Édouard Roger-Vasselin

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Pour les articles homonymes, voir Roger-Vasselin.

Édouard Roger-Vasselin

Édouard Roger-Vasselin au tournoi de qualification de Wimbledon 2015.
Carrière professionnelle
2001
Nationalité France
Naissance (35 ans)
Gennevilliers (France)
Taille 1,88 m (6 2)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Gains en tournois 5 913 616 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 2
Meilleur classement 35e (10/02/2014)
En double
Titres 20
Finales perdues 13
Meilleur classement 6e (03/11/2014)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/16 1/16 1/32
Double 1/4 V (1) F (2) 1/4
Mixte 1/4 1/2 1/8 1/4

Édouard Roger-Vasselin, né le à Gennevilliers, est un joueur de tennis français, professionnel depuis 2001.

Il a gagné vingt titres ATP en double, dont l'édition 2014 de Roland-Garros aux côtés de Julien Benneteau, trente ans après la victoire de la paire Leconte-Noah. Il a également atteint la finale à Wimbledon en 2016 avec le même partenaire et en 2019 avec Nicolas Mahut.

En simple, il a atteint la finale des tournois ATP de Delray Beach 2013 et de Chennai 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Édouard Roger-Vasselin à Wimbledon en 2014.

Il est le fils de Christophe Roger-Vasselin, demi-finaliste à Roland-Garros en 1983. Il est, avec son père, l'un des trois « duos » père-fils ayant atteint le top 100 mondial. Il est également le petit-fils de Georges Roger-Vasselin, créateur du Chèque-Restaurant[1]. Ayant grandi à La Baule-Escoublac dans la Loire-Atlantique, Édouard est également un grand supporter du FC Nantes. Il est marié et père d'un garçon né en 2014.

2001 - 2006 : débuts[modifier | modifier le code]

Il a été champion de France des 17-18 ans en 2001. Il est également triple champion de France en équipes avec le Paris Jean-Bouin (2004-2005-2006).

2007 - 2011 : premières performances sur le circuit principal[modifier | modifier le code]

Grâce à une wild-card pour les Internationaux de France 2007, il participe pour la première fois à un tournoi du Grand Chelem. Il accède ainsi au troisième tour en battant le Brésilien Marcos Daniel, puis le Tchèque Radek Štěpánek le 30 mai 2007 dans son premier match en cinq sets sur le score de 3-6, 6-1, 0-6, 6-4, 6-4. Il confirme ses performances en Grand Chelem en accédant également au troisième tour du tournoi de Wimbledon le mois suivant. Sorti des qualifications, il perd contre son ami du Paris Jean-Bouin Richard Gasquet sur le score de 6-3, 6-4, 6-2 après notamment avoir battu Juan Ignacio Chela. Ces deux performances lui permettent d'entrer pour la première fois parmi les 100 premiers mondiaux, d'atteindre son meilleur classement (82e) et ainsi de pouvoir accéder directement aux tableaux des tournois ATP.

Grâce à une invitation, il joue en double mixte à Roland-Garros en 2008 avec Stéphanie Foretz, mais ils échouent au 1er tour.

Au 1er tour de l'édition 2009 de l'Open de Tokyo, alors qu'il est classé à la 189e place mondiale, il signe en deux sets (6-4, 6-4) sa plus belle victoire en battant Juan Martín del Potro, alors no 5 mondial et récent vainqueur de Roger Federer en finale de l'US Open. Il s'impose pour la première fois de sa carrière face à un joueur du top 10, sans avoir concédé une seule balle de break au cours de la partie. Au tour suivant, il confirme son beau parcours, en battant Jürgen Melzer (4-6, 6-2, 6-3). Il échoue en 1/4 de finale de ce tournoi classé ATP 500[2].

Lors de la saison 2010, il remporte 5 tournois Challenger en double. Au 1er tour de Roland-Garros, alors qu'il est mené 2 sets à 0 face à Kevin Anderson, il réalise un exploit en remportant les 3 manches suivantes et se qualifie au 2e tour, où il s'incline contre Tomáš Berdych.

En 2011, il réalise un quart de finale au tournoi de Newport, sur gazon. Quelques mois plus tard, il se qualifie pour son premier Masters 1000 à Cincinnati. Il chute dès son entrée en lice contre Janko Tipsarević (0-6, 6-3, 65-7).

2012 - 2013 : six titres en double, première finale ATP en simple[modifier | modifier le code]

En 2012, il atteint la première finale ATP de sa carrière en double lors de l'Open de Montpellier, qu'il remporte aux côtés de Nicolas Mahut. Trois semaines plus tard, ils remportent l'Open 13 de Marseille, toujours avec le même partenaire. En fin de saison, ils s'imposent en finale du tournoi de Moselle, également avec Nicolas Mahut. Au 1er tour de Wimbledon contre Guillermo García-López, il est d'abord mené 2 sets à 1, avec un break en faveur de l'Espagnol puis renverse la situation pour se retrouver avec 3 balles de match à 5-4, 40/0 dans la dernière manche mais se fait débreaker et malgré 5 nouvelles balles de break en sa faveur à 6-6 et 8-8, il perd finalement la rencontre (7-62, 3-6, 6-74, 7-5, 8-10).

