Résultats 1 - 10 sur un total 871 pour  Wikisource / L�����me de mon violon / Wikisource    (1821697 articles)

Les ancêtres du violon et du violoncelle/La Gigue Imprimer cet article

doute : « Quant à la gigue, dit-il, l’emnorache, le micamon et la trépie, j’avoue qu’ils me sont inconnus [3] . » Dante en parle dans sa Divine Comédie  : E come giga e arpa, in tempora tesa Di moite corde, fan dolce tintino A tal da cui la nota non è intesa. ( Paradiso

wikisource.org | 2016/10/7 12:08:41

Contes choisis de la famille/Le violon merveilleux Imprimer cet article

Il était une fois un ménétrier qui avait un violon merveilleux. Ce ménétrier se rendit un jour tout seul dans une forêt, laissant errer sa pensée ça et là ; et quand il ne sut plus à quoi songer, il se dit : — Le temps commence à me sembler long dans cette forêt ; je veux

wikisource.org | 2016/5/28 13:33:22

Page:Dauphin - L’Âme de mon violon, 1902.djvu/11 Imprimer cet article

Prélude. Dédicace. I. Au balcon. II. Fiançailles. III. Les noces. IV. Lune de miel. V. Le nid. VI. Demain. Catégorie  : Page validée

wikisource.org | 2015/7/27 22:23:06

Violon solo (Paul Lamber) Imprimer cet article

Violon solo (Paul Lamber) La bibliotheque libre. Sauter a la navigation Sauter a la recherche Paul Lamber Violon solo Parnasse de la Jeune Belgique ,  Léon Vanier, éditeur ,  1887 ( p.   169 - 170 ). collection Violon solo Paul Lamber Léon Vanier, éditeur 1887

wikisource.org | 2019/12/4 5:59:23

Contes et romans populaires/Le Violon du pendu Imprimer cet article

Viotti, le bonhomme jusqu’alors impassible se fâcha. « Karl, s’écria-t-il, est-ce que tu me prends pour un âne ? Crois-tu que je ne m’aperçoive pas de tes indignes larcins ? Ceci est vraiment trop fort ! » Et le voyant consterné de son apostrophe : « Écoute, lui dit-il

wikisource.org | 2019/5/24 20:18:04

Page:Dauphin - L’Âme de mon violon, 1902.djvu/9 Imprimer cet article

Page:Dauphin - L’Âme de mon violon , 1902.djvu/9 La bibliothèque libre. Aller à : navigation , rechercher Cette page a été validée par deux contributeurs. Marguerite. un nom de fleur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Cette chanson est la simplesse

wikisource.org | 2015/7/27 1:03:03

Page:Dauphin - L’Âme de mon violon, 1902.djvu/85 Imprimer cet article

Page:Dauphin - L’Âme de mon violon , 1902.djvu/85 La bibliothèque libre. Aller à : navigation , rechercher Cette page a été validée par deux contributeurs. XI D ans l’avenir plein de foi, Je te parle maintes fois De mes desseins, de mes rêves, Des succès

wikisource.org | 2015/7/27 16:46:50

Page:Dauphin - L’Âme de mon violon, 1902.djvu/86 Imprimer cet article

Page:Dauphin - L’Âme de mon violon , 1902.djvu/86 La bibliothèque libre. Aller à : navigation , rechercher Cette page a été validée par deux contributeurs. — « Tu verras, oui, tu verras ! Et demain, de moi, plus fière, Plus encor tu m’aimeras. » Tralala

wikisource.org | 2015/7/27 16:48:08

Page:Dauphin - L’Âme de mon violon, 1902.djvu/88 Imprimer cet article

Pour toi, Margot, rien que pour toi, J’ai construit un nid sous mon toit, Un doux nid tout chaud de tendresse, De bonne joie et de caresse, Où ton cœur n’aura jamais froid.   Tiens ! regarde avec quel beau zèle, L’amour m’ayant ouvert son aile D’où neigeait un duvet

wikisource.org | 2015/7/27 22:29:22

Page:Dauphin - L’Âme de mon violon, 1902.djvu/89 Imprimer cet article

Page:Dauphin - L’Âme de mon violon , 1902.djvu/89 La bibliothèque libre. Aller à : navigation , rechercher Cette page a été validée par deux contributeurs. LE NID T u m’illuminas Paris D’un sourire, et, mieux encore Je fus de ta grâce épris, Car, plus vifs

wikisource.org | 2015/7/27 21:37:23