Tour de France cycliste 2007 : 16e étape

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Dossier:Tour de France cycliste 2007
Les cinq dernier articles


Voir sur Wikipédia
avant 2006
2008 après

25 juillet 2007. – La 16e étape du Tour de France 2007 se déroule entre les villes d'Orthez dans les Pyrénées-Atlantiques à la station de sports d'hiver de Gourette au niveau du col d'Aubisque située dans le même département. Cette étape est définie comme étant la plus difficile du Tour 2007 avec ses 218,5 km et surtout ses 5 cols, dont le port de Larrau et le col d'Aubisque hors catégorie et les cols de la Pierre-Saint-Martin et l de Marie-Blanque de 1er catégorie.
Après l'exclusion de l'équipe Astana, Michael Rasmussen (  Danemark, Rabobank) y gagne sa deuxième victoire sur le Tour 2007, cette victoire se fait néanmoins sous la huée du public.

Le parcours

Le profil de l'étape


Le parcours prend depuis Orthez la direction plein sud vers le sprint intermédiaire de Mauléon-Licharre au 36e km, puis vers Tardets-Sorholus où est situé le premier ravitaillement au kilomètre 48,5. Ce début d'étape est en plaine puisque l'altitude ne dépasse pas les 200 m.

Au 79e km, le port de Larrau est la première difficulté de la journée, il a été classé hors catégorie par les organisateurs à cause de sa montée de 14,7 km à 8,1 % de moyenne. L'altitude est de 380 m au bas de l'ascension et le sommet du col se trouve à 1585 m. Plusieurs passages d'environ 1 km dépassent les 10 % de pente avec un final à 11,5 %. La descente est facile, peu pentue (entre 6 et 7 %). De plus, au sommet, les coureurs passent la frontière espagnole.
Mais après cette courte descente, le sommet de l'Alto Laza de catégorie 3 long de 3,5 km à 6,8 % se situe au 93e km, les coureurs sont alors sur le plateau et passent la ville d'Isaba-Izaba.

Le parcours remonte alors vers le nord et vers le Col de la Pierre-Saint-Martin de 1er catégorie, long de 14,2 km à 5,2 %, son sommet se trouve au kilomètre 131, à 1760 m d'altitude et marque la frontière franco-espagnole. Le passage le plus difficile est long de 7 km à 7%. La descente est longue de 25 km et se termine à Arette où se situe le deuxième ravitaillement à 374 m d'altitude. Dans la vallée, le parcours rejoint Escot pour remonter le col de Marie-Blanque classé de 1er catégorie avec son ascension de 9,3 km à 7,4 % dont les 3 derniers kilomètres à plus de 10%. La descente est rapide, arrive sur Bielle puis par le sprint de bonifications de Laruns au 200e km. Cela juste avant l'ascension du col d'Aubisque classé hors catégorie long de 16,6 km à 7 %. Cette ascension terminée, les coureurs franchissent la ligne d'arrivée.

La météo

Le soleil est omniprésent toute la journée, le vent est faible et la température moyenne oscille entre 16 et 24°C.

La course

Au départ fictif de la course, à 10h40 (heure locale soit 08h40 UTC), des coureurs représentants les équipes membres du mouvement pour un cyclisme crédible ont laissé partir les maillots distinctifs mais pas le reste du peloton afin de dénoncer un cyclisme à deux vitesses. Après quelques minutes, pour ne pas gêner le déroulement du Tour, ils sont partis et à 10h58 le départ réel est donné pour les 151 coureurs au départ. L'équipe Astana ayant quitté le Tour après la découverte de la transfusion sanguine d'Alexandre Vinokourov.

