Médecine naturelle : interview du Docteur Jean-Pierre Willem

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Photo de Jean-Pierre Willem
Source : Olemaire.

23 septembre 2013. – Bonjour Jean-Pierre Willem et bienvenue sur Wikinews. Vous avez écrit une trentaine de livres pour faciliter le droit de se soigner librement. En qualité de médecin, vous avez passé cinquante ans à parcourir la planète dans le cadre de missions humanitaires. Vous avez ainsi enrichi votre savoir médical au contact des grandes médecines traditionnelles. Vous l'avez évoqué dans votre biographie « Mémoire d'un médecin aux pieds nus » publié chez Albin Michel. Votre prochain ouvrage « je veux devenir centenaire jeune » doit paraître aux Éditions du Dauphin le 10 octobre 2013.


Interview[modifier]

Wikinews : Vous avez été précédemment professeur pour l'institut DUMENAT de la faculté de Paris XIII à Bobigny. En tant que lanceur d'alerte, que pensez-vous de la fermeture en 2012 de la seule formation diplômante en phytothérapie reconnue par l'état en France ? Est-ce bon pour la FLMNE, votre école privée de formation spécialisée dans les médecines traditionnelles ?
Jean-Pierre Willem : Cette disparition signifie tout simplement que l'apport des médecines naturelles n'est pas le bienvenu dans le champ de la médecine officielle. Le succès que connaissent actuellement ces « thérapies écologiques » est le résultat d'un demi-siècle de combat ; ce dernier a été défendu par la société civile comme l'agriculture biologique ou le logiciel libre. Cet engouement peut également être interprétés comme une réaction de l'individu face à la médecine officielle « industrielle », « chimique » et « déshumanisée ».

En effet, on peut s'interroger pourquoi cette réaction touche aussi bien les usagers que les médecins généralistes. S'agit-il d'un refus de voir le corps réduit à ses seuls dysfonctionnements physiques et morcelé en de multiples spécialités ?

A mon avis, les médecines alternatives enseignées à la FLMNE proposent un autre rapport à la maladie et d'autres modes de soins tels que l'ethnomédecine. Elles sont riches de représentations ou de croyances sur l'être humain, sur le sens de l'existence et sur la place de l'homme dans l'Univers. Le strict cadre de la santé, de la maladie, de la médecine est donc dépassé.

A l'avenir, des réaménagements me semblent probables entre la médecine scientifique qui voudrait retrouver une dimension humaine et les médecines alternatives en quête d'une reconnaissance officielle ; cette évolution pourrait se nommer la « médecine intégrative ». Du reste, n'y a t-il pas qu'une médecine ?

Wikinews : Vous avez dévoilé le « protocole de prévention active » préconisé par le Docteur André Gernez contre les maladies dégénératives[1]. En tant que président de l'Association Biologique Internationale (ABI), quel a été l'impact de ces révélations dans les média de masse ?
Jean-Pierre Willem : J’ai écrit deux livres sur ce sujet : « le secret des peuples sans cancer » aux Éditions du Dauphin, et « Prévenir et vaincre le cancer » aux Éditions Trédaniel. Les théories du Dr Gernez ont été reconnues dès 1958 par les sommités médicales de l’époque ; elles ont été couronnées de succès par l’application sur des rats auxquels on avait inoculés un cancer du foie avec 93% de guérison !

Le ministre de la santé Michel Poniatowski et des professeurs ont admis l’efficacité de la stratégie du Dr Gernez. Mais le directeur de l’Assistance publique a mis son veto prétextant que si l’on applique cette prévention à la population française à partir de 45 ans, leur durée de vie serait prolongée de 7 ans. Selon lui, cela aurait conduit à deux conséquences : l’impossibilité d’assurer le paiement des retraites et de créer des maisons du 3ème âge[2]. Cette problématique est aujourd'hui au cœur de l'actualité médiatique française.

