Tour de France cycliste 2007 : 20e étape

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Dossier:Tour de France cycliste 2007
Les cinq dernier articles


Voir sur Wikipédia
avant 2006
2008 après

29 juillet 2007. – La 20e étape du Tour de France 2007 se déroule entre les villes de Marcoussis dans le département de l'Essonne et Paris où l'arrivée a été placée sur l'avenue des Champs-Élysées. Cette dernière étape du Tour de France est longue de 146 km même si la course commence réellement au début du circuit dans Paris à partir du kilomètre 91,5.
Daniele Bennati (  Italie, Lampre-Fondital) remporte ici une seconde victoire sur le Tour 2007 mais surtout une victoire de vrai sprinter alors que sa victoire de jeudi était une victoire d'échappée.

Le parcours

Les coureurs partent de Marcoussis, montent jusqu'au Les Ulis avant de redescendre vers Le Val-Saint-Germain, puis de remonter vers Longvilliers, Rochefort-en-Yvelines, Saint-Rémy-lès-Chevreuse en passant la côte de 4e catégorie du même nom et celle de Châteaufort.

Ensuite, ils reviennent dans les zones plus urbaines en passant au nord de Palaiseau, à l'ouest de Massy, passent par Châtenay-Malabry, Issy-les-Moulineaux et Boulogne – Billancourt.

Ils entrent enfin dans Paris quand commence réellement la course par le quai André Citroën, puis le pont de Grenelle avant d'emprunter l'avenue de New York et le quai George Pompidou, ils passent ensuite le tunnel sous le jardin des Tuileries, remontent la rue de Rivoli, passent la place de la Concorde, et remontent l'avenue des Champs-Élysées. Au bout d'un kilomètre, ils passent pour la première fois sous la ligne d'arrivée.
Depuis la ligne d'arrivée, le circuit de 6,5 km est simple, ils remontent toute l'avenue jusqu'à une cinquantaine de mètres avant la place de l'Étoile et l'Arc de Triomphe, redescendent du côté opposé l'avenue, passent sur la place de la Concorde, empruntent le quai George Pompidou, ils passent ensuite le tunnel sous le jardin des Tuileries, remontent la rue de Rivoli, passent la place de la Concorde, et remontent les Champs-Élysées jusqu'à la ligne. En comptant tous les passages, ils passeront 8 fois la ligne d'arrivée avant de la considérer comme la ligne d'arrivée finale du Tour 2007.

La météo

Au départ de l'étape, le vent et la pluie se sont invités alors qu'ils avaient disparu depuis presque 2 semaines. Mais à l'entrée de Paris, les éclaircies sont revenues, ce qui est important puisque le circuit de 6,5 km dans Paris est principalement pavé, ce qui devient dangereux pour des coureurs lancés à plus de 50 km/h. Le vent d'ouest souffle en moyenne à 20 ou 25 km/h avec des rafales à près de 50 ou 60 km/h dans le début de la cours. Côté température, il fait 20°C sur toute l'étape.

La course

Le départ fictif est donné à 13h40 (heure locale soit 11h40 UTC) et celui réel à 14h01 pour les 141 coureurs au départ. Les 85,5 premiers kilomètres ont été parcourus à 31,5 km/h, c'est-à-dire 8 km/h plus lent que la vitesse moyenne la plus faible prévue par les organisateurs. Durant ces kilomètres, les coureurs ont beaucoup discuté et se sont amusés. Aux sommets des deux côtes, le sprinter vainqueur d'étape Gert Steegmans (  Belgique, Quick Step-Innergetic) est passé en tête et au sprint de bonifications de Châtenay-Malabry au 74e km, si Carlos Barredo (  Espagne, Quick Step-Innergetic) et Steven de Jongh (  Pays-Bas, Quick Step-Innergetic) ont accéléré pour protéger le maillot vert de leur sprinter Tom Boonen (  Belgique, Quick Step-Innergetic), c'est Lilian Jegou (  France, Française des Jeux) parti en contre qui gagne ce sprint sans forcer.

