Église Saint-Pierre de Mouhet

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Pierre et Saint Pierre.

Église Saint-Pierre de Mouhet

L'église Saint-Pierre, en 2011.
Présentation
Culte Catholique
Type Église paroissiale
Rattachement Archidiocèse de Bourges
Début de la construction XIIe siècle
Fin des travaux XVe siècle
Protection  Inscrit MH (1932)
Géographie
Pays France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre
Commune Mouhet
Coordonnées 46° 22′ 58″ nord, 1° 26′ 01″ est[1]

Géolocalisation sur la carte : France

Église Saint-Pierre de Mouhet

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Église Saint-Pierre de Mouhet

Géolocalisation sur la carte : Indre

Église Saint-Pierre de Mouhet

L'église Saint-Pierre de Mouhet est une église catholique française. Elle est située sur le territoire de la commune de Mouhet, dans le département de l'Indre, en région Centre-Val de Loire.

Situation[modifier | modifier le code]

L'église se trouve dans la commune de Mouhet, au sud[2] du département de l'Indre, en région Centre-Val de Loire. Elle est située dans la région naturelle du Boischaut Sud. L'église dépend de l'archidiocèse de Bourges, du doyenné du Val de Creuse[3] et de la paroisse de Saint-Benoît-du-Sault.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église fut construite entre le XIIe siècle[4] et le XVe siècle[4].

Bien que citée dans un document de 1277, relative à la paroisse de Saint-Benoît-du-Sault, l'église semble datée du siècle précédent. Au XVIe siècle, deux chapelles latérales sont ajoutées, dans lesquelles on retrouve aujourd'hui un fragment des vitraux d'époque[5]. L'une d'elles accueille le marbre funéraire de la famille Pot.

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques, le [4].

Tous les premiers dimanches de septembre, jour de la fête municipale, une messe en l'honneur de Saint-Hubert, saint patron des chasseurs, y est donnée, accompagnée par des cors de chasse.

Description[modifier | modifier le code]

Église du XIIe siècle à une nef voûtée. Deux colonnes avec chapiteaux à l'entrée du chœur. Abside à pans flanquée de deux tours. Clocher du XIIIe siècle. Deux chapelles seigneuriales du XVe siècle[4]

Stèle funéraire de la famille Pot

La stèle funéraire de la famille Pot, seigneur de Rhodes, en marbre noir mesure 2 m de haut pour 1,15 m de large, commandée par Guillaume Pot[6]. Elle porte l'épitaphe de son père Jean Pot et son épouse Georgette de Balzac, et le début de la sienne et de celle de sa propre épouse, Jacqueline de La Châtre, qui ne furent jamais complétées.

Démontée et brisée à la Révolution, elle est laissée à même le sol devant l'autel. Foulée par les fidèles, elle perd la dorure de ses lettres, et relevée ensuite. Il fut trouvé, dans le mur portant cette stèle le cœur embaumé de l'une des défuntes.

Encadrée par les blasons de la famille et de celle de leurs épouses, s'y lit l'inscription suivante :

La nef, en 2011.

« Ici gist avec ses Pères Hault et puissant seigneur messire Jehan Pot, sieur de Rhodes, Chémault, Menetou sallon, Monceaulx, Montbernaulme, Mondon, Guendreville, Malsherbes, baron de St-Amans, chevalier de l'ordre du Roy, son premier escuier tranchant, et conseiller en son conseil privé ; lequel, après plusieurs ambassades lointaines, grandes et publiques charges, desquelles il cest dignement aquité; enfin délaissant ceste vie, cest dépouillé des travaulx qui l'avaient toujours accompagné, l'an de grâce 1571. Avec lui gist noble dame George de Balsac, son espouse, qui l'ayant accompagné 32 ans, l'a recherché soubz ce marbre pour luy faire plus longue conpagnie. L'an de grâce 1583, le 14e mars. Soubz ce mesme tombeau gist messire Guillaume Pot, chevalier, sieur des Rhodes. Avec lui gist noble dame Jacqueline de La Chastre, son épouse qui come en la vie l'a voullu aconpagner après la mort, l'an de grâce... »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site de Google Maps, consulté le 10 octobre 2012.
  2. Site de Lion 1906 : Indre, consulté le 10 octobre 2012.
  3. Site de l'archidiocèse de Bourges : Doyenné du Val de Creuse, consulté le 4 mai 2013.
  4. a b c et d « Église Saint-Pierre de Mouhet », notice no PA00097402, base Mérimée, ministère français de la Culture, consulté le 10 octobre 2012.
  5. Arnaud De Montigny, A la découverte des églises de l'Indre, p. 286.
  6. AD Cher, E907, « Traité fait par Guillaume Pot, avec Germain Pilon, sculpteur, pour la façon d'une tombe de marbre aux armes dudit seigneur, moyennant 160 écus d'or au soleil ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Portail du Berry
  • Portail de l'Indre
  • Portail de l’architecture chrétienne
  • Portail du catholicisme
  • Portail des monuments historiques français