France : démission de Georges Tron, secrétaire d'État à la Fonction publique

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Georges Tron ne démissionnera pas de son mandat de maire de Draveil.

30 mai 2011. – Le secrétaire d'État français à la Fonction publique Georges Tron a démissionné dimanche, a annoncé le service de presse du gouvernement français dans un communiqué.

Georges Tron est accusé d'agression sexuelle et de viol par deux ex-employées de sa mairie.

« Le premier ministre, en accord avec le président de la République, prend acte de cette décision qui ne préjuge en rien des suites qui seront données par la justice aux plaintes déposées contre Georges Tron et dont il conteste le bien-fondé » indique le document.

Selon les médias locaux, juste après sa démission M. Tron a adressé une lettre au président Sarkozy dans laquelle il précise qu'« en sa qualité de simple citoyen, il ferait une affaire personnelle de faire reconnaître son innocence ». « Je vais me défendre, je n'ai de plus rien à ajouter, je vais très bien » a-t-il également déclaré.

Diverses étaient les formations politiques à demander son départ, parmi lesquelles le MoDem, le Parti socialiste et même Marine Le Pen en personne.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti intitulée
«  France: démission du secrétaire d'Etat à la Fonction publique » datée du 29 mai 2011.

Sources


Cet article est archivé et n'est plus librement éditable. Vous pouvez demander des rectifications (interwiki à ajouter, retirer ou modifier, orthographe, grammaire ou autre) dans la page Wikinews:Intervention sur une page archivée.


  • Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.