École supérieure d'art et design de Valence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir École des beaux-arts.
École supérieure d'art et design de Valence

Vue de nuit du chapiteau
Généralités
Création 1899
Pays  France
Coordonnées 44° 55′ 48″ nord, 4° 55′ 35″ est
Adresse Place des Beaux-arts
26000 Valence
Site internet http://www.esad-gv.fr
Cadre éducatif
Directeur Jacques Norigeon
Nbre d'options 2
Options Art, Design graphique
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

L'École supérieure d'art et design de Valence ou ESAD Valence est un établissement d'enseignement supérieur français agréé par le ministère de la Culture.

L'ESAD Valence est l'une des cinquante-six écoles d'art placées sous la tutelle pédagogique de la Délégation aux arts plastiques par l'intermédiaire de la Mission permanente d'inspection, de conseil et d'évaluation de l'enseignement artistique[1].

L’École Supérieure d’Art et Design Grenoble-Valence est une nouvelle école publique d’enseignement supérieur artistique issue du rapprochement en 2011 de l’École supérieure d'art de Grenoble et de l’École régionale des beaux-arts de Valence. Répartie sur deux sites, l’ÉSAD Grenoble-Valence délivre des masters en Art et Design graphique[2].

Environnement[modifier | modifier le code]

L'école se situe place des Beaux-Arts, au cœur du quartier de Fontbarlettes, à Valence.

À proximité se situe le parc Jean-Perdrix, dans lequel se tiennent les châteaux d'eau de Philolaos Tloupas, qu'il conçoit en 1963, sous la dénomination de sculpture-architecture château-d'eau. À l'initiative de l'architecte urbaniste André Gomis, l'œuvre a été réalisée de 1969 à 1971. Mesurant 57 m de haut, elle consiste en deux tours vrillées.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • En 1899 la ville de Valence signe une convention avec l'État, celle-ci a pour but la création de l'« École d'arts décoratifs et industriels de Valence ».
  • En 1949, consécutivement à la création d'un cours de publicité, l'école accepte les étudiants à temps complet.
  • En 1962 et 1965, l'école est promue par un arrêté ministériel au rang d'École d'enseignements artistiques de 2e catégorie.
  • En 1974, l'école est agréée pour les formations supérieures sanctionnées par l'État, menant au DNSEP option Art.
  • En 1982, l'école est agréée pour la formation supérieure sanctionnée par l'État, menant au DNAT option Arts graphiques.
  • En 1995, l'école quitte le 127 Avenue Victor Hugo[3], et s'installe sur le site de Fontbarlettes.
  • En 2007, l'école est agréée pour la formation supérieure sanctionnée par l'État, menant au DNSEP option Design, mention Design graphique.
  • Aujourd'hui, comme pour la plupart des écoles d'arts en France, les programmes pédagogiques sont la concrétisation des objectifs et des cursus pédagogiques fixés par le Ministère de la Culture sur la base du décret 88-1033 du 10 novembre 1988[4] et de l'arrêté du 6 mars 1997 modifié le 10 juillet 1997 et le 13 novembre 2006.

Depuis le 1er juin 2011, l'ESAD de Valence devient L’École supérieure d’art et design Grenoble – Valence (ESAD-GV), qui est une nouvelle école publique d’enseignement supérieur artistique issue du rapprochement de l’École supérieure d’art de Grenoble et de l’École régionale des beaux-arts de Valence. Répartie sur deux sites, Grenoble et Valence, l’ÉSAD délivre des masters en art et en design graphique.

Cette nouvelle école est gérée sous la forme d'un Établissement Public de Coopération Culturelle. Depuis sa création, la Présidente du conseil d'administration est Françoise Casalino, Adjointe au Maire de Valence.

Habilitée par l’état à délivrer des diplômes nationaux, l'École est financée par la Ville de Grenoble, la Communauté d’agglomération Valence Agglo (sic) Sud Rhône-Alpes, la Région Rhône-Alpes, le Ministère de la Culture et de la Communication – Direction régionale des affaires culturelles Rhône-Alpes, et soutenue par les départements de la Drôme et de l’Isère.

Architecture de l'école[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Diplômes délivrés[modifier | modifier le code]

Préparé en 3 ans :

  • le DNAP, option Art
  • le DNAT, option Design graphique

Préparé en 5 ans :

  • le DNSEP, option Art ou Design graphique

Ces diplômes sont nationaux et délivrés par le Ministre chargé de la Culture.