En février 2013, lors du tournoi de Delray Beach, il se qualifie pour la première finale de sa carrière en simple après de belles victoires notamment sur Ivo Karlović et John Isner. Il ne peut cependant rien faire contre Ernests Gulbis, perdant 63-7, 3-6. La même année, en juillet, il atteint pour la première fois les demi-finales en Grand Chelem lors du tournoi de double de Wimbledon aux côtés de l'Indien Rohan Bopanna. La semaine suivante, il remporte son quatrième titre ATP en double à Newport, de nouveau aux côtés de Nicolas Mahut. Il fait ensuite équipe avec le Néerlandais Igor Sijsling, avec qui il atteint la finale à Bogota puis remporte à Atlanta son cinquième titre en double. Quelques semaines plus tard, il remporte avec Rohan Bopanna son premier ATP 500 à Tokyo. Il atteint en fin de saison les demi-finales du Masters 1000 de Cincinnati en double avec Bopanna. Ces bonnes performances lui permettent d'atteindre la 22e place mondiale en double le 19 août. Il conclut sa saison en simple en beauté en atteignant notamment la demi-finale du tournoi de Bâle. Il termine la saison proche du top 50.

2014 - 2015 : 2e finale ATP et meilleur classement en simple, vainqueur à Roland-Garros et 4 autres titres en double[modifier | modifier le code]

En janvier 2014, dès le premier tournoi de la saison, il atteint la finale à Chennai où il s'incline contre Stanislas Wawrinka. Il réalise un bon parcours à l'Open d'Australie gâché au 3e tour par la perte d'une balle de 1/8 de finale contre Kevin Anderson. Il mène deux manches à une et 5/0 dans le jeu décisif du 4e set qu'il perd finalement 7 points à 5. Il manque ensuite une balle de match à 5-3 dans le 5e set et sert même pour le match à 5-4, mais rien n'y fait. Il ne parvient pas à atteindre la deuxième semaine d'un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière avec donc une défaite en 5 sets (3-6, 4-6, 6-3, 7-65, 7-5). Un mois plus tard, il remporte pour la deuxième fois sa carrière le tournoi de Marseille aux côtés de Julien Benneteau.

En juin 2014, à Roland-Garros, en double, il gagne son premier titre du Grand Chelem, associé à son partenaire, désormais attitré, Julien Benneteau, en battant en finale Marcel Granollers et Marc López (6-3, 7-61).

En novembre, il participe avec Julien Benneteau au Masters de double à Londres. Ils se qualifient pour les demi-finales où ils s'inclinent contre les frères Bryan[3]. À l'issue de la saison, il atteint la 6e place mondiale en double, son meilleur classement dans la discipline.

Il remporte en juillet 2015 le tournoi de Bogota aux côtés de Radek Štěpánek. Le mois d'après, il s'associe à Daniel Nestor lors de la tournée américaine estivale. Après une finale au Masters de Montréal lors de leur premier tournoi ensemble, ils remportent la semaine suivante le Masters de Cincinnati[4]. En septembre, il gagne un titre avec Łukasz Kubot à Moselle. Il clôt enfin sa saison par un sacre à l'ATP 500 de Pékin de nouveau avec Daniel Nestor.

2016 : sélection en Coupe Davis, finale à Wimbledon et 2 nouveaux titres en double[modifier | modifier le code]

Début 2016, il remporte le double du Challenger de Nouméa aux côtés de Julien Benneteau, qui fait son retour sur le circuit. Il participe ensuite au tournoi de qualification du simple messieurs de l'Open d'Australie. Il chute au dernier tour face à son compatriote Pierre-Hugues Herbert. Il est néanmoins aligné en double avec Julien Benneteau mais s'incline au 1er tour. Il est retenu par Yannick Noah, en qualité de joueur de double, pour disputer le 1er tour de Coupe Davis face au Canada, au même titre que Gaël Monfils, Gilles Simon, Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga. Il est le 5e homme de l'équipe, qui se qualifie par la suite pour les quarts de finale[5]. Présent en double à Indian Wells aux côtés de Nenad Zimonjić, ils s'inclinent en demi-finale face à Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut. Ils ont notamment sauvé 8 balles de match dans le super-tie break lors de leur rencontre face aux frères Bryan. En effet, menés 2-9, ils finissent par remporter la dernière manche 14-12.

Aligné seulement en double à Roland Garros, Julien Benneteau et lui battent successivement Albert Ramos-Viñolas et Jiří Veselý, Vasek Pospisil et Jack Sock, Treat Conrad Huey et Max Mirnyi mais s'inclinent en quart de finale contre Feliciano et Marc López (6-3, 4-6, 67-7) après avoir manqué 6 balles de match, 3 à 5-4 dans le 3e set et 3 dans le tie-break final.

En double, à Wimbledon, Julien Benneteau et lui confirment leurs bons résultats en passant les trois premiers tours, et notamment les huitièmes de finale en éliminant Vasek Pospisil et Jack Sock en 5 sets (6-4, 3-6, 63-7, 7-5, 6-4), après avoir sauvé 2 balles de match dans le 4e set. Ils battent en quart de finale Jamie Murray et Bruno Soares, têtes de série no 3, au cours d'un match marathon en 5 sets et plus de 4 h 30 de jeu (6-4, 6-4, 611-7, 61-7, 10-8), et en demie Raven Klaasen et Rajeev Ram (7-5, 6-4, 5-7, 7-65). Tous deux s'inclinent en finale contre leurs compatriotes Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut (4-6, 61-7, 3-6) dans la première finale 100 % française d'un Majeur hors hexagone[6]. À l'issue du tournoi, il réintègre le top 10 en double.