En entrant dans Paris, les équipiers de la Discovery Channel, équipe du maillot jaune Alberto Contador (  Espagne, Discovery Channel) se place à l'avant et augmente le rythme, le peloton passe donc une première fois devant la ligne d'arrivée à plus de 50 km/h.
Alors que le peloton remonte les Champs-Élysées en faux plat montant pavé, Freddy Bichot (  France, Agritubel) est le premier à attaquer à 500 m de la fin de la montée, en se plaçant dans le caniveau pour bénéficier d'un sol plus régulier que le sol pavé, Christopher Horner (  États-Unis, Predictor-Lotto) tente de contre-attaquer 5 km plus loin mais est repris immédiatement. Bichot est lui aussi rattrapé après avoir fait quasiment 1 tour complet seul à l'avant.

Au 106e km, José Ivan Gutierrez (  Espagne, Caisse d'Épargne), Nicolas Portal (  France, Caisse d'Épargne), Juan Antonio Flecha (  Espagne, Rabobank), Simon Gerrans (  Australie, AG2R Prévoyance), Alessandro Ballan (  Italie, Lampre-Fondital), Ronny Scholz (  Allemagne, Gerolsteiner), Anthony Charteau (  France, Crédit Agricole), Murilo Fischer (  Brésil, Liquigas), Mickaël Delage (  France, Française des Jeux) et Christian Knees (  Allemagne, Team Milram) attaquent et ont 10’’ d'avance sur le peloton. À 5 tours de l'arrivée, ils ont 28 secondes d'avance, l'équipe Barloworld qui peut encore espérer la victoire d'étape et le maillot vert pour Robert Hunter commence à rouler mais cette équipe n'est pas habituée à poursuivre des échappés, l'écart un tour plus tard est donc de 36 secondes. L'écart monte à 45 secondes et à 3 tours de l'arrivée, l'équipe Crédit Agricole pour Thor Hushovd remplace celle Barloworld en tête du peloton, l'écart descend à 20 secondes un tour plus tard, il en reste donc deux à parcourir.

Alors que l'équipe Team Milram commence aussi à rouler pour Eric Zabel, l'écart est de 18 secondes. À la sortie du tunnel sous le jardin des Tuileries, Flecha et Gutierrez attaquent, sur la ligne d'arrivée, alors que la cloche sonne le dernier tour (soit 6,5 km), ils ont encore 8 secondes d'avance, ils sont rattrapés 500 m plus loin.

Pour Daniele Bennati, l'équipe Lampre-Fondital roule très vite à l'avant du peloton à 5 km de l'arrivée puis à 2 km de l'arrivée, c'est au tour de l'équipe Française des Jeux pour Sébastien Chavanel de faire l'effort tout comme l'équipe Quick Step-Innergetic pour Tom Boonen.

À 500 m de l'arrivée, Gert Steegmans (  Belgique, Quick Step-Innergetic), d'habitude poisson-pilote de Tom Boonen (  Belgique, Quick Step-Innergetic) accélère sur la gauche de la route (pour les coureurs) comme d'habitude sans vérifier si son sprinter est derrière lui mais ce dernier est en 4e position derrière Daniele Bennati (  Italie, Lampre-Fondital), Thor Hushovd (  Norvège, Crédit Agricole) et Eric Zabel (  Allemagne, Team Milram). Dans les 300 derniers mètres, Steegmans s'écarte et Bennati lance le sprint avec Hushovd et Zabel dans sa roue, Hunter est plus sur la droite de la route (pour les coureurs). Hushovd produit un effort très puissant et reprend la moitié du vélo de Bennati. Ce dernier se décale beaucoup et se retrouve au milieu de la route, Hushovd, Zabel et Hunter sont dans cet ordre à sa droite, Boonen est en retrait avec Chavanel.

Finalement, Bennati garde son avance d'un demi-vélo sur Hushovd, Zabel et Hunter étant au niveau de sa roue arrière.

Un peu moins d'une vingtaine de coureurs n'étaient plus dans le peloton à l'arrivée, le dernier étant Thomas Voeckler (  France, Bouygues Télécom) terminant à 04' 08" à cause d'une crevaison.

