-

Résultats 1 - 10 sur un total 19 pour  Wikisource / Toine (recueil)/Le Lit 29 amants / Wikisource    (1821697 articles)

Toine (recueil)/Édition Conard, 1910/La Chambre 11 Imprimer cet article

d’une ingéniosité merveilleuse et d’une incroyable simplicité. Elle cueillait tous ses amants dans l’armée, et les gardait trois ans, le temps de leur séjour dans la garnison. — Voilà. — Elle n’avait pas d’amour, elle avait des sens. Dès qu’un nouveau régiment arrivait

wikisource.org | 2016/3/4 9:34:02

Toine (recueil)/Édition Conard, 1910/L’Armoire Imprimer cet article

vrai, de leur candeur et de leur pudeur d’autrefois, je la pressai de questions sur ses premiers amants . Je savais qu’elle mentirait. Qu’importe ? Parmi tous ces mensonges je découvrirais peut-être une chose sincère et touchante. — Voyons, dis-moi qui c’était. — C’était

wikisource.org | 2016/3/3 20:01:41

Toine (recueil)/Édition Conard, 1910/Le Lit 29 Imprimer cet article

Il marchait en tendant le jarret et en écartant les pieds et les bras, de ce pas un peu balancé des cavaliers, qui sied bien pour faire valoir les jambes et le torse, qui semble vainqueur sous l’uniforme, mais commun sous la redingote. Comme beaucoup d’officiers, le capitaine Épivent

wikisource.org | 2016/2/27 21:25:00

Toine (recueil)/Édition Conard, 1910/Le Protecteur Imprimer cet article

Puis il se fit avocat et plaida des causes qu’il perdit. Or, voilà qu’un matin, il apprit dans les feuilles qu’un de ses anciens camarades du quartier venait d’être élu député. Il fut de nouveau son chien fidèle, l’ami qui fait les corvées, les démarches, qu’on envoie chercher

wikisource.org | 2016/2/28 14:45:56

Toine (recueil)/Édition Conard, 1910 Imprimer cet article

Toine recueil )/Édition Conard, 1910 La bibliothèque libre. Toine recueil ) Aller à : navigation , rechercher Guy de Maupassant Toine recueil ) 11 Toine , Louis Conard, 1908. Toine     1 L’Ami Patience     19

wikisource.org | 2016/4/26 12:42:04

Toine (recueil)/Édition Conard, 1910/La Confession de Théodule Sabot Imprimer cet article

Quand Sabot entrait dans le cabaret de Martinville, on riait d’avance. Ce bougre de Sabot était-il donc farce ! En voilà un qui n’aimait pas les curés, par exemple ! Ah ! mais non ! ah ! mais non ! Il en mangeait, le gaillard. Sabot (Théodule), maître menuisier, représentait

wikisource.org | 2016/4/26 12:41:31

Toine (recueil)/Édition Conard, 1910/La Dot Imprimer cet article

Maître Lebrument était un beau garçon, qui avait du chic, un chic notaire, un chic province, mais enfin du chic, ce qui était rare à Boutigny-le-Rebours. M lle Cordier avait de la grâce et de la fraîcheur, de la grâce un peu gauche et de la fraîcheur un peu fagotée ; mais c’étai

wikisource.org | 2016/2/27 21:23:39

Toine (recueil)/Édition Conard, 1910/La Moustache Imprimer cet article

Enfin nous jouons la comédie. Comme nous ne sommes que deux femmes, mon mari remplit les rôles de soubrette, et pour cela il s’est rasé. Tu ne te figures pas, ma chère Lucie, comme ça le change ! Je ne le reconnais plus… ni le jour ni la nuit. S’il ne laissait pas repousser immédiatemen

wikisource.org | 2016/2/27 21:24:59

Toine (recueil)/Édition Conard, 1910/La Mère aux monstres Imprimer cet article

Je me suis rappelé cette horrible histoire et cette horrible femme en voyant passer l’autre jour, sur une plage aimée des riches, une Parisienne connue, jeune, élégante, charmante, adorée et respectée de tous. Mon histoire date de loin déjà, mais on n’oublie point ces choses.

wikisource.org | 2016/3/3 19:44:11

Toine (recueil)/Édition Conard, 1910/Le Moyen de Roger Imprimer cet article

Je me promenais sur le boulevard avec Roger quand un vendeur quelconque cria contre nous : — Demandez le moyen de se débarrasser de sa belle-mère ! Demandez ! Je m’arrêtai net et je dis à mon camarade : — Voici un cri qui me rappelle une question que je veux te poser depuis

wikisource.org | 2016/3/4 9:47:33