Présent au tournoi de Washington, il remporte l'épreuve du double aux côtés du Canadien Daniel Nestor en battant en finale Łukasz Kubot et Alexander Peya (7-63, 7-64). Associé à Julien Benneteau, il perd au 1er tour des Masters 1000 de Toronto et de Cincinnati. Même désillusion à l'US Open, où ils s'inclinent dès leur entrée en lice face à Thomaz Bellucci et Marcelo Demoliner (64-7, 3-6), ainsi qu'au tournoi de Metz, éliminés à nouveau par Marcelo Demoliner et son partenaire néo-zélandais Marcus Daniell (2-6, 6-2, [7-10]).

Tous deux s'envolent ensuite pour l'Asie où ils sont alignés au tournoi de Chine. Ils remportent leur premier match ensemble depuis Wimbledon en écartant au 1er tour Milos Raonic et Nenad Zimonjić (6-4, 7-5) mais sont battus en quart de finale par Łukasz Kubot et Marcelo Melo (7-5, 4-6, [8-10]). Ils s'inclinent ensuite au Masters 1000 de Shanghai contre les Colombiens Cabal-Farah (7-69, 3-6, [8-10]). Associé à Daniel Nestor, il remporte le tournoi d'Anvers en battant en finale les numéros 1 mondiaux Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut (6-4, 6-4). Il enchaîne par le Masters 1000 de Paris-Bercy où il ne dispute que le double aux côtés de Julien Benneteau. Après avoir passé le 1er tour, les Français calent sur Feliciano et Marc López en 2 sets (3-6, 4-6). Marquée par une chute dans le classement en simple où il est éjecté du top 200, il conclut sa saison par le Challenger de Mouilleron-le-Captif où il est éliminé en quart de finale par son ami Benoît Paire (4-6, 6-3, 6-2). Il remporte l'épreuve du double aux côtés de son compatriote Jonathan Eysseric.

2017 : fin de carrière en simple, concentration sur les compétitions en double[modifier | modifier le code]

Le , Édouard Roger-Vasselin annonce mettre un terme à sa carrière en simple, en raison de douleurs à la hanche qui le handicapent depuis 2 ans. Il précise dans ce communiqué qu'il se consacrera uniquement au double pour soulager sa hanche, en espérant « pouvoir jouer encore quelques années sur le circuit ». Par ailleurs, Julien Benneteau et lui interrompent leur collaboration.

Il commence sa saison par le tournoi de Brisbane où il est éliminé sèchement en 1/2 finale par Thanasi Kokkinakis et Jordan Thompson (3-6, 1-6). Il est de nouveau battu par des Australiens, Marc Polmans et Andrew Whittington, au 2e tour de l'Open d'Australie (6-0, 3-6, 4-6). Tête de série no 3 en double mixte aux côtés de Andrea Hlaváčková, il perd au 1er tour contre Raquel Atawo et Robert Lindstedt (6-0, 66-7, [8-10]).

Il revient en Europe et participe au tournoi de Rotterdam où il est battu au 1er tour par Jean-Julien Rojer et Horia Tecău (7-64, 3-6, [9-11]). Deux semaines plus tard, il est aligné à l'ATP 500 de Dubaï où il s'incline en 1/4 de finale contre Guillermo García-López et Leander Paes (63-7, 66-7). Il poursuit son mauvais début de saison en se faisant éliminer dès le 1er tour du Masters 1000 d'Indian Wells par Jamie Murray et Bruno Soares (7-64, 2-6, [3-10]).

Il entame sa saison sur terre battue par le Masters 1000 de Monte-Carlo. Son partenaire Daniel Nestor jouant avec Max Mirnyi, il s'associe à son ami Benoît Paire. Il est éliminé en 1/8 de finale par Ivan Dodig et Marcel Granollers (3-6, 2-6). À Barcelone, il joue avec Fabrice Martin et atteint les 1/2 finale en s'inclinant contre Philipp Petzschner et Alexander Peya (1-6, 1-6), après avoir écarté au 1er tour Jamie Murray et Bruno Soares, têtes de série no 2. Une semaine plus tard, à l'occasion du Masters 1000 de Madrid, il s'incline en finale aux côtés de Nicolas Mahut face à Łukasz Kubot et Marcelo Melo (5-7, 3-6). Il ne parvient pas à enchaîner à Rome, se faisant éliminer au 1er tour aux côtés de Daniel Nestor par João Sousa et Fernando Verdasco (7-66, 4-6, [6-10]). Il clôt sa saison sur terre par Roland Garros. En double aux côtés de Marcin Matkowski, il est éliminé au 2e tour par Andrés Molteni et Adil Shamasdin (5-7, 67-7). En double mixte, il s'associe à Andrea Hlaváčková et s'incline comme l'année précédente en demi-finale contre Gabriela Dabrowski et Rohan Bopanna (5-7, 3-6).

