Tour de France cycliste 2007 : 14e étape

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Dossier:Tour de France cycliste 2007
Les cinq dernier articles


Voir sur Wikipédia
avant 2006
2008 après

22 juillet 2007. – La 14e étape du Tour de France 2007 se déroule entre la ville de Mazamet dans le département du Tarn et la station de haute montagne du Plateau de Beille dans l'Ariège. L'étape est longue de 197 km, les difficultés sont la côte de Saint-Saraille de catégorie 2, le port de Pailhères et le plateau de Beille tout deux hors-catégorie.
L'Espagnol Alberto Contador signe ici sa première victoire d'étape sur le Tour de France pour sa première participation.

Le parcours

Le profil de l'étape


Le départ est donné à Mazamet, les coureurs grimpent immédiatement la côte de Saint-Saraille de catégorie 2, haute de 810 m, longue de 9 km à 5,3 %. Ils partent ensuite plein sud sur Carcassonne où ils traversent le Canal du Midi et où est donné le premier sprint intermédiaire au kilomètre 46,5. L'altitude est alors de 133 m. Le parcours suit ensuite l'Aude sur un faux-plat montant qui amène les coureurs au second sprint de bonifications de Campagne-sur-Aude au kilomètre 91,5. L'altitude est alors de 281 m. Le ravitaillement suit au 94e km à Quillan.

Toujours sur les berges de l'Aude, le parcours traverse le défilé de la Pierre-Lys et les gorges de Saint-Georges. À partir de ces gorges, les coureurs vont vers l'ouest, entrent dans le département de l'Ariège en passant la commune de Usson-les-Bains qui se situe à 77 m d'altitude et en quittant le cours de l'Aude.

Au kilomètre 146.5, les coureurs grimpent le port de Pailhères qui est une montée classée hors-catégorie, la montée mesure 16,8 km de long à 7,2 % de moyenne. Le sommet se situe à 2001 m d'altitude. Ensuite le parcours descend jusqu' (ou ???) et arrive à Ax-les-Thermes, il suit alors l'Ariège après un léger faux-plat, le parcours descend encore un peu jusque Luzenac au kilomètre 173.5 et après un court faux plat, la montée du plateau de Beille commence à Les Cabannes située à 535 m d'altitude. Cette montée finale est longue de 15,9 km de montée à 7,9 % et elle culmine à 1780 m d'altitude. Elle est donc classée hors-catégorie.

La météo

Il a fait très beau aujourd'hui, les températures ont oscillé entre 26°C sur les zones de plaine et 13°C aux sommets. À l'arrivée, des nuages persistent mais sans pluies. Le vent de 10 à 15 km/h vient du nord.

La course

Le départ fictif a été donné à 11h40 (heure locale soit 9h40 UTC) et celui réel à 11h47 pour les 165 coureurs au départ. Francisco Ventoso (  Espagne, Saunier Duval-Prodir) étant non partant.

Ruben Perez (  Espagne, Euskaltel-Euskadi) est le premier a tenté de sortir du peloton, il est rejoint par Stefan Schumacher (  Allemagne, Gerolsteiner), Carlos Barredo (  Espagne, Quick Step-Innergetic), David de la Fuente (  Espagne, Saunier Duval-Prodir) et Félix Cardenas (  Colombie, Barloworld). Trois autres coureurs sortent du peloton, il s'agit d'Alexandre Botcharov (  Russie, Crédit Agricole), Egoi Martinez (  Espagne, Discovery Channel) et José Ivan Gutierrez (  Espagne, Caisse d'Épargne). Shumacher chute et l'échappée est rattrapée par le peloton.

Gorka Verdugo (  Espagne, Euskaltel-Euskadi), Carlos Barredo (  Espagne, Quick Step-Innergetic) et David de la Fuente (  Espagne, Saunier Duval-Prodir) attaquent 2 minutes après la jonction, ils sont suivis par Antonio Colom (  Espagne, Astana) et Amets Txurruka(  Espagne, Euskaltel-Euskadi). L'échappée est encore une fois rattrapée par le peloton.

