École supérieure des technologies de l'information

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
École supérieure des technologies de l'information
École Supérieure des Technologies de l'Information
Histoire et statut
Type
École d'Informatique
Président
Gil Razafintsalama
Directeur
Ridjanirainy Randrianarisoa
Localisation
Localisation
Pays
Divers
Site web

École supérieure des technologies de l'information (ESTI) est un établissement d'enseignement supérieur privé reconnu par l'État, qui délivre des formations dans le domaine des technologies de l'information.

Après cinq ans d'études, les étudiants sont qualifiés ingénieurs et experts en informatique, avec un diplôme certifié par l'État, et une co-diplomation avec le Master of Science de l'école partenaire ITESCIA.

L'ESTI propose la solution en termes de besoin pour les entreprises locales, en matière de ressources qualifiées et disponible pour prendre de futurs employés.

Historique[modifier | modifier le code]

L'idée de cette école est le fruit d'un partenariat entre les chambres de commerce et d'industrie Antananarivo et de Paris-Île de France, qui mobilise l'expertise de sa propre école d'informatique ITESCIA, et de GOTICOM, le groupement des opérateurs informatiques de Madagascar[1].

Le lancement officiel de l'ESTI eut lieu le 13 décembre 2016, en présence des représentants du gouvernement malgache, de l'Agence française de développement (AFD), de l'ambassadeur de France à Madgascar et du vice-président de la CCI Paris Île de France[2].

Le groupement des opérateurs en technologies de l’information et de la communication de Madagascar (GOTICOM) et la chambre de commerce et d’industrie d’Antananarivo (CCIA) ont voulu fonder une école supérieure, créée par les entreprises pour les entreprises, dû aux besoins croissant des entreprises en ressources qualifiées.

Ce projet veut apporter au secteur de l'économie du numérique, en pleine expansion, des mains d'œuvre qualifiées en parfaite complémentarité avec les exigences des entreprises[3].

Une convention de financement entre l'Agence française de développement et la CCIA a été signé le 1er octobre 2015[3].

Après son lancement officiel, l'école était sous la direction du Professeur Bruno Ponson[4] et son Responsable des Etudes, M. Mihamina Rakotomandimby[5].

L'AFD soutient le projet avec un financement de 2 millions €, qui sert à la réhabilitation du bâtiment (ancienne chambre de commerce et de l'industrie d'Antananarivo à Antanimena) où sera implantée l'école, à l'acquisition de matériel pédagogique et d'équipement technique de pointe, la conception de programmes, la formation des enseignants et au fonctionnement initial de l'école[1],[2],[6],[7].

Objectif[modifier | modifier le code]

L'école veut subvenir aux manques de personnes qualifiées pour la mise en œuvre des marchés du domaine de l'IT dont le pays aurait besoin, qui est porteur d'opportunité à la fois en interne et à l'externe, selon les dires du président du conseil d'administration de l'ESTI et membre du conseil d'administration du GOTICOM Gil Razafintsalama[8].

Piscine[modifier | modifier le code]

Une rentrée chaque année qui de plus en plus intense pour les futurs informaticiens à l'ESTI, avec un cursus innovant, la rentré aussi, est innovante[9],[10], pas comme les autres écoles supérieures de Madagascar. Dans lequel il y a un séminaire d'entrée de plusieurs jours, durant lesquels, les étudiants doivent apprendre, coder et faire des recherches. Plongée dans un avant de goût de ce qui sera leurs carrières durant les années à venir. Connu sous le nom de la « piscine » d'intégration[11], une sorte d'initiation bien connue par les informaticiens ou autres ingénieurs. Il y a des challenges et défis comme la programmation des drones, des voitures autonomes, par le biais des Microordinateur comme le Raspberry Pi ou l'Arduino. C'est aussi un événement qui permet de créer des liens forts et de faire connaissance[8].

Pédagogie[modifier | modifier le code]

L'ESTI est la toute première école supérieure de Madagascar ayant adopté la formation en alternance, qui souhaite être le modèle pour les autres.

La pédagogie conventionnelle n'est pas présente à l'ESTI, car celle-ci pousse et guide les étudiants à s'inspirer des pratiques et apprendre par eux même, de mettre en place leurs propres connaissances en cherchant et pratiquant.

L'ESTI prend exemple sur les facteurs pédagogique qui ont fait le succès d'ITESCIA, tel que la pédagogie inversée, pédagogie par projet, et bien d'autres, tout en gardant à l'esprit les demandes et attentes des entreprises partenaires pour offrir les connaissances adaptées et innovante[12].