Il débute la saison sur gazon par l'Open Deauville Trouville, tournoi professionnel, non répertorié sur le circuit, dont il est le tenant du titre. Il perd en 1/2 finale contre Vincent Millot à l'occasion de son premier match en simple cette saison[7]. Il enchaîne ensuite avec le tournoi du Queen's où il atteint la finale du double aux côtés de Julien Benneteau. Ils s'y inclinent contre Jamie Murray et Bruno Soares (2-6, 3-6). Il chute enfin au 2e tour de Wimbledon aux côtés de Rohan Bopanna face à Ken Skupski et Neal Skupski (66-7, 3-6, 7-65, 3-6). Alors qu'il était le finaliste sortant du Grand Chelem londonien, la perte des 1200 points acquis l'an dernier le font sortir du top 30. Accompagné d'Andrea Hlaváčková en double mixte, il est éliminé dès son entrée en lice par Ken Skupski et Jocelyn Rae (4-6, 5-7).

Il revient un temps sur terre battue à Hambourg mais s'incline dès son entrée en lice aux côtés de Benoît Paire contre les têtes de série no 1 du tournoi Ivan Dodig et Mate Pavić (4-6, 3-6). Il entame deux semaines plus tard la saison américaine estivale à Montréal, associé à son compatriote Fabrice Martin. Ils écartent au 1er tour Frank Dancevic et Adil Shamasdin (6-4, 6-2), puis les têtes de série no 2 du tournoi Łukasz Kubot et Marcelo Melo sur le même score avant d'être battu par Raven Klaasen et Rajeev Ram en 1/4 de finale (7-5, 5-7, [8-10]). La semaine suivante, à Cincinnati, toujours aux côtés de Fabrice Martin, ils évincent pour leur entrée en lice John Isner et Donald Young (64-7, 6-3, [10-5]) mais sont éliminés en 1/8 de finale par leurs compatriotes Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut (6-3, 65-7, [5-10]). Il conclut enfin par l'US Open. Balayé dès le 1er tour en double mixte, aux côtés de Andrea Hlaváčková, par Coco Vandeweghe et Horia Tecău (1-6, 2-6), il fait forte impression en double messieurs avec Julien Benneteau, avec qui il n'avait plus joué depuis le Queen's. En effet, les deux Français se hissent jusqu'en 1/4 de finale, chutant à ce stade contre Bob et Mike Bryan, après avoir battu au 2e tour Łukasz Kubot et Marcelo Melo, têtes de série no 2 et récents vainqueurs de Wimbledon.

Mi-septembre, il participe au tournoi de Metz. Associé de nouveau à Julien Benneteau en double, ils remportent le tournoi après avoir battu coup sur coup Simone Bolelli et Andreas Seppi (6-4, 6-4), Andre Begemann et Jonathan Eysseric (5-7, 6-2, [10-6]), Paul-Henri Mathieu et Benoît Paire (6-4, 6-4) et Wesley Koolhof et Artem Sitak en finale (7-5, 6-3). Il participe ensuite au Masters 1000 de Shanghai aux côtés de Fabrice Martin où il est éliminé dès le 1er tour par les Chinois Wu Di et Wu Yibing (66-7, 3-6). Les deux hommes s'alignent la semaine suivante au Anvers où ils s'imposent pour leur entrée en lice contre Roman Jebavý et Matwé Middelkoop (6-4, 6-4) avant de s'incliner contre Wesley Koolhof et Artem Sitak (4-6, 64-7). À Bâle, ils écartent tout d'abord Marco Chiudinelli et Luca Margaroli (6-3, 7-63), puis Juan Sebastián Cabal et Robert Farah (7-5, 7-5) et en 1/2 finale Marcus Daniell et Dominic Inglot (3-6, 6-3, [11-9]). Ils perdent en finale face à Ivan Dodig et Marcel Granollers (5-7, 66-7). Il clôt sa saison par le Masters 1000 de Paris-Bercy aux côtés de Julien Benneteau. Ils battent au 1er tour Fabrice Martin et Albert Ramos-Viñolas (2-6, 6-2, [10-6]) mais sont battus au tour suivant par les frères Bryan (3-6, 64-7).

2018 : deux titres et deux finales en double[modifier | modifier le code]

Édouard Roger-Vasselin annonce sa collaboration pour l'année 2018 avec l'Indien Rohan Bopanna, avec qui il avait déjà joué en 2013. Il entame sa saison à Sydney où les deux hommes atteignent les demi-finales, battus par Łukasz Kubot et Marcelo Melo (4-6, 7-5, [8-10]). Ils participent ensuite à l'Open d'Australie où ils s'inclinent en huitièmes de finale face à Oliver Marach et Mate Pavić (4-6, 7-65, 3-6). Alignés en double mixte aux côtés d'Andrea Sestini Hlaváčková, ils obtiennent en quart de finale trois balle de match, dont une à 9 points à 8 dans le super tie-break et ratent de peu la qualification pour le dernier carré. En effet, à la suite d'un malentendu entre les deux partenaires pour smasher la balle qui aurait pu leur permettre de se qualifier pour les demi-finales, la raquette de la Tchèque tombe et touche le filet avant le deuxième rebond de la balle, donnant ainsi le point à leurs adversaires. Ils finiront par s'incliner 13-11 dans la dernière manche et offrir la victoire à Ekaterina Makarova et Bruno Soares.

