling Celtic 0 0 - - -
Attaquants
 Aldo Donelli  Pittsburgh Curry Silver Tops 22.07.1907 1 1 - - -
 William McLean  St. Louis Breweries 27.01.1904 1 0 - - -
 Billy Gonsalves  St. Louis Breweries 10.08.1908 1 0 - - -
 Francis Ryan  Philadelphia German-American 10.01.1908 1 0 - - -
 Walter Dick  Fall River FC 20.09.1905 1 0 - - -
 Thomas Florie  Pawtucket Rangers 06.09.1897 1 0 - - -
 Werner Nilsen  St. Louis Breweries 24.02.1904 1 0 - - -
Sélectionneur
  David Gould  

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le nom officiel est tour préliminaire et s'apparente à un huitième de finale.
  2. Un but en phase finale et quatre buts en phase qualificative.

Références[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Fiche joueur


  • Portail du football
  • Portail des États-Unis
  • Portail des années 1930
  • Portail de Rome