-

Résultats 1 - 10 sur un total 31 pour  Wikipedia / Histoire des Juifs en Croatie / Wikipedia    (2014721 articles)

Histoire des Juifs en Croatie Imprimer cet article

Library_of_Eretz_Yisrael_(12175254734)

Cet article présente l' histoire des Juifs en Croatie . La communauté juive en Croatie existe depuis l'antiquité ; elle s'est enrichie de nouveaux membres à l'arrivée des expulsés juifs de la péninsule ibérique au XV e  siècle puis à celle d' ashkénazes mais même en petit

Crimes de l'État indépendant de Croatie Imprimer cet article

Adolf_Hitler_meets_Ante_Paveli%C4%87.1941

Les crimes commis par l'État indépendant de Croatie sont l'ensemble des exactions, persécutions, déportations et massacres de masse perpétrés entre 1941 et 1945 par les Oustachis , au pouvoir dans l' État indépendant de Croatie . État-satellite créé par le Troisième Reich et

Histoire des Juifs en Bosnie-Herzégovine Imprimer cet article

Sephardic_family_in_Bosnia,_19th_century

Liens internes 7 Liens externes 8 Références Origines [ modifier | modifier le code ] Juifs séfarades de Bosnie, XIX e  siècle A Dabravina près de Zenica , se trouvent les traces d'une antique synagogue qui serait d’époque romaine ou byzantine [ 1 ] . La communauté juive

Oskar Schindler Imprimer cet articleFrise de Oskar Schindler

Schindler,_Oskar

Il a été honoré du titre de «  Juste parmi les nations  », par le Mémorial de Yad Vashem , le 18 juillet 1967 . Sa vie a été le sujet d'un roman de Thomas Keneally ( La Liste de Schindler ) en 1982 et d'un film ( du même nom ) de Steven Spielberg en 1993. Il est enterré au cimetièr

Camp de concentration de Sajmište Imprimer cet article

Konak_kneza_Milosa_Topcider

nazi en fonction durant la Seconde Guerre mondiale sur le territoire de l' État indépendant de Croatie (NDH), dans la banlieue de Belgrade . Ce camp fut créé en décembre 1941 et fermé en septembre 1944 . Il fut d'abord utilisé pour détenir des Juifs et des

Friedrich Born Imprimer cet article

BudapestMemorialJustes001

de protection. Ses activités ont permis de sauver de la déportation entre 11 000 et 15 000 Juifs hongrois. Le 5 juin 1987 , il a été inscrit comme «  Juste parmi les nations  » par le mémorial de Yad Vashem en Israël . Sommaire 1 Famille, formation et activité professionnelle

Ángel Sanz Briz Imprimer cet article

%C3%81ngel_Sanz_Briz_1969_(cropped)

un État proche de l' Axe , mais qui n'avait pas mis en œuvre des mesures d'extermination des Juifs comme celles qui se pratiquaient déjà dans toute l'Europe occupée par les nazis . Mais l'existence tranquille de Sanz-Briz comme chargé d'affaires changea complètement quand l'Allemagne

Roland de Pury Imprimer cet article

BudapestMemorialJustes001

théologie . Sommaire 1 Les études 2 La résistance spirituelle et l'aide aux réfugiés juifs 3 Les années de l'après-guerre 4 Notes et références 5 Publications 5.1 Ouvrages 5.2 Participation ouvrage collectif militant 6 Bibliographie 7 Annexes 7.1 Articles

Frank Foley Imprimer cet article

Frank_foley

menée par l'Allemagne. C'est après 1945 que seront reconnus ses efforts passés pour aider les Juifs vivant en Allemagne à échapper à la persécution mise en place par le régime national-socialiste. Il a notamment interprété de manière très large la réglementation du Foreign Office

Marc Boegner Imprimer cet articleFrise de Marc Boegner

BudapestMemorialJustes001

Il est issu d’une famille protestante alsacienne . Il est le fils de Paul Boegner, avocat puis préfet, et de Marguerite Fallot, et le neveu du pasteur Alfred Boegner , directeur de la Société des missions évangéliques de Paris . Son grand-père était professeur au Gymnase protestant