Il fait son retour à Rotterdam où il s'incline d'entrée face à Karen Khachanov et Lucas Pouille (4-6, 7-65, [5-10]). Présent à Marseille la semaine suivante, Rohan Bopanna et lui s'inclinent en demi-finale face à Marcus Daniell et Dominic Inglot (1-6, 4-6). Ils enchaînent avec un troisième tournoi consécutif à Dubaï où ils sont éliminés dès le premier tour par Raven Klaasen et Michael Venus (4-6, 6-3, [6-10]). Même résultat à Indian Wells, battus par Gilles Müller et Sam Querrey (7-5, 2-6, [4-10]). À Miami, ils s'inclinent au deuxième tour face aux Américains Steve Johnson et Sam Querrey (65-7, 2-6) après avoir frôlé la défaite au tour précédent.

Il entame sa saison sur terre battue par le tournoi de Marrakech aux côtés de Benoît Paire. Ils se hissent en finale où ils sont battus par Nikola Mektić et Alexander Peya (5-7, 6-3, [7-10]).
Il retrouve ensuite Rohan Bopanna à Monte-Carlo avec qui il atteint les demi-finales, s'inclinant contre Oliver Marach et Mate Pavić (64-7, 6-4, [7-10]). Présent la semaine suivante à Barcelone, les deux hommes sont éliminés en quart de finale par les Colombiens Juan Sebastián Cabal et Robert Farah après s'être procuré 3 balles de match (6-4, 69-7, [11-13]). Ils sont ensuite battus d'entrée au Masters 1000 de Madrid par Raven Klaasen et Michael Venus (6-4, 64-7, [5-10]). Même performance à Rome, dominés par Pablo Cuevas et Marcel Granollers (65-7, 4-6). À Roland-Garros, ils s'inclinent en quart de finale contre Nikola Mektić et Alexander Peya (64-7, 2-6) après avoir notamment sorti les nos 1 mondiaux Łukasz Kubot et Marcelo Melo.

Il entame la saison sur gazon par le tournoi du Queen's où il écarte au premier tour Kevin Anderson et son ancien partenaire avec qui il avait atteint la finale de ce même tournoi l'an passé Julien Benneteau. Rohan Bopanna et lui s'inclinent ensuite en quart de finale contre Oliver Marach et Mate Pavić (4-6, 7-66, [7-10]). À Eastbourne, il s'associe exceptionnellement à Robert Lindstedt. Ils s'arrêtent en demi-finale face aux Britanniques, futurs vainqueurs du tournoi, Luke Bambridge et Jonny O'Mara (4-6, 3-6). Il retrouve Rohan Bopanna à Wimbledon. Après un premier tour facile contre Alex De Minaur et John Millman, les deux hommes abandonnent contre Frederik Nielsen et Joe Salisbury (4-6, 64-7, 1-2, ab.).

Il revient sur terre battue le temps d'un tournoi, à Hambourg. Son partenaire habituel Rohan Bopanna étant blessé, il dispute le double aux côtés de Benoît Paire. Ils s'imposent pour leur entrée en lice contre Dominic Inglot et Franko Škugor avant d'être sortis en quart de finale par Oliver Marach et Mate Pavić (6-4, 63-7, [7-10]). Il décolle ensuite pour les États-Unis où il prend part au tournoi de Washington aux côtés de Mike Bryan, son frère étant touché à une hanche. Le nouveau duo bat tour à tour Nikola Mektić et Alexander Peya, Alexander et Mischa Zverev, puis Frances Tiafoe et Denis Kudla avant de s'incliner en finale contre Jamie Murray et Bruno Soares (6-3, 3-6, [4-10]). À Toronto, il joue aux côtés de Fernando Verdasco et sont éliminés d'entrée par Pablo Carreño Busta et João Sousa (6-4, 2-6, [4-10]). Même résultat la semaine suivante à Cincinnati aux côtés de Nicolas Mahut face à Philipp Kohlschreiber et Fernando Verdasco (66-7, 7-64, [6-10]).

Fin septembre, il remporte un quinzième titre en double à Metz avec Nicolas Mahut comme partenaire en battant tour à tour Luke Bambridge et Joe Salisbury, Peter Gojowczyk et Fabrice Martin, Wesley Koolhof et Andrés Molteni, et, en finale, Ken et Neal Skupski (6-1, 7-5). Édouard Roger-Vasselin retrouve ensuite Rohan Bopanna pour la tournée asiatique. Les deux hommes s'imposent au premier tour contre Kyle Edmund et Márton Fucsovics avant d'être sorti par Marcelo Melo et Łukasz Kubot (6-4, 4-6, [10-12]). Ils sont ensuite battus d'entrée à Shanghai par Ben McLachlan et Jan-Lennard Struff (64-7, 3-6). Il revient en Europe et décroche un nouveau titre aux côtés de Nicolas Mahut à Anvers. Les deux tricolores dominent successivement Frances Tiafoe et Philipp Petzschner, Feliciano López et Jaume Munar, Divij Sharan et Artem Sitak, et, en finale Santiago González et Marcelo Demoliner (6-4, 7-5). Très en forme, il retrouve Mike Bryan pour disputer la semaine suivante le tournoi de Vienne. Ils écartent tout d'abord les têtes de série no 3 Juan Sebastián Cabal et Robert Farah, puis les Espagnols Feliciano López et Marc López et en demi-finale les numéros 1 mondiaux Oliver Marach et Mate Pavić. Le duo s'incline en finale contre Joe Salisbury et Neal Skupski (65-7, 3-6).

2019 : quatre titres en double et finale à Wimbledon[modifier | modifier le code]

En février puis en mai, il remporte deux nouveaux titres ATP en double aux côtés du Croate Ivan Dodig, à Montpellier puis à Lyon.