Un groupe de 14 coureurs attaquent dans la descente, dont Jens Voigt (  Allemagne, Team CSC) et David Arroyo (  Espagne, Caisse d'Épargne). Derrière le peloton éclate avec un groupe maillot jaune de 13 coureurs dont Michael Rasmussen (  Danemark, Rabobank), José Ivan Gutierrez (  Espagne, Caisse d'Épargne), Yaroslav Popovych (  Ukraine, Discovery Channel) et Kim Kirchen (  Luxembourg, T-Mobile). Le peloton qui compte parmi les favoris des coureurs comme Cadel Evans (  Australie, Predictor-Lotto), Christophe Moreau (  France, AG2R Prévoyance) ou encore Alexandre Vinokourov (  Kazakhstan, Astana) est déjà à 50 secondes de ce groupe maillot jaune alors que les hommes de tête ont 8 secondes d'avance sur ces poursuivants.
À 12h20, les 27 coureurs (14 échappés et 13 poursuivants) se regroupent alors qu'ils ont 40 secondes d'avance sur le peloton.

Ruben Perez (  Espagne, Euskaltel-Euskadi) attaque a l'avant de ce groupe alors que les équipiers de Predictor-Lotto roulent à l'arrière pour Cadel Evans, le second du général.
Alors que Perez prend 10 secondes d'avance sur les poursuivants, ceux-ci n'ont plus que 15 secondes sur le peloton.
Juste avant le retour du peloton sur les poursuivants, après une nouvelle attaque dans ce groupe maillot jaune, six hommes sont en tête. Il s'agit de José Ivan Gutierrez (  Espagne, Caisse d'Épargne), Ruben Perez (  Espagne, Euskaltel-Euskadi), Amets Txurruka(  Espagne, Euskaltel-Euskadi), Aliaksandr Kuchynski (  Biélorussie, Liquigas), Carlos Barredo (  Espagne, Quick Step-Innergetic) et Antonio Colom (  Espagne, Astana) et au 36e km, ces six hommes ont 40 secondes d'avance sur le peloton recomposé.
Au kilomètre 46.5, l'écart au sprint de Carcassonne monte déjà à 5’05’’, au 48e kilomètre, il est de 8’10’’ et au 52e, de 10’40’’. Il sera maximal au 63e kilomètre puisque le peloton est alors passé avec 11 minutes 20 secondes de retard sur les échappés. Depuis le début de l'étape, les hommes de tête ont une vitesse moyenne de 42,7 km/h alors que l'écart se stabilise à 10’20’’ et que le peloton est emmené par les équipes Rabobank et Saunier Duval-Prodir.
Au 120e km, l'avance n'est plus que de 8’15’’, il faut noter que l'équipe Predictor-Lotto s'est jointe aux deux précédentes. Et avec les 39,1 km parcourus dans cette troisième heure de course, les échappés ont une moyenne de 41,5 km/h.
Au pied du port de Pailhères, le peloton pointe à 6’30’’.

Alors que le peloton est dans les premiers kilomètres de l'ascension, un Grupetto se forme avec des sprinteurs comme Tom Boonen (  Belgique, Quick Step-Innergetic) ou Thor Hushovd (  Norvège, Crédit Agricole) mais aussi et c'est plus rare avec des grimpeurs avec Christophe Moreau (  France, AG2R Prévoyance) ou le rouleur Thomas Voeckler (  France, Bouygues Télécom).

À 15h09, Aliaksandr Kuchynski (  Biélorussie, Liquigas) est distancé des hommes de tête et laisse donc les cinq Espagnols devant qui ont dorénavant 5’35’’ d’avance sur le peloton maillot jaune. Txurruka attaque mais est repris immédiatement. Pendant ce temps, le grupetto d'environ 50 coureurs a déjà 2 minutes de retard sur le peloton maillot jaune.
Perez attaque et est rejoint quelques minutes plus tard par Txurruka et Colom alors que le peloton est emmené par l'équipe Rabobank à une vitesse élevée qui sélectionne par l'arrière les coureurs, en effet tous ceux qui ont des difficultés sont vite lâchés.
Colom attaque alors et seul Txurruka arrive à le suivre.