Enseignements dispensés[modifier | modifier le code]

À l'atelier

L'ESAD Valence dispense un enseignement en trois et cinq ans en design graphique et en art. L'admission se fait sur concours.

Les enseignements proposés aux différentes années s'organise autour de la pratique, de la technique et de la théorie. L'école demande que l'étudiant inscrive son travail dans la recherche, plus spécifiquement dans le cadre du cycle long.

En option Art, en 3e, 4e et 5e années, les cours techniques et pratiques sont remplacés par un suivi pédagogique ; l'étudiant, qui travaille désormais seul, se doit de prendre des rendez-vous avec les enseignants afin de soumettre sa production à l'analyse. De plus l'apprentissage d'une méthodologie de recherche et d'une mise en forme de son travail est proposée. Le contenu et le déroulement des cours restent sujets à l'évolution donnée par les enseignants, mais avant tout par les étudiants.

En Design graphique, la préparation du diplôme de premier cycle s'appuie jusqu'en fin de troisième année sur des cours, puis en cycle long sur la participation à des ateliers de recherche communs et la préparation d'un projet spécifique au diplôme.

Depuis 2006, l'enseignement est mis aux normes européennes et l'année scolaire se décompose en deux semestres sanctionnés par un nombre d'UC (Unités de crédit) minimum obligatoire.

Aux étudiants de l'option Art sont proposés des ARC, AQA, et Workshops, de la 2e à la 4eannées.

En option Design graphique, les étudiants accèdent aux workshops à partir de la 2e année puis aux ARC à partir de la 3e. Les étudiants de 5eannée des deux sections sont libérés des ARC, AQA et Workshops afin de se consacrer à leur diplôme.

Activités post- et périscolaires[modifier | modifier le code]

Cours pour enfants, adolescents et adultes.

Équipements[modifier | modifier le code]

  • Ateliers d'études
    • 7 ateliers pour la section Art (et pour les étudiants de 4e et 5eannée des ateliers en dehors de l'école)
    • 3 ateliers pour la section Design Graphique (DG2, DG3, DG4/5)
  • Atelier Impression
  • Atelier « monumental »
  • Ateliers numériques
    • PAO
    • photographie numérique
    • son (prise et montage)
    • vidéo (prise et montage)
  • Ateliers techniques
  • Centre de documentation spécialisé
  • Auditorium de 200 places équipé pour des conférences et des projections
  • Salle multimédia
  • Deux salles d’exposition

Membres de l'école[modifier | modifier le code]

Directeurs[modifier | modifier le code]

  • Gérard Bayle (-1985)
  • Daniel Busto (1985-1991)
  • Claude Vicente (1991-1992)
  • Pierre Lignier (1992-1993)
  • Yves Robert (1993-1998),
  • Christian Dautel (1998-1999)
  • Victoire Dubruel (2000-2004), dernière directrice de l'école d'art de Rueil-Malmaison aujourd'hui fermée [6]
  • Emmanuel Tibloux (2004-2007), né en 1966, actuel directeur de l'École nationale des Beaux Arts de Lyon
  • Jacques Norigeon (depuis 2008), ancien directeur de l'école supérieure d’art des Pyrénées — Pau Tarbes

Enseignants[modifier | modifier le code]

Plus en activité :

  • Dominique Abensour, historienne de l'Art, enseigne aux Beaux-Arts de Rennes
  • Jean-Pierre Bos (-2008), photographe
  • Bernard Carlier, graveur
  • Jacques Clerc, né en 1931 à Lons-le-Saulnier, graveur
  • Michel Curtenaz, culture générale
  • Pierre Buraglio (1976-)
  • Michel Duport, né en 1943 à Paris
  • Raymond Huard
  • Jean Louis Morin
  • Gérard Moschini, graveur et sérigraphe, né en 1946
  • Claire Peillod
  • Michel-Philippe Perin-Dureau (depuis 1974), architecte-urbaniste
  • Fabrice Reymond (2003-2006), né en 1969 à Saint-Étienne
  • Jean-Pierre Rehm, historien de l'Art
  • Noël Sauret, dessin
  • Veit Stratmann, sculpteur
  • Michel Steiner
  • Daniel Vassart
  • Carmelo Zagari, peintre

Actuels :

