La Gendarmerie royale du Canada enquête sur la prise d'otages en Algérie

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Des gengarmes canadiens enquêtent présentement en Algérie à propos de la possible intentité canadienne de deux des militants qui ont attaqués In Amenas.

24 janvier 2013. – Des membres de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) se sont rendus en Algérie afin d'enquêter sur la présumée identité canadienne de deux des preneurs d'otages d'In Amenas. Le premier ministre algérien a déclaré qu'il y avait deux Canadiens parmi les ravisseurs. Cependant, le gouvernement canadien affirme que cela a été déduit à partir de passeports retrouvés sur eux et, s'agissant peut-être de faux documents, que la déclaration du premier ministre algérien est prématurée puisque rien n'est confirmé. Il a également fait part de son mécontement face à la lenteur de la collaboration du gouvernement algérien et du manque de communication.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

  • ((fr)) « Algérie : deux Canadiens faisaient parti du groupe qui a attaqué In Amenas ». Wikinews, 23 janvier 2013.
  • ((fr)) « Algérie : fin de la crise des otages ». Wikinews, 21 janvier 2013.
  • ((fr)) « Algérie : prise d'otages en réaction à l'opération française au Mali ». Wikinews, 17 janvier 2013.
  • ((fr)) « Algérie : assaut de l’armée contre les preneurs d’otages ». Wikinews, 17 janvier 2013.

Source[modifier | modifier le wikicode]

Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 24 janvier 2013

Jour suivant avant
  • Pages
  • « Canada »
  • « Algérie »
  • « Politique et conflits »
  • de Wikinews.