En double à Wimbledon, il atteint la finale aux côtés de Nicolas Mahut en écartant notamment Bob et Mike Bryan en huitième de finale, et Łukasz Kubot et Marcelo Melo en quart. Les deux Français s'inclinent en finale contre les Colombiens Juan Sebastián Cabal et Robert Farah au terme d'un match très serré qui dure 4 h 57 (6-7, 7-6, 7-6, 6-7, 6-3).

Après une nouvelle finale perdue avec Nicolas Mahut à l' open de Moselle, il remporte avec son compatriote le tournoi du Japon . Il enchaîne avec un titre en Suède avec Henri Kontinen comme partenaire.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Finales en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 25-02-2013  Delray Beach International Tennis ChampionshipsDelray Beach ATP 250 455 775 $ Dur (ext.) Ernests Gulbis 7-63, 6-3 Parcours
2 30-12-2013  Aircel Chennai OpenChennai ATP 250 399 985 $ Dur (ext.) Stanislas Wawrinka 7-5, 6-2 Parcours

Titres en double messieurs[modifier | modifier le code]

20 titres en double 1 G. Chelem 0 Masters 1 Masters 1000 3 ATP 500 15 ATP 250 0 JO
17 sur dur 1 sur gazon 2 sur terre battue 0 sur moquette
No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Partenaire Finalistes Score
1 30-01-2012  Open Sud de France
 Montpellier
ATP 250 398 250  Dur (int.) Nicolas Mahut Paul Hanley
Jamie Murray
6-4, 7-64 Parcours
2 20-02-2012  Open 13
 Marseille
ATP 250 512 750  Dur (int.) Nicolas Mahut Dustin Brown
Jo-Wilfried Tsonga
3-6, 6-3, [10-8] Parcours
3 17-09-2012  Moselle Open
 Metz
ATP 250 398 250  Dur (int.) Nicolas Mahut Johan Brunström
Frederik Nielsen
7-63, 6-4 Parcours
4 08-07-2013  Hall of Fame Tennis Championships
 Newport (RI)
ATP 250 455 775 $ Gazon (ext.) Nicolas Mahut Rhyne Williams
Tim Smyczek
64-7, 6-2, [10-5] Parcours
5 22-07-2013  BB&T Atlanta Open
 Atlanta
ATP 250 546 930 $ Dur (ext.) Igor Sijsling Colin Fleming
Jonathan Marray
7-66, 6-3 Parcours
6 30-09-2013  Rakuten Japan Open Tennis Championships
 Tokyo
ATP 500 1 297 000 $ Dur (ext.) Rohan Bopanna Jamie Murray
John Peers
7-65, 6-4 Parcours
7 17-02-2014  Open 13
 Marseille
ATP 250 549 260  Dur (int.) Julien Benneteau Paul Hanley
Jonathan Marray
4-6, 7-66, [13-11] Parcours
8 25-05-2014  Roland-Garros
 Paris
G. Chelem 11 552 000  Terre (ext.) Julien Benneteau Marcel Granollers
Marc López
6-3, 7-61 Parcours
9 20-07-2015  Claro Open Colombia
 Bogota
ATP 250 683 515 $ Dur (ext.) Radek Štěpánek Mate Pavić
Michael Venus
7-5, 6-3 Parcours
10 17-08-2015  Western & Southern Open
 Cincinnati
Masters 1000 3 826 655 $ Dur (ext.) Daniel Nestor Marcin Matkowski
Nenad Zimonjić
6-2, 6-2 Parcours
11 21-09-2015  Moselle Open
 Metz
ATP 250 439 405  Dur (int.) Łukasz Kubot Pierre-Hugues Herbert
Nicolas Mahut
2-6, 6-3, [10-7] Parcours
12 18-07-2016  Citi Open
 Washington D.C.
ATP 500 1 629 475 $ Dur (ext.) Daniel Nestor Łukasz Kubot
Alexander Peya
7-63, 7-64 Parcours
13 17-10-2016  European Open
 Anvers
ATP 250 566 525  Dur (int.) Daniel Nestor Pierre-Hugues Herbert
Nicolas Mahut
6-4, 6-4 Parcours
14 18-09-2017  Moselle Open
 Metz
ATP 250 482 060  Dur (int.) Julien Benneteau Wesley Koolhof
Artem Sitak
7-5, 6-3 Parcours
15 17-09-2018  Moselle Open
 Metz
ATP 250 501 345  Dur (int.) Nicolas Mahut Ken Skupski
Neal Skupski
6-1, 7-5 Parcours
16 15-10-2018  European Open
 Anvers
ATP 250 612 755  Dur (int.) Nicolas Mahut Marcelo Demoliner
Santiago González
6-4, 7-5 Parcours
17 04-02-2019  Open Sud de France
 Montpellier
ATP 250 524 340  Dur (int.) Ivan Dodig Benjamin Bonzi
Antoine Hoang
6-4, 6-3 Parcours
18 19-05-2019  Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes
 Lyon
ATP 250 524 340  Terre (ext.) Ivan Dodig Ken Skupski
Neal Skupski
6-4, 6-3 Parcours
19 30-09-2019  Rakuten Japan Open Tennis Championships
 Tokyo
ATP 500 1 895 290 $ Dur (ext.) Nicolas Mahut Nikola Mektić
Franko Škugor
7-67, 6-4 Parcours
20 14-10-2019  Intrum Stockholm Open
 Stockholm
ATP 250 635 750  Dur (int.) Henri Kontinen Mate Pavić
Bruno Soares
6-4, 6-2 Parcours

