Édouard Gorges

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Édouard Gorges
Biographie
Naissance
Activité

Édouard Gorges (1813-) est un écrivain français du XIXe siècle

Biographie[modifier | modifier le code]

Édouard Gorges est né en à Dol. Il fait son droit à Rennes où il rédige Le Foyer, journal du théâtre de la ville. En 1848, pendant Révolution, il publie des brochures : Organisation de la commune en France, Révolution sociale. Après le Coup d'État du 2 décembre 1851, il fut arrêté pour ces activités révolutionnaires[1]. Libéré, il se lance dans les affaires, est emprisonné pour dettes, puis il est employé au ministère des Finances[2]. Il écrit dans Le Siècle[3].

Il est connu pour avoir donné en 1856 une fin au roman de Nerval, Le Marquis de Fayolle, qui avait commencé à paraître en feuilleton dans Le Temps et que Nerval n'a jamais terminé. Les spécialistes se sont montrés très sévères envers l'intervention de Gorges[note 1] et les éditions qui ont suivi[note 2] n'ont repris que le texte du Temps[4].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Le Marquis de Fayolle, Michel Lévy, 1856 disponible sur Gallica
  • Revue de l'exposition universelle : les merveilles de la civilisation, 7 vol., F. Sartorius, 1855-1856
  • Révolution sociale, pamphlet, 2 numéros en 1 volume, Sartorius, 1848
  • Organisation de la commune en France, Sartorius, 1848 lire sur Google Livres
  • Fontenelle. Histoire de la Ligue en Bretagne, Gosselin, 1844 disponible sur Gallica

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Gorges en était d'ailleurs conscient, puisqu'il écrit dans sa présentation : « Je dois dire ici pourquoi je place un nom obscur au-dessous d'un nom glorieux […] Dans ce livre, ce qui est bien est de lui, ce qui est mal est de moi »
  2. Henri Clouard en 1928, Henri Bachelin en 1930, Albert Béguin, puis Jean Richer pour la « Bibliothèque de la Pléiade », 1952, dernière édition 1974

Références[modifier | modifier le code]

  1. Hippolyte Magen, Histoire du Second Empire, 1848-70, Librairie illustré, 1878 p. 136 disponible sur Gallica
  2. http://www.placepublique-rennes.com/article/Lenigme-Gerard-de-Nerval-a-Rennes-1
  3. Félix Mornand, Un peu partout, Hachette, 1857, p. 88 lire sur Google Livres
  4. Jean Guillaume, Claude Pichois, Philologie et exégèse: trente-cinq années d'études nervaliennes, Peeters Publishers, 1998, p. 67-68

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la littérature française