-

Résultats 1 - 10 sur un total 36 pour  Wikipedia / Titan (lune) / Wikipedia    (2014721 articles)

Obéron (lune) Imprimer cet article

Voyager_2_picture_of_Oberon

plusieurs images d'Obéron, permettant ainsi de cartographier environ 40 % de la surface de cette lune . Sommaire 1 Découverte 1.1 Nom 2 Orbite 3 Caractéristiques physiques 3.1 Composition et structure interne 3.2 Géologie 4 Origine et évolution 5 Exploration 6

Titania (lune) Imprimer cet article

Titania_(moon)_color

plusieurs images de Titania, permettant ainsi de cartographier environ 40 % de la surface de cette lune . Sommaire 1 Découverte 1.1 Dénomination 2 Orbite 3 Caractéristiques physiques 3.1 Composition et structure interne 3.2 Géologie 4 Atmosphère 5 Origine et volution

Colonisation de Titan Imprimer cet article

Titan_in_natural_color_Cassini

L'éventualité d'une colonisation de Titan a été proposée par l' ingénieur aérospatial et nucléaire américain Robert Zubrin qui donna à Saturne , Uranus et Neptune le surnom de «  Golfe Persique du système solaire  », car il représente la plus grande source de deutérium

Japet (lune) Imprimer cet article

Iapetus_706_1419_1

pourraient cependant être imprécises à l'échelle du kilomètre car la totalité de la surface de la lune n'a pas été photographiée dans une résolution suffisamment élevée. À la différence de la plupart des satellites de taille comparable, Japet n'est ni sphérique , ni ellipsoïda

Rhéa (lune) Imprimer cet article

PIA12561_Rhea_Map

Lodoicea   (en) (« les étoiles de Louis » en latin) en l'honneur du roi Louis XIV de France. Titan , découvert par Christian Huygens presque trente ans plus tôt, avait été désigné simplement Saturni Luna (« lune de Saturne »). Les astronomes prirent l'habitude de les désigne

Téthys (lune) Imprimer cet article

PIA18317-SaturnMoon-Tethys-Cassini-20150411

Rhéa et Japet ) Sidera Lodoicea (« les étoiles de Louis ») en l'honneur du roi Louis XIV . Titan , découvert par Christian Huygens presque trente ans plus tôt, avait été baptisé simplement Saturni Luna (« lune de Saturne »). Aussi les astronomes prirent-ils l'habitude de

Épiméthée (lune) Imprimer cet article

PIA09813_Epimetheus_S._polar_region

depuis chacun des deux, l'autre semble faire demi-tour et ne pas faire le tour de Saturne. La lune intérieure rattrape l'extérieure par derrière et son attraction gravitationnelle ralentit cette dernière qui « tombe » alors sur l'orbite intérieure, tandis que la lune intérieure

Élara (lune) Imprimer cet article

Elara2-LB1-mag17

; Élara fut une maîtresse de Zeus (équivalent grec de Jupiter), dont elle eut pour fils le titan Tityos [ 10 ] . Élara ne reçut pas de nom officiel avant 1975 [ 8 ] , en même temps que huit autres satellites de Jupiter (le premier lot de satellites à avoir été officiellement nomm