Résultats 1 - 10 sur un total 125 pour  Wikisource / Michillimakinac / Wikisource    (1821697 articles)

Histoire du Canada et des Canadiens sous la domination anglaise, Vol 2, 1844./LIVRE PREMIER Imprimer cet article

ET DES CANADIENS, SOUS LA DOMINATION ANGLAISE. LIVRE PREMIER. Comprenant ce qui s’est passé depuis l’année 1760 jusqu’à l’année 1790. On a vu, dans le précédent volume, à la suite de quels évènemens, et à quelles conditions, le Canada passa sous la puissance de l

wikisource.org | 2017/12/4 21:11:31

Histoire des Canadiens-français, Tome VI/Chapitre 10 Imprimer cet article

Sulte_-_Histoires_des_Canadiens-fran%C3%A7ais,_1608-1880,_tome_VI,_1882_(page_150_crop)

convoi, commandé par l’un des Boucher de Montbrun, partit le 16 juin de Montréal et arriva à Michillimakinac le 22 juillet. Cette marche, en remontant les rivières, est comparable à celle que M. de Rocheblave accomplit (1820) et dont on a tant parlé. De Michillimakinac au Wisconsin

Histoire du Canada sous la domination française, Vol 1/Chapitre 24 Imprimer cet article

arrivée de Gagniegaton à Montréal, par une lettre du P. Carheil , prépara un grand convoi pour Michillimakinac , sous la conduite du sieur de Louvigny , capitaine réformé, qui devait remplacer M. de la Durantaye , dans le commandement. Il était accompagné de Nicholas Perrot , charg

wikisource.org | 2016/11/4 10:37:18

L’Aiglon Blanc des Illinois/Texte entier Imprimer cet article

Maxine_-_L%27Aiglon_Blanc_des_Illinois,_1938_(page_3_crop)

L’homme déposa près du seuil la lourde brassée de bois qu’il apportait. Un solide gaillard, ce Nicolas Barbier, le papa de Francine ; c’était un homme d’environ trente-cinq ans, au torse robuste, au teint basané par le soleil ; il avait les cheveux drus et châtains, les yeux

Mémoires (De Gaspé) Imprimer cet article

Chapitre premier Et ces choses vous remontois-je, pour que cil qui orront ce livre croient fermement en ce que ce livre dist que j’ai vraiment veues et oïes. Mémoires du Sire de Joinville. Je déteste toute préface ; ce qui ne m’empêche pas de la lire à l’encontre d’un grand

wikisource.org | 2015/7/27 4:22:18

Jean Talon, intendant de la Nouvelle-France/Chapitre XV Imprimer cet article

Lorsque l’intendant Talon arriva à Québec au mois d’août 1670, la colonie venait encore d’échapper à un nouveau péril. Des Iroquois en excursion de chasse vers le pays des Outaouais ou Algonquins supérieurs, rencontrèrent deux hommes de leur nation qui, après avoir été faits

wikisource.org | 2016/8/3 21:22:51

Histoire des Canadiens-français, Tome V/Chapitre 9 Imprimer cet article

Sulte_-_Histoires_des_Canadiens-fran%C3%A7ais,_1608-1880,_tome_V,_1882_(page_160_crop)

peu de jours après l’arrivée de M. de Denonville (1685) ce gouverneur reçut des lettres de Michillimakinac  ; « entre autres, M. de la Durantaye lui mandait que trois Français avaient eu la curiosité de connaître les routes de la baie d’Hudson, où ils purent rendre visite aux

Histoire des Canadiens-français, Tome V/Chapitre 5 Imprimer cet article

Sulte_-_Histoires_des_Canadiens-fran%C3%A7ais,_1608-1880,_tome_V,_1882_(page_108_crop)

poste par ordre de La Salle. Au mois de mars, Olivier Morel de la Durantaye, qui commandait à Michillimakinac , se mit en marche avec ce qu’il avait d’hommes disponibles pour porter secours au fort Saint-Louis des Illinois, ayant appris que les Iroquois se préparaient à le surprendre

Histoire des Canadiens-français, Tome VIII/Chapitre 8 Imprimer cet article

Sulte_-_Histoires_des_Canadiens-fran%C3%A7ais,_1608-1880,_tome_VIII,_1884_(page_96_crop)

Sir James Craig, rappelé [1] en Angleterre, partit de Québec, le 19 juin 1811, laissant M. Thomas Dunn administrateur de la province. Le 14 septembre, sir George Prevost vint le remplacer. Ce nouveau gouverneur avait une renommée militaire conquise aux Antilles. Son premier soin fut de

Histoire des Canadiens-français, Tome V/Chapitre 1 Imprimer cet article

Sulte_-_Histoires_des_Canadiens-fran%C3%A7ais,_1608-1880,_tome_II,_1882_(page_74_crop)

Champlain revenant de France, en 1633, pour reprendre la direction de la colonie, rencontra l’interprète Jean Nicolet qu’il avait envoyé dans le haut Canada étudier les coutumes des Algonquins et des autres sauvages de ces régions. Le récit de ses aventures et l’exposé des connaissances