Résultats 1 - 10 sur un total 37 pour  Wikipedia / Villeloin-Coulangé / Wikipedia    (2009441 articles)

Villeloin-Coulangé Imprimer cet article

Villeloin-Coulang%C3%A9

bénédictine . En raison de son importance territoriale et son influence, les communautés villageoises de Villeloin , Coulangé et des paroisses voisines développent une relation quasi symbiotique avec la communauté monastique. L'abbaye disparaît à la Révolution française . La

Églises de Villeloin-Coulangé Imprimer cet article

Eglises_1_Villeloin-Coulang%C3%A9

La commune de Villeloin Coulangé , en plus de l' Abbaye Saint-Sauveur de Villeloin et du Prieuré de Grandmont Villiers , compte trois églises. Les paroisses de Saint-Michel de Villeloin et de Saint-Sulpice de Coulangé ont été réunies en 1831, en même temps que les deux communes

Fours à chaux de Villeloin-Coulangé Imprimer cet article

Four_%C3%A0_chaux_de_Coulang%C3%A9

notre patrimoine. Ils étaient primordiaux au XIX e  siècle en Touraine . Les fours à chaux de Villeloin Coulangé , inventoriés dans la base Mérimée , en sont un parfait exemple. La commune de Villeloin Coulangé a compté jusqu'à cinq fours à chaux  : Un à Villiers au sein

Abbaye Saint-Sauveur de Villeloin Imprimer cet article

Abbaye_porte_vue_sud_Villeloin-Coulang%C3%A9

L’ abbaye Saint-Sauveur de Villeloin est une ancienne abbaye catholique bénédictine située à Villeloin Coulangé , près de Loches , en Indre-et-Loire . Elle a été fondée au IX e  siècle par deux chevaliers : Mainard et Mainerius. l' abbaye bénédictine Saint-Sauveur de

Villedômain Imprimer cet article

Villed%C3%B4main_mairie

Même si quelques vestiges témoignent d'une présence humaine protohistorique voire néolithique , il faut attendre le XIII e  siècle pour voir le nom de Villedômain apparaître dans les sources écrites. La paroisse , puis la commune, ne connaissent jamais un développement important

Coulangé Imprimer cet article

Eglise_de_Coulang%C3%A9

La paroisse de Coulangé est connue dès 859 sous le nom de Columniaco dans le cartulaire de Cormery . Le nom évolue vers Colungeaiacum en 1150 (Charte d'Engebaud, archevêque de Tours), Colengeium en 1200, Colenge en 1246, Collengeio en 1277 (chartes de l'abbaye de Villeloin ), Coulanges

Loché-sur-Indrois Imprimer cet article

Loch%C3%A9_g%C3%A9n%C3%A9ral_2

La présence de l'Homme est attestée sur le territoire de Loché depuis le Paléolithique . Cependant, au cours du premier millénaire de notre ère, l'histoire du site est très mal documentée. Ce n'est qu'au Moyen Âge que la fondation de l'abbaye cistercienne de Beaugerais fait réapparaîtr

Montrésor Imprimer cet article

Montr%C3%A9sor_panorama

Son histoire se confond en grande partie avec celle de son château , construit au début du XI e  siècle à l'extrémité d'un éperon rocheux surplombant la vallée de l' Indrois et plusieurs fois rebâti ou remanié depuis. C'est à ses pieds que s'est édifié le bourg, d'abord simple

Chemillé-sur-Indrois Imprimer cet article

ChartreuseLiget02

Comme beaucoup d'autres communes, Chemillé-sur-Indrois doit faire face à une baisse importante de sa population au cours du XX e  siècle, conséquence d'un exode rural massif mais, à la différence d'autres localités environnantes, la reprise démographique ne se manifeste pas et la

Villeloin Imprimer cet article

Copie-conforme-lettre_Louis-Philippe_Villeloin-Coulang%C3%A9_page1

met un abbé pour diriger les religieux. Ce lieu conserve le nom de sa fondatrice, Villa - Lupae, Villeloin [ 1 ] .. Villa Lupae est mentionnée en 850 dans le cartulaire de Cormery à l'occasion de la formation du monastère de Villeloin [ 2 ] . On trouve ensuite Villa Loens et Villeloen