Conclusion

Daniele Bennati (  Italie, Lampre-Fondital) a aujourd'hui montré des capacités de sprinter pur en remportant cette victoire alors que Tom Boonen (  Belgique, Quick Step-Innergetic) a préféré joué la sécurité et du contrôle pour son maillot vert à cause d'un final pavé difficile, il garde donc son maillot vert. Étant donné que ni Cadel Evans (  Australie, Predictor-Lotto) ni Levi Leipheimer (  États-Unis, Discovery Channel) n'ont attaqué et n'ont pas terminé dans les bonifications, Alberto Contador (  Espagne, Discovery Channel) garde son maillot jaune. Mauricio Soler (  Colombie, Barloworld) remporte celui à pois et enfin Amets Txurruka ({  Espagne, Euskaltel-Euskadi) le dossard rouge du plus combattif du Tour.

La vitesse moyenne du jour est de 37,914 km/h mais cela ne veut pas dire grand-chose à cause de la différence de vitesse entre le parcours en campagne et celui dans Paris. Les 85,5 premiers kilomètres ont donc été parcourus à 31,5 km/h alors que les 60,5 derniers kilomètres l'ont été à 52 km/h environ.

Les classements

Les classements principaux

Classement étape
1. Daniele Bennati  Italie, Lampre-Fondital en 3h51’03’’
2. Thor Hushovd  Norvège, Crédit Agricole + m.t.
3. Erik Zabel  Allemagne, Team Milram m.t.
4. Robert Hunter  Afrique du Sud, Barloworld m.t.
5. Tom Boonen  Belgique, Quick Step-Innergetic m.t.
6. Sébastien Chavanel  France, Française des Jeux m.t.
7. Fabian Cancellara  Suisse, Team CSC m.t.
8. David Millar  Royaume-Uni, Saunier Duval-Prodir m.t.
9. Robert Förster  Allemagne, Gerolsteiner m.t.
10. Manuel Quinziato  Italie, Liquigas m.t.
Classement général
1. Alberto Contador  Espagne, Discovery Channel en 91h00’26’’
2. Cadel Evans  Australie, Predictor-Lotto + 23’’
3. Levi Leipheimer  États-Unis, Discovery Channel 31’’
4. Carlos Sastre  Espagne, Team CSC 7’08’’
5. Haimar Zubeldia  Espagne, Euskaltel-Euskadi 8’17’’
6. Alejandro Valverde  Espagne, Caisse d'Épargne 11’37’’
7. Kim Kirchen  Luxembourg, T-Mobile 12’18’’
8. Yaroslav Popovych  Ukraine, Discovery Channel 12’30’’
9. Mikel Astarloza  Espagne, Euskaltel-Euskadi 14’14’’
10. Oscar Pereiro Sio  Espagne, Caisse d'Épargne 14’25’’


Classements annexes

Classement par points
Coureur Total
Tom Boonen  Belgique, Quick Step-Innergetic 256 pts
Robert Hunter  Afrique du Sud, Barloworld 234 pts
Erik Zabel  Allemagne, Team Milram 232 pts
Classement de la montagne
Coureur Total
Mauricio Soler  Colombie, Barloworld 206 pts
Alberto Contador  Espagne, Discovery Channel 128 pts
Yaroslav Popovych  Ukraine, Discovery Channel 104 pts


Classement du meilleur jeune
Coureur Total
Alberto Contador  Espagne, Discovery Channel 91h00'26’’
Mauricio Soler  Colombie, Barloworld + 16'51’’
Amets Txurruka  Espagne, Euskaltel-Euskadi 49'34’’
Classement par équipes
Équipe Total
Discovery Channel  États-Unis 273h12'52’’
Caisse d'Épargne  Espagne + 19'36’’
Team CSC  Danemark 22'10’’


Prix de la combativité

Sources


  • Page « Cyclisme » de Wikinews. L'actualité cycliste dans le monde.


Cet article est archivé et n'est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.