Diplôme[modifier | modifier le code]

Deux filières principales :

  • niveau L dans le domaine de l'intégration et développement (développement de projet informatique, développement web, développement mobile,...) et dans le domaine réseaux et système (administration des système d'information,...) ;
  • niveau M dans le domaine management des système d'information (développement objet, génie logiciel, Big Data,..) et dans le domaine de l'infrastructure et cybersécurité (Internet des objets, cloud computing, sécurité SI,etc)[13].

Parcours Licence professionnelle[modifier | modifier le code]

 Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent d'ESTI[14].

  • Réseaux et Système (RSI)
  • Intégration et Développement (IDEV)

Parcours Master professionnel[modifier | modifier le code]

 Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent d'ESTI[15].

  • Management des Systèmes d'Information (MSI)
  • Infrastructure et Cybersécurité (IC)

Alternance[modifier | modifier le code]

L'ESTI proposa une formation en alternance à Madagascar ou le principe n'existait pas encore. Les entreprises intéressées par ce principe, on comprit que les étudiants ayant un parcours professionnel et académique en même temps étaient la solution aux problématiques de recrutement et de personnels qualifiés[16].

L'ESTI prend des étudiants afin de les former en formation en alternance, pour satisfaire les attentes des entreprises du secteur de l'IT.

L'ESTI prévoit de faire participer les entreprises dans tous les niveaux de fonction et de permettre une bonne entente entre les compétences des étudiants et les attentes du marché[1].

L'ESTI est stricte concernant les compétences, à partir de la L2 les étudiants expérimenteront l'alternance, qui est un contrat de travail, ils passeront 15 jours en entreprise et 15 autres jours a étudier à l'école, successivement ainsi pendant toute l'année. C'est aussi une façon de financer ses études à l'ESTI, car celle-ci permet d'être rémunéré, d'intégrer le monde professionnel et de débuter plus tôt leur carrière, cela permet aussi aux entreprises de s'en passer des phases de formations supplémentaires, puisqu'elle est déjà proposé à l'école[16].

Partenariat[modifier | modifier le code]

ITESCIA l'école d'I-management de la CCI Paris Île-de-France soutient le projet, et aussi le partenaire pédagogique de l'ESTI.

Marc Huertas, directeur adjoint à l'ITESCIA, en décembre 2016 effectue une expertise à l'ESTI, dans laquelle il donne une conférence comme sujet les métiers nouveaux du secteur de l'IT, et membre du premier conseil d'orientation pédagogique de l'ESTI[1]. Qui a aussi récemment pour projet d'envoyer à l'ESTI les étudiants apprentis de cinquième année de l'ITESCIA en mission de tutorat auprès des étudiants de l'ESTI en Licence, qui permettra de renforcer encore plus les liens entre les 2 établissement[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Lancement de l'École Supérieure des Technologies de l’Information à Madagascar », sur Le français des affaires, (consulté le 26 décembre 2018)
  2. a et b « ESTI – TIC : l’école pour les professionnels », sur NewsMada, (consulté le 26 décembre 2018)
  3. a et b « L’AFD appuie la création d’une « Ecole Supérieure des Technologies de l’Information » à Antananarivo », sur La France à Madagascar, (consulté le 26 décembre 2018)
  4. « Le Directeur Général », sur Esti (consulté le 26 décembre 2018)
  5. « Le Responsable des Etudes », sur Esti (consulté le 26 décembre 2018)
  6. L'Express de Madagascar, « L'école supérieure en technologie de l'information (ESTI) ouvre ses portes », sur L'Express de Madagascar, (consulté le 26 décembre 2018)
  7. « Madagascar Matin » Mise en place de l’ESTI – En collaboration avec le GOTICOM » (consulté le 26 décembre 2018)
  8. a et b « À Madagascar, les étudiants geeks dans le grand bain », sur Agence française de développement (consulté le 26 décembre 2018)
  9. « ESTI : Une piscine d’intégration pour les 82 étudiants », sur Midi Madagasikara, (consulté le 26 décembre 2018)
  10. « ESTI – Une piscine d’intégration pour améliorer les compétences en informatique », sur Book News Madagascar, (consulté le 26 décembre 2018)
  11. « Informatique: l’Esti lance la «Piscine d’intégration» », sur NewsMada, (consulté le 26 décembre 2018)
  12. a et b « ITESCIA partenaire d'ESTI, école d'informatique malgache », sur www.cci-paris-idf.fr (consulté le 26 décembre 2018)
  13. « Chambre de Commerce et d'Industrie d'Antananarivo », sur www.cci.mg (consulté le 26 décembre 2018)
  14. « Licence », sur ESTI (consulté le 26 décembre 2018)
  15. « Master », sur ESTI (consulté le 26 décembre 2018)
  16. a et b Par José Belalahy, « Madagascar: Formation en alternance - L'ESTI se veut être un pionnier », sur allAfrica.fr, (consulté le 26 décembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de l’éducation
  • Portail de l’informatique
  • Portail de Madagascar