  • Alexis Chazard (depuis 2007), artiste polymédia, né en 1971 à Paris
  • Luc Dall'Armellina (depuis 1999), auteur, chercheur en sciences de l'information, né en 1959
  • Franck David, artiste
  • Nicolas Flory (depuis 2007), directeur artistique
  • Olivier Gourvil, artiste, né en 1952
  • Geoffroy Gross, peintre, né en 1971 à Bourges
  • Tom Henni, graphiste
  • Dean Inkster, critique d'art, né en 1964 à Christchurch (Nouvelle-Zélande)
  • Annick Lantennois (depuis 2000), historienne du design
  • Florence Lazar, artiste, née en 1966 à Paris
  • Alain Marchand
  • Yaël Perlman, artiste vidéaste et performeur
  • David Poullard, graphiste
  • Gilles Rouffineau, spécialiste de l'édition numérique
  • Jean-Marie Sauvage, culture générale
  • Samuel Vermeil, graphiste
  • Philippe Estienne, Infographiste, designer vidéo, Vj, né en 1964

Ancien élèves célèbres[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

Publications[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • NIUM, François Martin et Jean-Luc Nancy
  • À quoi bon encore des poètes ?, Christian Prigent
  • Comédie 9 (Parasitisme à la gloire), Exposition, Collectif Mix.Paris / ERBA Valence, 2006
  • Contribution à l'étude du jardin planétaire, Michel Blazy et Gilles Clément
  • Design… graphique ?, Annick Lantennois / ERBA Valence, 2002[7]
  • La Gueule de l'emploi, Jean-Luc Moulène, Manuel Joseph
  • Land Art Travelling, Gilles A. Tiberghien
  • Guide pratique à l'usage des jeunes artistes
  • KLVDJGE, ERBA Valence, 1998
  • Manager l'immaturité
  • Manfred Jade, Manfred Jade, ERBA Valence / Centre national de la photographie, 1997[8]
  • La Naissance des seins, Jean-Luc Nancy
  • (ORGANISER), Françoise Quardon et Marcel Cohen
  • Tour de l'Europe, Valence le Haut, Monique Deregibus : album de photographies mars-juillet, 1996
  • Pluie, Charlotte Beaurepaire, dans le cadre de la Galerie nomade, ERBA Valence 2001, exposition
  • Postcardbokk, Jean-Luc Moulène
  • Recto-verso, peinture-cinéma, ERBA Valence, octobre 1991, n°3
  • Un sculpteur, une ville, Jauma Plensa
  • La Sétérée, éditions de livres d'artistes : des écrivains, des peintres, Exposition Valence, 1993
  • Si tu m'attrapes, je te tue, ERBA Valence, 1995[9]
  • Le Songe d'une nuit d'été, ERBA Valence, 1992
  • Tableau Territoires actuels

Revues[modifier | modifier le code]

  • Une fois une #1, ERBA Valence, 1994
  • Une fois une #2, ERBA Valence, 1995

CD-ROM[modifier | modifier le code]

  • Entre-acte, les parleuses, Caecillia Tripp
  • GREEN Lines, Nicolas Flory
  • Paragraphe 7 de "The Great Learning" de Cornelius Cardew (DVD performance interprétée par l'école)

Subventions[modifier | modifier le code]

En tant qu'établissement d'enseignement supérieur artistique agréé par le Ministère de la culture, l'école reçoit le soutien de la Direction régionale des Affaires culturelles de Rhône-Alpes, ainsi que de la Région Rhône-Alpes, du département de la Drôme et de Valence Agglo Sud Rhône-Alpes.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site culture.gouv.fr
  2. http://www.esad-gv.fr/
  3. antérieurement, située Place des Clercs
  4. Legifrance.gouv.fr
  5. L'étudiant se doit de rentrer dans un processus de recherche et de production, sans cadre de cours, suivi régulièrement par les équipes pédagogiques.
  6. Site de l'école
  7. Actes des Journées d'étude organisées par l'École régionale des beaux-arts de Valence les 17-18 novembre 2000
  8. Exposition au Centre national de la photographie, Paris, du 3 décembre 1997 au 12 janvier 1998 et à l'École régionale des beaux-arts de Valence, du 5 février au 6 mars 1998
  9. Projets réalisés par des étudiants de 2e et 3e année du DNAT Arts graphiques des Beaux-Arts de Valence dans le cadre de la journée mondiale du Sida, le 1er décembre 1994

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la culture
  • Portail de l’éducation
  • Portail des arts
  • Portail de Valence et sa région