-

Résultats 1 - 10 sur un total 304 pour  Wikisource / Gouvernement Scelba 1952 / Wikisource    (1778730 articles)

Page:Baudelaire - Œuvres posthumes, III, Conard, 1952.djvu/12 Imprimer cet article

Page:Baudelaire - Œuvres posthumes, III, Conard, 1952 .djvu/12 La bibliotheque libre. Sauter a la navigation Sauter a la recherche Cette page n’a pas encore été corrigée 4 ŒUVRES POSTHUMES. (V. OBSESSION). — UN HOMME EN LOTERIE. — UNE INFÂME ADORÉE. — INTERDIT

wikisource.org | 2019/9/14 19:59:16

Page:Laberge - Images de la vie, 1952.djvu/88 Imprimer cet article

Page:Laberge - Images de la vie, 1952 .djvu/88 La bibliotheque libre. Sauter a la navigation Sauter a la recherche Cette page n’est pas destinée à être corrigée . Catégorie  : Sans texte

wikisource.org | 2019/7/31 13:19:43

Correspondance de Voltaire/1749/Lettre 1952 Imprimer cet article

Je reçois dans ce moment votre nouvelle lettre, monsieur, au sujet de Vatiltin ou Ratiltin, libraire de Rouen, qui se cache à Paris pour faire de mauvaises manœuvres en fait de librairie, et qui est l’éditeur d’une fausse édition de vos œuvres que vous proscrivez. Je le ferai chercher

wikisource.org | 2016/3/31 23:47:21

Auteur:René Grousset (1885-1952) Imprimer cet article

Ren%C3%A9_Grousset

Auteur:René Grousset (1885 1952 ) La bibliothèque libre. Aller à : navigation , rechercher ◄   Auteurs G René Grousset •   Fac-similés •   Biographie •   Citations •   Médias •   Données structurées historien français, , spécialiste

Page:Foucauld, Dictionnaire touareg.djvu/1952 Imprimer cet article

fait de boire. — ăseskef ⵙⵙⴾⴼ ( ăżeżkef ⵥⵥⴾⴼ ) sm. nv. f. 1 ; φ (pl. iseskîfen ⵙⵙⴾⴼⵏ ), daṛ seskîfen ‖ fait de faire boire. — ătoueskef ⵜⵓⵙⴾⴼ ( ătoueżkef ⵜⵓⵥⴾⴼ ) sm. nv. f. 3 ; φ (pl. itoueskîfen ⵜⵓⵙⴾⴼ

wikisource.org | 2015/7/27 18:26:56

Page:Baudelaire - Œuvres posthumes, III, Conard, 1952.djvu/227 Imprimer cet article

Il ne me suffit pas qu’un sein soit gros et doux ; Il le faut un peu ferme, ou je tourne casaque. Car, sacré nom de Dieu ! je ne suis pas Cosaque Pour me soûler avec du suif et du saindoux. La Propreté des Demoiselles belges . Elle puait comme une fleur moisie. Moi, je lui

wikisource.org | 2017/2/5 20:00:16

Page:Baudelaire - Œuvres posthumes, II, Conard, 1952.djvu/236 Imprimer cet article

longtemps pour jouir de la transformation de son fils se retrouve dans bien des lettres à celle-ci ; la confiance en Dieu, nous avons vu et verrons encore Baudelaire s’y exhorter vingt fois ; la division de ses ressources en quatre parts était déjà en projet p. 80, et la suppression

wikisource.org | 2016/3/13 0:49:55

Page:Baudelaire - Œuvres posthumes, II, Conard, 1952.djvu/95 Imprimer cet article

De la vaporisation et de la centralisation du Moi . Tout est là. D’une certaine jouissance sensuelle dans la société des extravagants. (Je peux commencer Mon cœur mis à nu n’importe où, n’importe comment, et le continuer au jour le jour, suivant l’inspiration du jour et de

wikisource.org | 2016/3/15 1:05:00

Page:Baudelaire - Œuvres posthumes, III, Conard, 1952.djvu/451 Imprimer cet article

Texte. Éclaircissements. Romans et Nouvelles 1 240 Généralités 234 Pauvre Belgique 17 293 Avertissement 262 Histoire 265 Présentation 285 Table de concordance 288 Amœnitates Belgicæ 217 392 Généralités 399 Index 399 Catégorie  : Page non corrigée

wikisource.org | 2017/2/5 19:55:47

Page:Baudelaire - Œuvres posthumes, III, Conard, 1952.djvu/228 Imprimer cet article

Que me répond cette jeune hébétée ? « Je ne suis pas, moi, de vous dégoûtée ! » — Ici pourtant on lave le trottoir Et le parquet avec du savon noir ! La Propreté belge . « Bains ». — J’entre et je demande un bain. Alors le maître Me regarde avec l’œil

wikisource.org | 2017/2/5 20:05:46