-

Résultats 1 - 10 sur un total 84 pour  Wikisource / Les Vies parallèles, traduction de A. Pierron / Wikisource    (1821697 articles)

Vies des hommes illustres/Pompée Imprimer cet article

Le peuple romain semble avoir eu, dès l’abord, pour Pompée, les mêmes sentiments que le Prométhée d’Eschyle témoigne en ces mots à Hercule, qui vient de le sauver : Ce fils d’un père que je hais, il m’est bien cher [1] . Jamais, en effet, les Romains ne donnèrent à

wikisource.org | 2016/2/6 9:35:12

Vies des hommes illustres/Antoine Imprimer cet article

Antoine eut pour aïeul l’orateur Antonius, que Marius fit mourir pour avoir embrassé le parti de Sylla [1]  ; et il avait pour père Antonius, surnommé le Crétique [2] , personnage qui n’eut pas dans le gouvernement une réputation éclatante, mais qui fut d’ailleurs l’homme le

wikisource.org | 2019/7/28 20:51:31

Page:Pierron - Histoire de la littérature grecque, 1875.djvu/530 Imprimer cet article

L’idée sur laquelle reposent les Parallèles ou Vies comparées rappelle les thèses factices des écoles de rhéteurs. Mais rien n’est moins sophistique, rien n’est moins d’un rhéteur que l’exécution de ce plan, qui nous semble d’abord si bizarre ; et le lecteur est entraîn

wikisource.org | 2018/10/19 14:23:18

Vies des hommes illustres/Comparaison de Nicias et de Marcus Crassus Imprimer cet article

Mettons en parallèle Nicias et Crassus. D’abord les richesses de Nicias furent acquises par des voies moins blâmables que celles de Crassus. Sans doute on ne peut trouver estimable l’exploitation des mines, puisqu’on n’y emploie ordinairement que des malfaiteurs et des Barbares, quelquefois

wikisource.org | 2016/7/27 11:03:29

Page:Pierron - Histoire de la littérature grecque, 1875.djvu/529 Imprimer cet article

On ne connaît pas l’année de sa mort ; mais l’opinion la plus probable est qu’il mourut quelque temps avant la fin de règne d’Adrien, à l’âge de soixante-douze ou soixante-quinze ans. Génie de Plutarque De tous les écrivains de l’antiquité classique, Plutarque est sans

wikisource.org | 2018/10/19 20:27:59

Vies des hommes illustres/Brutus Imprimer cet article

Marcus Brutus descendait de Junius Brutus, auquel les anciens Romains avaient dressé dans le Capitole une statue de bronze au milieu de celles des rois : elle tenait à la main une épée nue, pour marquer que Junius avait détruit sans retour la puissance des Tarquins. Mais le premier Brutus

wikisource.org | 2016/2/6 0:31:30

Vies des hommes illustres/Marcus Crassus Imprimer cet article

Marcus Crassus naquit d’un père qui avait exercé la censure et obtenu le triomphe. Il eut deux frères, et fut élevé avec eux dans une petite maison. Ses frères étaient mariés du vivant même des parents ; et tous venaient s’asseoir à la même table. C’est de là, sans doute

wikisource.org | 2016/5/2 16:40:58

Vies des hommes illustres/Caïus Julius César Imprimer cet article

Sylla, devenu le maître dans Rome, ne put venir à bout, ni par les promesses, ni par les menaces, de déterminer Cornélie, fille de Cinna, celui qui avait exercé la souveraine puissance, à se séparer de César ; et il confisqua sa dot. La parenté de César avec Marius fut la cause de

wikisource.org | 2016/2/6 0:55:51

Vies des hommes illustres/Lucullus Imprimer cet article

L’aïeul de Lucullus était personnage consulaire ; et Métellus, surnommé Numidicus, fut son oncle maternel. Quant à ses parents, son père fut convaincu de péculat, et Cécilia, sa mère, eut une mauvaise réputation, comme ayant mené une vie déréglée. Lucullus, dans sa première

wikisource.org | 2016/2/6 5:32:44

Vies des hommes illustres/Marius Imprimer cet article

Nous ne saurions donner à Caïus Marius un troisième nom, pas plus qu’à Quintus Sertorius, celui qui fut le maître de l’Espagne, ou à Lucius Mummius, celui qui détruisit Corinthe [1] . Car le nom d’Achaïque que porta ce dernier, n’était qu’un surnom tiré de sa victoire, comme

wikisource.org | 2016/2/6 8:10:12