Au 8e km, Stéphane Augé (  France, Cofidis) a accéléré et est suivi par Vincente Garcia Acosta (  Espagne, Caisse d'Épargne), Gorka Verdugo (  Espagne, Euskaltel-Euskadi) et Christophe Rinero (  France, Saunier Duval-Prodir). Grâce à la non-réaction du peloton, ils ont 2 minutes d'avance au 15e km, 6’20’’ d'avance au 21e km et 8’25’’ au 27e km. Sous l'impulsion de l'équipe Barloworld qui veut que son grimpeur Soler puisse obtenir le maillot blanc à pois rouge, l'écart retombe à 7’30’’ au 46e km, mais les échappés reprennent du temps et il y a donc 8’55’’ d'écart au pied de l'ascension du port de Larrau.
Mauricio Soler (  Colombie, Barloworld) sait qu'il doit lui-même montrer qu'il est un bon grimpeur attaque dans le peloton avec Félix Cardenas (  Colombie, Barloworld), une quarantaine de coureurs lâchent très rapidement prise, il continue ensuite seul. Carlos Sastre (  Espagne, Team CSC) et Amets Txurruka (  Espagne, Euskaltel-Euskadi) le rejoignent ensuite. Alors que l'équipe Rabobank se place à l'avant du peloton, Iban Mayo (  Espagne, Saunier Duval-Prodir), Yaroslav Popovych (  Ukraine, Discovery Channel) et Sérgio Paulinho (  Portugal, Discovery Channel) contre-attaquent. Alors que Txurruka lâche prise dans le premier groupe de contre-attaquants, Mayo rejoint Soler et Sastre seul. À l'avant, Rinero et Augé lâchent aussi prise à 5 km du sommet alors que le peloton maillot jaune ne compte plus que 25 coureurs.

Au sommet, Garcia Acosta et Verdugo ont 25’’ d'avance sur Rinero et Augé, 3’05’’ sur Soler, Sastre et Mayo et enfin 4’35’’ d'avance sur le peloton. Mathieu Sprick (  France, Bouygues Télécom) abandonne la route du Tour.
Au sommet de l'Alto Lazo, Garcia Acosta et Verdugo ont 2 minutes d'avance sur Rinero et Augé, Soler, Sastre et Mayo passent 35 secondes plus tard et le peloton accuse un retard de 5’40’’. Depuis le début de l'étape, la vitesse moyenne est de 34,8 km/h et au 110e km, la jonction entre les trois groupes de tête est effective, c'est Rinero en équipier de Mayo qui assure le train.
Dès les premières pentes du col de la Pierre-Saint-Martin, Rinero puis Augé sont distancés. Au sommet, Soler prend le maximum de points tandis que le peloton accuse toujours un retard de 4’50’’. Dans la descente, Alessandro Ballan (  Italie, Lampre-Fondital) chute, il remonte quelques minutes plus tard sur son vélo, il n'y a pas de conséquences.
Les deux français Rinero et Augé sont repris par le peloton au 150e km alors que les hommes de tête ont 5 minutes d'avance sur le peloton. Peloton qui accélère sous l'impulsion de l'équipe Rabobak qui ramène cet écart à 3’10’’ au pied du col de Marie-Blanque, il reste une vingtaine de coureurs dans ce peloton maillot jaune alors que Garcia Acosta lâche prise à l'avant.
Au sommet, le groupe de 4 hommes ont 1’25’’ d'avance sur Garcia Acosta et 2’25’’ sur le peloton.

À 20 km de l’arrivée, il reste 50 secondes d'avance pour les 4 hommes de tête alors que Soler roule seul à l'avant pour retarder le plus possible la réintégration du groupe dans le peloton.
À 11 km de l'arrivée, Soler est rattrapé par le groupe maillot jaune et à 9,5 km de l'arrivée, c'est au tour de Sastre et Mayo d'être repris. À 10 km de l'arrivée, lorsque Yaroslav Popovych (  Ukraine, Discovery Channel) attaque, il reste dans le groupe maillot jaune que Alberto Contador (  Espagne, Discovery Channel), Levi Leipheimer (  États-Unis, Discovery Channel), Michael Rasmussen (  Danemark, Rabobank) et Cadel Evans (  Australie, Predictor-Lotto). Contador attaque ensuite mais il n'arrive pas à creuser l'écart, Rasmussen le voit et au lieu de tenter de le rattraper immédiatement, il monte à sa vitesse et le rejoint toujours. Evans décroche et revient dans les roues plusieurs fois alors que Leipheimer qui est le plus dangereux pour lui au général arrive à se maintenir. À l'arrière Soler sait qu'il doit terminer au maximum à la 7e place pour devenir le leader du maillot blanc à pois rouge et monte à son allure pour reprendre un à un les derniers concurrents qui sont à sa portée.
Sous la flamme rouge marquant le dernier kilomètre, Rasmussen mène ce groupe de 3 coureurs et accélère pour laisser Contador et Leipheimer sur place. Il remporte donc une seconde étape sur le Tour 2007.