Finales en double messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 15-07-2013  Claro Open Colombia
 Bogota
ATP 250 638 085 $ Dur (ext.) Purav Raja
Divij Sharan
Igor Sijsling 7-64, 7-63 Parcours
2 05-10-2014  Shanghai Rolex Masters
 Shanghai
Masters 1000 4 195 895 $ Dur (ext.) Bob Bryan
Mike Bryan
Julien Benneteau 6-3, 7-63 Parcours
3 10-08-2015  Coupe Rogers présentée par Banque Nationale
 Montréal
Masters 1000 3 587 490 $ Dur (ext.) Bob Bryan
Mike Bryan
Daniel Nestor 7-65, 3-6, [10-6] Parcours
4 05-10-2015  China Open
 Pékin
ATP 500 2 700 510 $ Dur (ext.) Vasek Pospisil
Jack Sock
Daniel Nestor 3-6, 6-3, [10-6] Parcours
5 27-06-2016  The Championships
 Wimbledon
G. Chelem 13 163 000 £ Gazon (ext.) Pierre-Hugues Herbert
Nicolas Mahut
Julien Benneteau 6-4, 7-61, 6-3 Parcours
6 07-05-2017  Mutua Madrid Open
 Madrid
Masters 1000 5 439 350  Terre (ext.) Łukasz Kubot
Marcelo Melo
Nicolas Mahut 7-5, 6-3 Parcours
7 19-06-2017  Aegon Championships
 Londres
ATP 500 1 836 660  Gazon (ext.) Jamie Murray
Bruno Soares
Julien Benneteau 6-2, 6-3 Parcours
8 23-10-2017  Swiss Indoors Basel
 Bâle
ATP 500 1 837 425  Dur (int.) Ivan Dodig
Marcel Granollers
Fabrice Martin 7-5, 7-66 Parcours
9 09-04-2018  Grand Prix Hassan II
 Marrakech
ATP 250 501 345  Terre (ext.) Nikola Mektić
Alexander Peya
Benoît Paire 7-5, 3-6, [10-7] Parcours
10 30-07-2018  Citi Open
 Washington D.C.
ATP 500 1 890 165 $ Dur (ext.) Jamie Murray
Bruno Soares
Mike Bryan 3-6, 6-3, [10-4] Parcours
11 22-10-2018  Erste Bank Open
 Vienne
ATP 500 2 198 250 $ Dur (int.) Joe Salisbury
Neal Skupski
Mike Bryan 7-65, 6-3 Parcours
12 03-07-2019  The Championships
 Wimbledon
G. Chelem 17 769 000 £ Gazon (ext.) Juan Sebastián Cabal
Robert Farah
Nicolas Mahut 65-7, 7-65, 7-66, 65-7, 6-3 Parcours
13 16-09-2019  Moselle Open
 Metz
ATP 250 524 340  Dur (int.) Robert Lindstedt
Jan-Lennard Struff
Nicolas Mahut 2-6, 7-61, [10-4] Parcours

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2007 3e tour (1/16) Juan Mónaco 3e tour (1/16) Richard Gasquet 1er tour (1/64) Juan Mónaco
2008 1er tour (1/64) David Ferrer 1er tour (1/64) Marin Čilić
2009 1er tour (1/64) Stefan Koubek
2010 2e tour (1/32) Tomáš Berdych
2011 1er tour (1/64) Lukáš Rosol 1er tour (1/64) Gilles Simon 1er tour (1/64) Gilles Müller
2012 2e tour (1/32) Andy Murray 2e tour (1/32) J. M. del Potro 1er tour (1/64) G. García-López 1er tour (1/64) Fabio Fognini
2013 2e tour (1/32) Julien Benneteau 2e tour (1/32) Nicolás Almagro 1er tour (1/64) Ernests Gulbis 2e tour (1/32) P. Kohlschreiber
2014 3e tour (1/16) Kevin Anderson 1er tour (1/64) J.-W. Tsonga 2e tour (1/32) Kevin Anderson 1er tour (1/64) Tommy Robredo
2015 2e tour (1/32) Malek Jaziri 1er tour (1/64) Gaël Monfils
2016 2e tour (1/32) David Goffin