Wikinews : Vous avez fondé l'ONG Médecins Aux Pieds Nus (MAPN). Pouvez-vous faire le point sur les actions menées et les projets actuellement en cours ?
Jean-Pierre Willem : La stratégie originale des MAPN s’est déployée avec succès sur l’ensemble des continents. Nous recourons à l’ethnomédecine et mettons au point des préparations galéniques sur place. Nous organisons actuellement plusieurs missions localisées à Madagascar, à Haïti et à Cuba. Mais le fait de recourir aux thérapies naturelles à base de plantes avec une certaine efficacité se heurte aux grands lobbies pharmaceutiques. Ainsi, notre Association a été mise sous le boisseau : elle a été sous-médiatisée comme tous les lanceurs d'alerte...
Wikinews : Selon vous, pourquoi l'aromathérapie doit-elle jouer un rôle dans le traitement du SIDA ?
Jean-Pierre Willem : L’aromathérapie connaît un énorme succès dans le monde entier. Les huiles essentielles montrent leur efficacité dans de nombreux domaines, en particulier sur les pathologies virales, bactériennes et parasitaires où les antibiotiques connaissent leurs limites. Elles peuvent restaurer le terrain et doper l’immunité sans causer d’effets secondaires, notamment pour le SIDA. Au delà de l'effet placebo, de nombreuses pathologies virales peuvent désormais être ainsi jugulées. Je vous renvoie à mon best-seller « Les huiles essentielles, médecine d’avenir ».
Wikinews : Le métier d'herboriste a disparu en France depuis 1941. Seulement 145 plantes médicinales peuvent actuellement être vendues par des personnes autres que les pharmaciens[3]. Pourtant, 17 500 espèces de plantes seraient des végétaux considérés comme « aromatiques » sur les 800 000 actuellement référencées sur la planète[4]. Selon vous, combien de plantes sont nécessaires pour pratiquer la phytothérapie ou l'aromathérapie ? Et où recommandez-vous de les acheter sur Internet ?
Jean-Pierre Willem : Une proposition de loi sur la réhabilitation du métier d'herboriste en France a été présentée en juillet 2011 par Jean-Luc Fichet[5]. Mon sentiment est double : d'abord je suis heureux que plus de soixante-dix ans d'inertie politique soit enfin rompue ; mais en même temps, je suis inquiet car cette proposition de loi pourrait créer un nouveau monopole qui accorderait aux herboristes l'exclusivité de la vente des plantes « libérées » par le décret de 2008[6]. Je considère que la nouvelle proposition de loi sur les herboristes aurait dû justement être l'occasion d'aller bien au-delà de cette liste de 148 simples. Ainsi, l'herboriste devrait pouvoir délivrer la majeure partie des espèces inscrites à la pharmacopée française, à l'exception de la liste 2 qui comprend des espèces dont les risques sont jugés supérieurs aux bénéfices.

Pour l'achat des plantes médicinales sous la forme de « compléments alimentaires », je recommande les laboratoires français Fenioux et Nutergia.

Wikinews : Vous travaillez actuellement sur la maladie de Lyme qui serait sujette en France à un « déni médical »[7]. Que préconisez-vous pour prévenir et traiter cette maladie ?
Jean-Pierre Willem : La maladie de Lyme se répand sous forme de pandémie mondiale. Mais cette maladie auto-immune souffre de déni à cause du manque de fiabilité des tests et de son diagnostic approximatif. L’industrie pharmaceutique et les caisses d’assurance maladie mènent un combat pour occulter cette pathologie complexe qui est prise en charge par les médecines du terrain. A titre d'illustration, les autorités sanitaires allemandes comptent officiellement 60 000 à 100 000 nouveaux cas par an ; mais selon le Dr. Pétra Hopf Seider, il y aurait environ un million de nouveaux cas tous les ans en Allemagne[8]. Si vous souhaitez plus d'informations, je vous invite à venir me rencontrer lors de mes prochaines conférences : la journée d'études sur les Maladies à Tiques du 28 septembre à Levallois-Perret[9], le 20 octobre au salon Vivez nature à la grande halle de la Villette[10], au congrès du syndicat national des radiesthésistes le 16 novembre à Saint-Mandé[11], au salon des médecines ancestrales et quantiques le 23 novembre à Biarritz[12] ou au salon Naturabio le 30 novembre prochain à 14h30 au Lille Grand Palais[13].
Notes

Sources[modifier]


Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews (voir la page de discussion pour plus de détails).
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).


  • Pages
  • « Économie et affaires »
  • « France »
  • « Santé »
  • « Environnement »
  • de Wikinews. Créer un article


Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 23 septembre 2013

Jour suivant avant