À 15h31, Alexandre Vinokourov (  Kazakhstan, Astana) est à la peine et est distancé du groupe maillot jaune qui compte toujours les prétendants au titre, l'écart se creuse rapidement alors que Mikel Astarloza (  Espagne, Euskaltel-Euskadi) est aussi distancé dans ce groupe maillot jaune, il reste donc dans ce groupe 24 coureurs. À 2 km du sommet, Perez et Gutierrez ont rejoint Colom et Txurruka en tête de la course.
Au sommet du port de Pailhères, les quatre hommes de tête ont 1’05’’ de retard sur Barredo et 2’55’’ sur le groupe maillot jaune, où Juan Mauricio Soler Hernández (  Colombie, Barloworld) est passé en tête pour prendre le plus de points en vue du classement du meilleur grimpeur. Le groupe Vinokourov passe avec 8’20’’ de retard. À 25 km de l'arrivée, l'écart entre les quatre hommes de tête et le groupe maillot jaune est de 3’20’’, par ailleurs Barredo les rattrapent dans la descente. Au pied du plateau de Beille, les échappés ont 2’45’’ d'avance. Cette réduction est dû à Boogerd et Menchov qui emmènent le maillot jaune Rasmussen.

Sur une accélération de Txurruka, seuls Colom et Gutierrez, Colom attaque ensuite et se retrouve seul en tête.
Dans le groupe maillot jaune, Yaroslav Popovych (  Ukraine, Discovery Channel) imprime un rythme très soutenu pour faire exploser le groupe et y arrive puisqu'en 10 minutes, sur les 26 coureurs qui étaient encore présents seuls Carlos Sastre (  Espagne, Team CSC), Cadel Evans (  Australie, Predictor-Lotto), Michael Boogerd (  Pays-Bas, Rabobank), | Michael Rasmussen (  Danemark, Rabobank), Levi Leipheimer (  États-Unis, Discovery Channel), Alberto Contador (  Espagne, Discovery Channel), Andrey Kashechkin (  Kazakhstan, Astana), Andreas Klöden (  Allemagne, Astana) et Juan Mauricio Soler Hernández (  Colombie, Barloworld) résistent. Boogerd qui a déjà beaucoup roulé à l'avant pour Rasmussen ne tient pas beaucoup et lâche à son tour laissant le maillot jaune seul. Klöden coince aussi dans cette montée très rapide.

Après un quart d'heure passé à l'avant du peloton, Popovych s'écarte, immédiatement Levi Leipheimer (  États-Unis, Discovery Channel) attaque, suivi d'une contre-attaque à 8 km de l'arrivée d'Alberto Contador (  Espagne, Discovery Channel), il reste six hommes dans ce groupe, Rasmussen, Contador, Evans, Soler, Sastre et Leipheimer.
Après avoir demandé l'accord du maillot jaune, Soler attaque mais est suivi de Rasmussen, Contador et Evans alors que Colom a environ 1 minute d'avance à l'avant. Le Colombien récidive mais les trois coureurs le rattrapent. C'est alors au tour de Contador d'attaquer dans les pentes les plus raides, seul Rasmussen arrive à le suivre. Ils commencent à se relayer à 5 km de l'arrivée pour distancer Evans.
À 4 km de l'arrivée, Colom a 50 m d'avance sur les deux grimpeurs, Sastre, Leipheimer et Soler sont à 25’’, Evans est à 45’’. Alors qu'il reste 3,9 km à parcourir, Rasmussen et Contador se parlent et ce dernier donne même une petite tape amicale au premier.
À l'arrière Colom emmène Klöden et Evans pour limiter les dégats.

Mais dans les 2 derniers kilomètres, il n'est plus question de discussion et de concessions, Rasmussen attaque Contador qui arrive à le suivre, il garde cette vitesse importante jusque dans les 200 derniers mètres, Contador attaque juste dans le dernier virage situé à 150 m de l'arrivée et remporte la victoire.

Derrière, les 20 premiers arrivent au compte-gouttes en 5 minutes. Alexandre Vinokourov (  Kazakhstan, Astana) arrive 81e avec un groupe de 7 coureurs à 28 minutes des vainqueurs et Christophe Moreau (  France, AG2R Prévoyance) arrive avec 77 coureurs à 34 minutes 52.

