Tour de France cycliste 2007 : 4e étape

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dossier:Tour de France cycliste 2007
Les cinq dernier articles


Voir sur Wikipédia
avant 2006
2008 après

11 juillet 2007. – La 4e étape du Tour de France 2007 se déroule entre les villes de Villers-Cotterêts située dans l'Aisne et de Joigny située dans l'Yonne. L'étape est longue de 193 km, compte 3 sprints intermédiaires et 4 côtes de 4e catégorie.
Thor Hushovd (  Norvège, Crédit Agricole) remporte la victoire au sprint.

Le parcours

Les coureurs se dirigent pendant cette course en permanence plein sud.

Ils partent de Villers-Cotterêts dans l'Aisne et arrivent dès le kilomètre 23,5 à la côte de Veuilly-la-Poterie, longue d'un kilomètre avec une pente moyenne de 5,2 %.
Ils traversent ensuite la Marne à côté de la ville de Nogent-l'Artaud au kilomètre 38, en aval de Château-Thierry. Ils arrivent ensuite dans le département de la Seine-et-Marne et passent au kilomètre 62,5 la côte de Doucy, côte longue de 1,9 km pour une pente moyenne de 4,9 %.
Le premier sprint de bonifications a été placé à côté de la rivière du Grand-Morin dans la ville de La Ferté-Gaucher qui est traversée au kilomètre 69. Le parcours passe ensuite par Villiers-Saint-Georges, c'est à dire à l'est de Provins.
Ils traversent la Seine au kilomètre 110 en passant par Nogent-sur-Seine, le ravitaillement a été donné à cet endroit. Le second sprint intermédiaire s'est déroulé à Soligny-les-Étangs au kilomètre 122,5.
Ils sont entrés, au kilomètre 129, dans le département de l'Yonne puis sont passés par Thorigny-sur-Oreuse avant de passer les côtes de Galbaux et de Bel-Air aux kilomètres 144 et 148,5. Ces deux côtes sont de catégorie 4, mesurent respectivement 2,4 km pour une pente de 3,8 % et 1,3 km pour 5,4 %. Les coureurs sont passés à l'est de Sens pour le troisième sprint de bonifications situé à Theil-sur-Vanne, au kilomètre 158,5.
Enfin, le parcours passait par Villeneuve-sur-Yonne avant de suivre l'Yonne pour rejoindre Joigny.

La météo

La météo a été plutôt clémente aujourd'hui, il n'a pas plu de la journée, la température moyenne a été de 20°C et le vent venant de l'ouest a soufflé à 20 km/h. Il était donc de côté droit pour les coureurs.

La course

Le départ fictif a été donné à 12h56 (heure locale soit 10h56 UTC) et celui réel à 13h00 à quatre kilomètres de celui fictif. À 13h41, le peloton groupé passe la côte de Doucy (1 km pour 4,9% de pente) avec Aleksandr Kuschynski (  Biélorussie, Liquigas), David Millar (  Royaume-Uni, Saunier Duval-Prodir) et Stéphane Augé (  France, Cofidis) aux trois premières places.

La première attaque se déroule à 13h50 au kilomètre 29 mais sans succès, une minute plus tard, Matthieu Sprick (  France, Bouygues Télécom) attaque à son tour rejoint rapidement par Juan Antonio Flecha (  Espagne, Rabobank), Gorka Verdugo (  Espagne, Euskaltel-Euskadi), Sylvain Chavanel (  France, Cofidis) et Christian Knees (  Allemagne, Team Milram), ces cinq hommes prennent rapidement 20 secondes d'avance sur le peloton, puis Paolo Longo Borghini (  Italie, Barloworld) part en contre-attaque mais sans succès.

Durant la première heure de course, 40,7 kilomètres ont été parcourus. Comme hier, les coureurs roulent moins vite que la vitesse prévue par les organisateurs (entre 43 et 45 km/h pour aujourd'hui). À 14h26, les cinq échappés ont 3 minutes 45 d'avance sur le peloton alors qu'ils sont au kilomètre 56.
Au sommet de la côte de Doucy, au kilomètre 62,5, Chavanel passe devant Flecha et Verdugo.

À 14h39, une grosse chute se produit dans le peloton, entraînant notamment Rémi Di Grégorio (  France, La Française des Jeux), Inigo Landaluze (  Espagne, Euskaltel-Euskadi) et Xabier Zandio (  Espagne, Caisse d'Épargne) , tous repartent sauf Zandio blessé à la clavicule. Cette chute provoque une cassure au sein du peloton alors que l'équipe Liquigas mène le rythme pour les 60 coureurs (environ) qui composent le premier peloton.

À 14h46, au sprint de La Ferté-Gaucher, Flecha passe devant Chavanel et Sprick, le premier groupe du peloton à 2 minutes de retard, le second 2 minutes et 25 secondes. À 14h47, l'abandon de Xavier Zandio est officiel, le peloton ne compte plus que 186 coureurs.

Pendant que le peloton se reconstitue vers 15h00, la tête de la course garde une vitesse moyenne de 40,7 km/h sur les deux premières heures de l'étape. On apprend aussi que Di Grégorio est sérieusement touché par sa chute, il se rend souvent à la voiture médicale pour des soins à apporter à son genou et surtout au coude droit.
À 16h01, la tête de la course passe le sprint de Soligny-les-Étangs au kilomètre 122,5, Flecha passe devant Chavanel et Knees. Le peloton suit à environ quatre minutes. Il est actuellement emmené par l'équipe Team CSC du maillot jaune Fabian Cancellara et par un équipier de l'équipe Quick Step-Innergetic. De plus, les cinq hommes de tête ont parcouru 42,2 km pendant la troisième heure de course, la vitesse moyenne depuis le départ de l'étape passe à 41,2 km/h, ce qui est toujours moins rapide que prévu par les organisateurs.