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2003 1er tour (1/32)
J.-W. Tsonga
G. Etlis
M. Rodríguez
2004 2e tour (1/16)
J. Jeanpierre
A. Peya
Rogier Wassen
2005 2e tour (1/16)
G. Simon
S. Aspelin
Todd Perry
2006
2007 1er tour (1/32)
T. Ascione
Lukáš Dlouhý
Pavel Vízner
1er tour (1/32)
P.-H. Mathieu
R. Lindstedt
J. Nieminen
2008 2e tour (1/16)
G. Simon
J. Coetzee
Wesley Moodie
1er tour (1/32)
G. Simon
D. Nestor
N. Zimonjić
2009 1er tour (1/32)
M. Montcourt
Łukasz Kubot
Oliver Marach
2010 2e tour (1/16)
M. Gicquel
N. Almagro
S. Ventura
2011 1er tour (1/32)
G. Simon
M. Granollers
Tommy Robredo
1er tour (1/32)
M. Gicquel
J. Tipsarević
Viktor Troicki
2012 2e tour (1/16)
M. Gicquel
M. Ebden
R. Harrison
1/4 de finale
J. Cerretani
J. Marray
F. Nielsen
2e tour (1/16)
B. Paire
R. Lindstedt
Horia Tecău
2013 1/8 de finale
J. Benneteau
D. Marrero
F. Verdasco
2e tour (1/16)
M. Gicquel
Ivan Dodig
M. Melo
1/2 finale
R. Bopanna
Bob Bryan
Mike Bryan
1/8 de finale
R. Bopanna
C. Fleming
J. Marray
2014 1/8 de finale
J. Benneteau
Max Mirnyi
M. Youzhny
Victoire
J. Benneteau
M. Granollers
Marc López
1/4 de finale
J. Benneteau
M. Llodra
Nicolas Mahut
1er tour (1/32)
J. Benneteau
G. García-López
Philipp Oswald
2015 1/4 de finale
J. Benneteau
P.-H. Herbert
Nicolas Mahut
1/8 de finale
G. García
Ivan Dodig
M. Melo
2e tour (1/16)
D. Inglot
M. Matkowski
N. Zimonjić
1/8 de finale
D. Nestor
R. Bopanna
Florin Mergea
2016 1er tour (1/32)
J. Benneteau
M. Cecchinato
Andreas Seppi
1/4 de finale
J. Benneteau
F. López
Marc López
Finale
J. Benneteau
P.-H. Herbert
Nicolas Mahut
1er tour (1/32)
J. Benneteau
T. Bellucci
M. Demoliner
2017 2e tour (1/16)
D. Nestor
Marc Polmans
A. Whittington
2e tour (1/16)
M. Matkowski
A. Molteni
A. Shamasdin
2e tour (1/16)
R. Bopanna
Ken Skupski
Neal Skupski
1/4 de finale
J. Benneteau
Bob Bryan
Mike Bryan
2018 1/8 de finale
R. Bopanna
O. Marach
Mate Pavić
1/4 de finale
R. Bopanna
Nikola Mektić
A. Peya
2e tour (1/16)
R. Bopanna
F. Nielsen
Joe Salisbury
1/4 de finale
R. Bopanna
J. S. Cabal
Robert Farah
2019 2e tour (1/16)
Ivan Dodig
Kevin Krawietz
Nikola Mektić
1er tour (1/32)
Ivan Dodig
M. Kecmanović
Casper Ruud
Finale
Nicolas Mahut
J. S. Cabal
Robert Farah
2e tour (1/16)
A. Krajicek
Jack Sock
Jackson Withrow

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

En double mixte[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2008 1er tour (1/16)
S. Foretz
Bethanie Mattek
Kevin Ullyett
2009
2010
2011
2012 2e tour (1/8)
S. Foretz
Natalie Grandin
Paul Hanley
2013 1er tour (1/16)
S. Foretz
Lisa Raymond
Bruno Soares
2e tour (1/8)
A. Cornet
Abigail Spears
S. González
2014 1er tour (1/16)
S. Foretz
Liezel Huber
J. S. Cabal
2015 1er tour (1/16)
S. Foretz
K. Srebotnik
Horia Tecău
2e tour (1/16)
Alizé Cornet
Martina Hingis
Leander Paes
2016 1/2 finale
A. Hlaváčková
Martina Hingis
Leander Paes
2017 1er tour (1/16)
A. Hlaváčková
Raquel Atawo
R. Lindstedt
1/2 finale
A. Hlaváčková
G. Dabrowski
R. Bopanna
2e tour (1/16)
A. Hlaváčková
Jocelyn Rae
Ken Skupski
1er tour (1/16)
A. Hlaváčková
C. Vandeweghe
Horia Tecău
2018 1/4 de finale
A. Hlaváčková
E. Makarova
Bruno Soares
2e tour (1/8)
A. Hlaváčková
G. Dabrowski
Mate Pavić
3e tour (1/8)
A. Hlaváčková
N. Melichar
A. Peya
1/4 de finale
A. Hlaváčková
C. McHale
C. Harrison
2019 2e tour (1/8)
Andreja Klepač
Astra Sharma
J.-P. Smith
3e tour (1/8)
A. Klepač
Latisha Chan
I. Dodig
2e tour (1/8)
K. Flipkens
Samantha Stosur
Rajeev Ram

N.B. : le nom de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Participation aux Masters[modifier | modifier le code]

En double[modifier | modifier le code]

Année Ville Surface Partenaire Résultats Résultat final
2014 Londres (O2 Arena) Dur indoor Julien Benneteau 2v, 2d Demi-finaliste

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Classements ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

Année 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Rang en simple 1379 en augmentation 426 en augmentation 300 en augmentation 194 en augmentation 189 en diminution 253 en augmentation 96 en diminution 168 en augmentation 154 en augmentation 124 en augmentation 106 en augmentation 100 en augmentation 52 en diminution 87 en diminution 123 en diminution 296 - -
Rang en double - 871 en augmentation 323 en augmentation 307 en augmentation 197 en diminution 292 en augmentation 289 en augmentation 221 en augmentation 170 en augmentation 98 en diminution 134 en augmentation 43 en augmentation 17 en augmentation 7 en diminution 17 en stagnation 17 en diminution 26 en augmentation 24

Source : (en) Classements de Édouard Roger-Vasselin sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Victoires sur le top 50[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail du tennis
  • Portail de la France