Conclusion

Alberto Contador (  Espagne, Discovery Channel) remporte sa première victoire sur le Tour de France et a montré qu'il était le seul à pouvoir rivaliser avec Michael Rasmussen (  Danemark, Rabobank) qui a déclaré « Le Tour n’est venu ici que peu de fois, et j’aurais bien voulu ajouter mon nom à celui de Pantani et Armstrong au palmarès de cette arrivée d’étape. Mais c’est une belle victoire pour Alberto. Je suis de toute façon content de l’offensive d’aujourd’hui ». Il est maintenant certain que Alexandre Vinokourov (  Kazakhstan, Astana) et Christophe Moreau (  France, AG2R Prévoyance) ne sont plus des candidats pour la victoire finale. Il y a encore la révélation de Juan Mauricio Soler Hernández (  Colombie, Barloworld) qui porte le maillot à pois par intérim mais qui montre qu'il est capable de monter avec les favoris.

La vitesse moyenne de l'épreuve est au final de 36,279 km/h, c'est-à-dire la vitesse moyenne la plus faible prévue par les organisateurs pour l'étape. Néanmoins, la dernière montée par Contador et Rasmussen a été très rapide, aussi rapide que celle de Lance Armstrong ou de Marco Pantani.

Les classements

Classements principaux

Classement étape
1. Alberto Contador  Espagne, Discovery Channel en 5h25’48’’
2. Michael Rasmussen  Danemark, Rabobank + m.t.
3. Juan Mauricio Soler Hernández  Colombie, Barloworld + 0’37’’
4. Levi Leipheimer  États-Unis, Discovery Channel + 0’40’’
5. Carlos Sastre  Espagne, Team CSC + 0’53’’
6. Andreas Klöden  Allemagne, Astana + 1’52’’
7. Cadel Evans  Australie, Predictor-Lotto + m.t.
8. Antonio Colom  Espagne, Astana + 2’23’’
9. Andrey Kashechkin  Kazakhstan, Astana + m.t.
10. Yaroslav Popovych  Ukraine, Discovery Channel + 3’06’’
Classement général
1. Michael Rasmussen  Danemark, Rabobank en 64h12’15’’
2. Alberto Contador  Espagne, Discovery Channel + 02’23’’
3. Cadel Evans  Australie, Predictor-Lotto + 03’04’’
4. Levi Leipheimer  États-Unis, Discovery Channel + 04’29’’
5. Andreas Klöden  Allemagne, Astana + 04’38’’
6. Carlos Sastre  Espagne, Team CSC + 05’50’’
7. Andrey Kashechkin  Kazakhstan, Astana + 06’58’’
8. Mikel Astarloza  Espagne, Euskaltel-Euskadi + 08’25’’
9. Alejandro Valverde  Espagne, Caisse d'Épargne + 09’45’’
10. Yaroslav Popovych  Ukraine, Discovery Channel + 10’55’’


Classements annexes

Classement par points
Coureur Total
Tom Boonen  Belgique, Quick Step-Innergetic 195 pts
Robert Hunter  Afrique du Sud, Barloworld 175 pts
Erik Zabel  Allemagne, Team Milram 174 pts
Classement de la montagne
Coureur Total
Michael Rasmussen  Danemark, Rabobank 142 pts
Juan Mauricio Soler Hernández  Colombie, Barloworld 140 pts
Yaroslav Popovych  Ukraine, Discovery Channel 104 pts


Classement du meilleur jeune
Coureur Total
Alberto Contador  Espagne, Discovery Channel 64h14’38’’
Juan Mauricio Soler Hernández  Colombie, Barloworld + 9’08’’
Kanstantsin Siutsou  Biélorussie, Barloworld 20’30’’
Classement par équipes
Équipe Total
Discovery Channel  États-Unis 192h54’08’’
Astana  Suisse + 1’58’’
Rabobank  Pays-Bas 7’58’’


Prix de la combativité

Sources


Cet article est archivé et n'est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.