Les écarts sont très importants puisque Yaroslav Popovych (  Ukraine, Discovery Channel) termine 9e à 16 minutes, Stéphane Goubert (  France, AG2R Prévoyance) 30e à 1h 04' 57", Johann Tschopp (  Suisse, Bouygues Télécom) qui était hier à l'avant en montrant de très bonnes qualités de descendeur termine à 3h 00' 58" et enfin Wim Vansevenant (  Belgique, Predictor-Lotto), le dernier coureur à franchir la ligne passe avec 3h 47' 07" de retard sur Rasmussen.

Conclusion

Michael Rasmussen (  Danemark, Rabobank) montre aujourd'hui une supériorité sur tous les autres concurrents y compris sur Alberto Contador (  Espagne, Discovery Channel) qui ne pouvait pas réitérer l'exploit de lundi à savoir malmener le Dannois maillot jaune. La huée du public pour Rasmussen est le dernier avertissement avant le limogeage par son équipe le soir même, vers 23h00.
La vitesse moyenne lors de cette étape est de 34,198 km/h avec une ascension très rapide du col d'Aubisque par les premiers coureurs.

Les classements

Classements principaux

Classement étape
1. Michael Rasmussen  Danemark, Rabobank en 6h 23' 21"
2. Levi Leipheimer  États-Unis, Discovery Channel + 0' 26"
3. Alberto Contador  Espagne, Discovery Channel + 0' 35"
4. Cadel Evans  Australie, Predictor-Lotto + 0' 43"
5. Mauricio Soler|  Colombie, Barloworld + 1' 25"
6. Haimar Zubeldia  Espagne, Euskaltel-Euskadi + 1' 52"
7. Juan José Cobo  Espagne, Saunier Duval-Prodir + 1' 54"
8. Carlos Sastre  Espagne, Team CSC + 2' 12"
9. Oscar Pereiro Sio  Espagne, Caisse d'Épargne + 2' 27"
10. Alejandro Valverde  Espagne, Caisse d'Épargne + 2' 27"
Classement général
1. Michael Rasmussen  Danemark, Rabobank en 76h 15' 15"
2. Alberto Contador  Espagne, Discovery Channel + 3' 10"
3. Cadel Evans  Australie, Predictor-Lotto + 5' 03"
4. Levi Leipheimer  États-Unis, Discovery Channel + 5' 59"
5. Carlos Sastre  Espagne, Team CSC + 9' 12"
6. Haimar Zubeldia  Espagne, Euskaltel-Euskadi + 9' 39"
7. Alejandro Valverde  Espagne, Caisse d'Épargne + 13' 28"
8. Kim Kirchen  Luxembourg, T-Mobile + 14' 46"
9. Yaroslav Popovych  Ukraine, Discovery Channel + 16' 00"
10. Mauricio Soler|  Colombie, Barloworld + 16' 41"


Classements annexes

Classement par points
Coureur Total
Tom Boonen  Belgique, Quick Step-Innergetic 195 pts
Robert Hunter  Afrique du Sud, Barloworld 175 pts
Erik Zabel  Allemagne, Team Milram 174 pts
Classement de la montagne
Coureur Total
Mauricio Soler  Colombie, Barloworld 206 pts
Michael Rasmussen  Danemark, Rabobank 196 pts
Alberto Contador  Espagne, Discovery Channel 128 pts


Classement du meilleur jeune
Coureur Total
Alberto Contador  Espagne, Discovery Channel 76h 18' 25"
Mauricio Soler  Colombie, Barloworld + 13' 31"
Amets Txurruka  Espagne, Euskaltel-Euskadi 45' 54"
Classement par équipes
Équipe Total
Discovery Channel  États-Unis 229h09’32’’
Caisse d'Épargne|  Espagne + 2’53’’
Team CSC  Danemark 25’01’’


Prix de la combativité

Sources


Cet article est archivé et n'est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.