Émetteur du mont Pinçon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Émetteur du mont Pinçon.

L'émetteur du mont Pinçon, situé au Plessis-Grimoult dans le Calvados, est un site de diffusion principalement de télévision et de radio FM. Il se compose d'un pylône haubané haut de 216 mètres pour les ondes télévisuelles et radiophoniques, d'un pylône autostable haut de 56 mètres pour la téléphonie mobile et les ondes WiMAX et d'un bâtiment regroupant les émetteurs. Ces 3 infrastructures appartiennent à l'opérateur TDF (Télédiffusion de France).

Histoire[modifier | modifier le code]

Autre vue de l'émetteur du mont Pinçon avec le pylône autostable en arrière-plan.
Le pylône haubané de TDF.

L'émetteur a été construit en 1955[1] suite à la décision de la RTF d'implanter sur le mont Pinçon un site de diffusion des programmes de télévision et de radio publics à destination de la Basse-Normandie dont le Cotentin captait depuis le 3 octobre 1955 la BBC de Jersey[2]. Les travaux débutent en juin 1955 pour se terminer un an et un mois plus tard. À ses débuts, l'émetteur du mont Pinçon, haut de 200 mètres, diffusait la seule chaîne de la télévision française en noir et blanc avec une puissance de 20 kW sur le canal F2 en polarisation horizontale (image 52,40 MHz - son 41,25 MHz). C'est le premier émetteur du réseau à utiliser la bande I (41-68 MHz) avec la définition en 819lignes [3]. Mis en service le jour de la Fête Nationale, il est officiellement inauguré par le ministre de l'Information, Gérard Jaquet le 26 juillet 1956[4]

Il a fallu attendre le mois de septembre 1957 pour que le site de diffusion soit équipé de 3 émetteurs de radio en FM pour Paris-Inter, France IV et Programme National.

La deuxième chaîne de la RTF démarre ses émissions en 1964 grâce à un émetteur de 50 kW.

Le pylône sera reconstruit entre juin et septembre 1968 pour aujourd'hui être haut de 216 mètres.

En 1974 arrive l'émetteur de la troisième chaîne couleur de l'ORTF. Il diffuse cette chaîne avec une puissance de 50 kW. L'éclatement de l'ORTF arrivera cette même année, ce qui fait que TDF deviendra l'opérateur de diffusion du site du mont Pinçon. En 1979, TF1 débute sa diffusion en couleur dans la région.

En 1984, la chaîne cryptée Canal+ arrive en Basse-Normandie, les bas-normands devaient alors s'équiper d'un décodeur pour pouvoir profiter de ses programmes, mais aussi d'une nouvelle antenne en bande III (175-230 MHz), la chaîne émettant désormais sur le nouveau canal L09 en polarisation horizontale avec de bien meilleures conditions de diffusion que l'ancien canal en bande I. Puis 3 ans plus tard, c'est au tour de 2 chaînes, La Cinq et M6, de démarrer leur émetteur du mont Pinçon. Le 12 avril 1992, La Cinq s'arrête.

Arte commence à émettre le de 19 à 3 heures. La Cinquième sera diffusée le reste du temps à partir du .

En 1986, une nouvelle radio locale publique à destination de la Basse-Normandie est lancée, Radio France Normandie-Caen. Elle est diffusée sur le 102.6 MHz depuis le site du mont Pinçon avec un émetteur de 100 kW. Le 4 septembre 2000, elle devient "France Bleu Basse-Normandie" puis "France Bleu Normandie" le 4 janvier 2016 suite à la fusion territoriale de la Basse et la Haute-Normandie.

Télévision[modifier | modifier le code]

Analogique[modifier | modifier le code]

La télévision analogique a cessé d'émettre dans la région Basse-Normandie le 9 mars 2010.

Chaîne Canal Puissance
(PAR)
TF1 22H 500 kW
France 2 25H 500 kW
France 3 Basse-Normandie 28H 500 kW
Canal+ 9H 198 kW
France 5 / Arte 64H 100 kW
M6 61H 100 kW

Source[modifier | modifier le code]

"Liste des anciens émetteurs de télévision français" (fichier PDF).

TNT[modifier | modifier le code]

Canaux, puissances et diffuseurs des multiplexes[modifier | modifier le code]

Multiplex Canaux

à partir du 5 avril 2016

Puissances (PAR)

à partir du 5 avril 2016

Diffuseur
R1 25H 100 kW Towercast
R2 42H 50 kW Towercast
R3 22H 100 kW TDF
R4 29H 94 kW Towercast
R6 28H 100 kW Towercast
R7 30H 100 kW Towercast

Composition des multiplexes[modifier | modifier le code]

Les numéros des multiplexes sont accompagnés de leur opérateur de gestion.

R1 - SGR1 (Société de Gestion du Réseau 1)[modifier | modifier le code]
LCN[5] Nom de la chaîne
2 France 2
3 France 3 Normandie (Caen)
14 France 4
19 France Ô
27 France Info
R2 - NTN (Nouvelles Télévisions Numériques)[modifier | modifier le code]
LCN[5] Nom de la chaîne
8 C8
15 BFM TV
16 CNews
17 CStar
18 Gulli
R3 - CNH : (Compagnie du numérique hertzien)[modifier | modifier le code]
LCN[5] Nom de la chaine
4 Canal+
26 LCI
41 Paris Première
42 Canal+Sport
43 Canal+Cinéma
45 Planète+
R4 - Multi 4[modifier | modifier le code]
LCN[5] Nom de la chaîne
5 France 5
6 M6
7 Arte
9 W9
22 6ter
R6 - SMR6 : (Société d'exploitation du multiplex R6)[modifier | modifier le code]
LCN[5] Nom de la chaîne
1 TF1
10 TMC
11 TFX
12 NRJ 12
13 LCP-Public Sénat
R7 - MHD7 : (Multiplex Haute Définition 7)[modifier | modifier le code]
LCN[5] Nom de la chaîne
20 TF1 Séries Films
21 La chaîne L'Équipe
23 Numéro 23
24 RMC Découverte
25 Chérie 25

Source[modifier | modifier le code]

Radio FM[modifier | modifier le code]

L'émetteur du Mont Pinçon émet 4 radios publiques pour le Calvados. Parmi elles, la radio locale publique de la région.

Fréquence Station Puissance
(PAR)
Code RDS
(PS)
91.5 France Culture 100 kW _CULTURE
95.6 France Musique 100 kW MUSIQUE_
99.6 France Inter 100 kW __INTER_
102.6 France Bleu Normandie (Caen) 100 kW BLEU.B.N

Sources[modifier | modifier le code]

Téléphonie mobile[modifier | modifier le code]

Opérateur 2G 3G 4G FH
SFR  Oui  Oui  Oui  Oui
Bouygues Télécom  Oui  Oui  Oui  Oui
Free  Non  Oui  Oui  Non

Source[modifier | modifier le code]

Autres transmissions[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Autres photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Portail de la radio
  • Portail de la télévision
  • Portail des télécommunications
  • Portail du Calvados