Résultats 1 - 8 sur un total 8 pour  Wikisource / Saint-Amand-Montrond bains / Wikisource    (1818646 articles)

Les Beaux Messieurs de Bois-Doré/Texte entier Imprimer cet article

Parmi les nombreux protégés du favori Concini, don Antonio d’Alvimar, Espagnol d’origine italienne, qui signait Sciarra d’Alvimar, fut un des moins remarqués, et cependant un des plus remarquables par son esprit, son instruction et la distinction de ses manières. C’était un fort

wikisource.org | 2016/7/31 11:44:51

Les Beaux Messieurs de Bois-Doré/1 Imprimer cet article

Parmi les nombreux protégés du favori Concini, don Antonio d’Alvimar, Espagnol d’origine italienne, qui signait Sciarra d’Alvimar, fut un des moins remarqués, et cependant un des plus remarquables par son esprit, son instruction et la distinction de ses manières. C’était un fort

wikisource.org | 2016/7/31 18:59:49

Documents et notes sur le Velay/04 Imprimer cet article

aussy le roy tient Charioz [8] qui est à IIII lieues de Bourges, Issouldun, Chasteau-Neulx [9] , Montrond qui est rendue par composicion et est la plus forte place qui soit de cy a Paris, et Jacquelin Trousseau [10] tient Dun-le-Roy [11] et Xaincoins [12] et d’autre part est Aubigny

wikisource.org | 2018/11/19 21:52:14

Les Beaux Messieurs de Bois-Doré Imprimer cet article

mais la tête échauffée par l’espoir d’un succès longtemps tiraillé, arrivait à Saint Amand , jolie ville du Berry, située dans une fraîche vallée, entre deux rivières, et que dominait le gigantesque et merveilleux château de Montrond , résidence du prince de Condé. L’abb

wikisource.org | 2016/7/31 13:18:52

Lettre du 2 juillet 1650 (Sévigné) Imprimer cet article

jours après que je fus marié, nous nous en allâmes, Tavannes, Chastelux et moi, nous jeter dans Montrond [1] , d’où j’écrivis, un mois après, cette lettre à la marquise de Sévigné. Au camp de Montrond , ce 2 e juillet 1650. Je me suis enfin déclaré : je vous l`avois

wikisource.org | 2017/8/3 1:30:14

Les Beaux Messieurs de Bois-Doré/40 Imprimer cet article

Depuis que la Morisque avait enseigné à Adamas divers secrets orientaux pour la confection des mixtures cosmétiques, le teint, la barbe et les sourcils du marquis s’étaient sensiblement améliorés. Ils étaient à l’épreuve du vent, de la pluie et des folles caresses de Mario, outre

wikisource.org | 2016/8/2 18:54:49