-

Résultats 1 - 10 sur un total 13 pour  Wikisource / Juifs yéménites islam peninsule / Wikisource    (1821697 articles)

L’Homme et la Terre/III/04 Imprimer cet article

D445-_int%C3%A9rieur_d%E2%80%99un_harem_ancien_%C3%A0_damas_-liv3-ch4

entr’eux sont Harun-al-Rachid (766-809) et Al-Mamun (813-833). L’Arabie avait embrassé l’ Islam avant la mort de Mahomet : les annales ne sont point d’accord sur le détail des marches et contre-marches des Arabes et des Grecs, et il ne faut pas considérer les dates suivantes comme

Pêcheurs de perles/X Imprimer cet article

Londres_-_P%C3%AAcheurs_de_perles,_1931_(page_129_crop)-1

courtisans. Le père de famille distribue le kat tous les matins à ses femmes, à ses enfants. Les Yéménites disent du kat que c’est la nourriture des saints. Depuis vingt ans que Malamer, ce Syrien, protégé français, vit au Yémen, il n’a connu qu’un seul homme ne se livrant pas

Page:Ibn Khaldoun - Histoire des Berbères, trad. Slane, tome 1.djvu/14 Imprimer cet article

Yectan de la Bible, et Ismaël , fils d’Abraham. Les deux premiers sont les aïeux des tribus yéménites  ; Ismaël est l’ aïeul d’Adnan. La postérité d’Adnan eut pour berceau le Hidjaz dont elle peupla une grande partie et d’où elle se ramifia dans le Nedjd et les déserts

wikisource.org | 2016/9/24 15:19:46

Pêcheurs de perles/II Imprimer cet article

Londres_-_P%C3%AAcheurs_de_perles,_1931_(page_26_crop)

adjure de vous représenter cent cinq mille individus : Afghans, Javanais, Hindous, Égyptiens, Yéménites , Philippins, Soudanais, Persans, Irakiens, Sénégalais et Maghrébins , Chinois du Turkestan et Balkaniques de Macédoine, Bédouins, Boukariotes et Polonais, d’autres inconnus,

Le Glaneur de Myrrhe Imprimer cet article

La horde des Djamala appartenait à la grande tribu des Beni-Zinn, dispersée dans la péninsule de Sinaï. Et sur cette terre incolore et neutre, incertaine, presque une île, un continent presque, isolée entre deux golfes, adhérant à deux déserts, qui ne rappelait ni l’Arabie et l

wikisource.org | 2017/10/4 11:19:43

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/17 Imprimer cet article

généalogie avec la précédente. ↑ C’est-à-dire, la colonie militaire formée de troupes yéménites . Après la conquête de la Syrie et de l’Irac, les khalifes envoyèrent dans ces pays plusieurs tribus arabes, tant modérites que yéménites , et les y établirent comme colonies

wikisource.org | 2018/5/25 15:36:06

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome II.djvu/215 Imprimer cet article

et Satih^ expliquèrent le songe de Rebîah Ibn Nasr, roi du Yémen, ils déclarèrent que les Yéménites se laisseraient enlever leur pays par les Abyssins; qu'ils le reprendraient plus tard, et qu'ensuite la vraie religion et la souveraineté s'établiraient chez les Arabes. Une autre de

wikisource.org | 2017/5/2 10:21:05

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/539 Imprimer cet article

territoire et appartenaient, les unes aux tribus descendues de Rebîah, et les autres aux tribus yéménites . Ne pouvant pas même aspirer à jouir de l'abondance qu'offraient ces contrées, ils se voyaient réduits, très- souvent, à se nourrir de scorpions et de scarabées; ils se vantaient

wikisource.org | 2017/4/30 21:12:13

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/146 Imprimer cet article

celles que l'on met le plus d'empressement à raconter. Pour ce qui concerne l'expédition des Yéménites dans les contrées de l'Orient et le pays des Turcs, nous admettons que le chemin qui y mène est plus large que l'isthme de Suez; mais la distance est encore plus considérable. D'ailleurs

wikisource.org | 2017/4/29 9:19:52

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/561 Imprimer cet article

tribus de Bekr Ibn Ouaïl et d'Abd el-Caïs, fractions des Rebïàh, de Kinda et d'El-Azd, tribus yéménites , de Temîm et de Caïs, tribus modérides. Ils allèrent jusqu'à déprécier les Coreïchides, à leur témoigner du mépris, à montrer du relâchement dans l'obéis- sance qu'ils

wikisource.org | 2017/5/1 6:52:50