-

Résultats 1 - 10 sur un total 23 pour  Wikipedia / Forces navales françaises libres / Wikipedia    (2014721 articles)

Forces navales françaises libres Imprimer cet article

Admiral_Muselier-Le_Courrier_de_l%27Air

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant ( comment ? ) selon les recommandations des projets correspondants . Forces navales françaises libres (FNFL) Pavillon de beaupré des bâtiments des FNFL. Allégeance   France libre Effectif 12 500 Fait partie

Liste des navires des Forces navales françaises libres Imprimer cet article

Cet article liste les navires ayant combattu sous le pavillon des Forces navales françaises libres (FNFL) entre 1940 et 1945 . Sommaire 1 Sous-marins 1.1 Croiseur sous-marin 1.2 Sous-marin de 1 re classe océanique 1.3 Sous-marins de 2 de classe côtiers 1.4 Sous-marin

wikipedia.org | 2019/9/17 18:21:33

Forces françaises libres Imprimer cet article

Chadian_soldier_of_WWII

Pendant la Seconde Guerre mondiale , les Forces françaises libres (FFL) était le nom donné aux forces armées ralliées à la France libre sous l'égide du général de Gaulle . Leur emblème est la croix de Lorraine mais l'insigne des forces terrestres est un glaive ailé. Sommaire

Forces aériennes françaises libres Imprimer cet article

Bombardier_du_groupe_Lorraine

Les Forces aériennes françaises libres (FAFL) sont l' Armée de l'air de la France libre . Créées le 8 juillet 1940 après l' Appel du 18 Juin du général de Gaulle , elles commencent à exister réellement à l'été 1941 avec la constitution des premiers groupes de chasse (GC

Forces françaises dans la guerre de Corée Imprimer cet article

%ED%94%84%EB%9E%91%EC%8A%A4%EA%B5%B0_(7445444720)

Les forces françaises dans la guerre de Corée désignent l'ensemble des forces militaires mobilisées par la France à l'occasion de la guerre de Corée . À la suite de l'invasion sans avertissement du territoire de la République de Corée par la Corée du Nord le 25 juin 1950 ,

Jean-Marie Querville Imprimer cet article

Querville,_Jean-Marie,_CF

la Seconde Guerre mondiale . Il y est encore lorsque survient l'armistice en mai 1940 [ 1 ] . Forces navales françaises libres [ modifier | modifier le code ] Décidant de continuer la lutte, il rejoint la Grande-Bretagne en septembre 1940. Nommé alors capitaine de corvette , il fait

Armée de Vichy Imprimer cet article

Cuirass%C3%A9_Bretagne_03-07-1940

qu'une armée de « transition » de 100 000 à 120 000 hommes en métropole [ 3 ] et des forces plus nombreuses au sein de l' Empire français  : plus de 220 000 hommes en Afrique — dont 140 000 en AFN [ 4 ] , 65 000 en AOF [ 4 ] , 16 000 en AEF et au Cameroun  —, 14000

France libre Imprimer cet article

De_Gaulle-OWI

gouvernement de défense de l'Empire (Conseil de défense de l'Empire) de la France libre. Les forces armées ralliées à la France libre sont appelées Forces françaises libres (FFL). Le 13 juillet 1942 , la « France libre » est renommée « France combattante » par le Comit

Régime de Vichy Imprimer cet article

Battle_of_France_collage

Entités précédentes : République française (Troisième République) Entités suivantes :   Gouvernement provisoire de la République française Commission gouvernementale de Sigmaringen [ 2 ] (gouvernement de Vichy en exil) modifier Le nom de régime de Vichy désigne le

Philippe Auboyneau Imprimer cet articleFrise de Philippe Auboyneau

Admiral_Auboyneau_from_Le_Courrier_de_l%27Air

torpilleurs de l'Atlantique. Capitaine de corvette , il est ensuite nommé sous-chef d'État-major des Forces navales d'Extrême-Orient à Saïgon où il se trouve au moment de la déclaration de guerre en 1939. Il est alors chargé de plusieurs missions de liaison auprès de l’Amiraut