À 50 km de l'arrivée, les échappés n'ont plus que 2 minutes d'avance, cela s'explique par l'arrivée à la tête du peloton des équipiers de la Lampre-Fondital et de Prédictor-Lotto. Au sommet de la côte de Galbaux, Chavanel passe devant Knees et Flecha, puis au sommet de la côte de Bel-Air, 4,5 kilomètres plus loin, Knees, Sprick et Chavanel passent dans cet ordre aux trois premières places, Stéphane Augé (  France, Cofidis) garde donc son maillot du meilleur grimpeur. Au sprint de Theil-sur-Vanne, au kilomètre 158,5, Flecha passe devant Chavanel et Verdugo, ils n'ont plus qu'une minute et 30 secondes d'avance sur un peloton qui contrôle cet écart.

À 17h08, les 5 échappés n'ont plus que 55 secondes d'avance, Christian Knees tente de s'échapper seul mais est rattrapé 2 minutes plus tard par ses compagnons de route, il reste alors 20 km et l'écart oscille toujours autour de la minute.
À 17h19, Anthony Geslin (  France, Bouygues Télécom) chute mais remonte sur son vélo et tente de rattraper le peloton. Pendant ce temps, et à la suite de l'accélération du peloton, Remy Di Gregorio qui a chuté tout à l'heure est distancé.

À 17h26, à 10 km de l'arrivée, il reste 20 secondes d'avance aux cinq hommes de tête, Sprick accélère, suivi de Flecha et Knees et gagne une centaine de mètres, Chavanel et Verdugo sont, eux, repris par le peloton. Une minute plus tard, Knees accélère à nouveau accompagné de Flecha, alors que Sprick est repris. À 17h31, les deux derniers échappés du jour sont repris.

Durant les derniers kilomètres, toutes les équipes de sprinters travaillent et impriment un rythme très soutenu pour empêcher un départ comme celui de Fabian Cancellara hier dans les derniers hectomètres de la course.
À 250 m de l'arrivée, Thor Hushovd (  Norvège, Crédit Agricole) est lancé par son équipier Julian Dean (  Nouvelle-Zélande, Crédit Agricole) en plein milieu de la route qui fait 7 m de large, seul Robert Hunter (  Afrique du Sud, Barloworld) tente jusqu'au bout le sprint et est battu d'une demi-roue. Les autres sprinters ont alors quelques mètres de retard.

Conclusion

Thor Hushovd (  Norvège, Crédit Agricole) remporte sa première victoire sur le tour cette année, les porteurs de maillot ne changent pas aujourd'hui. Il y a un abandon, celui de Xabier Zandio (  Espagne, Caisse d'Épargne) et un non-partant pour le départ de demain puisque Rémi Di Grégorio (  France, La Française des Jeux) qui est arrivé avec 8 minutes de retard est parti faire des radios, l'annonce de son abandon pour le reste du Tour est venu dans la soirée.
Au final, la vitesse moyenne pour cette étape a été de 41,68 km/h, alors que la vitesse moyenne nommée « lente » par les organisateurs pour cette étape était de 43 km/h. Ces derniers vont devoir modifier les heures de passage prévues si cette tendance se confirme.

Les classements

Les classements principaux

Classement étape
1. Thor Hushovd  Norvège, Crédit Agricole en 4h37’47’’
2. Robert Hunter  Afrique du Sud, Barloworld + m.t.
3. Oscar Freire  Espagne, Rabobank m.t.
4. Erik Zabel  Allemagne, Team Milram m.t.
5. Danilo Napolitano  Italie, Lampre-Fondital m.t.
6. Gert Steegmans  Belgique, Quick Step-Innergetic m.t.
7. Robert Förster  Allemagne, Gerolsteiner m.t.
8. Tom Boonen  Belgique, Quick Step-Innergetic m.t.
9. Sébastien Chavanel  France, Française des Jeux m.t.
10. Mark Cavendish  Royaume-Uni, T-Mobile m.t.
Classement général
1. Fabian Cancellara  Suisse, Team CSC en 19h49’55’’
2. Thor Hushovd  Norvège, Crédit Agricole + 29’’
3. Andreas Klöden  Allemagne, Astana 33’’
4. David Millar  Royaume-Uni, Saunier Duval-Prodir 41’’
5. George Hincapie  États-Unis, Discovery Channel 43’’
6. Bradley Wiggins  Royaume-Uni, Cofidis m.t.
7. Sébastien Chavanel  France, Française des Jeux 44’’
8. Vladimir Gusev  Russie, Discovery Channel 45’’
9. Tom Boonen  Belgique, Quick Step-Innergetic 46’’
10. Vladimir Karpets  Russie, Caisse d'Épargne m.t.


Classements annexes

Classement par points
Coureur Total
Tom Boonen  Belgique, Quick Step-Innergetic 98 pts
Erik Zabel  Allemagne, Team Milram 86 pts
Robbie McEwen  Australie, Predictor-Lotto 84 pts
Classement de la montagne
Coureur Total
Stéphane Augé  France, Cofidis 9 pts
Sylvain Chavanel  France, Cofidis 7 pts
David Millar  Royaume-Uni, Saunier Duval-Prodir 7 pts


Classement du meilleur jeune
Coureur Total
Vladimir Gusev  Russie, Discovery Channel 19h50'40’’
Thomas Dekker|  Pays-Bas, Rabobank + 6’’
Benoît Vaugrenard  France, Française des Jeux 7’’
Classement par équipes
Équipe Total
Astana  Suisse 59h32'03’’
Team CSC  Danemark + 2’’
Discovery Channel  États-Unis 5’’


Prix de la combativité

Sources